MENU

Blog

3 conseils pour apprécier les vertus du riz

Le riz est la céréale la plus consommée dans le monde . Pratique et facile à cuisiner, il fournit au corps l’énergie dont il a besoin pour fonctionner grâce à sa teneur  en glucides complexes¹. Au contraire du blé, il est à l’heure actuelle très peu modifié génétiquement.

Le riz présente par ailleurs de nombreux avantages nutritionnels puisqu’il contient des vitamines (B1, B3, B6) mais aussi de nombreux minéraux (zinc, fer, magnésium, phosphore, cuivre). Il est également un aliment de choix pour les personnes intolérantes au gluten puisqu’il n’en contient pas.

Quelques astuces simples permettent d’exploiter au maximum des ces bienfaits qu’apporte le riz.

1- Choisir son riz

A l’inverse du riz blanc, le riz complet n’a pas suivi de processus de raffinage et n’a pas été dépouillé de son enveloppe extérieure. Il contient donc d’avantage de fibres, de nutriments et de vitamines. Il est fortement recommandé de le choisir bio puisque l’enveloppe du riz est la partie qui est au contact direct des pesticides.

Malgré sa supériorité nutritionnelle, le riz complet présente quelques inconvénients. Tout d’abord, il est plus difficile à digérer et est donc déconseillé aux personnes ayant le système digestif fragile. Pour une meilleure digestion, le riz complet doit être mastiqué d’avantage. Par ailleurs, il nécessite une cuisson deux fois plus longue que le riz blanc. Enfin, son goût plus prononcé que le riz blanc ne plait pas forcément à tout le monde.

Le riz semi-complet représente une bonne alternative. Plus digeste que le riz complet, il conserve une partie des nutriments essentiels et nécessite moins de temps de cuisson.

2- Cuire son riz

Pour que le riz puisse être digeste et donner toutes ses propriétés, il doit être bien cuit.

Lors de la préparation du riz, il est préférable de le rincer pour enlever le surplus d’amidon et les résidus, jusqu’à ce que l’eau soit claire. L’idéal serait de faire tremper le riz 1h. Cela permet d’une part de réduire le temps de cuisson (6 à 8 minutes au lieu de 15 minutes), mais aussi de le cuire beaucoup plus à cœur.

Verser le riz dans l’eau chaude et salée précipite le calcaire de l’eau sur le riz, le rendant moins digeste. Pour cuire le riz de façon optimale, il est donc recommandé de le plonger dans 4 fois son volume d’eau froide et non salée.

3- Consommer son riz

Le riz faisant partie de la catégorie des sucres lents, sa digestion est relativement lente. Dans le meilleur des cas, le riz doit être consommé nature, sans adjonction de quoi que ce soit. L’ajout de graisses ou de sauces allongent en effet la durée de digestion.

Il devra être idéalement accompagné de légumes qui, grâce à leurs fibres, vont favoriser sa digestion.

¹Les glucides complexes sont constitués de plusieurs molécules de glucides simples. Leur assimilation par l’organisme est plus lente que pour les sucres simples. C’est pourquoi ils sont aussi qualifiés de « sucres lents ».

Pour aller plus loin

Découvrez le Programme Nutrition Yuka : 10 semaines pour acquérir les bases d’une alimentation saine avec 40 recettes et 1 nutritionniste qui répond à vos questions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.