MENU

Blog

4 conseils pour choisir son huile d’olive

L’huile d’olive est riche en Oméga-9, ces bonnes graisses qui aident à prévenir les maladies cardio-vasculaires (voir notre article sur les graisses). Mais toutes les huiles d’olive ne se valent pas : voici nos conseils pour la choisir au mieux.

1 – Choisir une huile d’olive vierge extra

Les huiles d’olive vierges sont obtenues à partir des olives par des procédés n’utilisant aucun traitement chimique, et à des températures basses qui n’altèrent pas les propriétés du fruit.

Il y a existe 2 types d’appellation :

  • L’huile d’olive vierge : son taux d’acidité est inférieur ou égal à 2%
  • L’huile d’olive vierge extra : son taux d’acidité est inférieur à 0,8%

Le taux acidité reflète l’état de dégradation de la matière grasse de l’huile d’olive. qui est constituée de triglycérides. Les triglycérides sont composés de trois acides gras « collés » ensemble. Lorsque les triglycérides sont dégradés, ses acides gras se détachent et errent librement dans l’huile : ce sont alors des acides gras libres. Les acides gras libres ont très peu d’intérêt pour la santé comparés aux triglycérides. Plus le taux d’acidité est bas, moins les matières grasses de l’huile d’olive ont été dégradées. Une huile avec un taux d’acidité élevé signifie qu’elle est constituée essentiellement d’acides gras sous forme libre. A l’inverse, un taux plus faible signifie que l’huile est riche en Oméga-9 sous forme de triglycérides, plus intéressants pour la santé (et pour le goût !).

Réservez cependant l’huile d’olive vierge extra à l’assaisonnement car elle perd ses propriétés lorsqu’elle est chauffée.

2 – Faire attention à la provenance

Evidez les huiles qui comportent l’indication « Europe » qui sont un mélange d’huiles de différents pays dont les conditions d’extraction sont généralement inconnues. Privilégiez les labels AOP, AOC ou IGP, qui garantissent l’origine de l’huile (voir notre article sur les labels). Ces labels sont un gage d’appartenance à un territoire et de qualité.

3 – Opter pour le label bio

Le label bio garantit l’absence de traitement chimique des olives. Comme nous en consommons généralement de grandes quantités pour les salades et la cuisson, il est fortement recommandé de la choisir bio.

4 – Conserver à l’abri de la lumière dans un endroit frais

Stockez votre huile d’olive à l’abri de la lumière et dans un endroit frais (entre 15ºC et 19ºC), pour ne pas qu’elle s’oxyde et perde ses qualités. En effet, la lumière et la chaleur contribuent à la destruction des antioxydants contenus dans l’huile d’olive. Or, ces antioxydants aident à prévenir les risques de cancers et maladies cardio-vasculaires.

Quelques exemples de bonne huiles validées par Yuka

Elles sont toutes les 3 vierge extra, avec une faible taux d’acidité, bio et avec une provenance clairement identifiée (Espagne ou France).

Huile d’Olive vierge Extra

Vigean

✅ Vierge extra / Faible acidité
✅ Origine unique (Espagne)
✅ Bio

Huile d’Olive vierge Extra

La Vie Claire

✅ Vierge extra / Faible acidité
✅ Origine unique (Espagne)
✅ Bio

Huile d’Olive vierge Extra

Emile Noël

✅ Vierge extra / Faible acidité
✅ Origine unique (France)
✅ Bio

Bon été ! ☀️

 

Pour aller plus loin

Découvrez le Programme Nutrition Yuka : 10 semaines pour acquérir les bases d’une alimentation saine avec 40 recettes et 1 nutritionniste qui répond à vos questions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

55 commentaires

  1. Maddalena Maddalena

    Comment éviter la tromperie sur la qualité et son taux d’acidité qui n’est pas stipulés sur l’emballage? Il n y a plus sur le marché des huiles de grande qualité .

  2. Alain Daguzé

    Bonjour,
    Certaines huiles ont des goûts de bananes ou d’amandes, or je recherche une huile avec un goût prononcé d’olives.
    Merci de me donner des pistes.
    Cordialement

  3. Anonyme

    Huile d’olive du sud de l’Italie, un goût plus intense et surtout non filtrée, donc est véridique !

  4. Jean

    Il existe de concours avec un classement des meilleures huile d’olive du monde:
    http://www.worldsbestoliveoils.org/
    Rincon de la Subbetica
    Knolive
    Oro del desierto
    Pour les avoir goûter, c’est un régal sur les tomates mozza, pommes de terre…
    On peut les trouver en France sur internet

  5. Anonyme

    Bonjour,
    Je cherche, pour une recette nécessitant une réaction de l’huile d’olive avec du bicarbonate du sodium, une huile avec justement un fort taux d’acidité. Je sais que ce n’est pas du tout une caractéristique recherchée, mais est-ce que vous connaissez une méthode ou un processus pour augmenter la taux d’acidité dans un délai raisonnable ?

    1. Anonyme

      Il y a des pilules que bcp mettre pour diminuer, l’inverse doit exister aussi

  6. alain

    En regardant les différents commentaires je peux apporter quelques réponses
    Conservation :
    Il est obligatoire de mettre une DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale), en générale est d’environs 2 ans après l’extraction de l’huile (qui elle est dans les heures qui suivent la récolte)
    Si elle conservée dans bonnes conditions elle peut aller largement au delà: rien à craindre sur une intoxication possible, elle prend simplement un goût de rance (pour ma part il m’et arrivé d’en avoir de plus de 4 an qui était encore bonne).
    cette remarque est aussi vraie pour l’huile de noix (qui en général ne se conserve que 6 mois) mais par contre l’huile de noix ne figeant pas au frigo vous pouvez la conserver au noir et au frigo et là vous pouvez espérer la conserver 1 à 2 ans (idem quand elle n’est plus bonne elle sens le rance)
    Une huile d’olive a comme ennemi principal la lumière donc la conserver au noir (aucune lumière), les bidons métalliques sont idéals pour cela. Le second ennemi (mais beaucoup moins) est la chaleur donc conserver au frais (et pas au frigo: elle fige ce qui n’est pas recommandée)
    Le troisième ennemi est l’air, préférer des conditionnements adaptés à votre consommation. Si vous acheter par bidon de 5l n’hésitez pas à la reconditionner en 1L ou 1/2 litre. cela aura 2 avantages: le premier de mettre à l’abri de l’air vos stocks et de les stocker plus facilement à l’abri et de la lumière et de la chaleur (dans une cave par exemple).
    Pour les plastiques ils sont neutres pour les huiles (les premières bouteilles plastiques pour les liquides alimentaires on été faites pour les huiles d’arachide tandis que pour les conditionnements en fer, cela va dépendre de la qualité du bidon. Le verre est neutre mais rarement complètement opaque et associé à un niveau de qualité écologique, cependant le lessivage du verre pour recyclage lui ne l’est pas.
    Pour trouver de l’huile de qualité rien de plus facile, tous les moulins français, ou presque propose leurs huiles sur internet Bio et non Bio (en général ils ont les deux)
    Pour les mentions :
    Huile d’olive vierge extras : moins de 0,8% d’acidité et pressée à froid (première pression à une température inférieure à 28 degrés et extraites par des procédés mécaniques)
    Huile d’olive vierge moins de 2% d’acidité même condition d’extraction
    pour les autres mentions elle sont soit superflues soit interdites;
    Contrairement à ce qui est dit dans un commentaire on ne fait pas d’huile avec des olives vertes: Elles ne contiennent que très peu d’huile. une olive verte (celle de confiserie) est une olive qui n’est pas mûre. Une huile faite avec soit trop d’olives vertes (elles ne mûrissent pas toutes en même temps), soit trop de feuille, va avoir un goût de foin fraîchement coupé, il faut aimer pour ma part ce n’est pas le cas.
    Les Huiles de France et des pays d’Afrique du nord ne sont pas « forte en goût » Elles ont du goût. Après certaines, mais dans ce cas ce sont des huiles de mauvaises qualités gustatives, peuvent avoir un goût pas top si les olives ont commencer à fermenter, si elles ont été broyées mal lavées etc. comme tout, la qualité est un suivi indispensable.
    par contre pour les huile faibles en goût, je vous invite à aller voir les reportages sur leur trituration:
    Une seule société espagnole produit 60% de l production espagnole (donc 36 % de la consommation mondiale. Ils traitent les huiles de telle façon qu’elles sont quasiment blanches en fin de trituration et elles sont ensuite recolorées en fonction de marchés (une huile de belle couleur se vendra plus chère) et bien sûr ils font aussi de l’huile Bio (la règlementation du Bio et celle de l’huile d’Olive ne se cause pas). Le marché demande du Bio l’industrie produit du Bio! Comme dit le commentaire de Marie, l’industrie produit un produit au goût constant (et si possible peu marqué) d’une année sur l’autre. l’olive est un produit naturelle dont le goût varie d’une année sur l’autre.
    Une huile dans une belle bouteille en verre se vendra plus chère que la même huile en bouteille plastique.
    Pour répondre à Julie de Yuca : pour l’huile d’olive, qualité et santé vont de pair. Une huile d’olive de mauvaise qualité et de goût douteux ne sera pas excellente pour la santé (trop acide, des composants indésirable, ou un lessivage de l’huile trop important pour la mettre à un goût neutre.

    Un point concernant la santé,
    le point de fumée (température à laquelle une huile se décompose en produit dont certains sont toxique) pour l’huile d’olive vierge est de 210° alors qu’une huile de colza vierge n’atteint que 110°.
    Là où il faut faire attention c’est que selon le traitement subi par les huiles le point de fumée s’élève: une huile de colza raffinée va montée à plus de 250° en point de fumée.
    L’huile d’olive vierge à un point de fumée élevé naturellement ce qui est rarement le cas pour les autres huiles « à l’état naturel ».
    Cordialement
    Alain

  7. alain

    Bonjour,

    Votre information est très incomplète et mériterait de rappeler la règlementation européenne sur le sujet.
    Une huile d’olive ne peut porter la mention « France » (ou d’un autre pays de l’UE) que si les olives sont récoltées sur des parcelles situées en France (ou dans le pays de l’UE) et triturées que dans un moulin français (idem). toute référence à une région (autre qu’un pays) est strictement interdite sauf cas des AOC/AOP/IGP ou information de protection européenne.
    la seule possibilité de savoir d’où provient une huile de France est de regarder l’étiquette qui comporte soit l’adresse de l’oléiculteur – vente par l’oléiculteur (dans ce cas la mention du moulin est interdite), soit l’adresse du moulin (vente par le moulin lui même), un oléiculteur peut avoir sont propre moulin dans ce cas il peut le préciser.
    Par contre il peut être fait mention de la variété de l’olive elle même quand l’huile est issue d’une seule variété:
    La Lucques par exemple est une des meilleures variétés mais comme elle est peu productive il est difficile de trouver de l’huile à partir de l’été, une part importante de la production allant en confiserie (olives de table).
    parmi les autres variétés on trouve: l’aglandau (qui porte aussi le nom de verdale de Carpentras mais ce nom est interdit car faisant référence à un lieu)
    La bouteillan, la picholine (principalement Languedoc – Gard / Hérault)
    Le cailleter star de la région de Nice
    l’olivière (principalement de l’Aude / Pyrénées orientales)
    La tanche pour la rive est du Rhône depuis la Drôme
    et bien d’autres encore.
    Il est à déconseiller toute huile d’une part qui ne porte pas la mention « France » ou d’un autre pays producteur et même dans celles qui porte cette mention, les questions de traçabilité ne sont pas forcément assurées pour des huiles brassées où la provenance n’est que celle du pays. Pour cette remarque il sera fait une exception pour l’Espagne qui a elle seule produit 60% de la consommation mondiale d’huile d’olive. Donc pour une huile d’Espagne il faudra privilégier une huile de petit moulin ou de petit producteur.
    De façon générale les huiles de France sont de haute qualité (la France produit moins de 3% de sa consommation)
    mais les meilleures huiles proviennent d’Italie(jusqu’à 1000 € le litre), de Grèce et de Crête cependant pour ces pays ils ont aussi des productions malheureusement de basse qualité soit par la variété d’olive (vieilles oliveraies) ou la trituration (méthode de basse qualité) ou de conservation.
    donc pour ces pays il faut être particulièrement vigilant sur ces aspects de qualité et ne pas hésiter à goûter.
    Pour goûter une huile, la meilleure façon est de faire légèrement chauffer une tartine de (bon) pain
    et de mettre un peu d’huile dessus. la chaleur va dégager les arômes qui vont pouvoir être humer avec délectation. cette méthode vous donnera tout de suite si l’huile est de bonne qualité gustative ou non. Beaucoup d’huile d’olives courantes ne dégagent qu’un arôme insipide sans réels saveurs.
    Cordialement
    Alain

  8. Cacilli

    Bonjour
    Merci d expliquer plus en détail le danger des huiles d olive venant d Europe ou d Espagne
    Les emballages plastiques ou huiles inférieures à 15 euros
    Les bonnes huiles d olive du Sud de la France ou d Italie

  9. Belin

    Bonjour,
    Moi j’achète mon huile d’olive Bio sur oleomondo.com
    Les huiles d’olive proposées sont excellentes et le choix est très varié. On y trouve même des huiles d’olive de Croatie !

  10. marie

    bonjour,
    article très intéressant ainsi que tout vos commentaires. je viens vous donner mon expérience en huile d’olive bio. j ‘ai travaille dans une entreprise comme le vigean ou on embouteillais l’huile d’olive. celle-ci venait d’Italie, Espagne et des mélanges étayent réalisées. pourquoi : toujours avoir le même gout pour le client.
    Je suis allé en Espagne chez le producteur d’huile d’olive bio qui disait l’ huile d’olive c’est comme le vin, le gout change en fonction des conditions météo. une huile ne doit pas avoir le même gout d’une année a l’autre.
    ce producteur est Nunez del prado ont la trouve en magasin bio.

  11. SRRH

    très intéressant
    merci beaucoup

  12. Risouille

    Tout à fait instructif. Merci Julie d’améliorer notre esprit critique et de nous informer favorisant ainsi notre santé. Le souci est que l’appli Yuka devient « addictive » et que le temps consacré aux courses s’est notablement augmenté au grand dam de mon conjoint.

    Risouille

  13. Sophie

    Concernant la conservation, je ne vois pas d’informations/recommandations sur la durée de conservation du produit après ouverture. En combien de temps le produit peut-il perdre ses vertus ?

  14. Laetitia Tavares

    Bonjour à tous.
    Moi j ai toujours fais attention à toute les huiles que j ‘achète effectivement il est important de connaître la provenance de l huile.
    En ce qui me concerne je varie mes huiles en fonctions des cuison.
    Et vérifie la provenance.
    Je cuisine beaucoup avec des huiles bio
    Olive, mais, colza etc……

    1. Anonyme

      Huile de colza =OGM à éviter

  15. Roselyne

    Article intéressant, en revanche, c’est laisser peu d’options (3 ref. seulement que l’on peut acheter où?). Il faut penser au consommateur qui travaille, avec une famille à nourrir etc… Je suis une adepte de l’huile d’olive pressée à froid mais surtout Je varie toujours mes huiles. Maman élevée à la campagne n’a jamais cuisiné avec de l’huile d’olive mais de tournesol. DCD a 92 ans comme mon Père. Je veux dire qu’il est important aujourd’hui de varier son alimentation plus que de choisir telle ou telle huile pour ses valeurs extraordinaires.

    1. Julie de Yuka

      Bonjour Roselyne, ce sont 3 exemples à titre indicatif mais bien sûr il existe plein d’autres bonnes huiles répondant à une majorité de ces critères. L’huile Vigean peut se retrouver en magasins bio ou chez Monoprix.

  16. weinreich

    earl GINIES 26110 nyons. huile d’olives AOC nyons bio medaille d’or paris 2016
    juste parfaite

  17. Boulat

    Merci pour l ‘info, c’est super !

    1. Julie de Yuka

      De rien, ravie que ce soit utile 😊

  18. Eric

    Merci pour cet article intéressant, mais toutefois incomplet.
    Vous parlez d’huiles d’olive d’Emile Noel.
    Je n’ai jamais trouvé, en Alsace, d’huile Emile Noel d’origine France. Toutes les bouteilles que je vois sont d’origines non UE. Si vous voulez une photo…

    Vous parlez des huiles Vigean. Je n’en n’ai trouvé aucune d’origine unique d’Espagne comme vous le dites. Là encore, si vous avez des adresses, je suis preneur.

    Par ailleurs, il y a un conseil simple que vous ne donnez pas et qui permet d’identifier une bonne huile.
    Ou plutôt 2 conseils.
    1) selon les olives vertes ou mures, la saveur sera douce ou fruitée.
    2) une huile d’olive vierge extra de 1ère pression venant d’une seule plantation d’une région ensoleillée ( Sud de la France, Marco, Algérie, etc…) va sentir vraiment fort. Le test est simple.
    Vous ouvrez simplement une bouteille dans une pièce. N’importe qui à l’autre bout de la pièce va sentir fortement l’odeur de l’huile d’olive.
    Voilà comment reconnaitre une huile de qualité issue d’une même plantation, toujours de qualité.
    Je vous invite à venir faire le test chez moi quand vous voulez, pour la déguster ensuite avec une bonne salade de produits bio et de qualité.

    1. senger

      Bonjour, vous achetez quelle huile d’ olive ?

  19. Gégé

    Merciiiii pour l’article!!!

    1. Julie de Yuka

      De rien Gégé, avec plaisir 😉

  20. gigi49

    Merci de toutes vos informations.

  21. Michel C

    Pour les salades préférez un mélange 50/50 huile d’olive extra vierge et huile colza bio
    Pour les cuissons l’huile d’olive doit convenir à condition de ne pas la surchauffer

    1. Julie de Yuka

      Tout à fait, un mélange huile d’olive et huile de colza est idéal car l’huile de colza va apporter des Oméga-3 en plus des Oméga-9 apportés par l’huile d’olive

      1. Testevuide florence

        Moi J ai découvert l huile bio de sésame grillé. Est-ce une bonne huile ?

      2. Legrand j p

        Ça, c cool….. Passez une jolie journée…..

      3. Vigna

        Bonjour, l’huile de colza n’est pas extraite a froid. Elle subit a des températures élevées lors de l’extraction. Je ne pense pas que ça soit bien pour la santé.

  22. Miche

    Bonjour, Apres ces différents commentaires il est difficile de choisir qui détient la bonne info ?

  23. Reynard

    Alain
    Bonjour l’huile d’olive la vie claire n’obtient que 8/20 sur  » Que choisir juin 2017″ , en cause un goùt rance lors de l’évaluation. La première d’après la revue est l’huile Tramier Bio origine Espagne notée 14,3/20.

    1. Céline

      Bonjour,
      D’après l’évaluation que YUKA fait de tel ou tel produit et d’après nombre de commentaires se référant à des spécialistes de la l’analyse et de la comparaison entre les marques (et je pense à « Que choisir »), je me demandais si le modèle économique de YUKA n’était pas basé sur le sponsoring de certaines marques auquel cas nous, consommateurs soucieux et curieux de ce que nous mangeons, pourrions remettre en question les évaluations de YUKA. Non?

      1. Julie de Yuka

        Bonjour Céline, Yuka est une application totalement indépendante : nous ne travaillons avec aucune marque ni aucun groupe pour promouvoir des produits. Notre business model est en cours de construction, mais ne repose en aucun cas sur le sponsoring. Je viens de vous faire parvenir quelques éléments par mail 😊

      2. Céline

        Bonjour Julie,
        Merci pour votre réponse très explicite.
        Je vous souhaite bonne chance, du courage et des sous pour que votre appli remplisse sa mission d’utilité sociale et pas que. Si vous pouviez faire bouger les lignes en matière de responsabilité chez les marques et les distributeurs qui nous vendent des produits manufacturés souvent néfastes pour la santé, ce serait un énorme progrès dont vous pourrez vous féliciter et qui méritera notre reconnaissance.
        Bien cordialement.

    2. Julie de Yuka

      Bonjour Alain, nos conseils se basent davantage sur des critères santé que sur des critères de goût. Mais bien sûr c’est important aussi 🙂

  24. Guillot beauviche

    Merci pour les infos mais ces huiles selectionnees ne sont pas aop ou igp ou aoc

  25. Lea

    Bonjour,
    En France, 99% des huiles d’olive sont vierge extra… donc extraite à froid.
    Et 99% ne proviennent pas de France.
    En ce qui concerne ses vertus santé, il faut cesser de les sur-valoriser. Elle est riche en Oméga 9 soit, tout comme le tournesol Oleique et le colza… Et l’Oméga 9 n’est pas un AG essentiel contrairement aux Oméga 6 et Oméga 3 que l’huile d’olive ne contient pas 😉
    Donc l’huile d’olive vierge extra c’est super mais le premier critère est avant tout une histoire de gout plus que de santé 😉

    1. Julie de Yuka

      Tout à fait, il faut savoir varier les « bonnes graisses » ! Nous avons d’ailleurs fait un article sur le sujet : https://yuka.io/mangez-du-gras/

      1. Lea

        j’ai vu ça ! bravo de contribuer à combattre les idées reçues sur le gras et plus globalement éduquer les consommateurs sur l’alimentation, qui aurait du rester notre premiere medecine 🙂

  26. Laurence

    Bonjour,
    Je ne sais que penser de la polémique concernant la resistance de l’huile d’olive à la cuisson. Il apparait dans plusieurs articles « serieux » qu’il ne faut jamais faire chauffer de l’huile d’olive qui dégagerait des substances cancérigènes. . . Des avis … infos due ce sujet ?
    Merci
    Laurence

    1. Fx

      Bonjour.

      Alors personnellement je fais de la friture à l huile d olive.
      Premier point l huile d olive se comport mieux que les autres huiles à haute température.

      Et second point pour ceux que le Gout de l’huile d olive pourrait gêner, et bien elle disparaît lors de la friture.

      Nous faisons tout à l huile d olive depuis des années. Le beurre ne rentre que pour la pâtisserie.

      Après j émet un petit doute des qu on parle de bio hors France. Non pas que je n ai pas confiance dans les producteurs. C est plus sur la notion de contrôle dans les autres pays européens que je suis moins chaud.

  27. christianne lamon-mulligan

    Merci pour votre site grâce à vous nous mangeons mieux

    1. Julie de Yuka

      Merci Christianne 😊

  28. Emmanuelle

    Merci pour cette information. ..
    J’utilise de l huile d’olive de petit producteur que je ramène du Portugal…. Merci de tout ces bon conseils

  29. pascal soucin

    bonjour, j’ai lu il y a quelques mois sur Que Choisir un article sur les huiles d’olives et émile Noel n’était pas bien noté. je ne sais plus pourquoi car j’ai perdu la revue en question. bonne journée

  30. WILFRID KAZMIERCZAK

    Dans l’article, il manque que l’huile olive extra vierge doit être consacrée à l’assaissonnement. Pour la cuisson, on lui préférera une huile d’olive (vierge) classique

    1. Valérie Elmassian

      Je suis complètement d’accord avec ce commentaire, j’allais le laisser également

    2. Julie de Yuka

      Tout à fait, l’huile d’olive vierge extra se dégrade plus rapidement avec la chaleur et il faut mieux la dédier aux assaisonnements. Je vais préciser ce point dans l’article !

    3. Arno

      Ben non, ou alors ça a été corrigé car c’est dans l’article…

  31. Agahi

    Merci pour l’info. J’ai toujours entendu dire qu’il fallait prendre une huile d’olive extraite à froid. Est ce que c’est important ou pas ? Je ne regardais pas toujours la provenance je serais vigilante maintenant car celle que je prends habituellement est extraite à froid extra mais européenne. Anne

    1. Julie de Yuka

      Bonjour ! Presque toutes les huiles sont extraites à froid aujourd’hui 🙂

    2. Mathivet claude

      Merci pour l’explication j’en consomme pas mal 😉👍

      1. Mary

        Bonjour JULIE ,,
        j’ai recherché une huile d’olive (vierge) classique mais je n’ai pas trouvé !Cela signifie vierge (tout court) et non pas vierge extra ?
        Et dans ce cas avez vous une marque a m’indiquer ?
        Merci et j’adore vos conseils !
        MARY