MENU

Blog

Le miel, un aliment miracle ?

La fabrication du miel par les abeilles est un des grands miracles de la nature : pour produire 500 grammes de miel, les abeilles doivent butiner 8 millions de fleurs. Ces dernières années, la consommation de miel a explosé et le miel est même devenu un argument marketing à la mode. Mais mérite-t-il vraiment sa réputation ? Quels sont ses bienfaits et comment être sûr de choisir un miel de qualité ? Avec l’aide du nutritionniste Anthony Berthou de La santé par la nutrition, on vous livre tout sur le précieux liquide doré.

Le miel, une bonne alternative au sucre de table

Contrairement au sucre de table, le miel est un produit pur qui ne subit pas de transformation. Pour produire le miel, les abeilles butinent le nectar des fleurs puis se le transmettent d’abeille en abeille à l’intérieur de la ruche. Le nectar est alors peu à peu “digéré” et enrichi par les enzymes que chacune d’entre elles sécrète. Grâce à ce processus, le miel est riche en minéraux (magnésium, calcium, potassium, fer) et en vitamines (B et C), même si les quantités restent faibles. À l’inverse, le sucre de table subit un processus de raffinage qui détruit tous ses nutriments.

Les remèdes de grand-mère conseillent d’ajouter du miel à son infusion pour guérir à peu près tous les maux … et nos mamies ont loin d’avoir tort ! Le miel est un puissant antiseptique qui va ralentir la prolifération des bactéries. Une cuillère de miel quotidienne en période de maladie peut aider à se débarrasser d’un vilain rhume. Il va aussi apaiser les irritations et toux en déposant une paroi protectrice dans la gorge. Mention spéciale pour le miel de manuka, dont les vertus uniques permettent de l’élever au rang de “super aliment”, qu’on utilise même en médecine pour ses vertus cicatrisantes.

Le miel est également moins calorique que le sucre de table et il possède un pouvoir sucrant 30% à 40% supérieur au sucre de table : on peut ainsi se permettre d’en mettre moins. Enfin, le miel est aussi connu pour sa teneurs en antioxydants, des molécules qui aident à prévenir le cancer et les maladies dégénératives. Plus le miel est foncé (comme le miel de sarrasin ou le miel de châtaignier), plus il est riche en antioxydants ! Cependant, le pouvoir antioxydant de la plupart des miels reste relativement faible par rapport à celui des fruits et légumes.

Le miel, c’est 80% de sucre

Si l’on confère toutes ces vertus au miel, il ne faut pas oublier que dans 100 grammes de miel, il y a au moins 80 grammes de sucre ! Tous les miels ne se valent pas, car leur composition dépend de l’origine du miel et des fleurs butinées par les abeilles. Mais, en moyenne, une cuillère à café de miel (8g de sucre) représente 30% de la consommation journalière maximale recommandée par l’OMS.  

1 c.s. rase de miel = 2 morceaux de sucre

Selon son origine, le miel est composé d’environ 55% de fructose, un sucre naturel qui est aussi celui que l’on trouve dans les fruits. Si le fructose peut sembler un bon argument en faveur du miel, il faut en réalité savoir que seul notre foie est capable de métaboliser le fructose (voir notre article sur le sucre), à l’inverse d’autres sucres comme le glucose qui peuvent être utilisés par le foie mais aussi par les muscles et le cerveau. Or, notre alimentation quotidienne contient déjà trop de fructose par rapport à la capacité de notre foie à le traiter. En effet, le fructose est ajouté dans de nombreux produits industriels (céréales, pizzas, gâteaux, sauces…). Lorsque le fructose est en excès dans notre organisme, il va alors être directement stocké dans le foie sous forme de graisses. Ce syndrome du “foie gras” augmente ainsi les risques de diabète et favorise la résistance à l’insuline.

Le miel ne résout pas non plus le problème de l’addiction au sucre. Tout comme le sucre de table, il active dans notre cerveau le circuit de récompense, qui va nous pousser à consommer à nouveau des produits sucrés.

Finalement, le miel vaut toujours mieux que le sucre, nutritionnellement comme gustativement … mais tout est dans la juste mesure ! On peut tout à fait intégrer le miel dans le cadre d’une alimentation équilibrée, mais on le fait avec modération et en surveillant ses apports globaux en sucres (et notamment en sucres cachés, que l’on trouve dans les produits transformés).

Comment bien choisir son miel ?

Les aliments naturels étant en vogue ces dernières années, le miel connaît un succès sans précédent : rien qu’en 5 ans, la demande mondiale a augmenté de 60% ! Malheureusement, cette demande colossale a eu pour conséquence d’ouvrir le marché à l’importation massive de miels trafiqués, qu’on appelle les miels frelatés. Le plus souvent, ces miels ont été dilués avec des sirops de sucre, du glucose commercial ou de l’eau. Selon des tests réalisés en 2015, près d’un tiers des miels vendus en Europe seraient frelatés, donc frauduleux !  Les pays asiatiques, l’Espagne et l’Ukraine sont malheureusement connus pour l’exportation de miels non réglementaires à bas prix.

Mais comment éviter ces miels frelatés ? Tout d’abord, il faut délaisser les produits comportant la mention “Mélange de miels UE et hors UE” dont la traçabilité est faible : ils ne garantissent pas que le miel respecte les critères européens qui imposent que l’appellation “Miel” ne s’applique que pour du miel pur. Le prix est également un bon indice pour détecter les miels frelatés : un miel trop bon marché (à moins de 10€ le kilo), devrait vous mettre la puce à l’oreille. Grâce à la loi sur l’alimentation Egalim, le (ou les) pays d’origine du miel seront obligatoirement mentionnés sur l’étiquette à partir de septembre 2019 : il sera alors plus facile de détecter les miels originaires de pays exportateurs de miels frelatés.

L’idéal est de consommer du miel produit en France. La législation française est plus stricte que les réglementations européennes, et garantit un produit très contrôlé. Encore mieux, grâce à la mention “récolté et mis en pot par l’apiculteur”, vous pouvez être certain que votre miel n’a subi aucune transformation.

Par ailleurs, il est essentiel de choisir un miel bio, pour votre santé comme pour la survie des abeilles ! En effet, les fleurs butinées pour produire le miel sont susceptibles d’être contaminées par les pesticides chimiques utilisés en agriculture. Ces pesticides vont à leur tour contaminer le miel et mettre en danger les abeilles. À l’achat, on privilégie un miel qui  dispose du label bio français (Agriculture Biologique) et/ou européen (Eurofeuille), qui garantissent une production de miel sans traitement chimique et respectueuse de la faune et de la flore. Les labels Nature & Progrès et Demeter sont encore plus exigeants, notamment sur la qualité des lieux de butinage des abeilles (zones sauvages et biologiques).

Labels pour le miel

Acheter respectueusement, c’est sauver les abeilles !

S’il existe autant de fraudes sur le marché, c’est malheureusement parce que l’offre de miel n’arrive plus à suivre la demande. La surexploitation des ruches, les maladies parasitaires, la destruction de la biodiversité ainsi que l’usage intensif d’insecticides sur les cultures sont les facteurs d’un déclin dramatique des abeilles. La France et la Belgique sont les deux pays européens où les abeilles meurent le plus, avec 30% de disparition des colonies chaque année. La production de miel est donc impactée : entre 1990 et aujourd’hui, la quantité de miel produit en France a diminué de 50%.

Par ailleurs, si on a la chance pouvoir profiter des vertus du miel, il est aussi bon de rappeler que le miel est la nourriture des abeilles, et qu’elles le produisent en vue de faire leurs provisions pour l’hiver ! En ne laissant aucun miel aux abeilles pendant la saison hivernale, certains apiculteurs déciment la colonie. Or, les abeilles sont indispensables à la survie de la majorité des fleurs et espèces végétales, et donc de la production de céréales, fruits, légumes, noix, épices, cacao, café, etc. Ainsi, c’est 35% de la production alimentaire mondiale que l’on doit aux abeilles et qui risque de disparaître avec elles.

Le miel est un produit extrêmement précieux qu’il est donc important d’acheter en connaissance de cause. Pour cela, on favorise une apiculture respectueuse des abeilles, de leur écosystème et de l’environnement. Il est même aujourd’hui possible de parrainer une ruche en France pour favoriser la prolifération locale des abeilles, par exemple grâce au mouvement Un Toit pour les abeilles, ou encore à L’Association Mécènes et Parrains d’Abeilles (AMPA) .

Pour aller plus loin

Découvrez le Programme Nutrition Yuka : 10 semaines pour acquérir les bases d’une alimentation saine avec 40 recettes et 1 nutritionniste qui répond à vos questions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

504 commentaires

  1. pernetmimi@gmail.com

    Je suis appiculteur

  2. Andro

    Bonjour.
    Peut on mélanger le miel avec du beurre sur une tartine, mes petits enfants en raffole maisj’ai entendu dire que ce n’est pas trop bon. Merci.

  3. Démoulin

    Très très instructif …
    Merci pour tous ces précieux conseils….

  4. Molina Emmanuel

    Merci excellent

  5. Molina Emmanuel

    Super intéressant Merci

  6. Bali

    Où trouver du miel de Cuba ? C’est paraît-il le plus pur.

  7. catherine Forgit

    les magasins SUPER U bloquent votre application, comme par exemple sur le mile, mais sur d’autres aussi

  8. Gustave

    Bonjour, je recommande fortement d’ajouter des liens contenant les références scientifiques que vous mentionnez. Cela rendra le site Web impartial et non une question de foi…

    Par exemple: « Selon des tests réalisés en 2015, près d’un tiers des miels vendus en Europe seraient frelatés, donc frauduleux ! Les pays asiatiques, l’Espagne et l’Ukraine sont malheureusement connus pour l’exportation de miels non réglementaires à bas prix. »

    Merci

    1. Anonyme

      A 200% d’accord !!!

  9. Francis MAIRE

    J utilise le miel avec 1 goutte d huilr essentielle de lavande sur une cicatrice douloureuse : bienfait immediat et guerison la ou les medecins n arrivaie a rien

  10. Anonyme

    C’est très intéressant – Merci

  11. Jean-Loup

    Bonjour
    Il y a un texte de loi français qui définit le miel de la manière suivante :
    Produit de la récolte des abeilles obtenue sur des organismes vivants (végétaux ou animaux) extrait et conditionné sans chauffage. (abrégé)
    C’est la définition légale du miel et tout sous-produit n’y correspondant pas se doit d’être vendu sous une autre appellation telle que miel de pâtisserie ou miel fantaisie ou industriel si tant est que ses vocables soient encore acceptés.
    En conséquence tous les produits ne correspondant pas à cette définition ne devraient pas avoir leur place sur les rayons des magasins y compris les prétendument BIO car il est impossible de pouvoir garantir quoi que ce soit en la matière. Votre conseil de se tourner vers ce type de produit est malheureusement un abus et les organismes de certification ne devraient en aucun cas s’occuper de ce type de produit mais simplement s’ingénier à se référer à la loi.

  12. Jean-Paul

    très bon article sur le Miel. Moi j’en consomme depuis plus de 20 ans, mais avec votre article je me rend compte que j’en abuse un peu. Par contre j’achète mon miel localement chez l’apiculteur. Merci de nous rappeler l’importance des abeilles.

  13. Pedrini

    Super je vais faire attention mon dernier achat de miel est bio

  14. bernard

    allons donc le miel Francais est le meilleur ? avec tous les pesticides dans nos sols nous sommes champions d europe en la matiere et les rejets d usines nucleaires les abeilles ne connaissent pas ?
    le meilleur miel au monde se trouve en nouvelle zelande, a cuba car pas de pesticides, en patagonie et en europe en hongrie ceci etant dit des petits producteurs dans les landes dans les alpes dans les pyrenees sont OK mais pas necessire d avoir un logo Bio qui coutent une fortune pour ces petits exploitants

    1. Rémi

      Bien vu… j’ai également relevé le paradoxe dans le texte.
      Comment peut-on avoir le meilleur miel au Monde en sachant les milliers de tonnes de pesticides déversés dans nos campagnes par les Agriculteurs ?
      A ce qu’il parait le miel récolté en plein Paris sur les toits de l’opéra serait d’excellente qualité…
      Mais nous ne sommes pas a un paradoxe près…
      cdlt

  15. Miel

    Bonjour je suis apiculteur dans les Pyrénées en haute montagne de 1200m à plus de 2080m. Je vous propose un miel de ruche Warré avec des abeille noire locale.
    Merci yuka pour votre application
    http://www.miel-andorre.fr/

    1. BEAUFORT Maurice

      Bonjour,

      Tout à fait d’accord avec vous.
      J’achète mon miel auprès d’un petit apiculteur local des hautes Pyrénées qui récolte et met en pot son miel.
      Super miel !
      Les pots comportent la date de consommation (de préférence), toutes les coordonnées de l’agriculteur avec son adresse et numéro de téléphone, numero de lot. Miel non trafiqué sans ajout d’eau (test du buvard) et cristallise se!on les miels à partir de 10 à 18 mois.
      Merci encore à Yuka

      1. BEAUFORT Maurice

        Apiculteur et non agriculteur !

    2. Orel

      Bjr j’ai été faire un petit tour sur votte site . Pr un bebe de 13 mois quel miel prendre ? Je lui mets 1 cuillère dans son biberon de lait chaque matin . Et au passage avez vous un code promo ? En tous cas superbe travail 😉 . Bonne journée

      1. Anonyme

        Il ne faut pas donner de miel à un bébé. Voyez avec votre médecin.

  16. Jaquier Danielle

    Bonjour, merci à Yuca ( que mes enfants m’ont fait découvrir) et donc je ne me passe pas! Je scanne tout, ça prend du temps… En ce qui concerne le miel, je l’achète directement chez un producteur à Sault ( Vaucluse) le miel de lavandes…

    1. GALLET

      9a m’intéresse…qu’elle adresse ?

    2. Bea69

      Bonjour. Je recherche du miel de lavande clair. Pourriez-vous me dire si vous accepteriez de me faire un envoi et si oui à quel tarif ? Merci d’avance. Cordialement

  17. Patricia HAMMOND

    Bonjour,
    J’achète régulièrement depuis plusieurs années du miel d’oranger bio récolté en Sicile (nom et adresse du producteur indiqué sur l’étiquette) dans un magasin bio. Ce produit n’est pas vendu en grosses quantités car ce n’est pas une production intensive. Pourtant, quand je scanne mon produit, votre site me dit qu’il est médiocre. Qui dois-je croire ?
    Merci pour votre réponse.

  18. Anonyme

    oui le miel est extraordinaire pour la plus grande partie d`entre nous, pourtant je fais partie des exceptions mais elles existent car dès que je consomme du miel j`ai des brûlures d`estomac depuis toute jeune je ne peux donc en aucun cas profiter des bienfaits de ne nectar

    1. TRAMPI Jean

      Bonjour,
      J’ai eu un problème semblable et Je vous conseille de persévérer. Le miel étant « acide » peut titiller votre estomac peut être irrité. Mais il est aussi cicatrisant et peut calmer cette irritation.

  19. Anonyme

    ma question est la même que Lecouëdic

  20. Lecouëdic

    Article très intéressant. Mais comment avoir la certitude que les abeilles vont butiner uniquement des zones « bio » non traitées ? Merci. 😉

  21. Leh

    Très bon article Julie.
    Je suis apiculteur depuis 15 ans, et l’information est globalement juste.
    Un miel peut contenir jusqu’à 6 types de sucre différents, du à la diversité des fleurs butinées. La diversité des sucres évite l’aspect négatif que peut apporter un seul sucre. Il contient 18% d’eau, et 2% d’éléments très bénéfique à notre santé. Au contact de l’air le miel produit de l’eau oxygénée, ce qui en fait un anti-septique naturel.
    Pour bien choisir son miel regardez bien l’étiquette dont le contenu est réglementaire. Le nom et coordonnées de l’apiculteur doit y figurer. Préférez les petits producteurs (80% des apiculteurs en France sont artisanaux et non professionnels), produit (et non collecté) en France ou en Suisse car tout traitement non bio y est interdit, ainsi que l’utilisation de l’antibiotique.
    Fuyez origine hors UE qui veut dire que ça vient de Chine (miel frelaté recuit, ajout de sucre). UE n’est pas garanti non plus car les pays de l’Est n’ont aucune restriction dans les produits de traitement contre le varroa (parasite de l’abeille); on peut y retrouver des produits anti-puces.
    Savoir bien acheter son miel c’est aussi soutenir les apiculteurs honnêtes, et donc aider à pérenniser l’abeille.

  22. Daniel

    Merci pour cet article plein de bon sens. C’est d’ailleurs le bon sens qui devrait guider notre manière de s’alimenter.

  23. lolo

    le miel c’est bon pour la santé à condition qu’on ne soit pas allergique aux pollens butinés par les abeilles !

  24. Marie

    je savais déjà beaucoup de choses mais j’en apprends encore… Merci pour l’ensemble de ce programme qui est fabuleux. Il est grand temps de se mobiliser pour faire évoluer les habitudes. L’appli Yuka est entrée dans ma vie et je compte bien faire tous les jours avec, génial !!! j’en fait la promo… A quand sur les produits ménagers, les produits corporels, etc… ??

  25. Jean-Louis

    Bonsoir,
    Je suis conscient de la qualité de ces miels produits et sélectionnes par un passionné que je fais découvrir aux amis. L’appellation bio n’est pas mentionnée, mais les procédures de productions de ce petit producteur sont récompensés.
    Je partage votre analyse.
    Cordialement

  26. Anonyme

    Dans quel magasin bio peut on acheter le miel de manuka ?

  27. Fabrys D.

    Bonjour,
    Merci pour ces précieuses infos.
    Je suis moi même un consommateur de cet aliment miracle.
    Excellent travail que vous faites, encore merci.
    Continuez.
    Cordialement.

  28. SL777

    Prenons conscience que le glyphosate (du round up) tue les abeilles !
    Sans abeille comment vivrons nous ?
    L’espoir c’est que nous changions nos comportements !
    SVP Cessez d’utiliser du glyphosate (du round up) MERCI

  29. CHEILLETZ EMILE

    BONJOUR UNE PROSE FACILE A LIRE ET COMPRENDRE ,MAIS LES AGRESSIONS
    SUR LES RUCHES SONT GRAVES ESPERONS QUE L’HOMME VAS REAGIR .

  30. Nanard

    Il ne faut pas laisser croire que le miel est source de vitamines.
    On y décèle que des traces résultant du pollen.

  31. zenner

    Bonjour,

    Je me suis abonnée au programme mais je n’ai accès à celui ci qu’à partir du mail de confirmation. N’est il pas possible d’accéder au programme via l’application Yuka?
    Par ailleurs les recettes n’ont pas de version imprimable c’est dommage…
    Bien cordialement

  32. Huchet

    Bonjour,
    Je suis surprise de constater votre article sur le miel bio en l’occurence soit à privilégier. Etant depuis peu connecté à votre site j’ai pu constater que du miel d’acacia bio Celtibio de Kergroas 29880 Guisseny acheté en magasin bio soit mediocre 42/100 trop sucré trop salé.
    Pouvez m’éclairer sur ce produit. Cordialement

  33. Elizabeth

    Merci pour tout vos conseils. Je suis très contente de vous connaître et vous encourage à continuer. Tellement de maladies aujourd’hui… On doit faire très attention à notre alimentation.

  34. GOUILLARD Claude

    Vraiment un grand merci pour toutes ces informations très importantes.
    Cordialement.

  35. FAYT

    Nous recevons plus d’informations maintenant sur la fabrication et la vente de miel. Vous faites bien de rappeler qu’il ne faut pas acheter du miel n’importe comment ! Moi, j’ai mon producteur. Une petite visite aux abeilles en 2016 et depuis j’achète via internet !!!!

  36. Marie Ange

    une fane de miel vous dit merci pour les conseils

  37. Falies Annie

    Comment se déroule le programme nutrition Yuka ? il n’y a que peu d’infos avant de s’inscrIre et payer !merci

  38. Anonyme

    Page jaun

  39. J&J

    Arf, le mieux est d’acheter le miel directement chez le producteur. J’ai cette chance mais tout le monde peut l’avoir grâce à internet.

  40. christine

    Très bien votre article. Comme les autres…
    J’aurais aimé un petit paragraphe sur le miel chauffé. Pas bon, n’est-ce pas ?

  41. campos sara

    Bonjour, où est-ce que l’on achète ce fameux miel de manuka svp ? Je vois des prix différant d’une vingtaine d’euros à près de cent euros pour un pot ! Merci !

    1. Bal

      Vous pouvez en trouver dans toute boutique bio. C’est pas très cher mais il faut utiliser avec parcimonie !

    2. Carole M.

      Passionnant. Je vais vite aller … lire l’étiquette et le code-barre🌝 de mon pot de miel. Bravo !

    3. Carole M.

      Et il existe aussi en cas de début d’angine des sprays au Miel de Manuka dans les magasins Bio (remède très efficace à avoir chez soi, rayon pris d’assaut en cas d’épidémie)🌝

  42. LOUPIERRE

    Bonjour – Miel d’acacia, ces arbres sont ils fleuris 12 mois par an comme bien d’autres ? en réalité 2 semaines par année !!! fortiches nos abeilles

    1. Princessjo

      Voilà ma méfiance ! Je ne sais pas à qui faire confiance. Quand je vois la quantité de miel vendue en France alors qu’on nous explique la mortalité des abeilles, comment est il fabriqué? Et avec quoi ? Toujours le problème de la surproduction (dans tous les domaines). Je ferais plus confiance à un petit artisan.

  43. Morgane

    Bonjour, merci pour cet article qui est très complet et qui permet de responsabiliser un peu plus chacun

  44. Roland

    j’achetait mon miel directement chez un apiculteur local mais, depuis que j’ai du diabète, fini le miel

    1. nico

      Prenez du miel d’acacia, il est autorisé pour les diabétiques car il a un index glycémique (= influence sur la glycémie) faible (20).

  45. pierre

    Bonjour ,merci pour ce dossier complet instructif.Et bravo pour l’appli Yuka que j’utilise très souvent et que je recommande autour de moi
    Pierre

  46. Anonyme

    Thérèse
    Super vos commentaires très bien merci pour
    Toutes ces infos bonne soirée

  47. pierre BARRAU

    bravo pour ces commentaires édifiants , je fais circuler afin que vous ayez de nouveaux
    adeptes , puissent ils réagir rapidement !

    bien cordialement

  48. Anonyme

    Super intéressent merci à vous

  49. ibn-seddick

    Bonjour, Julie je viens de lire votre rapport sur le miel très intéressant dotant plus que j’ai une sœur
    atteinte d’un cancer et à qui on a conseiller de consommer du miel, du pollen et vos commentaire l’aide beaucoup. Merci

    1. caroline

      Article très intéressant. Je lis tous vos articles.Avez -vous pensez a faire un article sur le lait ainsi que la farine et pourquoi pas le beurre;Merci pour vos articles.

  50. Ralou

    Très bel article et vraiment intéressant!
    Mon miel est celui produit par mes abeilles…eh oui, je viens de me lancer dans l’apiculture🐝

  51. jezegou

    bonjour, comme je lis tous vos commentaires et suis une fidèle à votre application pourriez vous m’indiquer les meilleures farines à utiliser pour faire des pâtes à tarteou des crèpes .merci pour tous vos conseils.

    1. Carine

      Bonjour
      De mémoire il vous faut une t80 (t40 est la farine blanche, t120 vraiment trop complète à mon goût) et moulue a la meule (c’est spécifié sur l’emballage)
      Ca fait travailler les meuniers français

  52. Martine

    Super intéressant et instructif. ..je n’achète jamais mon miel en GMS…en Anjou nous avons de très producteurs locaux. Alors profitons.

  53. Guegan Pauline

    Le miel de Corse est un miel « AOP » je crois que c’est le seul en France . Les abeilles butinent les Fleurs du maquis sauvage où aucun pesticide n’est présent . J’en achète 20 pots par an + 10 que j’offre à les amies . Je vous conseille le miel de châtaignier qui est un peu amer et c’est super surtout pour ceux qui m’animent pas trop le goût sucré : même les petits enfants adorent .

    1. Fuks Martine

      Oui super le miel de Corse de garrigue un goût amer j’adore je suis en rémission d’un’ cancer des os on sait que le sucre ‘est à bâtir sauf le miel source de vie naturel pour moi. Le miel Corse vaut le Manuka ayant testé les deux.et beaucoup d’arnaque sur ce.produit vive notre ‘miel Corse lui aussi guéri bien des maux merci yuka ! ma fille m’a abonné c’est super de faire attention à ce qu’on mange  » tous faites attention

  54. Felix

    MERCI POUR VOS ARTICLESILS SONT TRÈS INSTRUCTIFS ET ENRICHISSENTS MERCI

  55. PONCHO

    Pouvez vous montrer où signaler vos sources officielles quand vous affirmez « l’Espagne et l’Ukraine sont malheureusement connus pour l’exportation de miels non réglementaires à bas prix »

    1. PONCHO

      Étrange … Aucune réponse à ma question. Toute la France critique les produits qui viennent d’ailleurs mais ils ne montrent aucune source ou étude de confiance élaboré par un organisme officielle. Que du blah blah que du  » j’ai entendu dire que … » Mais bien sûr les produits français son top !!!! Marrant venant d’un pays où on a eu droit à la vache folle chapitre 1 puis chapitre 2 dans nos assiettes, viande de cheval comme du bœuf, tomates Bretons (dans une région où le soleil brille pour son absence) et j’en passe.

  56. Tmd56

    Bonjour

    Comme le glucose est moins mauvais pour la santé que le fructose , pourquoi dites vous que le miel frelaté est mauvais pour la santé alors qu’il réduit la quantité de fructose présente dans le produit? (Je laisse de côté la question éthique et arnaque associée au miel frelaté Qui est un autre sujet

  57. Annelise

    Bonjour,
    On m a dit à plusieurs reprises que le miel chauffé ou mit dans un liquide chaud (comme la tisane) perdait ses vertus et devenait un sucre simple. Est ce vrai? Quels nutriments disparaissent exactement ? Et quels nutriments restent?
    En vous remerciant.

  58. Griesmar Gérard

    Très très bon résumé sur le miel bravo pour le sérieux de l’article traité…….

  59. Cathy Malo-Pierret

    Merci pour votre article. Juste un bémol pour le miel de Manuka qui est vraiment hors de prix.

  60. Vander

    Vos articles sont instructifs et j’ajouterai que si l’on veut profiter des propriétés du miel, il ne faut pas le faire chauffer.
    Ne pas le diluer dans une infusion ou un thé.

  61. Rannou

    J’achète mon miel chez un apiculteur des Hautes Alpes. Miel de lavande.
    Par contre j’ai un ami qui a 4 ruches à Auvers sur Oise qui subit une destruction d’abeilles intensive

  62. Evelyne

    Bonjour, merci pour cet article très instructif qui gagnerait à être lu par un maximum de professionnels et de consommateurs ! Il me semble cependant que la comparaison avec le « sucre de table » n’est pas suffisante, bien qu’utile, et qu’il serait judicieux également de mentionner l’excellent sucre de canne complet et naturel Rapadura qui, lui, n’est pas dépourvu de ses nutriments. A vous lire sur d’autres sujets tout aussi passionnants ! Merci encore !

  63. SAN JUAN

    J’AIME VOS ARTICLES!!TRÈS INSTRUCTIF JE FERAIS VRAIMENT PLUS ATTENTION MAINTENANT MERCI..

  64. Grenouille

    Merci pour tous vos articles !!
    Grace à votre Application j’ai perdu 3kg suite à l’achat de mes produits !! Merci

  65. Pascal Guss

    Et que dire du miel pour les diabétiques ?
    bon parce que c’est naturel ! ou mauvais parce que c’est du sucre !
    Merci

  66. Jldu39

    Un petit film … pour une meilleure cohabitation entre les abeilles et les hommes… aujourdhui ce n’est qu’une fiction… mais qui sait ? !
    https://youtu.be/g9SFAo3HOu0

  67. Aillas

    Bonjour, merci pour cet article qui résume bien la problématique du miel.
    J’ai apprécié les schémas qui illustrent chaque thématique.
    J’ai cependant relevé une erreur qui est malheureusement encore souvent commise malgré les efforts de communication des apiculteurs auprès du grand public, dans le schéma sur la fabrication du miel: « 20 000 abeilles qui s’échangent le pollen ». Il s’agit en fait du nectar produit par les fleurs pour attirer les abeilles pour favoriser leur pollinisation. Les abeilles stockent effectivement du pollen mais seulement comme source de protéine pour nourrir leurs larves. On trouve effectivement des traces de pollen dans le miel, en petite quantités, qui permettent d’identifier l’origine des miels. Les miels contenant du pollen OGM (maïs) sont normalement interdit à l’importation en France.
    Merci pour votre action.
    Cordialement.

  68. Florence

    Très bon article et pleins de bons conseils pour choisir son miel.

  69. denise.leguay@orange.fr

    Merci Julie pour ces précieuses informations..:

  70. denise.leguay@orange.fr

    Merci Julie pour ces précieuses informations..

  71. Broage Corinne

    Bonjour Julie,
    Merci pour cette information. Je me suis fait avoir récemment… Je regarde les étiquettes à deux fois maintenant!
    Où en est le Yuka produits douches/bain/maquillage?
    Bonne journée!

  72. Tissot

    Bonjour
    Julie merci pour votre information
    Moi je voudrais bien savoir si le
    Miel de Famille Mary qui n’a pas le label bio est quand même de bonne qualité si je regarde sur le pot ce nectar crémeux est récolté au printemps dans la guarigue préserve de Espagne il est extrait à froid et mis en pot au moulin d’un beau rivage dans 49450 saint André de marche je le commande par internet
    Mais vue votre article j ai des doutes sur sa qualité
    Merci de votre réponse
    Evelyne

    1. Martine

      Le miel Mary n’est pas d’une grande qualité miel origine Espagne et pays de l’est…il est conditionné à St André de la Marche c’est tout. J’ai eu la curiosité d’aller sur place et quand on voit tout ces cars de touristes on se doute que le miel et ses produits dérivés ne sont pas clean!!!! Et assez chers.

  73. Mijo

    Pour ma part, je me fournis exclusivement chez un apiculteur. Vive la production locale française!

  74. Tison

    Merci pour ces précisions et explications,il faut protéger nos amies les abeilles et courage aux apiculteurs.Francis.

    1. Mike

      Bonjour et merci pour ces infos. Pour ma part, j’ai acheté 5 kg de miel de thym en Grèce. Et je dirais que si vous ne connaissez pas l’apiculteur alors c’est dommage. Sachez que c’est un gros business, beaucoup de mélange, trafiqué et même Arnaud Monbour s’y est mis tellement ça rapporte. C’est désespérant.

  75. Boucher

    Merci à vous pour toute l explication sur les abeilles maintenant. Je ferais attention cordialement pierre

  76. Nicky

    rappelons qu’il existe des miels AOP : en Corse et le miel de pin des Vosges.

  77. Guillaume

    Protégeons nos Abeilles coûte que coûte si on ne veut pas que le miel disparaisse à l’avenir! Les abeilles ne font pas que piquer.🐝🐝🐝🍯🍯

  78. Ghesquiere

    Apiculteur amateur les abeilles font un travail magnifique merci à elles et protégeons les

  79. Cat.

    Je pense qu’il est donc préférable d’acheter chez un producteur local. Ainsi on favorise l’apiculteur de la région ,et on économise encore le coût du transport et on évite une pollution inutile.

  80. michel naert

    Que dire d’un MIEL BIO (certifié!) avec une mention NON ORIGINAIRES U.E. ET ORIGINAIRES U.E. ????

  81. Josephine

    Je doute un peu du miel « bio » , il me semble difficile de limiter les abeilles à un champ bio, non? Ne vont elles pas là où elles veulent ? En tous cas, mille mercis pour vos articles super intéressants !

    1. Evelyne

      Certes, mais je pense que le label BIO garantit néanmoins une méthode de récolte respectueuse des abeilles et une bonne qualité du miel qui, bien sûr, n’est pas trafiqué.

    2. nico

      Les abeilles vont au plus cours, si l’apiculteur les pose dans une foret de châtaigner en fleures (loin des cultures avec pesticides – la distance est réglementée) elles ne vont pas aller butiner au loin dans les champs bourrés de pesticides … elles vont au plus facile (logiquement elle vont chercher le nectar des fleurs de châtaigner) d’où la surveillance des zones où sont posés les ruches d’un apiculteur bio !

  82. Pinna Liliane

    J’aie appris beaucoup de choses. Je suis allée en vacances dans le Var , la commercante m’a certifié que le miel venait de la région , arrivés à la maison, nous avons regardé m’etiquette en tout petit il venait d’espagne!! Méfiez – vous!!!

  83. Marilyse Charre

    Merci pour cet article très intéressant.

  84. Roumi

    De bons conseils qui nous aident à mieux nous diriger merci !

  85. Pierre LEROUX

    Bonjour Julie, le miel est excellent pour la santé. Mon épouse et moi-même en consommons entre 13 et 15 kilos par an. Nous l’achetons à Nogent le Rotrou (les ruchers du Perche). Mr PROVOST est apiculteur-récoltant. Nos enfants en consomment également. Votre article est très intéressant. Nous avons regardé en grande surface ce qui est proposé à la vente, çà fait peur. Bonne journée

  86. Bouchard

    Je n achète que du miel bio et de ma region de préférence Hérault.Merci pour vos conseils
    MC

  87. Eliane

    Merci Julie ,bonne analyse .je ne consomme que du miel bio .

  88. Alain

    Bonjour Julie
    … Je recommence donc avec votre appli, j’ai testé bon nombre de miel bio label européen ou français… et à ma grande surprise je trouve je trouve des taux de sucre à 82% de sucre pour 100 gr de miel assez cher d’ailleurs (7-8-voir 10 € et plus) alors que qqs’un d’ailleurs voir rares ont des taux de sucre à 0’05% soit 1/ 2GR à 4.57€ les 500 gr… Alors là fo donc m’expliquer la définition du bio?!!! Je te dis pas comme la marge doit être colossale en mettant dans du miel 82 gr de sucre pour 100gr de produit…

  89. Anonyme

    Bonjour Julie
    Bin avec votre appli

  90. Breidenstein-Jullien Odette

    Je me félicite de votre article, il me conforte dans mon choix lors de l’achat régulier de mon miel. Il y a quelques années, mon mari a eu une allergie très importante sur les bras, du poignet jusqu’au biceps, pendant 15 jours, tous les soirs, je lui badigeonnais les bras de miel (produit par un apiculteur du village voisin), et j’enveloppais de bandages pour protéger la lingerie, cela calmait et à peut-être éviter une infection. Merci les abeilles. Nous vivons à la campagne, loin de la pollution, mais il est vrai qu’elles sont moins présentent dans notre environnement. Bien à vous.

  91. Chenevoy

    Bonne article utile

  92. Patrice

    Très bel article qui me renforce dans ma consommation de miels Bio et de producteurs locaux.
    Merci

  93. LIAUD Thierry

    Comme habituellement, un sujet traité simplement avec un maximum d’information.
    Nous rappelant la nécessité d’utiliser ce produit avec justesse.
    Merci

  94. Yerzian

    Labellisé BIO très bien: le pesticide étant déversé sur les alentours ,les abeilles ont elles un 6 eme sens pour ne pas butiner les fleurs pesticides?

    1. nico

      L’emplacement des ruchers (lieux où sont posés les ruches) est réglementé en label BIO, quand les abeilles sortent pour butiner elles vont au plus simple et au plus cours. L’apiculteur est attentif sur les moments de floraisons et choisira de poser ses ruches tantôt dans une forêt (sauvages donc bio) d’acacia, de châtaignier, de champs de fleurs loin des cultures traités avec des pesticides (distances réglementé sévèrement).

  95. Sahraoui nouara

    tres bonne analyse:ce sujet a ete evoque par la television tout recemment!.J ai ete surprise.!Il faut acheter local.Merci pour l info

  96. Christelle

    Très intéressant on apprend beaucoup…Super

  97. Andouillettede3

    Merci pour ces informations très intéressantes.

  98. Alain BREILLAT

    Super intéressant Merci beaucoup

    Bien cordialement

  99. Michel

    Excellent article sur le miel….Que d’infos que nous méconnaissant !!!

  100. Joëlle

    Très bon article.
    Nous avons besoin des produits de la ruche. (Miel,propolis,gelée royale)
    Il faut donc acheter du miel Bio.

  101. Jean

    Le miel de Manuka pourquoi on lui prête tant de vertus ?
    Il est vraiment récolté qu’en nouvelle Zélande ?

    1. Mireille

      oui le miel de Manuka est produit seulement en Nouvelle Zélande car le Manuka ne pousse que la bas.
      Quand à son efficacité comme le dit Tul a consommer du miel bio français sera beaucoup moins cher est tout aussi efficace avec en autre le miel de chataignier qui est antiseptique et comme tous les miels de bonne qualités protecteur.
      Le miel de Manu a une approche marketing proche des holdings.. .il fallait avoir l’idee…et il a très bien réussi mais a 70 € les 200 ou 250 g de miel pour le plus cher…preferez consommer Français et Bio😉

      1. BARBARA

        Merci Mireille, si on se dit écolo, on ne fait pas traverser la planète à un pot de miel, fusse t’il exceptionnel. Nos miels français (pendant qu’on en trouve encore) sont excellents et ne coûtent ces prix exorbitants.

  102. Biton

    Je croyais qu’il n’y avait aucun miel français bio

  103. Dany vox

    Super documentaire ! J’ aime beaucoup

  104. Joël RABUSSEAU

    merci pour ce documentaire

  105. Brigitte D

    Toujours de très bons conseils merci pour votre implication !

  106. Marlène FREYCHET

    J’adore vos articles très instructifs !!!
    Continuez !!!

  107. Stephane

    Trop beau trop touchant merci yuka pour toute les informations

  108. thomas

    Comment peut-on être sur d’avoir du miel bio ? C’est une arnaque, car il est impossible de contrôler où les abeilles butinent !

    1. Tiness

      Si les ruches sont placées dans un endroit sauvage ou au coeur de cultures bio, on a quand même plus de chance d’avoir un miel sans pesticides !

  109. Cathy

    Superbe article qui pourrait être copié/collé pour la partie frelatée pour beaucoup d’aliments qui sont mis sur le marché et qui nous empoisonnent… J’ai investi pour un apiculteur qui a perdu 80 % de ses abeilles du fait des pesticides dans le Vexin par « un toit pour les abeilles » et pour un champ de fleurs et même si c’est un coup, je ne regrette pas – je vais aller visiter le site pour voir ce qui se passe – merci à vous pour toutes ces informations

  110. Liotta

    Le miel c est calcium potassium phosphore fer vitamines b2 b4 b5 b6 et c ….

  111. Haslé

    « Miel bio » étrange, lorsqu’on sait qu’une abeille peut parcourir plusieurs dizaines de kilomètres, comment voulez vous contrôler ce qu’elle va butiner. Aux dernières nouvelles elles ne possèdent pas un détecteur « bio /non bio ».
    La preuve, c’est quelles en meurs.

    1. nico

      L’abeille ne vas pas se fatiguer à parcourir des dizaines de km ! Elle va chercher le nectar en abondance proche de là où l’apiculteur a posé sa ruche —> dans une parcelle loin des cultures indus’, proche des zones sauvages ou dans les cultures bio. Pas folle l’abeille …

      1. patcha

        Bonjour Nico ! Alors pourquoi meurt-elles en si grandes quantité?

  112. Annie

    merci pour cette info
    bonne continuation
    cordialement
    Annie

  113. GIARROCCO Corinne

    Un grand merci Julie de Yuka et aux autres membres de votre association!! C super important et intéressant toutes ces informations ntrinnionnelles et culturelles. Pour l instant je rencontré quelques difficultés de trésorerie mais des que je pourrai de nouveau être à flot je ne manquerai pas de vous faire un don pour la bonne continuité de votre site!! Avec toute ma gratitude et mes encouragements très sincères amitiés une fidèle lectrice Corinne Giarrocco

    1. Valgrand

      Il y a une erreur/incohérence dans votre article: vous parlez d’ « une cuillère à café » en dose recommandée mais le dessin de la cuillère de miel est annoté « 1c.s. rase» donc 1 cuillère à soupe…. Ce n’est pas la même quantité !

  114. DEFOORT

    Plus d information sur les miels ,,,,miel de colza ,de lavande ,de luzerne ,de Fôret,de toutes fleurs de sapins .eucalyptus.etc…..

  115. Christine Weiss

    Article très intéressant, synthétique et complet.

  116. Dall’ava Josette

    J’apprecie Tellement votre site que je diffuse : j’y ai consacré une de mes chroniques radiophoniques ( Rcfm santé durable La valse des étiquettes) .j’en ai parlé hier à une table ronde ou j’etaus Invitée par la MGEN. Et surtout je vous cite dedans mon dernier ouvrage « la santé en soi «  Comment vous l’envoyer ? Pr Josette Dall’ava -Santucci

  117. Guglielmi

    Le miel produit en Corse est un miel . Miel Aop de Corse. Celui de châtaignier est extra.

    1. Dall’ava Josette

      Je confirme dans mon dernier ouvrage La Sante en soi
      Pr Josette Dall’ava –

  118. Sindbad

    Le miel dit manuka (mot maori désignant une fleur endémique de Nouvelle Zélande) est l’un des meilleurs au monde, le plus cher aussi vu ses nombreuses vertus préventives, curatives en terme de santé et non moins gustatives (grâce justement à cette petite fleur éponyme essaimant les grandes étendues kiwies au climat si particulier « tropico-méditerranéen « qui le rendent unique.

    Dommage que cette appellation synonyme de qualité soit si galvaudée voire vulgarisée de nos jours. On colle à tour de bras la mention manuka, produit bio sur un tas de pots fourgués à travers le monde (merci l’Asie et Chine en tête et tous les revendeurs occidentaux sans scrupules) et le tour est joué.
    Sindbad grand amateur de miel, le vrai !

    1. Lejeune yves

      Bjr
      Vs souvenez vs de cette émission télé sur le miel de Chine où un chimiste Français ns avait fabriqué le mm miel qu’avec ds produits chimiques. Dommage, je n’ai pas conservé la formule pr l’envoyer à nos élus complices ! !

    2. Philippe Mathieu

      Le miel de Manuka n’est pas autre chose qu’une opération marketing !

  119. bonijol

    Excellent article, très complet.
    Merci Adélie et Julie

  120. Jouanneau Pierre

    Bravo je vous félicite pour vos articles plein de bon sens de vérité et d’espoir pour le futur. Je soutiens complètement vos explications, le miel est un produit naturel et sein que je consomme depuis 50 ans toujours acheté chez des bons apiculteurs qui font leurs métiers avec passion souvent avec beaucoup de soucis.
    Bon courage à votre équipe. Pierre

  121. Philippe Mathieu

    « Mention spéciale pour le miel de manuka, dont les vertus uniques permettent de l’élever au rang de “super aliment”, qu’on utilise même en médecine pour ses vertus cicatrisantes. » Jusqu’à la lecture de cette phrase tout allait bien, mais là je suis désolé, cette seule phrase met un doute sur tout le reste. Le miel de Manuka n’est rien d’autre qu’une parfaite opération marketing ET RIEN D’AUTRE. Trouvez moi une analyse qui viendra étayer cette thèse de « super aliment » et je réviserai mon jugement. Par ailleurs il se vend beaucoup plus de miel de Manuka qu’il ne s’en récolte. Je sais c’est étrange. Enfin l’estampille « récolté et mis en pot par l’apiculteur » n’engage que celui qui la lit. Et pour ce qui est des miels dit bio, je pense qu’il faut être extrêmement mesuré. Je vois aussi du « mangeons français » dans les commentaires. Et je suis bien d’accord mais nous importons 75% de notre consommation, aussi bien à force de vouloir du « miel français » on se retrouve avec plus de miel dit « français » que ce qui est produit en France. Une enquête Agrimer qui date de 2016 a souligné que 80% des Français qui achètent du miel disent qu’il est… français. Bref une extraordinaire contradiction qui pervertit le marché.

    1. Jean-Louis

      Tout à fait d’accord avec cette analyse.
      Mis à part le fait que du miel dit « Bio » peut aussi être frelaté puisque sur l’étiquette figure la mention « miel provenant de l’UE et NON UE » Je me demande d’ailleurs comment des produits comme celui là peuvent être mis sur le marché.
      Comme toujours on ne fera rien contre les puissants, on cherchera juste à pointer le petit apiculteur local qui aura oublié de mettre le n° de lot sur son étiquette.
      Plus simple et moins risqué …….
      http://www.sosnature.eu

      1. Lejeune yves

        Bjr
        Incroyable chez Satoriz en Isère ds produit sont estampillés UE non UE Ils ns prennent pr ds billes…

      2. Philippe Mathieu

        Merci Jean-Louis pour ce commentaire (et bravo pour votre site) pour répondre à votre question voici ce que dit la directive 2001-110 :

        « si le miel est originaire de plus d’un État membre ou de plus d’un pays tiers, cette indication peut être remplacée par l’une des indications suivantes, selon le cas:
        — «mélange de miels originaires de la CE»,
        — «mélange de miels non originaires de la CE»,
        — «mélange de miels originaires et non originaires de la CE». »

  122. Moretti

    Ayant tester avec l’application Yukio tous les miels même bio ils sont tous mau vais alors lequel prendre ?

  123. Marie

    Bonsoir,
    Article sur le MIEL paradoxal🤔 Vous dîtes : « achetez production française ou belge » car plus de contrôles que la réglementation européenne. Ces deux pays n’y font plus partie ou bien? et poursuivez que c’est dans ces deux pays européens où, depuis 1990, le taux de disparition des colonies d’abeilles est le plus fort, soit 50% à ce jour et dû à l’usage intempestif de pesticides sur nos cultures et la disparition de la biodiversité.
    Elles doivent sûrement butiner en Suisse et nous rapporter gentiment leur précieux liquide!

  124. Michèle

    On y revient toujours : mangeons français…. Merci pour vos articles.

    1. Lejeune yves

      Bjr,
      …….. local et de saison !!!!!
      Allons dans ls campagnes ns avons encore de ttes petites agricultures saines

  125. Viapiana

    Très. Bon article..merci

  126. vimard

    Peut être qu’un miel bio c’est bien , mais il ne faut pas être aussi péremptoire et suivant les régions un miel produit dans les hautes alpes non bio mais où les abeilles ne sont pas soumises aux pesticides dans les vallées d’altitudes est à mon avis aussi bon voir meilleur !!! je trouve que vous ne nuancez pas assez vos propos…. je précise que j’achète le miel de cette région et je suis sure qu’il est d’excellente qualité.

  127. paul 31

    Bonjour
    Merci pour cet article où j’ai appris des choses. J’aurai bien aimé savoir ce qu’il en reste en qualité nutritionnelle une fois que le miel est cuisiné et ses teneurs en minéraux en comparaison avec quelques fruits et légumes courants

    1. julien

      Merci à YUKA pour toutes ces infos régulières.
      Je suis professionnel de santé et je les trouve très pertinentes.

  128. Garnier

    Article très intéressant (comme tous ceux que vous publiez régulièrement).
    Merci

  129. Lejeune yves

    Bonjour,
    Très bien votre article sur les miels
    Envoyer le à nos irresponsables élus de France et d’Europe…………
    Continuez à ns infomer.

    1. Anonyme

      👍

  130. Jean - Michel

    Merci pour ces précieuses info
    Pour ma part je consomme chaque jour du miel d acacia
    Très très bon et naturel
    Vient des fleurs de l arbre acacia donc non traité
    Produit chez des apiculteurs particuliers en Haute Saône

  131. Recettes100faim

    Je connais un apiculteur qui a du bon miel, on voit tellement la différence comparé à tant de faux miels vendus partout… Pour ma part, je préfère le miel au sucre (au niveau nutritionnel et gustatif). Bon article 🙂

    1. Christian

      Bonjour,
      Je ne connais pas le « miel au sucre » qu’est ce exactement ?
      Merci

      1. Tiness

        Elle préfère manger du miel plutôt que du sucre …

    2. JPC

      Bonjour pourriez vous me donner le contact de cet apiculteur qui a du bon miel.

      Cordialement,

  132. monique bertaux

    Je préfère privilégier le miel produit près de chez moi, je suis certaine qu’il n’y a pas plusieurs miels mélangés contrairement à certains miels bios.

  133. Faouzi

    Bonjour Julie
    Est-ce que un diabètique peut consommer du miel ?

  134. Edith

    MERCI Julie j ai constater qu il était compliqué de trouvé un miel de qualité mais grâce à votre application je l ai trouvé!!!

  135. Lionel Doucet

    Bravo à l’equipe Yuka pour l’explication de ce produit naturel fabuleux.
    Soyons certains que c’est sur terre qu’en le miel est produit et pas sur la planete Mars …
    Donc , respect encore une fois assez de charlatanerie surtout dans le domaine nourriture
    Merci de cette piqûre pas d’abeille sic …de rappel

  136. BONADEI

    Bien expliqué et agréable à lire.
    Ayant mis l’application YUCA sur mon téléphone je m’en sers très souvent en faisant mes courses. Merci

  137. DESTAILLATS Philippe

    Merci Julie pour toutes ces infos j’adore le miel en particulier le miel de citronier ! 👍

  138. ES

    très bien; agréable à lire et suffisamment developpé

  139. BzzBzzz

    Bonjour,
    Oui le miel est plein de bienfaits ! Mais pour pouvoir en profiter pleinement, il vaut mieux éviter de le plonger dans un liquide bouillant (thé, café, lait, infusion, grog…), car on m’a dit que la chaleur détruise les enzymes et autres constituants antiseptiques… à la fin, il ne vous reste plus que du sucre et un bon goût, mais c’est tout ! Ceci est à vérifier scientifiquement, mais moi en attendant, je préfère l’utiliser directement pour ne pas prendre ce risque.

  140. J-C T

    merci pour cet article bien detaille et interessant et également les codes barre qui nous renseignent sur la nocivite de certains aliments.

  141. Anonyme

    Dommage que les miels bio français soient d’un prix nettement plus élevé que les bio étrangers ! ! !

  142. Delestrade Marcel

    Merci pour cet article sur le miel. Toutefois on entend dire désormais assez souvent qu’on retrouverait des traces (ou davantage même quelquefois) de glyphosate dans le miel, même BIO.
    Qu’en est-il vraiment et quel est votre avis sur la question car cela pourrait être grave.

  143. Anonyme

    Pour ma part j’ achete un miel de lavande label rouge directement chez un apiculteur il est cher mais incomparable

  144. Anonyme

    Merci

    1. Denis

      Comme d’habitude… très bel article ! Merci Julie
      Mais à mon avis LE MIEL BIO N’EXISTE PAS ! et les apiculteurs rigolent en parlant du miel bio !!

  145. Jean marc

    Bonjour très bon sujet a propos du miel a savoir que le CHU DE NÎMES utilise du miel de thym pour les brûlées il a un pouvoir cicatrisant supérieur il paraît en vous remerciant

  146. Hervé

    Bonjour,
    Le sucre de table roux est il raffiné au point d’en détruire tous les nutriments ?
    Merci de votre réponse et de vos articles.

    1. Baldini

      merci Julie, même si on connait le miel, vous apportez des précisions majeures.
      Pour répondre à Hervé a propos du sucre roux…méfiance!! c’est souvent du sucre blanc, donc
      raffiné, coloré au caramel!!! lisez la composition sur les boites

  147. PESENTI

    Très bien expliqué et clair Merci

  148. Duhamel

    Bonsoir ! Je suis pour mener le combat afin de défendre les abeilles, mon action aura un double effet Primo : Elle respectera celui qui a créé l’univers Secundo : Elle évitera la disparition de environ 23 % des plantes que l’on trouve sur terre, car il ne faut pas oublier que ces plantes bénéficient de l’intervention involontaire des abeilles.

  149. Bonnamy

    Toujours des articles très intéressants et forts bien documentés.
    Un grand merci et tous mes encouragements dans la poursuite de notre bien être ainsi que de notre santé.

  150. géraldine richard

    J’habite en campagne et mon fournisseur de miel ne se plein pas, maintenant arrêtons de faire une fixation sur les pesticides. Avant de critiquer, connaissez vous des agriculteurs? Ce sont des professionnels, qui travaillent pour vous nourrir.
    Posez vous maintenant les bonnes questions?
    Ou vos merdes sont ils épandus? Sur les champs…..
    D’où vient le frelon asiatique? Les voyages à l’étranger……
    Quand vous faites vos achats au supermarché, oû vont vos déchets? Sous terre…..
    etc…..

    1. Anonyme

      Plaint et non plein

  151. Luc Bérujeau

    Une fois de plus Bravo Yuca pour vos articles bien documentés et pertinents. Continuez

  152. Delphine

    J’achète régulièrement un miel Bio que je trouve délicieux…mais en y regardant de plus près, il est écrit « Mélange de miels UE et hors UE”…donc déception…On pense acheter Bio pour manger plus sainement, mais malgré ça, on doit rester méfiants…merci Yuka pour ces précisions.

    1. monique bertaux

      i

  153. Anonyme

    Je suis entièrement d’accord avec Sandrine
    Comment les abeilles détectent-elles des fleurs sans pesticides pour dire que nous consommons du miel bio

    1. Phil

      Les abeilles vont chercher des fleurs généralement sur une distance de 3km. Cela représente une superficie d’action d’env. 30km2. Disposer les ruches en plein champs Bio et a bonne distance des autres parcelles traitées est un gage de produit sain. Cela depend de fait du terrain de votre apiculteur et… du serieux de celui-ci quand au choix de ces emplacements (ce qui peut etre contraignant car il faut s’assurer d’etre toujours aussi éloigné des champs traites).

  154. Thim

    J’ai 5?ruches depuis 5 ans je produit donc du miel pour ma conso et aussi celle de mes amis et de mes voisins c’est un plaisir car je ne vends pas de miel je le donne or aujourd’hui avec les producteurs de melons et autres saloperies de traitement dans les exploitations force est de constater que les abeilles meurent en grand nombre sur 5 ruches et pour la première année j’ai 3 ruches qui se vident avec des milliers de cadavres par ruches nous devrions déposer plainte tous ensemble auprès du procureur pour empoisonnement volontaire de milliers d’etres qui nous sont pourtant indispensables.

    1. Lejeune yves

      Bjr
      J’ai eu 5 ruches double hausses 150kg de miel il y a 15 ans. Aujourd’hui j’en ai ZERO , sf rachat annuel d’essain….

  155. Berthet

    Merci pour l explication. Elle est très riche et intéressante.
    Je vais faire attention à ce que je prends désormais.
    Merci l équipe de yuka

  156. Sandrine

    Moi je m’interroge sur le miel Bio !?, comment pouvons-nous être sûrs que les abeilles vont butiner des fleurs sans pesticide, le miel bio pour moi c’est pas possible ?

    1. yvane

      Le miel BIO n’existe pas ! on appelle BIO la façon dont l’apiculteur élève ses abeilles et les traitent contre le varroa mais en aucun cas un miel peut être BIO

  157. Anonyme

    Merci pour ce que vous faites.
    Pour votre article sur le miel, tapez dans votre navigateur « miel et monsanto »

  158. lecocq Alain

    Bravo tout est dit, j’espère que les députés qui votent pour les pesticides prendront conscience de leurs votes pour leurs enfants. Encore merci.

    1. Lejeune yves

      Bjr
      Ils s’en tapent et sont mm réélus!!!!!!

  159. Babette

    Bonjour, j’en déduits que le miel de l’opéra de Paris n’est pas aussi bon que ça. On nous en rebat pourtant les oreilles. Comment les polluants pourraient-ils « s’évaporer » au butinage…..

    1. Philippe Mathieu

      Exact ! La place des abeilles est dans la nature, même si ces ruches citadines participent de la prise en compte du problème.

  160. Anonyme

    Merci pour toutes ces infos

  161. Anonyme

    Merci pour cet article enrichissent.

  162. bolle

    Bonjour, c est article est très intéressant, mais peut-être pas complet. En effet j ai été informé que le miel,même bio, ne serait pas bien digéré à cause de certaines (molécules ) qui le composent. Est ce vrais? En tenant compte de l apport de sucre, peut on manger du miel tous les jours sans risque de transit ou autres …
    Encore merci pour tout

  163. Micheline

    Merci infiniment une fois de plus pour cet excellent article. Ces informations devraient être diffusées très largement. Faire prendre conscience que la vie sur notre planète est fragile

  164. castagna

    j’ai la chance d’avoir un apiculteur à côté de chez moi qui produit un miel d’acacia excellent et parfaitement pur.

  165. Anonyme

    👍🏾👍🏾👍🏾

  166. Anonyme

    Merci pour cet article

  167. Bernard Petit

    bravo pour tout ce que vous faites

  168. CALVET

    Bonjour,
    Je consomme du miel et je souhaiterai être conseillé sur le meilleur produit à acheter.
    En vous remerciant.
    Jean Louis Calvet

    1. yvane

      le meilleur miel, c’est celui du petit producteur de votre commune…il y en a partout des apiculteurs …. si vous ne les connaissez pas renseignez vous auprès de votre mairie ou bien la dd(cs)pp de votre département

    2. Chris

      il faut l’acheter directement à un apiculteur reconnu avec numéro d’apiculteur et n° de siret
      et avant d’acheter soit voir son site en ligne soit se déplacer chez lui

  169. Levy

    Ou trouve t on Manuka?

    1. Adélie de Yuka

      Bonjour, ce n’est pas facile de trouver du miel de Manuka en grande surface, mais vous pouvez vous en procurer dans les magasins bios et dans certaines pharmacies.

  170. Francis

    Moi j’ai la chance d’avoir un ami apiculteur qui me fournit en miel et pollen bio extra

  171. CANOVAS Odile

    Merci pour ces infos. . J aime le miel..je l achète à un apiculteur sérieux… je ne connais pas Manuka
    Merci

    1. Anonyme

      « apiculteur sérieux « …..ça veut dire quoi pour vous ?

  172. Pat

    Metci. Ce serait bien de nous faire savoir de quelle manière les abeilles butinent des fleurs qui n’ont pas reçu de pesticides . Chasse aux sucres sans fin…..

    1. Adélie de Yuka

      Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. S’il est difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, le label bio définit la “zone de butinage” comme un rayon de 3km autour de la ruche.

      1. Anonyme

        l’abeille peut très bien butiner plus loin si elle ne trouve rien sur les 3 kilomètres de RAYON ce qui fait 6 kilomètres de terrains en bio ?????? §§§§vous rêvez madame ! ça n existe pas en france !!! il n y a pas que les cultures il y a les particuliers !!!

      2. Dad

        En réponse au commentaire anonyme, Adélie a entièrement raison sur le label bio. Je suis apiculteur amateur et une abeille va butiner jusqu’à 2km de sa ruche. Au delà c’est dur, car il y a le trajet retour et le nectar à transporter. On trouve encore en France de nombreuses zones exemptes de pesticides : moyenne montagne, forêt de sapins, prairies,…

      3. Barbara

        merci DAD pour cet éclairage, au moins vous savez de quoi vous parlez

  173. de GROMARD Brice

    Merci pour cet article qui confirme l’intérêt de faire attention à ce qu’on achète

  174. Fontaine

    Super article, comme chaque fois

  175. Lilie

    Le miel je l’ai banni il me fait grossir

    1. Anonyme

      fausse idée Madame ! le miel ne fait pas grossir…C’est votre excuse…mais pas le miel c’est impossible

  176. Daniel

    Merci Julie et l’équipe pour cet article, je consomme avec modération du miel de torros (ruche dans des champs de torros, miel très foncé mais peu sucré) et je pette la forme. Alors mangé du bon miel et vous serez en pleine santé.

  177. Anonyme

    Merci pour toutes ces infos.. Se nourrir sainement devient de plus en plus compliqué..

  178. Florence

    Merci pour toutes informations.
    Ou peut-on trouver du miel de Manuka ? Surtout en habitant à Lyon.

    1. Marie

      Bonjour, moi j’en achète au magasin bio à côté de chez moi.

    2. Adélie de Yuka

      Bonjour Florence, effectivement ce n’est pas facile de trouver du miel de Manuka en grande surface, mais vous pouvez vous en procurer dans les magasins bios et dans certaines pharmacies.

      1. Philippe Mathieu

        Effectivement à la grande pharmacie de la Part-Dieu le miel de Manuka est à… 280 euros le kilo !!! Désolé de me répéter mais c’est de l’escroquerie pure et simple. Les bienfaits du Manuka n’ont jamais été prouvé (autres que celui procuré par un miel classique, et à ce petit jeu le miel de fleur, par sa diversité est le plus intéressant).

    3. Philippe Mathieu

      Florence, économisez votre argent, le miel de manuka n’est pas meilleur que le miel de fleurs.

  179. Christine

    Merci pour c bon conseil.. Vraiment bien yuca… Je recommande.. 🤣

  180. Vince

    Très intéressant même si il aurait été utile de donner des précisions sur la production bio et ses critères.
    Par contre peut on parler d’apiculteurs dans une telle citation ?
     « En ne laissant aucun miel aux abeilles pendant la saison hivernale, certains apiculteurs déciment la colonie. »
    Ce ne sont sûrement pas des apiculteurs et je ne voit pas comment ils pourraient le rester 🙂
    Bonne continuation

    1. Adélie de Yuka

      Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. S’il est difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, le label bio définit la “zone de butinage” comme un rayon de 3km autour de la ruche.
      Concernant la citation : malheureusement, ce type d’apiculture existe toujours même si cela ne respecte pas les réglementations, car réserver du miel aux abeilles est parfois moins rentable que l’achat de nouvelles abeilles à chaque saison.

    2. Anonyme

      ce sont des vendeurs de miel et se fichent pas mal de leurs colonies qui seront renouvelées à la saison suivantes

  181. Guy Cangardel

    Super…

  182. Alain DUFOUR

    Quand vous parlez de sucre de table ( je pense au sucre de betterave ) ou ( au sucre de canne), car pour ma part je n’utilise que du sucre de canne. (Malheureusement plus de l’île de la Réunion).

  183. Millat

    Passionnant, impartial et utile oh combien!
    Merci bcp Julie

  184. Chrys

    Ce sont mes enfants qui m’on fait découvrir yuca et que j’ai partagé ensuite
    Super 👍🏻 merci et pratique
    Et l’article sur le miel, très utile

  185. Vauchelles Dominique

    Merci pour ce rappel mémoire bien commenté, et faites confiance aux petits producteurs Français respectueux de la nature qui ont bien du mal avec tous ces produite phytosanitaires épandus par centaines de tonnes…

  186. Anonyme

    Article interessant mais soumis à caution pour ce qui concerne le miel dit bio car on ne contrôle pas le butinage des abeilles et rien ne leur interdit de butiner colza, tournesol ou toute autre culture soumise à des pesticides et traitement chimique…

    1. Adélie de Yuka

      Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. Tu as raison, il est effectivement difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, le label bio définit la “zone de butinage” comme un rayon de 3km autour de la ruche.

  187. Bonillo Bernat

    C’est ma petite fille âgée de 10ans qui m’a fait connaître Yucca ! Bien que de plus en plus dur de scanner dans les hypermarchés !!!
    Merci de vos très bons conseils

    1. Cédric

      Pourquoi est-il de plus en plus dur de scanner avec yuka dans les hypermarchés ?

  188. Anonyme

    Merci pour cet article très intéressant et très utile.

  189. Auda Guy

    Commentaires très instructifs et interressants
    Merci

  190. H cukier

    Bon article, pondéré, raisonnable dans ses descriptions et recommandations.

  191. Vir

    Bravo à votre application et bravo pour toute ces indications

  192. Jocelyne

    Très bon reportage on vous suit de très près bon courage merci 🙏 merci 😅

  193. Mousse

    Très bonne application, suis ravie de vos conseils, merci Julie!

  194. Anonyme

    Très intéressant . Merci

  195. Anonyme

    Très intéressant . Merci

  196. Guillaume

    enfin de vraies réponses à toutes ces questions merci à tous.
    Bonne appétit.

  197. MAURICETTE GALMICHE

    très bien, nous profitons de nos déplacements pour faire des cadeaux avec des miels locaux, parfois inattendus: miel de chardons par exemple

    1. Anonyme

      bien sûr !!! et vous n avez pas l impression d’être prise pour une conne avec votre miel de chardon ???? les abeilles ont au moins un périmètre de 6 kilomètres de chardons !!!!????? rien que du chardon?????? allez !!! arrêtez de lire ces étiquettes à touristes ! merde !!!! aidez les producteurs locaux mais les vrais !!! les petits !!!

  198. Yvan

    Article très intéressant. On peut aussi préciser qu’il ne faut pas chauffer le miel car cela détruit les nutriments.

  199. Espinos

    Merci c’est toujours un plaisir de lire vos explications très intéressant et enrichissantes
    J’aime beaucoup votre application Yuka ,c’est génial
    Mer
    Ci encore .

  200. enzo

    Merci pour cet article qui, comme pour les autres, est très intéressant.
    En ce qui me concerne, habitant dans les Alpes-de-Haute-Provence , je ne consomme que du miel de provenance locale. (Essentiellement du miel de lavande).

  201. Anonyme

    Magnifiquement intéressant !!

  202. Prat

    Très intéressant. Merci Julie

  203. Ferrara

    Merci. J’ai beaucoup apprécié l’article. En revanche le miel de fleurs est-il issu des abeilles ? S’agit-il d’une appellation ?

    1. Adélie de Yuka

      Merci Ferrara, effectivement le miel est toujours un miel d’abeilles. L’appellation « miel de fleurs » signifie simplement que les abeilles ont butiné différents types de fleurs.

  204. JELASSI

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre article sur le miel.

  205. Michel Zahn

    Super pour l’information sur le miel

  206. Lablanche

    Magnifique merci à vous

  207. Anonyme

    Merci pour cet article intéressant

  208. Bonnabosch Henry

    Très intéressant l’art .

  209. GLASSMANN Annelie

    Excellent article qui m’a bien éclairée en ce qui concerne les miels frelatés. Félicitations pour votre appli. et merci
    beaucoup . . Continuez !

  210. Anonyme

    Comment savoir que les abeilles butinent des fleurs bio ? Car si c’est le contraire comment garantir un miel bio?

    1. Adélie de Yuka

      Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. S’il est difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, le label bio définit la “zone de butinage” comme un rayon de 3km autour de la ruche.

    2. Lejeune yves

      Bjr
      Pr moi aucune garantie à 100% mm en milieu sauvage en France……..

  211. Audrey

    Encore merci pour ce nouvel article.
    Grande consommatrice de miel, je prend bizarrement conscience qu’il est aussi nécessaire aux abeilles. Je n’avais jamais envisagé la chose sous cet angle. Je vais repenser ma consommation en ce sens.
    Bonne continuation a vous

  212. Ramponi

    Bonjour
    Petite précision à apporter à votre superbe exposé,
    Les bienfaits du miel sont détruit à partir de 40° !!!

    Alors le miel dans la tisane ce n’est pas une bonne idée, il faut mettre le miel sur une cuillère, la mettre en bouche, consommer le miel et laisser doucement agir en avalant.

    Un apiculteur responsable

    1. Adélie de Yuka

      Bonjour Ramponi,
      Merci pour cette précision, en effet il est préférable de consommer directement le miel pour bénéficier pleinement de ses bienfaits.

  213. Jean Pierre

    Merci pour ce commentaire et on comprend maintenant qu’en France, l’utilisation de pesticides est sous évalué par rapport aux conséquences désastreuses pour notre biodiversité et surtout notre santé. Achetez bio et FRANÇAIS.

    1. Anonyme

      pas dde soucis !!! le jour où le bio sera au même prix que le non bio je le ferai !!!

  214. Weber

    Comment pouvez vous prétendre que les abeilles butinent que des fleurs bio!

    1. Adélie de Yuka

      Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. S’il est difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, le label bio définit la “zone de butinage” comme un rayon de 3km autour de la ruche.

  215. Thomas

    Bonjour, je suis étonnée que vous ne parliez pas du botulisme et de l’interdiction de donner du miel aux enfants de moins de 1 an. Qu’il soit bio ou pas, le miel peut représenter un danger pour les nourrissons.

    1. Adélie de Yuka

      Bonjour Thomas, effectivement nous n’avons pas abordé ce point car notre article reste très généraliste. En revanche, tu as tout à fait raison, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dit qu’il est absolument interdit de donner du miel aux enfants âgés de moins d’un an.

  216. Bitzner Éric

    Beaucoup d’erreurs dans cet article que ce soit sur la teneur en certains types de sucre .ou encore sur le bio ou encore sur la « surexploitation des ruches » . Est ce que ceux qui ont rédigé cet articles ont échangé avec des apiculteurs ?

    1. Anonyme

      Tout à fait d’accord …
      Votre vigilance me semble bien saine et appropriée

  217. Marie-therese Vial-bernard

    Très bel article.

  218. ANGOT

    Maya n’aurait pas mieux décrit ce nectar bravo pour votre travail .

  219. Pers

    Merci pour toutes ces informations ainsi que vos avis éclairés , continuez ainsi!!

  220. Luci Comas

    J’ai payé le programme de nutrition et je ne sais pas du tout ou chercher sur mon tél ou epaid toutes les recettes ???

    1. Adélie de Yuka

      Bonjour, le Programme Nutrition est sur notre site en ligne uniquement, et non sur l’appli Yuka.
      Tu peux te connecter et accéder aux recettes directement sur le site, voici le lien : https://nutrition.yuka.io/program/recipes

  221. Jérôme

    Merci pour cet article ! Et merci de nous aider à mieux consommer ! 👍

  222. Anonyme

    Super article! Merci 😉

  223. Jennyfer

    Merci pour cet article, c’est très intéressant. Continuez !!

  224. Lasserre Claude

    Merci à vous pour toutes ces informations très précises et utiles sur le miel!

  225. LASSERRE

    Merci à vous pour toutes ces informations très précises et utiles sur le miel!

  226. DACRUZ André

    Merci beaucoup pour cette sensibilisation,
    Bonne continuation

  227. Jean Michel

    Merci pour votre application vous articles, votre travail au quotidien , qui nous aide à choisir des bons produits.

  228. Laurence.

    Merci pour cet article et comprendre à quel point il est important de respecter les abeilles et leur environnement!!
    C’est à l’être humain de se plier à cette exigence si importante pour préserver un éco-système.
    Je suis consommatrice de miel tous les jours,j’ai la chance de bénéficier de miels de qualité chez quelques apiculteurs de mon entourage…tous respectueux de l’environnement…il est nettement meilleur et goûteux par rapport à ceux de la grande distribution…à bon entendeur.

  229. Alfonsi

    Un article très intéressant qui nous en apprend beaucoup sur le miel.
    Merci à vous.

  230. BRIGITTE PILz

    Le miel est un moyen de survie!!!!

  231. Simonian

    Merci je ne savais pas que plus il était foncé plus il y avait des antioxydants

  232. Delescluse Claire

    J’apprécie beaucoup vos articles qui mettent toujours en avant la tempérance à apporter à chacunes de nos pratiques alimentaires.
    Merci pour ses précieuses informations claires et justes.
    Et tout autant bravo pour votre application qui m’accompagne au quotidien, ma fille de 5 ans à radicalement changé ses goûters grâce à vous !

  233. Mazari

    Hyper instructif

  234. Triboulet

    Super article a diffusé au max. N’oublions le pollen excellent aussi pour santé. Continué bravo.

  235. Suard andrè

    Vous êtes toujours aussi pertinents les djeun’s
    Continuez
    Je suis vos conseils à la lettre car glouton comme un ours pour le miel

  236. ROUSSELOT

    MERCI
    Il est effectivement urgent de consommer du bon du local du bio en quantité raisonnable.

  237. METZINGER Michel

    Bonjour, quel effet du miel en cas de diabète?

    1. Bitzner Éric

      Bonjour, le miel d’acacia a un index glycémique bas il peux donc être consommé par les personnes diabétiques , en plus son pouvoir sucrant est élevé donc cela permet d’en mettre m’inscrire tout en ayant un goût sucré. Mais bien sûr avec modération pour les diabétiques.

    2. Adélie de Yuka

      Bonjour Michel,
      En effet, les miels ont des indices glycémiques différents selon leur type, mais ils ont généralement à IG faible. Le miel n’est donc pas proscrit aux diabétiques mais doit être consommé avec beaucoup modération, comme tous les autres sucres.

  238. Reboulleau

    merci merci pour toutes ces informations !
    bel été à toutes et tous
    Micheline

  239. VICTOR Joël

    Super l’article, concis, clair et très informatif , je l’ai trouvé intéressant !

  240. Sylvie Gaivoto

    Très intéressant comme article merci car je suis à l’occasion consommatrice de miel car pas de sucre chez moi. Je fais tout maison et je suis très bien comme ça. Merci et bonne continuation

  241. Jean-Pierre berenger

    Très instructif

  242. Un toit pour les abeilles

    Merci pour ce très bel article particulièrement complet… bravo !
    Un toit pour les abeilles permet en effet le développement de nouvelles colonies d’abeilles, essentielles à la vie et le soutien à la filière apicole française ! Et en cadeau on vous offre des pots de miel « terroirs » personnalisés 😉
    Un cercle vertueux en somme !

  243. Anonyme

    Merci pour ces informations intéressantes.

  244. Carole Hy

    Ce commentaire devrait être vu par le ministère de la l agriculture et devrait être travailler en classes pour apprendre les bons gestes aux futurs habitants de notre planète

  245. Beyssac labbey genevieve

    Un article interessant. A lire et relire….

  246. Fogelgesang

    Bonsoir,
    J’achète en toute confiance mon miel dans une Abbaye en France, et sur les pots
    il y a marqué : « miel récolté en France et en Espagne »
    Que faut-il en penser ? Est-il frelaté ? Je ne pense quand même pas que des moines vendraient ce genre de produits !
    Merci de me rassurer. Cordialement

    1. Anonyme

      Bah. Il doit y avoir 5% de miel français et 95 % de miel espagnol. Cela ne doit pas être bien mieux que le miel de supermarché.

    2. Adélie de Yuka

      Bonjour,
      Difficile de vous répondre, malheureusement nous ne connaissons pas ce miel donc on ne peut donc pas se prononcer sur le sujet.

  247. olivier peteilh

    vous ne pouvez pas dire que le miel bio est mieux ou meilleur car les abeilles butines là ou les fleurs sont , et pas dans un champ particulièrement ….alors SVP PAS DE BIO POSSIBLE avec les abeilles elles ont la chance de pouvoir butiner ou le pollen de trouve.J’ai moi même fait pousser des fleurs qui produisent du pollen pour aidé ses pauvres abeilles ….

    1. Robruno

      Rien n’est parfait pour le miel bio, car les abeilles vont butiner dans un raton de 3 km autour de leur ruche. Mais des ruches installées en France dans de vastes prairies, des forêts, en toiture des villes, loin des zones de culture intensive (à plus de 3 km par exemple), c’est quand même mieux que du miel produit en zone céréalière ou importé de Chine en fût de 200 litres et conditionné en France !!!!!! Il faut donc privilégier l’achat de ce miel et se renseigner où sont installées les ruches de l’apiculteur.

    2. Bitzner Éric

      Bonjour, ce n’est pas le pollen qui permet de faire du miel mais le nectar. Le pollen est utilisé par les abeilles pour élever le couvain.

    3. Adélie de Yuka

      Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. En effet vous avez raison il est difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, mais le label bio définit la “zone de butinage” comme un rayon d’au moins 3km autour de la ruche.

  248. Michel Jouveaux

    Merci pour tous ces conseils, je suis un grand amateur de miel et vous avez bien fait de me parler de modération, je suis toujours un peu excessif… Bonne soirée à toute votre équipe.

  249. Catherine LAMBERT

    merci beaucoup pour cet article très juste sur le miel .
    le message » achetez français !  » régale nos papilles et fait vivre les apiculteurs !

    1. Franck Aouizerate

      Merci pour cet article…
      très bien documenté…
      Bonjour Catherine…

  250. windstein

    Très bon article ,mais je connaissait le trafic du miel EU des grands distributeur à éviter.
    Pour avoir un bon miel allez chez votre apiculteur du village ou des associations des apiculteurs ou producteur de miel BIO

  251. Julia

    Le syndicat apicole de l’Aisne a porté plainte contre Bayer après avoir découvert du glyphosate dans le miel d’un de ses adhérents.
    On trouve également dans le miel des pesticides, du sirop de nourrissement, des antibiotiques destinés aux abeilles. 😋

  252. Antoine Maldémé

    Merci Julie pour cette enquête.

  253. Soumaya

    Merci pour cet article
    Hier j’ai acheté fu miel Bio les 500g a 5€ et quelques ! Je ne sais pas s’il est bien par contre en le scannant par l’appli yuka il s’est Avéré Médiocre !
    Donc je ne comprends plus rien
    Cordialement

    1. Anonyme

      Médiocre car trop sucré !

    2. Adélie de Yuka

      Bonjour Soumaya,
      Effectivement Yuka note les miels « médiocre » dans l’appli car c’est un produit très sucré.
      L’idée n’est pas de bannir le miel, mais de prendre conscience de sa composition pour ensuite ajuster la quantité consommée 🙂

  254. Colette Labat

    Merci pour cet article : maintenant je lirai les étiquettes à 2 fois avant d’acheter du miel, bio de surcroix ….

  255. Andre

    Très bon article avec une vision globale sur les abeilles et leur produit , le miel

  256. Jean B

    Se méfier même de certains apiculteurs qui vendent du miel sur le marché ! Il m’est arrivé d’acheter du miel à un apiculteur local sur le marché de Laval et de m’apercevoir une fois rentré à la maison qu’il provenait d’Espagne.

  257. Pecqueux

    Je cherche les tablettes chocolat noir 70 % cacao mais je ne trouve pas moins de sucre et sel ? Et aussi s’il existe , quel magasin ( supermarché ) ?

  258. GAITTET Marie Claire

    Je souhaite héberger une ruche dans mon jardin aux mille fleurs Ou m adresser ? Merci

  259. Jean

    Pensée personnelle sur la surmortalité des abeilles
    Je suis fils d’agriculteur, bientôt 60 ans, et mon père vient de fêter ses 80 ans
    Quand j’étais adolescent je me souvient que mon père traitait ses colzas contre les pucerons avec un insecticide disons très virulent. 24h après la pulvérisation, dans les champs tout était mort, à terre on retrouvait pucerons, coccinelles, abeilles, chenilles, même parfois les jeunes levreaux trépassaient. Les tracteurs d’il y a un demi siècle n’avaient pas de cabine ni le climatisation et de filtration de l’air comme aujourd’hui, et autant vous dire que mon père toute la journée respirait une bonne dose de ces produits. Il n’est pas un phénomène rare, ses voisins agriculteurs sont eux aussi pour la majorité encore biens portants.
    En ce temps là, j’étais déjà un passionné de pêche, mais inutile de rechercher dans les ruisseaux du coin, des vairons, goujons ou autres, il n’y en avait pas.
    50 ans plus tard, mon frère et maintenant mon neveux traitent toujours les colzas. Les pucerons meurent au bout de quelques jours mais au sol on ne retrouve plus d’abeilles, coccinelles, scarabées ou autre de mort, c’est donc que les insecticides actuels sont plus sélectifs et bien moins violents, les vairons et goujons sont présents maintenant dans les ruisseaux.
    Cela fait environ 25 ans que le problème de surmortalité des abeilles est apparu, je ne veux pas insinuer ici que les agriculteurs sont tous blancs comme neige, mais les insecticides autorisés aujourd’hui en France ont fait beaucoup de progrès et la mortalité des abeilles ne cesse
    d’augmenter ? Par contre, question progrès, je ne peux en dire de même sur nos politiciens, ils interdisent tout et surtout n’importe quoi !!! car interdire en France des dizaines et des dizaines de produits phyto chaque année et autoriser d’autre part l’arrivée dans nos supermarchés de fraises en provenance d’Espagne, de cerises de Turquie traitées avec ces même produits interdits d’utilisation sur le territoire national depuis parfois plus de 10 ans pour certains d’entre eux, c’est consternant de bêtise n’est-ce pas ?
    Pour en terminer avec les abeilles, je suis très septique quand à la responsabilité à 100 % de cette surmortalité due produits phytos agricoles, je pencherais plutôt pour une recherche de nouvelle maladie, parasite de ruche … mais je ne suis pas un spécialiste.
    Merci de m’avoir lu et bonne réflexion.

    1. Peggy

      Je pense que tu as entièrement raison je suis apicultrice et je suis sensible à l’environnement. ..les pesticides sont a mon avis a utilisé de façon raisonné. Je vis dans la Drôme. Ies arbres fruitiers sont traités autrement les abricots il n y en aurait pas bcp et tres cher. …ex les pulvériser le soir a la tombée de la nuit …pas au moment ou elles butinent 😠moi personnellement c est les frelons asiatiques (et les aléas des saisons😦 )qui me mettent en difficulté mais là encore dès qu on veut éradiquer une espèce non endémique qui détruit notre ecosystème comme la pyrale qui a détruit la totalité des forêts de buis centenaires ,des donneurs de leçons bobo bio montent au créneau
      Je suis mère de 2 enfants je privilégie les produits locaux et je surveille et prend soin de mes abeilles.
      Pour le moment je fais du miel » bio »car OUI nous devons traiter nos ruches contre le varroa moi je fais autrement car j ai que 4 ruches si j en avais plus je ne pourrai pas…etre bio…ps les abeilles butinent jusqu’à 3km de leur ruche 😒 merci de ton commentaire plein de tolérance pour les agriculteurs,si juste et libre penser en dehors de ce qu on veut nous faire croire

      1. Nani

        Bonjour je peux avoir vos coordonnées pour le miel
        Merci bien

    2. Anonyme

      Il y a60 ans il n’y avait pas de néonicotinoïdes. Ces produits sont rémanents dans le sol et intoxiquent les abeilles jusque dans les ruches. Le pollen de colza est empoisonné et contamine les larves car il pousse après d’autres cultures qui empoisonnent le sol. Les agriculteurs sont de plus en plus conscient des problèmes des abeilles et traitent le soir. Ils ont aussi l’obligation de couper les pissenlits avant de traiter les vergers et dans la majorité des cas ils le font.

      1. Lejeune yves

        Bjr
        Vs vs appuyer sur quoi pr aavoir de telles affirmations au final????

    3. Chantal Fouché

      A l’âge de 18 ans j’ai été clouée au lit pendant six mois par une ostéomyélite.
      Pour m’aider à me remettre on me donnait une cuillère à café de miel tous les matins.
      Cette habitude m’est restée jusqu’à ce jour
      Aujourd’hui j’ai 84 ans et je me porte comme un charme.
      merci les abeilles !
      merci les apiculteurs !

    4. Chantal Fouché

      Merci Jean pour votre courage et votre intelligence
      Vous avez le courage de vous opposer à la « bien pensance bio » , langue de bois actuelle qui calomnie le monde agricole si sottement
      Vous avez l’intelligence de ne pas polémiquer mais de préciser les détails d’une expérience personnelle incontestable.
      Merci de m’avoir donné les éléments pragmatiques qui me permettront à l’avenir de prendre la défense des agriculteurs.

  260. Anonyme

    Très instructif et intéressant.

  261. Evelyne GarciaV

    Merci de l info acheté miel corse très bon

  262. DA ROCHA

    un article intéressant mais le miel fait partie depuis longtemps de la composition de mon petit déjeuner et autre recette cuisine…
    j’ai la chance de connaître et d’acheter un miel qui pour moi reste exceptionnel, le miel du Gérès au nord du Portugal (il est pur) et exceptionnel…
    attention il y a des très bons miels dans différents pays certainement…
    bravo encore une fois pour votre article…

  263. HAZART Franck

    bravo, mais que penser du nourrissage des abeilles l’hiver et même l’été généralisé, avec du sucre de glucose dans les ruches, sauf bien sur dans les ruches biologiques!…

    1. Anonyme

      Les ruches AB sont aussi nourries mais avec du sirop de glucise bio……

  264. Bee

    BIO,BIO!!! Quelle bêtise, ce n’est que du marketing pour vendre plus cher!!!
    Croyez vous que l’on peut surveiller le vol des abeilles, qui parcourent au minimum 3 km.
    Indiquez moi en France un endroit 100% «  bio « 

    1. Adélie de Yuka

      Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. S’il est difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, le label bio définit la “zone de butinage” comme un rayon de 3km autour de la ruche.

  265. Azra

    Merci pour cette super application je m’en sert à chaque course alimentaire que j’effectue et la transmis à mes amis

  266. laurence

    C est difficile d assurer du tout bio sur du miel, les abeilles pouvant butiner sur un rayon de 3 km
    D excellents miels d apiculteurs locaux sont vendus en direct sans la mention bio

    1. Adélie de Yuka

      Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. S’il est difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, le label bio définit la “zone de butinage”, comme tu le précises, dans un rayon de 3km autour de la ruche.

  267. Eliane clement

    Comment parler de miel biologique ? Il faut suivre chaque abeille et lui indiquer quelle fleur est bonne à butiner ou pas ! La notons « bio » pour un miel est à mon sens une belle arnaque …Un miel d’apiculteur que l’on connaît et dont on connaît l »environnement est déjà une bonne garantie. Mais on n’est jamais sûr à 100%

  268. Guytou

    Merci pour ces excellentes informations toujours utiles !👍

  269. Anonyme

    Merci yuka pour vos messages très enrichissants

  270. DONLIMPIO64

    Bonsoir,

    Vous ne parlez pas des miels « chauffés » ou « pasteurisés » (40° pendant quelques heures je crois) qui ont la particularité de rester liquides, contrairement aux miels non chauffés qui cristallisent assez vite pour certains.
    Le fait de les chauffer fait perdre certaines propriétés au miel, mais le consommateur veut du miel liquide plus facile à consommer et à utiliser.

    Quand j’en parle autour de moi, l’exigence d’achat « miel non chauffé » est devenue systématique !

    Bien cordialement

    1. Anonyme

      Tous les miels cristallisent naturellement mais certains plus vites que d’autres. C’est la proportion entre le glucose et le fructose qui fait la difference. Ainsi unmiel comme le miel d’acacia reste liquide naturellement pendant plus d’un an car il contient plus de fructose. Un miel de printemps lui cristallise en quelques jours car il contient plus de glucose. Quand au miel toujours liquide industriel il est pasteurisé mais à trés haute température. Bien plus que 40 °…

  271. PIERROT

    merci pour toutes ses explications , et continuer à diffuser toutes ses informations, ce dont je vais immédiatement faire
    A bientôt de vous lire
    Maryse

  272. Louis

    Bien évidemment aucun apiculteur ne vide la ruche de miel avant l’hiver, c’est même impossible vue l’archite Des ruches. Vous devriez corriger, ce passage est ridicule.

  273. Philippe

    Très bon article,
    J’utilise le miel tous les jours depuis mon plus jeune âge.
    J’ai toujours fait attention à bien acheter du miel Français et depuis 7 ans, c’est via une amap que je me procure du miel de montagne qui est par ailleurs délicieux.
    Dans mon café et dans le pain d’épices maison.
    Merci Julie
    Cordialement
    Philippe

  274. Aa

    Très bon article,
    J’utilise le miel tous les jours depuis mon plus jeune âge.
    J’ai toujours fait attention à bien acheter du miel Français et depuis 7 ans, c’est via une amap que je me procure du miel de montagne qui est par ailleurs délicieux.
    Dans mon café et dans le pain d’épices maison.
    Merci Julie
    Cordialement
    Philippe

  275. maffre michèle

    merci pour votre article
    j’achète mon miel chez un ami qui a une dizaine de ruches et qui produit que pour lui, sa famille et ses amis. au goût il est excellent et je suis sûre de sa qualité

  276. Pierre

    Bjr
    Consommer bio pour les citadins mais Qd on a la chance de vivre en Auvergne où vous trouvez du vrai miel ce n est pas une absolue nécessité.
    Qd on voit que notre gvt n à pas voulu supprimer les pesticides, il faut donc accepter ces miels frelatés.
    Et si on veut aussi continuer à manger du vrai miel, il faudrait faire payer des taxes à ces miels avt qu ils n entrent ds le pays.

  277. René

    Merci pour votre article
    J achète des miels chez des producteurs au Portugal que je trouve très bons
    Qu en pensez vous ?

    1. Pierre

      Vous ne pouvez pas acheter français ?

      1. Julia

        Pierre, vous n’êtes pas tenté par deux doigts de Porto, sometimes ? 😂

  278. Maman

    Merci pour cet article interessant sur le miel. Continuez à nous donner des renseignements intéressants et utiles.

  279. Camarasa

    Certains apiculteurs déciment leurs ruches ? Vous êtes sérieux ? En France ? Vous avez des sources à citer ? Sachez que j’achète mon miel dans le Gers, à Saint Cricq, un apiculteur super qui emmène ses abeilles dans les Pyrénées ! Il vent son miel de tournesol 8,5 euro le kilo ! Alors dire qu’il faut se méfier des miels bon marché, sous les 10 euros il faut relativiser…

    1. Sofie2005

      Bonjour, mon conjoint est apiculteur et on ne peut pas vivre en vendant le miel à 8,5 euros le kilo. Je suppose donc que ce n’est pas la seule activité de votre apiculteur du Gers, d’autant plus si il transhume (calculer en plus le coût du transport et l’amortissement d’un véhicule assez onéreux)

  280. Bergot

    Très excact à mon avis. Bien argumenté

  281. Bourlois

    Bonjour
    Je pense qu’il faut arrêter le tout bio.
    La chaîne n’est pas vraiment assurée.
    J’habite dans l’Allier. Bio et non bio cohabitent pas loins.
    L’assurance du 100 % est aujourd’hui une utopie qui se fait payer cher.

  282. ROPERT

    Voilà un article objectif et instructif ! Bravo!

  283. Ank

    Grand merci pour vos lumières!
    J’adore vous lire car la nutrition et la micro nutrition font partie de mon quotidien!

  284. Tavares

    Merci pour cet article.
    Il confirme mon envie de consommer le miel (bio)
    Merci yuka

  285. patrick

    bonjour pourriez vous me dire de quel marque les olives sont les meilleures actuellement j achète
    merci

  286. Ln

    La mention bio permet-elle de contrôler le travail des abeilles ? Comment savent-ils qu’elles ne vont pas butiner des fleurs et cultures exposées aux pesticides ? Je ne pense pas qu’il y ait encore des nano gps inventés. Un miel bio n’est absolument pas justifié.

    1. Sofie2005

      Effectivement, on parlerait de récolte de miel raisonnée, ce serait plus exact. L’apiculteur va faire très attention aux emplacements de ses ruches, mais il me semble irréaliste de certifier du miel bio.

    2. Adélie de Yuka

      Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. S’il est difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, le label bio définit la “zone de butinage” comme un rayon de 3km autour de la ruche.

  287. Christine

    Merci Yuka, pour toutes ces informations 😊

  288. MF

    Merci de vos informations sur le miel. On le sait, mais c’est bien d’avoir une piqûre de rappel de temps en temps.

  289. Anonyme

    J’adore j’ai beaucoup appris de choses … Merci yuka

  290. Sylvie

    2 remarques d’une apicultrice professionnelle.
    1- le miel bio n’est pas forcement meilleur. Les abeilles sont bien libres d’aller butiner ou elles veulent et on ne peut pas les tenir en laisse. Les abeilles sont opportunistes et choisissent la floraison la plus rentable pour elles en indiquant aux autres abeilles de la ruche l’endroit exacte où le butinage est le plus intéressant. Au miel bio, préféré les miels de fleurs sauvages type acacia et chataignier ou le miel de montagne.
    2- Pour ce qui est des apiculteurs, on est très loin d’une apiculture ultra-industrielle comme aux USA. Les apiculteurs aiment leurs abeilles et les soignent au mieux. Sans les apiculteurs qui font tout pour maintenir leur cheptel et dénoncent depuis 25 ans la surmortalité des abeilles à cause d’un environnement empoisonné par les pesticides et appauvri par la monoculture et l’arrachage des haies, il n’y aurait déjà plus d’abeilles en France. Ce ne sont pas les apiculteurs qui déciment les colonies ( Ca me fait bondir que vous écriviez une chose pareille, vous faites le jeu des monsanto et compagnie en écrivant cela!)

    1. Georges

      Bonjour Sylvie
      Quel rayon maximum de vol pour une abeille ?
      Si on place les ruches dans une surface bio dont les limites sont au-delà du rayon de vol des abeilles, le miel est bio non ?
      Donc certes les abeilles ne sont pas tenues en laisse mais il y a des moyens de s’assurer que les fleurs butinées soient bio…
      Vous allez me répondre que de telles surfaces bio n’ existent pas …

      1. Anonyme

        Les abeilles butinent normalement dans un rayon de 3 Km. Bien évidemment, dans des régions préservées (type Cantal, Haute Loire, haute corse, Hautes Alpes…. bref un peu déserte car difficille d’accés par exemple…) le miel sera bio sans aucun doute même si l’apiculteur n’a pas le label. Je ne suis pas contre le bio bien au contraire( je suis aussi productrice de safran bio), mais certains miels sont bio sur analyse et quand on fait une analyse on ne cherche que ce que l’on trouve.
        D’autre part le bio se justifie aussi par les traitements que l’on doit faire en particulier contre le varroa. Les traitements utilisés en bio sont aussi très agressifs car il s’agit d’acide formique ou d’acide oxalique qui sont aussi des produits obtenus chimiquement et utilisés plusieurs fois dans l’année.
        Je pense qu’il vaut mieux acheter chez un producteur local (si il est bio tant mieux) qui vous explique comment il produit son miel que recherchez à tous pris un miel bio surtout si c’est un miel qui vient de loin. On sait maintenent qu’il existe des équivalence BIO entre les pays même si les cahiers des charges sont très différents (par exemple pour la banane bio qui est produite dans certains pays avec des substances interdites pour le conventionnel en France).

      2. Anonyme

        Ma réponse ci dessous à Georges.
        Sylvie

    2. Georges

      PS je vais bientôt mettre deux à trois à ruches sur notre terrain se situant à l’orée d’une immense forêt de sapins et d’épicéas et séparé de plus d’un kilomètre du premier village par des prairies à vaches non traitées… Je crois que mon miel sera au minimum de très bonne qualité si ce n’est bio.
      Par contre qu’en est-il de la qualité du miel produit en ville ?…

      1. Sylvie

        Pour le miel de ville. Je n’en sais rien. Je pense que les abeilles devraient être mieux dans leur milieu naturel qu’entre 4 barres d’immeubles…
        C’est plus une mode qu’autre chose. Mais bon, plus il y a d’abeilles mieux c’est!

      2. Sofie2005

        A priori le miel des villes (au moins celui de Paris) serait d’excellente qualité. En effet, il y a de grandes variétés de fleurs et pas de produits de traitement.

    3. Olympe

      moi ce qui me fait bondir c’est quand je lis qu’il faut acheter du miel de montagne !!!
      ici en Savoie, c’est pesticide à tout va, des graines du père François pour compléter l’alimentation des vaches (bah oui il faut bien que la terre rende pour donner à manger aux vaches et faire du Beaufort) alors je doute que le miel de montagne, de sapin and co soit plus sain que les autres

      1. Georges

        Miel de montagne ne veut effectivement rien dire selon moi également.
        Dans mon coin quasi personne ne traite les prairies à plusieurs kilomètres à la ronde et on ne sait pas pourquoi subitement plus loin ce sont les tueurs agro-chimiques d’abeilles (entre autres) qui font le quotidien des agriculteurs et éleveurs…

      2. Sylvie

        Je pensais plus à du miel de montagne produit dans des endroits préservés. C’est pour cela que je dis toujours à mes clients ou j’ai emmené mes ruches lorsqu’ils m’achètent du miel. Je cherche toujours des endroits les plus éloignés des cultures. La Savoie je ne connais pas bien .

      3. Anonyme

        Le miel de sapin est un miellat. Les abeilles butinent des exudats de pucerons qui ont au préalable piqués des sapins. On le produit au-dessus de 1000 m d’altitude sur les vrais sapins ( pas les douglas). C’est un produit donc normalement sans pesticide.

  291. Anonyme

    Merci pour cet article,bravo à vs

  292. Pachot

    Bonjour Julie
    Je suis conscient de l’importance de bien s’alimenter
    Merci pour vos conseils et votre application
    Revenons à des choses simples locales et bonnes
    Xavier

  293. Claudie

    J’achete mon miel a un producteur local sur un marché
    Sur l’etiquette rien d’indiquer si ce n’est la sorte de miel ( tilleul, ttes fleurs ….) le poids et son nom. Peut on avoir confiance ??
    Merci pour vos articles.

  294. sagnal

    merci pour vos bon conseils sur le miel

  295. Betty

    Bonjour Julie et bravo pour cet article!
    J’ai par contre entendu dire que le miel perdait toutes ses propriétés lorsqu’il était consommé dans une boisson chaude!? Pouvez vous m’éclairer à ce sujet?
    Merci d avance et bonne suite à vous!

    1. Revest

      Bonjour
      Il faut mettre le miel dans température qui ne dépasse pas les 30% pour ne pas détruire tous les éléments qui font que le miel est anti septique

    2. Anonyme

      Effectivement, Betty, mettre du miel dans une boisson chaude permet seulement de la sucrer car la chaleur détruit ses propriétés

  296. Myriam

    Article très intéressant et bien documenté. Petite précision : pour faire face à une production insuffisante, les vols de miels multiplient dans les ruches de nos campagnes…et malheureusement, les auteurs sont parfois d’autres apiculteurs !..
    Regalons nous de miel, mais pas à tout prix !!!!!

  297. Marie Sanvoisin

    Merci pour cette information, je me sens très concernée par tous ces articles, notre santé passe en partie par notre alimentation. Cordialement MarieS

  298. Dezalay

    Très intéressant votre article le miel étant un produit de haute qualité du moins celui qui est produit dans nos région ( sud est )

  299. Andreucci Fabrice

    Bonjour,
    Le meilleur miel que vous pouvez trouver sur le marché (le plus pur), est le miel Corse.
    Miel AOC/ AOP

  300. Franca gosselin

    Très bon article dorénavant je choisirai le miel en suivant tous vos conseils

  301. Anonyme

    Merci pour cette article
    Il faut protéger les abeilles

  302. Turgis Françoise

    Je parraine une ruche depuis 2 ans avec un toit pour les abeilles. Nous sommes allés visiter le rucher l’année dernière,on se sent plus impliqué et le miel est délicieux.

  303. ZUGA

    Très bon reportage sur le miel qui éveille notre besoin de protéger les abeilles et nous informe comment choisir un bon produit sans tomber dans la gourmandise excessive.

  304. Nicolas

    Merci pour vos articles !!

  305. Guidicelli

    Je vous remercie infiniment pour ces précieuses informations. J’ai testé plusieurs miels avec l’application Yuka. Vraiment déçue. Je m’attendais à des notations extraordinaires. Quel ne fut pas mon désarroi en découvrant vos constations ! J’irai dans une boutique bio espérant trouver du miel que vous approuverez.

    1. Adélie de Yuka

      Bonjour, effectivement Yuka note médiocre les miels dans l’appli à cause de leur teneur en sucre très importante. On a justement souhaité écrire cet article pour vos donner des conseils plus qualitatifs 🙂

  306. José

    Encore un super article. Merci

  307. Edith LUCY

    Merci pour cet article très intéressant et également de vos conseil. À bientôt

  308. Guy Crespo

    Bonjour et merci pour votre documentaire à bientôt

  309. Mireille

    Je connais les bienfaits du miel et de tous les produits dérivés de la ruche …mon mari (décédé depuis quelques annees) avait des ruches, il pratiquait la transhumance . Je me suis brûlée au bras avec le fer à repasser, plaie pas vraiment belle…la propolis a largement participé à la cicatrisation

  310. Michèle THIERRY

    Nous achetons notre miel chez les apiculteurs que nous rencontrons au cours de nos randonnées, dans les Alpes, en Corse, en Haute Loire, etc… Toujours du miel bio récolté dans des zones protégées, sans industrie proche, plutôt montagne, forêt, sapin,… et nous parrainons des ruches (un toit pour les abeilles). merci de votre engagement pour une alimentation saine et réfléchie qui nous aide et conseille au quotidien au travers de votre application.

  311. Gigi

    Super article, très intéressant et instructif. Merci.

  312. Max Llacer

    Super article merci pour tout ces renseignements

  313. Jean-Jacques

    Merci c’est très intéressant.
    Il y a juste cette phrase qui me dérange : « En ne laissant aucun miel aux abeilles pendant la saison hivernale, certains apiculteurs déciment la colonie ».
    Aucun apiculteur, à ma connaissance ne pratique cela. Et s’il est tenté de le faire il n’est plus apiculteur l’année suivante puisqu’il n’aura plus de colonie…
    C’est comme un éleveur bovin qui tuerai tout son troupeau pour un profit immédiat plus important…

    1. Adélie de Yuka

      Bonjour Jean-Jacques. Malheureusement, ce type d’apiculture existe toujours même si cela ne respecte pas les réglementations, car réserver du miel aux abeilles est moins rentable que l’achat de nouvelles abeilles à chaque saison dans certaines régions du monde.

  314. Jugie Nelly

    vous avez prêché une convaincue depuis des années je mange du miel tous les jours au petit déjeuner une cuillère et quelquefois du miel de châtaignier ou autre dans yaourt fromage blanc et miel d’acacia dans les sauces. Je me fournis auprès d’une même apiculteur français depuis des années mais il est vrai que je n’ai pas la mention Bio. Je prends également chaque jour 1 g de gelée royale mais il est vrai que comme le miel on n’est jamais sûr qu’elle soit réellement pure. Merci pour cet article.

  315. Alain

    Merci pour ces conseils je consomme beaucoup de miel, du déjeuner au repas du soir sur du chèvre chaud, j’ai la chance d’avoir près de chez moi beaucoup d’apiculteur et d’agriculteur bio, il y a encore quelques endroits de l’aude qui sont préservés, même si ces empoisonneur de mosonto ont une usine près de Carcassonne

  316. Desport charly

    Merci pour tout ces conseils et ces bonnes informations. Vous avez raison il est très important de préserver les abeilles et de les respecter. Ceci passe par des achats responsables et une consommation d’aliments biologiques respectueux de l’environnement. Continuons à sensibiliser les gens. Nous sommes de tout coeur avec vous 😃😃😃

  317. Seiler

    Merci pour ce très interessant et instructif article.
    Je tiendrai compte dorénavant de vos conseils
    Très bonne continuation Julie

  318. Éric Varin

    Très instructif et sujet bien choisi merci

  319. ESTAGER Jacques

    Je vous salue et vous remercie pour cette dissertation intéressante sur le miel.
    Des ce jour je reste vigilant dans mon choix.
    Bien à vous,

  320. SIF BRUNO

    JE SUIE DANS LE VAUCLUSE A LOURMARIN 84160 J ACHÈTE MON MIEL A UN APICULTEUR DE CUCURON JAI VOULU LUI ACHÈTE UNE RUCHE POUR MON POTAGER QUI NOURRI PLU DE 30 PERSONNES IL MA EXPLIQUE QUIL AVAIS PERDUE PLUS DE 50/100 DE SAIS ABEILLE DANGER

  321. stef

    Je vous propose mon miel de haute montagne au coeur des Pyrénées en Andorre. Miel issu de ruche Warré et d’abeille noire. http://www.miel-andorre.fr/

    1. Wassim

      Bonjour,
      J’ai visité votre site mais tout est en rupture de stock.

  322. Demayer

    Merci pour ce documentaire sur les abeilles. J’y regarderai à deux fois, lors de mon prochain achat.
    Encore merci pour cette instruction.

  323. damien

    Article bien documenté et très instructif.
    Etant amateur de miel, j’ai étudié les rayons des magasins bio et dans la grande majorité on ne trouve que des produits d’importation. J’ai donc fait le choix de m’approvisionner chez des apiculteurs qui pratiquent l’apiculture itinérante et qui placent leurs ruches dans des endroits sauvages non traités par l’agriculture. De toute façon les abeilles ne trouvent rien à butiner dans les champs de monoculture intensive. Le label bio n’a à mon avis pas grande importance, il vaut mieux bien connaitre ses sources d’approvisionnement pour garantir la traçabilité

    1. Marie-Genevieve GOURDON

      Hélas si, par exemple les champs de colza… si elles sont à proximité elles vont y aller !
      Si c’est un champs traité aux nicotinoÏdes quasi sûr qu’elles n’y survivront pas… d’où les effondrements de colonies. Effectivement le mieux est de trouver un apiculteur de confiance (visiter son atelier d’extraction s’il vous le permet) ça permet de vérifier qu’il est équipé pour des extractions à froid.

  324. Morard Jean-yves

    Bonjour à tous,
    La seule façon de combattre l’utilisation des insecticides tueurs d’abeilles, et faire plier les agriculteurs à redevenir des amis de la nature c’est de changer véritablement notre mode de consommation alimentaire en équilibrant et consommant les fruits et légumes de saison. Boycott on les tomates, les fraises hors saison… Etc

  325. Capron

    Merci pour cet article.
    Il est en effet très important d’attirer l’attention sur la réelle provenance du miel. Je pense ici à au moins 2 très grosses sociétés françaises (qui envoient beaucoup de publicités) aux appellations d’apparence très locales et artisanales, qui certes produisent du miel et de la gelée royale (un peu) mais qui en fait vendent essentiellement du miel et de la gelée royale d’importation « transformées » ou « conditionnées » chez eux !
    Depuis que je me suis aperçu de ça, j’achète au producteur sur le marché local.

  326. Nicole Le Dalour

    Article très intéressant, comme d’habitude ! On croit connaître beaucoup de choses, et finalement ce n’est pas le cas !
    Merci pour toutes ces infos !

  327. battaglia

    Merci pour cet article, je consomme beaucoup de miel que j’achète dans les magasins Bio d’origine France, j’espère que j’ai raison.

  328. Carrieu

    Merci Julie pour cet article très intéressant et merci à toute l’équipe pour le travail que vous faites.j’utilisé votre application au quotidien et l’aie conseillée à toutes mes amies et famille..enfin on sait ce que l’on mange..merci encore

  329. Baillon fabienne

    Merci encore de tout ces conseils
    J’ha Près d’aix En Provence
    Avez vous une adresse pour acheter du miel bio
    Merci pour votre retour
    MMe baillon fabienne

  330. Gros

    Très intéressant il faut faire connaître ces infos et en effet ne pas consommer n’importe quel miel on le savait déjà

  331. Robert Morisot

    Merci Julie pour ces info j’achète directement chez l’apiculteurs pas confiance dans les magasins

  332. Monique

    Merci pour cet article très intéressant
    Je consomme beaucoup de miel que j achète chez les apiculteurs locaux
    Merci à toute l’équipe pour le travail que vous faites pour nous informer

  333. ALEXIA

    Merci Julie. Heureusement qu’il existe des gens comme vous pour nous informer !! tellement de publicité mensongère. Il faut défendre les apiculteurs et acheter les produits locaux!!

  334. Xavier

    Bonjour
    Juste pour info, où avez vous trouvé le nombre de 8 millions de fleur pour 500g de miel ?
    Généralement on donne 5,5 millions de fleurs pour 1kg
    Bien sûr c’est une moyenne
    Xavier

  335. Angelina

    👍👍

  336. Jacques

    Merci article clair et instructif. En revanche j’en me demande comment on peut garantir un label bio. Il me semble que les abeilles butinent où elle veulent ?

    1. Xavier

      Salut
      L un des critaires est que le rucher doit etres entouré d’un pourcentage de culture bio dans les 3 km distance de burinage des abeilles.

      1. stef

        En plus des 3 Km de terrain en bio il y a aussi les traitements bio ….

    2. Adélie de Yuka

      Tout à fait. Pour obtenir le label bio, le miel doit se conformer aux critères strictes du cahier des charges de l’agriculture biologique. L’apiculteur doit notamment disposer de ruches dans des zones en agriculture biologique ou sauvages. Ainsi, cela permet d’éviter le butinage sur des cultures recevant des pesticides. S’il est difficile de délimiter précisément où les abeilles ont butiné, le label bio définit la “zone de butinage” comme un rayon de 3km autour de la ruche.

  337. moulet

    où acheter les miels pourvus des labels vus plus haut (demeter etc.) ? les supermarchés et même la vie claire n’en proposent pas ; cdlt,

  338. Anonyme

    Merci
    Des explications claires et instructives.
    BRAVO

  339. Béatrice LM

    Bonjour, très intéressant l’article. J’en met sur le fromage de chèvre un peu tiède, un régal 😊 merci pour ses infos.

  340. Sébastien

    Merci pour cet article très détaillé.
    Une question tout de même, que penser d’un miel qui est à la fois estampillé Bio mais aussi “Mélange de miels UE et hors UE”

    Merci

    1. Adélie de Yuka

      Bonjour Sébastien.
      Ce miel respecte en effet les critères du label bio et assure notamment que les fleurs butinées sont sans pesticides. Mais le fait qu’il vienne de l’extérieur de l’UE ne permet pas d’être sûr de la pureté du miel, par exemple s’il a été mélangé avec des sirops de sucre.

  341. roynette jean-paul

    Article très instructif, je produis depuis un an mon miel avec une ruche et compte en installer une seconde sans aller plus loin; ceci dans un souci écologique et de bonne pratique de la consommation de miel; je n’en fais pas un commerce mais fais plaisir à mon entourage en l’offrant.Félicitations pour votre initiative « Yuka » qui a fait l’objet d’un article dans « l’OBS » il y a quelques jours.

  342. Chantal Reus

    Merci pour cet article très intéressant. Je suis une grande consommatrice de miel. Tous les matins sur ma tartine. Quand j’ai un début de rhume ou un mal de gorge je dilue mon miel avec du citron. Je suis très vigilante sur sa provenance mais en général je l’achète directement à l’apiculteur.

  343. Bernadette

    Merci beaucoup à l’équipe de yuka qui nous conseille au quotidien et je vous en remercie.

  344. Valerie 123degustez

    Merci pour ce bel article.
    Je découvre les miel frelatés, grrr.
    Et je comprends mieux le mécanisme du fructose.
    Belle journée
    Valérie

  345. Horaud

    Merci Julie, pour tout le travail que vous faites pour nous informer au mieux.
    Vos articles sont toujours très intéressants .

    1. Julie de Yuka

      Avec plaisir 🙂

  346. HEINRICH

    Toujours des articles bien à propos.
    Merci pour votre excellent travail.

  347. jean-paul ESTRADE

    Bravo Julie et toute l’équipe de yuka. Merci de ces précieux conseils.

    1. Julie de Yuka

      Merci Jean-Paul, ravie que les articles vous plaisent !

  348. Anonyme

    Merci pour Cet article très intéressant

  349. Pilou37500

    Bien que ces infos soient données régulièrement avec cette mise en garde de la disparition des abeilles, on peut se demander si réellement on fait quelque chose. Mais le sacro-saint « POGNON » régnant en maître, il va falloir bagarrer dur pour sauver les abeilles. Merci également à la mondialisation qui laisse volontairement ou pas passer en Europe des « PRODUITS FROLATES » …………..

  350. Ahmad HADDAD

    Bonjour
    Je suis amateur de miel depuis des années je le mange de différente façon exemple : dans un yaourt nature, miel avec une banane, miel avec la peau du lait, aussi vous mélangez miel et de la margarine animal, miel avec le cocktail dans un robot une grande banane un verre de lait un demi verre de jus d’orange et un demi verre de jus de pomme et quelques cuillerées de miel et un peu de crème fraîche ou liquide.

  351. JOUANDON

    Article très bien conçu très éclairant. Encore une fois bravo ! Je suis convaincu.

  352. Anonyme

    Très bonnes infos supplémentaires pour moi qui consome déjà du miel merci à toute l équipe

  353. Parmacha

    Comme à chaque fois article très utile.
    Question sur le bio (qui m’a toujours laissé très perplexe…) : les abeilles son elles capables de sélectionner les fleurs qui sont bio et celles un ne le sont pas…??
    Merci en tout cas pour votre action et votre site.

    1. Adélie Chevalier

      Merci beaucoup ! Le label bio assure justement que la « zone de butinage » des abeilles soit bio, c’est-à-dire que les cultures et les champs sont garantis bio à une distance d’au minimum 3km (selon les labels) autour de la ruche où le miel a été produit.

  354. Oli

    Très intéressant! Jamais déçue par les blogs de Yuka 😉

  355. Ricard

    Merci pour le travail que vous faite s’est très important pour tout. Continuez.

  356. NADÈGE

    Merci pour tous ces renseignements… Très intéressant.

  357. Marine

    TRES BON ARTICLE MERCI JULIE

  358. Houssine

    Merci beaucoup pour tout ce que vous faites

  359. Coq

    Très intéressant ç est vraiment une belle initiative d informer le consommateur comme vous pouvez le faire . Et également que pensez vous du sirop d agave ?

  360. vNar

    Chouette article 🙂 Merci Yuka <3

  361. Dénis casalta

    Bonjour
    Je suis apiculteur en corse et je produit sous l’appelation Miel de Corse AOP
    Avec le miel de sapin des voges les Miel de corse vous garantissent origine et qualité
    Il est fort regrettable de ne pas parler de ces miels d’exeption
    Renseignez vous sur les miels de corse!!!!
    Cordialement

  362. Emma

    Merci Yuka pour cet article fort interessant !
    Par contre j’ai reçu 3 fois le mail identique…

  363. Meyzie

    Tous vos commentaires sont super bien. Merci beaucoup et continuer comme ça..

  364. LIOTTA

    Merci pour votre article . Je suis l Epouse d un apical professionnel dans le var . Attention le cahier des charges du miel bio ne garantit pas un terrain bio . De notre côté le label bio étant trop onéreux nous avons opté pour l IGP Provence qui seul garantit la provenance et le label rouge qui implique une analyse du miel . De plus les miels varient au niveau de leurs propriétés . De plus il me semble important de ne pas oublier le plaisir de déguster un bon miel qui fait partie du bien être et aussi importance du pollen frais !

  365. Desrousseaux

    Question, si on prend le miel des abeilles, de quoi vivent-elles ?

    1. Adélie Chevalier

      Les abeilles se nourrissent directement du pollen et du nectar des fleurs, elles créent le miel en provision pour l’hiver (lorsqu’il n’y a plus de fleurs). L’idée est donc de ne pas prendre tout le miel de la ruche, et de leur en laisser assez pour survivre l’hiver.

  366. Dougnac

    C’est bien de parler des pesticides qui deciment les abeilles mais il faut aussi parler de la récolte au tapis imbibé de répulsif souvent cancérigène

    1. Anonyme

      Aucun apiculteur professionnel ne travaille avec ces tapis

  367. Benahmed Claude

    Très intèrèssant votre article sur le miel j’en consomme règuliérement,bravo yoka…

    1. Adélie Chevalier

      Merci beaucoup Claude 🙂

  368. Marcel Lombardo

    Que pensez vous du sirop d’agave

    1. Adélie Chevalier

      Le sirop d’Agave est très intéressant comme substitut du sucre car il a un indice glycémique très bas. Par rapport au miel en revanche, le sirop d’agave est beaucoup plus transformé et il contient un taux de fructose encore plus élevé (donc plus de stockage sous forme de graisse).

    2. Benaddi

      Bjr le sucre depot me est meilleur qualité…scanné Avec yuca……………….

  369. Isabelle

    Bonjour,
    Je viens de lire votre article sur les abeilles fort intéressant.
    Je confirme les bienfaits du miel, car j’en mange depuis mon enfance et ce grâce à ma grand-mère qui m’a élevée.
    Et au jour d’aujourd’hui, je suis fière car je suis marraine depuis 2 ans d’abeilles. Je fais partit de l’association d »un toit pour les abeilles ». La cotisation est un peu élevée mais c’est pour une bonne cause. Je reçois des pots de miel à la maison un régal !!!
    Je vous invite aussi à aller sur les sites. Bzzzzz votre.

    1. Adélie Chevalier

      C’est super ! Merci Isabelle 🙂

  370. Samain

    Super le texte sur le miel
    Bravo et bonne continuation

    1. Adélie Chevalier

      Merci beaucoup Samain 🙂

      1. Wuyart

        Merci pour les commentaires Danielle

      2. Jérémy simonin

        Bonjour suite à cette ribambelle de réponses agréable juste un de plus pour vous remercier de la qualité de vos articles .