MENU

Blog

Le VRAI / FAUX sur le gluten

On n’aura jamais autant entendu parler du gluten qu’aujourd’hui. A l’heure où les produits sans gluten sont de plus en plus à la mode, on a décidé de démêler le vrai du faux à l’aide du nutritionniste Anthony Berthou.

Le gluten est une protéine que l’on retrouve dans certaines céréales et qui permet la germination du grain. Il est présent en abondance dans le blé, mais aussi dans une moindre mesure dans des céréales comme l’avoine, l’orge ou le seigle.

Le mot “gluten” vient de “glu” signifiant colle, ce qui permet de comprendre son rôle. En effet, en créant un maillage élastique de la pâte lorsqu’elle est hydratée, il permet à cette dernière de lever.

Seul 1% de la population a un problème avec le gluten : FAUX

La « vraie » intolérance au gluten, appelée aussi maladie cœliaque, concernerait environ 1% de la population française (mais 80% des malades coeliaques ne seraient pas diagnostiqués aujourd’hui). En revanche, on estime qu’au moins 5 à 10% des individus auraient également une hypersensibilité au gluten pouvant se traduire par des douleurs intestinales, de la fatigue, des maux de tête, ou encore des douleurs articulaires.

Le gluten peut perturber notre organisme : VRAI

L’intestin grêle est l’organe qui a pour rôle d’assimiler les nutriments issus des aliments que l’on ingère. L’intestin est constitué d’une couche très fragile : la muqueuse intestinale. Cette muqueuse assure une fonction clé de protection car elle sert de barrière afin de ne pas laisser passer les molécules trop grosses qui pourraient être nocives pour l’organisme. Cette muqueuse est constituée de cellules très serrées qui assurent ainsi son imperméabilité.

Mais le gluten, de par sa composition, peut agresser la muqueuse et perturber son fonctionnement. Il contribue à altérer la jonction entre les cellules de la muqueuse, qui peuvent alors s’écarter et former des “trous” : la muqueuse intestinale devient alors plus perméable et laisse passer des fragments qui n’auraient normalement pas dû passer (dont certaines molécules issues du gluten), un peu comme une passoire. En traversant la paroi intestinale, ces éléments vont ensuite se retrouver dans le sang.

Or, la présence de ces fragments dans le sang peut provoquer une réaction de notre organisme qui va chercher à se défendre contre ces éléments qui ne sont pas les bienvenus. Cela peut alors entraîner des réactions immunitaires et inflammatoires et contribuer aux risques d’apparition de troubles fonctionnels et d’hypersensibilités alimentaires. On peut notamment citer les inconforts digestifs, les inflammations intestinales, les migraines, voire une augmentation des risques de déclenchement d’infections à répétition, de pathologies inflammatoires chroniques ou auto-immunes en cas de prédisposition génétique (eczéma, asthme, sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn, otites et bronchites à répétition, etc.).

Mais attention, ce n’est pas le fait de manger un simple morceau de pain qui vient perturber le fonctionnement de notre organisme chez la plupart des personnes. Une telle réaction exacerbée de l’organisme est avant tout la résultante d’un ensemble de facteurs, et notamment :

  1. La prédisposition génétique : certains individus tolèrent davantage le gluten alors que d’autres vont déclencher des réactions plus facilement.
  2. La présence d’autres facteurs venant perturber la perméabilité intestinale. Le gluten n’est pas le seul à perturber le fonctionnement de la muqueuse, d’autres éléments entrent en jeu : consommation excessive de glucides ou de protéines, mastication insuffisante, prise répétée d’antibiotiques, consommation importante de lait de vache, etc.

Ainsi, si le gluten contribue à favoriser la perméabilité intestinale, c’est la réponse qui peut être variable en fonction des individus : une majorité ne souffrira de rien, alors que les autres pourront déclencher l’une des réactions mentionnées ci-dessus. La tranche de la population susceptible de réagir reste néanmoins assez faible (5 à 10% des individus). On parle alors d’hypersensibilité non cœliaque au gluten.

Le gluten ne peut donc pas déclencher à lui seul une pathologie quand il n’y a pas de fragilité initiale ni d’autres facteurs venant perturber le rôle de protection de la muqueuse. Une telle réaction exacerbée de l’organisme est avant tout la résultante d’un ensemble de facteurs.

Avant, le blé ne posait pas de problème : VRAI

Le gluten est ce qui permet l’élasticité d’une pâte. Les variétés ancestrales de blé étaient bien moins riches en gluten que nos blés modernes. Mais, afin d’augmenter les rendements et nourrir la population mondiale, les gènes du blé moderne ont été modifiés via de nombreux croisements génétiques afin d’augmenter la concentration en gluten des variétés de blé et rendre ainsi la pâte plus élastique. Notre organisme se retrouve donc à devoir assimiler une quantité beaucoup plus abondante de gluten aujourd’hui.

Ainsi, le petit épeautre est une variété de blé qui contient beaucoup moins de gluten et qui est mieux tolérée (à ne pas confondre avec l’épeautre, qui est une variété différente contenant davantage de gluten). En effet, il s’agit d’une forme plus ancestrale de blé, moins susceptible de déclencher des réactions de type immunitaire ou inflammatoire.

Réduire le gluten peut permettre de se sentir mieux : VRAI

A moins de souffrir d’une hypersensibilité au gluten, il n’y a pas de raison d’éliminer le gluten de son alimentation. En revanche, réduire sa consommation de gluten ne peut qu’optimiser la santé générale, dans la mesure où cela contribue à limiter les risques d’atteinte de la muqueuse. À condition bien sûr que cela s’intègre dans une hygiène alimentaire globale.

Par ailleurs, il faut savoir que 10 à 40% de la population serait intolérante aux fructanes selon les études. Or, les fructanes sont un type de fibres que l’on retrouve en abondance dans le blé et qui vont provoquer des troubles digestifs : diarrhées, ballonnements, gaz, etc. Si vous souffrez régulièrement de troubles digestifs, il est conseillé de supprimer tous les aliments contenant des fructanes avant de les réintégrer petit à petit, après avoir réalisé un vrai travail sur l’écosystème intestinal dans son ensemble. En dehors des produits contenant du gluten, les fructanes sont aussi abondants dans de nombreux végétaux.

Manger sans gluten permet de maigrir : FAUX

Le gluten est une protéine et il ne fait donc pas grossir en soi. Le régime sans gluten peut permettre de maigrir dans la mesure où on va supprimer le pain, les pâtes, les pizzas, les biscuits ou encore les pâtisseries, mais cela à condition de ne pas les remplacer par d’autres produits sans gluten tout aussi gras et sucrés.

Les aliments industriels « sans gluten » sont plus sains : FAUX

Lorsque les industriels éliminent le gluten de leurs produits, ils rajoutent très souvent de nombreux additifs pour compenser le manque de saveur et de texture. Par ailleurs, éliminer le gluten n’empêche pas un produit d’être trop gras, trop sucré ou trop salé. Ne choisissez donc pas des produits sans gluten en pensant que vous allez mieux manger avant d’avoir regardé en détail leur composition.

Manger sans gluten peut conduire à des carences : FAUX

Si éliminer ou réduire le gluten implique effectivement de supprimer certains types d’aliments, cela permet aussi de varier son alimentation en réintégrant d’autres aliments comme les légumineuses (haricots secs, lentilles, pois chiches, etc.) ou d’autres céréales que le blé (riz, sarrasin, millet, etc.).

Des carences peuvent être observées uniquement dans le cas où les produits contenant du gluten ne seraient remplacés que par des produits industrialisés sans intérêt nutritionnel, ou dans le cas où la plupart des produits céréaliers seraient supprimés de l’alimentation, ce qui n’est bien sûr pas du tout recommandé.

Il existe de nombreuses possibilités de remplacement permettant de varier son alimentation et ses apports nutritionnels :

En ce qui concerne le pain, vous pouvez aussi consulter notre article pour savoir comment bien le choisir. Pour les gâteaux, il est important d’associer différentes farines pour s’approcher au mieux de la texture obtenue avec de la farine de blé.

Sources

  • Rubio-Tapia A et al, Increased prevalence and mortality in undiagnosed celiac disease. Gastroenterology. 2009 Jul;137(1):88-93.
  • Catassi C et al., Detection of Celiac disease in primary care: a multicenter case-finding study in North America. Am J Gastroenterol. 2007 Jul;102(7):1454-60.
  • Skodje GI et al., Fructan, Rather Than Gluten, Induces Symptoms in Patients With Self-Reported Non-Celiac Gluten Sensitivity. Gastroenterology. 2018 Feb;154(3):529-539.e2.
  • Fasano. 2011 « Zonulin and Its Regulation of Intestinal Barrier Function: The Biological Door to Inflammation, Autoimmunity, and Cancer ». Physiological Reviews 151-175.
  • Hollon et al. 2015. “Effect of gliadin on permeability of intestinal biopsy explants from celiac disease patients and patients with non-celiac gluten sensitivity”. Nutrients 7(3):1565-1571.
  • Fasano A, Catassi C. Clinical practice. Celiac disease. N Engl J Med. 2012;367(25):2419–26.
  • Elli L et al., Diagnosis of gluten related disorders: Celiac disease, wheat allergy and non-celiac gluten sensitivity. World J Gastroenterol. 2015 Jun 21;21(23):7110-9. doi: 10.3748/wjg.v21.i23.7110.
  • Hollon et al. 2015. “Effect of gliadin on permeability of intestinal biopsy explants from celiac disease patients and patients with non-celiac gluten sensitivity”. Nutrients 7(3):1565-1577.

Pour aller plus loin

Découvrez le Programme Nutrition Yuka : 10 semaines pour acquérir les bases d’une alimentation saine avec 40 recettes et 1 nutritionniste qui répond à vos questions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

411 commentaires

  1. Vito

    Bonjour, on m’a dit que toaster le pain retire le gluten,est-ce vrai ou faux ?

  2. Vénèro Nicole

    Bonjour, quand vous dites que suprimer le gluten ne fais pas maigrir ,c’est faux on retruve sont poid de forme ,lorsque l’on suprime le gluten et les laitage on mange forcément plus variés et équilibré et il y perte de poids , malheusement les gens en générale ne savent plus cuisiner ou on soit disant plus le temps et mange de ce fait beaucoup trop de laitage et de gluten que de légumes, j’ai apprécié vos autre commentaires,cordialement

  3. Anonyme

    Je félicite pour la clarté de cet article. Par contre, ce qui me heurte lorsqu on parle de gluten c est qu on parle de presence ou d absence. Or, j aimerais connaitre les concentrations en gluten des principaux vecteurs de celui-ci, ex: pains,etc. et d autres produits afin d orienter mon alimentation en ce sens.
    Si j ai bien saisi , l agence canadienne des aliments suggère d appeler un produit sans gluten si celui-ci est plus petit que 20 ppm.

  4. Severac

    Merci pour ces précisions..
    Je souhaiterai aussi que votre appli mentionne le gluten contenu dans le produit. Merci

  5. Philippe

    C’est étonnant que vous ne parliez pas de remplacer le pain et la farine de blé par le pain et la farine de maïs. Le pain de maïs est succulent 🙂

  6. benzaquen

    Encore une foisbravo
    Vous êtes toujours magnifiques

  7. GROS

    bonjour
    Il serait intéressant que les aliments contenant du gluten et des allergogènes soit indiqués dans votre appli.
    Bravo pour votre travail, appli très conviviale et d’une grande utilité.

  8. Annie

    Bonjour et merci pour votre article qui est très intéressant mais tout ça je le savais déjà puisque j’ai un cancer et que je me soigne avec un régime cetogène.,plus aucun produits laitier, aucun sucre ajouté et sans gLutene . Surtout aucun plat Industriel..Ainsi que le traitement du Docteur Schwartz .J’ai par la même occasion perdu 25 kg et tout va très bien merci

  9. Blandine

    J’ai toujours eu beaucoup de migraines, handicapantes dans une vie active, et aussi des bronchites à répétition, et des tendinites… il y a deux ans un vieux rhumatologue m’a proposé d’arreter radicalement tout gluten pendant 2 mois et de voir … je suis tombée à une seule migraine par mois ! J’ai donc poursuivi, et je n’ai plus du tout de migraine ! C’est incroyable pour moi, car j’avais consulté partout, dans tous les services spécialisés pour ces migraines. Autres avantages : le ventre est redevenu souple, et je ne fais plus de rétention d’eau. Les bronchites aussi semblent disparaître … à confirmer cet hiver !
    Voilà une intolérance grave qui n’avait jamais été détectée.
    Votre article sur le gluten est clair et pondéré : il me parle tout à fait !
    Vous ne mentionnez pas la farine de maïs : y a t-il une raison ?
    Merci à vous.

  10. vidil patrick

    bravo pour des explications claires et précises

  11. Hubert Noirclere

    Bonjour, je suis d’accord pour faire un don de 10 € tous les ans à yuka…..mais je ne règle les petites sommes que par PayPal……

  12. Cyrille Spagnol

    Merci pour tous ces articles… !Julie cela ouvre les vois d’une alimentation plus saine… Donc pleins de bénéfices pour la santé mes aussi pour la planète… Encore merci à toute l’équipe

  13. BOUCHERIE Marlène

    Bonjour, je souffre de problemes digestifs associés à des problèmes articulaires. J’ai pensé au gluten, mais mon medecin traitant me dit que je ne suis pas allergique!!!!! J’avoue que j’ai du mal à le croire.
    Proposez vous un programme nutrition sans gluten, car j’avoue je ne m’y retrouve pas toute seule?

    1. philippe

      hélas les médecins ne sont pas encore des biologistes, et mélangent allègrement les allergies et les intolérances. L’allergie au gluten n’existe tout simplement pas !
      il suffit de ne plus fréquenter pâtisserie et boulangerie, et de ne plus faire ou acheter des mets à base de farine (lasagnes, pâtes, tartes salées, quiches, pizzas, sandwiches, etc.) On ne peut pas faire la liste exhaustive des nombreux aliments contenant du gluten, mais au moins on peut ainsi facilement faire chuter la charge en gluten. Les résultats se constatent en disons une dizaine de jours, on voit la différence si le gluten est en cause. D’autant si vous vous sentez dépressive, l’esprit flou, embrumé, etc.

      http://www.intestin-carrefour-de-mon-destin.fr (page gluten)

      1. marie

        « Les médecins mélangent allégrement les allergies et les intolérances » !?!?!? Pour qui vous prenez vous pour alléguer de tels propos ????? Ce sont les patients qui confondent, certainement pas les médecins ! A bac+10, on est quand même fichu de faire la différence !

      2. Cath

        Bonjour je ne suis pas d’accord avec vous je ne suis pas intolérante au gluten mais je suis allergique quelle allergie ? et bien le gluten me donne de l’urticaire. Et j’ai même dû être hospitalisé en allergologie pendant une semaine.

    2. Anonyme

      bonjour

      allez voir plutot du cote du lait de v

    3. LEFORT

      Bonsoir
      Dans le doute il faut faire une prise de sang

  14. Fasquel

    Je suis enchantée pour tous vos conseils. Je ne fais plus les magasins sans mon yuca. Malheureusement les médias commencent à en parler de trop et certains magasins brouillent. Je ne suis pas la seule à le constater. J’ai peur pour la suite.

    1. Xavier HOVINE

      Communiquez-moi une adresse postale et je vous enverrai un chèque de soutien à vos actions très utiles. MERCI.

    2. jean

      La médecine est une pratique, non une science.

  15. Cathy

    Bonjour. Le gluten accentuait mes douleurs articulaires, me donnaient des ballonnements et des flatulences. Depuis 8 ans, je mange du pain au petit épeautre et du pain au sarrasin ; j’ai constaté une différence bénéfique pour mon corps.
    De plus, les industriels rajoutent du sel pour utiliser moins de pâte ; le sel rend le pains plus lourd. C’est donc une histoire de profits et comment habituer les gens à manger plus salés, plus gras et ne pas avoir envie de manger des produits contenant moins de sels, d’additifs, etc, des produits sains, quoi.

  16. Decker Marguerite

    Pensez-vous faire une application qui permet de voir la méthode de conservation des aliments. Comme l’ionisation, pour les gens qui sont allergiques au cobalt. Mais également pour les autres allergies : nickel…

  17. Joëlle

    Article très intéressant, comme toujours.

  18. philippe

    j’ai oublié une chose quand même :
    si le blé est maintenant hexaploïde, c’est bien évidemment pour rendre les épis plus fournis et les grains plus gros… Comme vous le savez, il y a surproduction de blé dans le monde…
    Je possède les références concernant la dénaturation du gluten lors de ses manipulations les plus courantes (congélation, etc.). Il existe une véritable industrie à part entière concernant le gluten.
    Il est fréquent que l’industrie rajoute du gluten pur au produit de départ contenant déjà le gluten, mais aussi à des produits n’en contenant pas : chocolat, pâtés, etc.

  19. philippe

    j’ai eu la grande surprise de rencontrer il y a 2 ans près d’Agen des intolérants au gluten (donc des vrais malades coeliaques avec prédisposition génétique HLA DQ2/8) mangeant du blé ancien sans avoir de réapparition de symptômes… Ça c’est un scoop !!!

  20. Victor

    Ahhh, un article assez complet, et je valide ! Etant intolérant au gluglu, je sais de quoi il retourne !! Là encore j’ai beaucoup cherché, et trouvé pas mal de choses, un peu de tout, mais l’essentiel a été confirmé par un micro-nutritionniste, et plusieurs avis de personnes concernées par ce soucis, et également, des allergiques (cœliaques) !!!
    J’ai bien longtemps testé différentes manières de suppléer, et maintenant, je maitrise le sujet , yes !
    Petite note, pour le pain, mélanger plusieurs farine, certes oui, mais pas plus de 2, car après, c’est un soucis de digestibilité… d’après l’avis de mon boulanger à l’ancienne, au levain, et ayant testé aussi, je peux dire que 2 farines, c’est un bon compromis pour la texture et la saveur, au delà de 2, ca devient un peu plus lourd à digérer, malgré le sans gluten…
    bonne continuation !!!! ^_^

  21. Elisabeth Do truong

    Je souhaiterai que vous expliquiez pour quelles raisons le blé moderne contient plus de gluten.

    1. philippe

      good morning Vietnam,

      le génome du blé a été artificiellement multiplié par 6 par rapport au blé ancestral.
      la technique la plus usitée a été celle appelée « le bombardement biolistique ».
      il s’agissait de recouvrir des particules de tungstène avec des gènes de protéines (gliadines et gluténines entre autres) et de bombarder le génome de blé ancien afin de déposer in situ en traversant les morceaux d’ADN.
      Pourquoi ?
      – pour obtenir du blé court sur pattes (40 cm) beaucoup plus résistant à la « verse » : le blé ne se couche plus sur le sol avec les intempéries : moins de pertes à la récolte ;
      …souvenez vous, le blé ancien mesure facilement 1 m 20 de haut, voire davantage, ce qui fait trop de paille.
      – pour obtenir davantage de protéines qui vont donner le réseau de gluten avec ajout d’eau : la force des pâtes boulangères est améliorée (alvéomètre de Chopin toujours utilisé en France) : meilleur pétrissage, plus rapide, davantage de gluten par pied : meilleure récolte de cet ingrédient technologique en raison de sa viscosité et de son élasticité.
      car le gluten est surtout utilisé à l’heure actuelle comme intrant de cohésion.
      plus il y a de gluten, plus la pâte « tient » (glu).
      ce qui est navrant d’un point de vue culinaire, c’est que la levée des pâtes boulangères après pétrissage est notoirement diminuée (en moyenne 2 à 3 heures) au lieu des 6 heures minimum traditionnelles, évidemment pour des raisons de rendement. Mais conscients du fait, les ingénieurs ont introduits des additifs qui pallient quelque peu à cet inconvénient de pâtes « immatures », d’ailleurs sans levain (levures vivantes qui prédigèrent les protéines du gluten et les enzymes du blé) ; la levure chimique (souvent du carbonate de calcium) revient bien moins cher et se conserve bien mieux dans le temps.
      Enfin, pour alourdir les faits, la cuisson habituelle des « pains » modernes se fait en immense majorité (même chez votre boulanger) à partir de pâtons surgelés livrés à domicile, à une température de 700 ° C pensant 10 minutes. De quoi complètement dénaturer les protéines de départ…
      Notez qu’un four à bois qui cuit des pizzas atteint aussi 600 ° C en fin de soirée…
      Pas étonnant qu’à cette température les molécules de Maillard se forment et flattent le goût… mais pas forcément la physiologie…!

  22. philippe

    je vois que bon nombre d’entre vous réclament des références.
    Mais qu’allez vous en faire ? allez vous les lire ? les comprendre ?
    J’en doute. Finalement, ça rassurerait juste de voir quelques lignes, sans rien comprendre.
    Alors pour les mordus de la biologie et pour les profanes curieux mais éclairés,
    j’ai écrit spécifiquement un livre sur « gluten et intestin » où vous trouverez plus de 700 références d’articles et d’études ; j’ai tout lu puisque c’est mon métier… j’en ai fait une synthèse.
    Les éléments intéressants découverts depuis la parution du livre il y a 3 ans sont sur mon site en complément d’information.

    http://www.intestin-carrefour-de-mon-destin.fr

    Par ailleurs et pour couper court à toute discussion stérile, on sait parfaitement pourquoi et comment le gluten issu de blé moderne déclenche systématiquement une hyperméabilité intestinale avec inflammation. Simplement, on ne le dit pas à la population, devinez pourquoi.
    C’est comme avec les édulcorants de synthèse : les études (en particulier celles de Villejuif cocorico) montrent de manière redondante qu’ils aggravent le diabète…

    1. Didier Serrano

      bonjour
      quelle est votre profession ? le site indiqué semble fermé ? exact
      merci
      Dr Serrano

  23. Maryse

    Merci pour ces explications claires

  24. OcO

    Merci beaucoup ! C’est beaucoup plus clair maintenant 😁

  25. DELARD

    Merci pour vos articles toujours très complets et instructifs!

  26. philippe

    Ça m’amuse toujours de voir les combats (décharnés) sur la « mode » du gluten ; pour maigrir ?
    La question est intéressante… car elle a un vrai fondement biologique, bien simple.
    Je fais volontairement un raccourci : manger du gluten en quantité et au long cours (une baguette par jour, plus le reste…) déclenche systématiquement une inflammation, ce qui signifie ipso facto rétention d’eau tissulaire par action hormonale sur le rein. Donc quand on stoppe ou diminue fortement le gluten, le frein rénal est levé et vous pissez l’œdème tissulaire.
    Donc vous « maigrissez » de l’eau accumulée, mais pas de graisse ; au mieux on perd entre 3 et 10 kilos pour les gros mangeurs de gluten, mais ça n’ira pas plus loin.
    On ne peut donc raisonnablement pas dire que le régime sans gluten fait maigrir.
    Par contre, en effondrant l’inflammation créée, l’absence de gluten améliore systématiquement les maladies inflammatoires. Logique. Très intéressant pour les personnes vieillissantes, intrinsèquement liées à l’augmentation de l’inflammation avec l’âge. Les sujets intéressés par leur qualité vie en vieillissant feraient bien de diminuer leur dose (au moins consciente) de gluten.

  27. philippe

    en effet le manque de sources et de références est dommageable mais bien compréhensible. Il faut d’abord lire l’anglais, puis comprendre (eh oui) ce qui nécessite au moins une formation master 1 au minimum en biologie cellulaire, ensuite être formé à la lecture et à la critique d’articles… et avoir le temps…

    http://www.intestin-carrefour-de-mon-destin.fr

  28. Anonyme

    fd

  29. Gibeaux Mathilde

    Dommage que vos articles n’aient jamais de sources et souvent des erreurs…
    Parlons de diversité nutritionnelle plutôt que de se focaliser sur le gluten !
    Vous encouragez les troubles du comportement alimentaire.

    1. Nicolas

      @Gibeaux Mathilde
      Dommage que vous cassiez du sucre sur yuka sans citer les erreurs que vous lui reprochez ni sans les corriger intelligemment…
      Commentons de manière détaillée et constructive plutôt que de pointer du doigt le négatif !
      Vous encouragez les troubles de la recherche d’informations concrètes.

    2. Rozier

      Tu peut manger un sac de gluten par jour

  30. karine

    Bonjour, merci pour votre article.
    Ayant une personne declarée coealiaque dans la famille et utilisant régulièrement votre appli, quand allez vous rajouter l’indication avec ou sans gluten dans vos résultats de scan?

    et en effet vous avez oublié la farine de mais, très utile en remplacement de la farine de blé dans beaucoup de plats
    bonne journée

  31. Corinne

    Bonjour,
    Et la maïzena dans quelle classe lasituez vous ?
    Merci beaucoup pour toutes ces précisions
    Bonne journée.

  32. MARTIN

    Excellent article , comme tous les autres , permet de mieux comprendre l’influence des aliments sur notre organisme.continuez

  33. Catherine

    Je cautionne cet article sauf peut-être l’utilisation de la farine de soja en substitution. Elle apporte actuellement et compte tenu de son mode de fabrication moderne, beaucoup trop de phyto-estrogènes dont on a intérêt à se passer quand on peut. Sinon c’est clair et juste.

    1. philippe

      hélas le mythe du danger des phyto-estrogènes persiste… Leur intérêt n’est plus à démontrer en nutrition humaine et surtout en pathologie hormonale. Des centaines d’études vont dans le même sens ; j’ai les sources.

      http://www.intestin-carrefour-de-mon-destin.fr

  34. Yves

    Excellent article, vraiment clair, merci beaucoup.
    Un appendice sur le Seitan aurait été sympa (j’en mange un bocal par semaine c’est ma principale source de vitamines. A priori, après le tempeh, ce serait la meilleure source de protéine végétale – et ce n’est pas du soja)
    Le seitan, justement c’est de la farine de gluten pur. On dit (j’aimerais confirmation) que cela n.a pas le même effet que le gluten usuel, car il est séparé de l’amidon. Si vous aviez des infos là dessus cela pourrait éclairer sur le sujet. Cela dit je mange tres régulièrement du seitan depuis 30 ans au moins et je n’ai aucun problème
    Tout nouveau utilisateur de votre appli et du blog j.apprecie beaucoup

  35. Cathy

    Bravo !
    Cela a le mérite d’être clair. J’en ai tellement marre de lire partout que manger sans gluten est une mode…Merci à l’équipe de Yuka pour ces explications et cette analyse.

  36. Chantal VIVIER

    Toutes mes félicitations pour votre blog et votre application que je suggère à mes clients en ma qualité de praticien de santé – naturopathe.

  37. savcy

    Merci pour ces explications claires. Et continuez de nous informer…et d’exister

  38. Robert

    N’oublions quand même pas tous les additifs présents dans les farines pour faciliter le travail de boulangerie. A bannir sans doute avant d’accuser le gluten : acheter des baguettes « tradition » dont les farines ne contiennent pas d’additifs.
    Voir par exemple « http://www.laculturegenerale.com/difference-pain-baguette-tradition/ »

  39. De santi

    Merci pour cet article très intéressant et complet. J ai diminué moi aussi ma consommation de produits contenant du gluten et je me porte beaucoup mieux.

  40. Catherine

    Un grand merci pour vos articles, clairs et intéressants. Je ne suis pas intolérante au gluten mais suite à des années d’inconfort digestif, je l’ai supprimé au quotidien depuis 4 ans. Outre la perte de poids dans les 3 premiers mois (que j’ai repris), le résultat est plus positif qu’attendu. Confort digestif retrouvé. De plus, comme le précise l’article, j’ai eu la très bonne surprise de voir disparaître totalement les inflammations articulaires de mes 2 mains. Mon rhumatologue était ravi, lui qui n’est pas un adepte de la prescription de médicaments. J’ai trouvé dans les magasins bio et autres des produits sains, remplacé les pâtes par le riz et les pommes de terre, les galettes de sarrasin et tout va bien.

  41. Claudine Coulaudou

    merci pour vos articles si intéressants qui permettent de faire un point clair sur des sujets précis.
    J’apprécie beaucoup cette source d’information qui me sert à améliorer mon alimentation.

  42. Aude

    Merci Yuka pour cet article complet. On entend beaucoup de choses sur le gluten. Il y a plus d’un an j’ai fait une très grosse dysbiose. Cela est survenu suite à une période de gros stress. Mes intestins étaient très inflames et avant que je compresse pourquoi j’ai développé des intolérances à de nombreus aliments. Le gluten et le lait de vache en font partie et semblent le rester. Je fais partie de ces gens qui ne sont pas cœliaque mais qui ne supportent plus le gluten. Le pain, les pâtisseries, les pizzas me manquent mais je préfère m’en passer que d’etre terriblement malade…

  43. Miyona

    information intéressante, merci à toute l’équipe.

  44. François Méray

    👍🏻 J’avais déjà lu des articles sur le gluten, néanmoins celui-ci est très précis. Bravo et merci.

  45. Biscotte

    Merci pour cet article très intéressant et instructif , maintenant je vois plus clair dans ce « sans gluten » dont on entends parler quasi quotidiennement !

  46. HELENE BATY

    Toujours un plaisir de lire vos articles . On y apprend clairement les choses. Merci.

  47. Palmieri

    Merci encore à l’équipe yuka pour son dynamisme et ses articles de bonnes sources !

  48. audrey

    Atteinte depuis de la naissance de la maladie cœliaque, je suis toujours intolérante au gluten.
    Quand je lis ce type d’article, ça me donne des envies de meurtres (si si je vous assure). Qu’on se le dise une fois pour toutes : une alimentation sans gluten est DEGEULASSE !!! INFECTE!!! SANS GOUT !!! bref plus aucun plaisir de manger; si vous n’êtes pas atteint de la maladie cœliaque, épargnez-vous un énième régime de merde et mangez une baguette de pain ou un pain au choco pour moi !!!

    1. Bertrand NICOLAS

      Certes les termes employés sont un peu cru mais l’esprit y est, rien ne peut remplacer toute la palette gustative de la diversité alimentaire…

    2. Sombrun

      Alors là, je ne comprends pas : on peut si bien manger sans gluten ! je me définis comme gourmande et épicurienne, pourtant depuis plus de 10 ans j’ai supprimé gluten et produits laitiers pour faire face à une maladie de Crohn « atténuée » (selon les termes de mon médecin), et une spondylarthrite ankylosante; je mange de délicieux gâteaux, des pizzas, du pain, choses que je cuisine avec des farines sans gluten et que j’équilibre avec des tas d’autres bonnes choses, légumes, céréales, fruits, légumineuses, pas de viande, un peu de poisson… Mon poids est stable depuis ces 10 ans, je pèse comme à 20 ans (53 kg pour 1m62), or j’ai bientôt 70 ans !

    3. philippe

      difficile d’ajouter une indication avec ou sans gluten. En effet, le gluten moderne est utilisé actuellement en très grande majorité pour non pas ses qualités nutritionnelles (le gluten n’a aucune valeur) mais pour son élasticité et sa viscosité, ce qui en fait un agent technologique intéressant (divers sièges de voiture, les bâtons de rouge à lèvres, les pâtés, parfois le vin, etc. sont à base ou contiennent du gluten…). Voilà pourquoi on trouve du gluten dans les confiseries, les plats préparés, et tutti quanti. Le gluten a inondé le marché alimentaire pour ces raisons, en plus ça ne coûte rien et il y a surproduction de blé. Donc on peut affirmer qu’au moins on retrouve du gluten à peu près partout en industriel, au moins des traces.
      Le gluten moderne issu du triticale (80 % des blés cultivés) et déclenche chez 100 % des personnes une hyperméablilté intestinale (travaux de Alessio Fasano entre autres) ; tous ne vont pas avoir divers symptômes ; mais la répétition de l’absorption du gluten moderne est délétère car systématiquement se déclenche un inflammation dite de bas grade ; d’autant que l’on ne peut définir une dose de seuil toxique pour le gluten pour l’instant.

      Enfin, manger sans gluten n’est absolument pas sinistre ni mauvais ni dangereux ni déguelasse ni sans goût ni infect. A moins de se nourrir de chocolat et de pain… évidemment !

  49. Patrick Genotte

    très bon commentaire bien détaillé.
    juste une question comment savoir si on est allergique au gluten,faut-il faire des analyses comme une prise de sang par exemple?

    1. Sylvie BILLARD

      Oui, j’ai fait faire via mon naturopathe une analyse de sang auprès d’un laboratoire allemand (analyse Pro-Immun) et j’ai reçu un rapport très détaillé. Après avoir éliminé ou réduit certains types d’aliments, j’ai refait le même test quelques années plus tard auprès du même laboratoire, et mon « régime » avait porté ses fruits, mais il me reste encore des choses à régler, et d’autres réactions qui ne partiront pas, dont celle au gluten. Mais je ne partage pas le point de vue d’Audrey. Certes, je ne suis pas cœliaque, mais « seulement » intolérante, mais depuis 6 années, j’ai trouvé plein de choses à manger qui ne contiennent pas de gluten, et je ne mange pas de choses sans saveur ! Pour moi la baguette de pain blanc n’a jamais été « bonne », ni au goût ni pour l’apport nutritionnel, et pour le pain au chocolat, je consomme un peu de chocolat sans pain, et tout va très bien !

      1. sombrun

        tout à fait d’accord avec vous !

  50. boucher

    bien fait, simple, claire et objectif.

  51. LEPPERT

    Merci pour cet article très complet.

  52. xavier

    Incroyable ! l’auteur n’est pas reconnu comme professionnel de la nutrition en France ! je vous rappelle que le titre de « nutritionniste » n’est pas reconnu en france; comme les psychothérapeutes et naturopathes et ostéo etc : des pseudos professionnels de santé!!!
    Le Seul professionnel de la nutrition reconnu en france, c’est le diététicien !!
    Ignoble de faire croire à des patients atteints de maladie chronique comme le SEP qu’il suffirait de ne plus manger de gluten pour guérir!!!
    Quel manque de restpect à l’égard des malades !
    Tout cela pour vendre des aliments sans gluten , industriels et bourrés d’intrans !!
    Cette appli, déjà, me paraissait louche en donnant des notes aux aliments sans ramener à la portion consommée (LE principe clé en nutrition!) mais là, c’est sûr, c vraiment de l’arnaque quand on voit des auteurs de ce type !!

    1. chloe

      Réponse à Xavier: il me semble que l’auteur ne dit pas qu’il suffirait de ne plus manger de gluten pour guérir mais bien que le gluten aggrave les choses. Dans le cas de ces maladies chroniques, les médecins conseillent de plus en plus d’arrêter de manger du gluten car ils ont constaté que les crises étaient espacées, que globalement, la santé de leurs patients était « meilleure ».
      De plus, là encore, d’où l’utilité de lire correctement un article, il n’est pas dit de remplacer les aliments avec gluten par des aliments industriels sans gluten. Il s’agit même d’un titre d’un paragraphe…Avant de rager sans raison, lisez correctement. Merci.

    2. Ursini

      J’ai l’impression de ne pas lire la même chose que vous. Il n’ai pas dit que le gluten est responsable de la SEP mais, je cite,
      voire une augmentation des risques de déclenchement d’infections à répétition, de pathologies inflammatoires chroniques ou auto-immunes en cas de prédisposition génétique.
      Donc, ça peut augmenter les risques de déclenchement en cas de prédisposition génétique.
      Il me semble donc que votre interprétation dénature l’article.

    3. Martine B

      Faut se mettre à jour. ..
      La profession d’ostéopathe est officiellement reconnue depuis la loi Kouchner de 2002 !

  53. Don Diego

    Merci pour ces informations.
    Ne souffrant pas d’intolerance au gluten je ne vois pas l’interêt de compliquer mon alimentation avec cette contrainte supplémentaire, d’autant qu’en ce qui concerne le goût il faut vraiment « prendre sur soit »

  54. Michèle BERNARD

    Chacun(e)sa sensibilité cher ayatollah !

  55. Michèle Bernard

    Chacun sa sensibiĺite cher ayatollah!

  56. Ana

    Information interessante et Claire.

  57. Nike

    Allergie aux débiles

  58. estelle

    Serait-il possible d’avoir les références de vos informations (papiers scientifiques etc.) ?

  59. villard annick

    veuillez noter ma nouvelle adresse mail.merci

  60. Béatrice

    Merci pour ces informations qui me semblent plutôt objectives.

  61. BRYCKAERT

    Merci pour ces informations qui me semblent plutôt objectives.

  62. prunelle

    Merci pour cet article tres utile pour le gluten pour ma part j avais des allergies aux farine de ble qui me provoquait comme un rhume constament j ai supprime pendant plusieurs annees tout les aliments a base de ble et tout allait bien puis j ai reintroduit progressivement le ble mais sans essais et sa marche

  63. Beuchot Sylvaine

    Merci pour cet article concis et intéressant. Vous n’évoquez pas le maïs et ses dérivés. Qu’ en est-il ?

  64. Dedale

    Vous avancez des pourcentages de malades Coeliac, de personnes « sensibles ». Pouvez vous donner la source (articles scientifiques avec comité de lecture) de ces données ?

    Merci,

  65. InVéritas

    – C’était mieux avant ma bonne dame sans toutes ces cochonneries
    – Oui mais peu de gens mangeaient à leur fin………… et on ne dépassaient pas les 70 ans
    – Oui mais ils étaient heureux, ils n’avaient pas de ballonnements que j’vous dis ma bonne dame.

  66. Alexandre

    Pouvez-vous citer les références bibliographiques ayant permis les argumentations de cet article ?

    1. Julie de Yuka

      Bonjour Alexandra,
      Toutes les sources sont mentionnées dans l’article d’Anthony indiqué en complément : http://www.sante-et-nutrition.com/regime-sans-gluten/

  67. Josyane

    Merci pour cette mise au point très utile. Je vois dans votre texte que vous parlez de « la consommation trop importante du lait de vaches », qu’en est-il des autres laits brebis, chèvres etc. ? j’entends souvent des amis prendre ces autres laits ou leurs dérivés yaourt, etc. à la place.

  68. Michel

    Article utile et qui va nous permettre de faire le point sur certains symptômes. Affaire a suivre……

  69. Émilie

    Bonjour,
    Comment faire pour détecter si l’on a une hypersensibilité au gluten? Je suis atteinte d’hypothyroidie, cela peut-il avoir un lien?
    Merci 🙂

  70. Sivinsky

    Article bien fait et instructif. Merci

  71. Michel

    Mais alors….Gluten ou pas gluten ? La reste la question

  72. Raymond

    Article très intéressant qui m’a permis d’apprendre des choses supplémentaires sur le gluten, je pense être hypersensible, je demanderai donc une prise de sang a mon médecin la prochaine fois que je la vois pour confirmation. Merci pour l’article et les commentaires et bravo a Yuka d’exister

  73. GuyFrancis

    Dommage de ne pas dire que toutes les personnes ne sont pas égales dans la tolérance au gluten selon les origines. Origine n’est pas un gros mot.
    Les personnes d’origine asiatique, habituées à consommer du riz plutôt que du blé sont plus exposées aux intolérances au gluten…
    Le 10% de personnes concernées demanderait à être décomposé sous cet éclairage.

  74. Malbec

    Très complet votre article, merci à toute l’équipe

  75. Muller

    Très bon article faisant le tour des questionnements sur le gluten

  76. Batakat

    Merci pour ces informations intéressantes.

  77. Tine

    Bonjour, cet article pourrit être complété par une information concernant les troubles occasionnés par les candidoses (le candida albican est plus souvent cité). Une entrée de ce candida à travers la barrière intestinale va provoquer une réponse immunitaire passant souvent inaperçue. Ce candida produit une protéine la tartarine qui présente des similitudes avec la gliadine du blé. Conséquence : une réponse immunitaire dirigée contre les deux protéines, faisant incriminer la consommation de gluten. Des articles bien référencés traitent ce sujet. Une forte population ignore être infestée par ce candida. Certains signes pouvant alerter sont les suivants : mycoses à répétition, fatigue intense, pulsions de consommation de sucre, terrain acide (acidose chronique).

    1. Noisette

      Intéressant merci

  78. Martine

    Il suffît d une prise de sang pour savoir si on a une intolérance au gluten

  79. Julie

    Après avoir été atteinte de Clostridium difficile suite à des prises d’antibiotiques à répétition, je ne pouvais plus manger sans ressentir de douleurs intestinales
    Mon médecin micro nutritionniste m’a conseillé d’arrêter de manger du pain blanc et des produits laitiers et depuis
    En réintroduisant tous les aliments autorisés je n’ai plus de problème intestinal ni de douleur stomacale
    Quant à la fibromyalgie je n’ai plus aucun symptôme

    1. soyons serieux

      bien mais la fibromyalgie n’existe pas
      Une invention à la con : aucun symptome spécifique, aucune anomalie anatomique ni biologique
      bref zéro diagnostic possible mais quand on est fatigué et déprimé c’est cool de se trouver une maladie pour se faire plaindre ! Allez j’invente la mucoalgie !! youpiii !!!

      1. Anonyme

        stupide

  80. Philippe Rey

    Très intéressant.. .mer i

  81. Bonnabosch

    Bravo pour les commentaires que j’ai lu à propos du gluten très intéressant

  82. Denis

    Bonjour, pourriez-vous me faire parvenir les références des articles médicaux et notamment les techniques anatomo-pathologiques permettant d’analyser la muqueuse intestinale et d’affirmer que celle-ci présente des « trous » liés à la consommation de gluten ? En tant que praticien hospitalier, je n’ai jamais vu de tels articles dans la littérature médicale. Merci. Bien cordialement.

    1. Emma

      Bonjour,
      Il me semble que personne n’ignore qu’une muqueuse est perméable non ?

    2. Marie-Eve

      Bonjour Denis, en voici un qui en parle, ensuite, pousser plus loin vos recherches concernant la zonuline, le gluten et les jonctions serrées de l’intestin. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3384703/

      1. Anonyme

        Merci.

  83. Christelle

    Je suis intolérente au gluten et trouve cette article intéressant.

  84. Dam

    Bonjour.
    Article intéressant mais comme tous les autres, aucune sources de cités, juste des faits en caractères majuscule (VRAI, FAUX) Attention a l’information et la désinformation..

    1. Jeff

      Et qui êtes vous DAM pour juger de ça? Donnez nous vos informations alors.

      1. Etienne

        Il n’y a pas de jugement dans ce qu’il dit… Les sources sont (normalement) la bases de tout débat, sinon n’importe qui peut dire n’importe quoi. Et même avec des sources, ce n’est pas si évidement…

      2. Dedale

        Justement, on ne peut pas juger si nous n’avons pas les sources scientifiques utilisées pour écrire l’article !

    2. Julie de Yuka

      Bonjour,
      Les sources sont citées dans l’article d’Anthony Berthou mentionné en complément : http://www.sante-et-nutrition.com/regime-sans-gluten/

  85. Elisabeth mandaldjian

    Article très intéressant qui m’a permis d’éclaircir certains points ! Merci !

  86. Daniel

    Article intéressant, qui confirme, entre autre, que l’on peut être hypersensible au gluten sans être véritablement intolérant (n’est-ce pas, docteur Michel Cymes, que j’ai entendu dire un jour « soit on est intolérant au gluten, soit on ne l’est pas »). Il est d’ailleurs étonnant de voir à quel point de nombreux médecins généralistes sont mal informés sur ce sujet. La théorie qui voudrait que la sans-gluten soit une mode est en train de s’écrouler, et c’est tant mieux !

  87. Ester Menda

    Article clair et net. Comme d’habitude.
    Merci

  88. Lopez

    Votre article est bien fait ,il informe à nous ensuite de tirer nos conclusions

  89. Martine

    Bonjour à l’équipe YUKA
    Je suis tout à fait satisfaite de vos articles et applications !
    Je voudrais bien cependant qu’on m’explique la différence entre le petit épeautre et l’épeautre.
    Merci pour votre réponse

    1. Cala

      Triticum monococcum, engrain ou « petit épeautre »
      Épeautre (Triticum spelta), appelé aussi « blé des Gaulois »
      Ce ne sont pas les mêmes plantes même si leur nom est proche

  90. Mulot

    Article très documenté et honnête merci

  91. Sophie

    Article très clair, j’avais des doutes sur le « phénomène de mode » d’intolérance au gluten qu’on entendait partout dans les média, mais maintenant que j’ai découvert grâce à vous comment ça fonctionne, je comprends qu’un régime sans ou avec réduction de gluten permet souvent de réduire aussi les autres aliments trop gras/sucrés/salés. Ce n’est pas forcément, uniquement l’absence ou réduction du gluten qui permet de se sentir mieux (du moins sans un vrai diagnostic médical).

  92. Mirez

    Sur un sujet aussi polémique, il aurait été très utile de citer vos sources, au lieu d’affirmer des VRAIS et des FAUX sans vraiment convaincre…

    1. Skorm

      Aucune source citée = aucune valeur informationnelle.
      Perso je ne trouve pas d’étude scientifique, c’est à dire avec des tests en double aveugle, aussi tranchée que votre article…Yuka baisse dans mon estime.

    2. Julie de Yuka

      Bonjour,
      Les sources sont citées dans l’article d’Anthony Berthou mentionné en complément : http://www.sante-et-nutrition.com/regime-sans-gluten/

  93. Bets

    Merci pour cet article clair et juste. Je ne mange plus de gluten et très peu de lactose depuis 5 ans à cause de spasmes intestinaux après des opérations intestinales. Je me sens bien et sans douleurs à 62 ans.

  94. BERNARD Gisele

    Très intéressant car j’ai une polyarthrite et ni parent et grand-parents n’ont eu cette maladie.

  95. Anonyme

    Très intéressant car je suis atteinte de polyarthrite et ni mes parents et grand- parents n’ont eu cette maladie.

    1. Emmanuelle

      Bonjour pour les personnes souffrant de polyarthrite je vous invite à vous renseigner sur le régime du Dr seignalet une amie atteinte de polyarthrite le suit depuis 3 ans et sa vie a changé c est un régime à base de sans et sans lactose bien à vous Emmanuelle

  96. Muriel

    Interessant le lien du gluten avec maladies auto immunes, etc car 3 cas de sclerose en plaques dans mes proches, et ma cousine qui a la maladie cœliaque. Je vais transmettre . Merci

  97. Valentine

    Merci Julie pour cet article très clair, synthétique. J’ai supprimé le lait de vache depuis deux ans et tous les produits industriels : plus de douleurs, migraines disparues. Votre article vient de confirmer mes choix. bravo à toute votre équipe.

  98. Lolotim

    Intéressant. Sauf que je suis étonné que vous parliez pas de l allergie au gluten qui conduit a l eviction donc le même régime que les personnes coeliaques, mais qui risquent un oedème de quincke en cas d ingestion. Mon enfant est concerné.

  99. LEHMANN

    Merci
    Excellents conseils

  100. Serge Thureau

    Je trouve vos articles bien faits et bien documentés. Je suis membre fondateur d’une association coopérative de vente de produits alimentaires. Suis-je autorisé à transmettre vos documents à l’ensemble de nos membres soit plus de 200 familles à ce jour ? D’avance merci pour votre réponse.

  101. Eddy

    Merci pour la synthèse et la vulgarisation.

  102. polo

    La plupart des farines utilisées pour faire le « bon » pain sont « surglutinisées » pour améliorer levée et texture. Il suffit de se procurer les grands sacs contenant ces farines et l’on voit parmi les additifs : gluten. Dans mon cas je ne digérais pas les baguettes telles que Campaillette ou autres. Je vais maintenant chercher la farine (type 80) directement chez un meunier bio pour faire moi-même mon pain et depuis fini les problèmes digestifs bien que mangeant plus de pain.

  103. Belhadjallah

    Bonjour Julie,
    Comme à votre habitude, encore un sujet intéressant, traité comme d’habitude avec beaucoup de sérieux et de profondeur. Merci à vous.
    Yuka ment votre.
    Cordialement

  104. JEAN

    MERCI POUR CET ARTICLE JE FAIS PASSER A MES AMIS

  105. Mathilde

    Merci pour ce bon article qui résume à merveille ce vaste sujet trop souvent victime d’un jugement rapide et non fondé

    1. Anonyme

      Merci pour vos articles toujours très instructifs
      Bien cordialement

  106. Stéphanie

    Merci pour cet article enrichissant

  107. Berna

    Pourquoi ne pas parler de l’augmentation du risque augmenté de maladies cardio vasculaires en cas de régime sans gluten si l’on n’est pas réellement intolérant. La maladie coeliaque par intolérance au gluten confirmée est relativement rare mais les troubles fonctionnels intestinaux multi factoriels eux sont très fréquents…

  108. Odilon

    Merci , je vais vous faire un don , c’est décidé depuis un moment mais reporté depuis quelques semaines 👎

  109. Hoherz

    Super c clairement expliqué!
    Cet article peut être lu rapidement et aborde d’une manière synthétique tout ce qu’il faut savoir. merci!

  110. Gilles

    Il me semblait que l epautre contenait moins de gluten et non pas le petit epautre?

  111. Anonyme

    Merci pour vos articles qui sont toujours intéressants

  112. Fabrice

    Top !
    Merci, Julie & Co.

  113. Noiron charlotte

    Merci beaucoup pour ce très bon conseil . Mon amie à l’a maladie cœliaque et tout le monde la soutient car ce n’ai pas facile !!! Ce message me fait donc penser à elle … Merci beaucoup !!!!

  114. Calle

    Merci pour ces infos tres interessantes qui devraient être largement partagées. Une fois identifié supprimer le ble et le lait m a permis de supprimer mes lombalgie.

  115. Ragni

    Merci beaucoup pour toutes ces infos toujours très utile.
    Votre site est super !

  116. Gilles

    Tres interessant et enrichissant

  117. Robin Nicole

    Ne changer rien, tout est parfait….merci pour votre professionnalisme

  118. Chantal Girardon

    Merci pour ces précisions car bien que je sache que c’est 1 phénomène de mode, je me posais quand même quelques questions.

    1. Jack

      Oui je suis d’accord..

  119. Evy Ba

    Comme d’habitude les articles de ce blog sont passionnants. Merci

  120. Grazy

    Article très intéressant ! Merci pour toute ces infos qui me seront très utiles à l ‘ avenir .
    Bravo à toute l’ équipe !

  121. Pasqua daniele

    Article très bien fait
    On comprend super bien

  122. Reboulleau

    merci beaucoup, je fais passer à mes amies !

  123. MEL C

    Je confirme ce qui est écrit dans l’article. Avant je mangeais beaucoup d’aliments contenant du gluten (pain,pâtes, céréales industriels sucrés, chips, gâteaux…). Et j’avais souvent des migraines, des maux de ventre, et j’étais tout le temps fatiguée. Ça fait 2ans que j’ai rédui la quantité en gluten et tout mes maux se sont estompés.

  124. Magalie

    Super pour cet article court et clair. Merci beaucoup pour ces informations.

  125. Anonyme

    Merci pour cet article intéressant et très enrichissant

  126. Elisabeth PAIN

    Merci pour tous ces renseignements. Je connaissais déjà certaines vérités, mais je vais aller consulter l’article d’ Anthony Bertou et le programme nutrition.

  127. Monchris

    Merci pour cet article qui prend vraiment en compte les intolérances au gluten et ne jugent pas les personnes comme moi qui ne peuvent plus manger de produits contenant du gluten. Celà n’est pas facile pour à voir une vie sociale et ce n’est pas un effet de mode.

  128. falco jean-claude

    informations bien réalisées et intéressantes

  129. Charly

    Très bon article et riche d information. Bravo à toute l équipe.

  130. DARRE Annie

    Beaucoup de personnes zutour de moi suppriment le gluten de leur alimentation
    Je ne comprenais pas
    Votre article m’a bien aidé à comprendre
    Je vous remercie
    C’est très intéressant

  131. Le Maux marie

    Dossier trés intéressant et clair,comme toutes les fois d’ailleurs.
    Cest’ toujours un grand bonheur de vous lire et ça permet de faire la part des choses et de nous ouvrir les yeux sur beaucoup de « on dit ».
    Ça rassure également et on peut partager vos bons conseils.

  132. Joyeux

    Bonjour,

    Pour information, l’avoine ne contient pas de gluten (gluténine) mais de l’avénine ce qui est bien différent. Il peut donc être toléré par une bonne partie des intolérants au gluten. Consulter l’AFDIAG si besoin de plus de précisions.
    Il est dommage que vous fassiez ce genre d’amalgame faute de vérification de vos sources scientifiques.

  133. Fabienne Damier

    Très instructif. Merci

  134. Oriun

    Bonjour
    Superbe article tres clair
    Merci beaucoup

  135. Georgie Rodriguez

    Merci beaucoup pour toutes ces précisions sur le gluten. Très intéressant de vous lire