MENU

Blog

Le sel : l’indispensable et dangereux minéral

Le sel est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, mais sa consommation en excès favorise le développement de certaines maladies. Aujourd’hui, on en consomme plus du double de nos réels besoins ! Pourquoi un nutriment essentiel est-il devenu l’un des poisons de notre alimentation si difficile à limiter ? Voici notre réponse, rédigée avec l’aide du nutritionniste Anthony Berthou.

Un nutriment essentiel pour le corps

Le sel est un aliment dont le nom scientifique est “chlorure de sodium” : il est composé à 60% de chlorure et à 40% de sodium. Le sodium est donc l’un des minéraux constituants du sel.

Le sodium joue un rôle important pour notre organisme. Il permet le bon fonctionnement du système nerveux, en ouvrant les canaux dans lesquels passent les signaux électriques émis par les neurones. Le sodium a également un rôle sur les cellules musculaires puisqu’il permet de déclencher la contraction des muscles et du coeur.

Le sodium régule aussi l’équilibre hydrique de l’organisme, en faisant fonctionner les reins qui filtrent l’eau du corps et participent à sa répartition. Il permet de retenir l’eau à l’intérieur du corps, et ne de pas l’éliminer totalement par les urines. Il aide enfin à réguler le volume sanguin et donc de la pression artérielle.

Une consommation de 4g de sel par jour suffit pour combler les besoins d’un adulte. Et elle ne doit pas être inférieure à 2g/jour.

Les sportifs peuvent avoir un besoin supérieur. En effet, ils transpirent lors de l’effort et perdent ainsi de l’eau et du sodium par les tissus de la peau. Une carence en sodium peut alors engendrer des crampes après l’effort, de l’épuisement, une incapacité de bien se réhydrater et une diminution des performances. Cela peut être fréquent en cas d’effort de longue durée (> 4h) et de fortes transpirations s’il n’y a pas compensation de la perte en sodium par une boisson adaptée ou s’il y a un excès d’hydratation à base d’eau seule.

Un danger pour la santé consommé en excès

De nos jours, nous mangeons excessivement salé. Nous consommons en moyenne 8 à 10g/jour de sel, ce qui est bien trop élevé.

L’excès de sel favorise l’hypertension artérielle. Lorsqu’on consomme du sel, cela engendre un phénomène d’appel d’eau, un peu comme lorsque vous faites dégorger un concombre en le saupoudrant de sel : l’eau est attirée par le sel. Ainsi lorsqu’il est consommé en excès, le sel peut modifier les échanges d’eau dans l’organisme. Les vaisseaux sanguins deviennent trop chargés en eau, le volume sanguin et la pression sanguine vont donc augmenter : c’est le début de l’hypertension artérielle. L’hypertension elle-même peut favoriser à terme certaines maladies cardiaques, voire les accidents vasculaires cérébraux (AVC et anévrisme).

La consommation de sel et d’aliments salés augmente aussi le risque de cancer et d’ulcère de l’estomac. En effet, le sel contribue à attaquer et endommager la paroi de l’estomac pouvant favoriser l’infection d’une bactérie appelée Hélicobacter pylori. Elle est à l’origine d’une augmentation des risques d’ulcère et de cancer de l’estomac. Par ailleurs, le sel nitrité, qui est utilisé comme conservateur dans de nombreuses charcuteries, est un composant reconnu comme favorisant les risques de cancer colorectal.

Enfin, la surconsommation de sel peut augmenter les carences en calcium. En effet, l’excès de sel de table (chlorure de sodium) contribue à augmenter l’acidité du corps. Lorsque l’alimentation est équilibrée, l’acidité est compensée par des composés dit “alcalinisant” présent en abondance dans les fruits et légumes. Mais, si l’alimentation est déséquilibrée et que l’organisme reçoit davantage de charges acides qu’il ne peut en éliminer, il va devoir puiser dans ses propres réserves de minéraux alcalins (magnésium, potassium, etc.). Lorsque cette acidité est importante et chronique, le corps va devoir aller jusqu’à puiser dans ses réserves de sels de calcium qui se trouvent dans les os. Le calcium libre est ensuite éliminé via les urines, ce qui peut conduire à une fragilisation des os et favoriser les fractures à long terme. C’est particulièrement problématique chez les adolescents dont le capital osseux est en formation et chez les femmes après la ménopause puisque cette carence augmente les risques d’ostéoporose.

Comment limiter sa consommation de sel ?

  • Limitez les aliments riches en sel : les plats préparés, chips, charcuteries, pizzas, sauces, fromages, etc… sont riches en sel.

  • Trouvez des alternatives : ail, oignon, thym, ciboulette, basilic, citron, poivre, curry, paprika et autres épices sont autant d’alternatives qui donneront du goût à vos plats et permettront de varier les saveurs.
  • Changez vos habitudes : goûter avant de saler, ne pas saler l’eau de cuisson, retirer la salière de la table, sont des petits réflexes simples et efficaces qui vous permettront de réduire votre consommation de sel.
  • Évitez de développer le goût du sel : la préférence pour le salé n’est pas innée, elle s’apprend. Limitez donc l’ajout de sel dans les repas de vos enfants. Ils prendront ainsi directement de bonnes habitudes qu’ils conserveront à l’âge adulte.

Bien choisir son sel de table

Le sel est puisé dans les ressources de la mer ou de la terre. Le sel de mer est extrait de manière naturelle, écologique et durable par l’évaporation de l’eau de mer dans les bassins de sel. Le sel de terre est extrait de couches de sel souterraines par des processus très énergivores qui dégradent les sous-sols. La production de sel de terre a donc une plus grande empreinte carbone et contribue bien davantage à la dégradation de l’environnement.

Le sel de mer et le sel de terre peuvent tous deux être raffinés. Le sel raffiné est traité chimiquement afin de le blanchir, de le rendre saupoudrable et d’optimiser sa conservation. Malheureusement, les minéraux comme le magnésium ainsi que les oligo-éléments qui composent le sel sont éliminés au cours de ces processus : seul subsiste le sodium. Par ailleurs, des antiagglomérants sont ajoutés dans le sel raffiné : E535 (ferrocyanure de sodium), E536 (ferrocyanure de potassium), ou encore E538 (ferrocyanure de calcium). Les antiagglomérants sont des additifs alimentaires seulement autorisés en faible dose pour le sel. Ils présentent un risque potentiel d’allergies et de contamination de métaux lourds.

A l’inverse, le sel non raffiné est le sel sortant directement de la mer ou de la terre, sans transformation ni traitement chimique. Il est généralement grisâtre et contient du sodium, du magnésium et d’autres minéraux.

Le sel est à limiter au maximum, mais privilégiez le sel marin non raffiné et vérifiez que le seul ingrédient est bien du sel. Le sel de Guérande, de Noirmoutier, de l’Ile-de-Ré, de Camargue et le sel de la Mer Morte répondent généralement à ces critères.

Le sel “pauvre en sodium”, enrichi en potassium ou en herbes aromatiques est une bonne alternative à la surconsommation de sodium. Mais il faut y surveiller l’ajout d’additifs ! Privilégiez le potassium organique (citrate de potassium) au chlorure de potassium car ce dernier contribue à acidifier l’organisme. Vous pouvez par exemple opter pour le produit K-sel de la marque Pileje (proposition faite en toute indépendance, sur recommandation d’Anthony Berthou). Le gomasio, mélange de graines de sésame broyées et de sel marin, est une autre alternative intéressante.

Pour aller plus loin

Découvrez le Programme Nutrition Yuka : 10 semaines pour acquérir les bases d’une alimentation saine avec 40 recettes et 1 nutritionniste qui répond à vos questions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

224 commentaires

  1. Mathias

    J’ai bien pris des choses donc je veux faire attention et bien choisir. 😀

  2. William

    La clorure de sodium et le sel sont la même chose sa je le savait déjà
    ,très bonne article sur la clorure de sodium et c’est très bien expliqué c’est vrai que aujourd’hui on mange trop de clorure de sodium, vous avez oublier il y a aussi exagérement de clorure de sodium dans les burgures et dans le ketchup et encore dans la mayonnaise.

  3. Jerome roguet

    Sel fin cerebos : anti-agglomerant E 535

  4. Fabrice

    J’ai supprimé le sel dans les pommes de terre en utilisant que des grenailles en cuisson avec la peau. Aucun manque de sel ne se fait sentir au goût.

    1. Anonyme

      Comment as-tu fait ?

  5. Oncsreq

    Orencsr

  6. Oncsreq

    Oncresan

  7. Cerébus sel fin

    Sel fin Cerebos
    matières grasses pour 100grs = 0 g
    Dont acides gras saturés = 0 g
    Glucides 0 g
    Sucres 0 g
    Protéine 0 g
    Sel 98.2 g

    1. Jerome roguet

      Manque un ingredient E535 anti-agglomerant…

  8. La baleine

    Commentaire sel marque la baleine valeur pour 100grs matières grasses =0 dont acides gras saturés =0 g
    Glucides = 0 g
    Sel 49 g
    Potassium 21498 mg
    Magnésium 904 mg
    Calcium 582 mg

  9. Thhh

    C comme ça que vous gagner votre vie

  10. Laure Litteri

    Noter sa note sur Yuka

  11. Tristan Vanhove

    Je suis d’accord

  12. Danielle

    Bonjour , trop de sel est mauvais pour la santé … Pourtant en scannant avec votre application une boite de KUB OR de Maggi c’est écris  » bon » ??? en sachant que les ingrédients sont nocif pour la santé! comme le glutamate…Explication?…Merci. Je fais confiance à Yuka mais là, j’ai un doute!!!

  13. Biron

    Merci de ces informations absolument nécessaires pour surveiller notre alimentation qui a bien changé et va continuer de l’être…..

  14. Josette Gallou

    Documentaire très intéressant.
    Qu’en est il du sel rose d’hymalaya dans l’alimentation ?

    1. Fabrice

      Je n’utilise que celui là pour sa teneur en minéraux mais sans certitude qu’il en contient

  15. Patrick

    Bonjour,
    Appli, trés bien. J’ai un Android et ma femme un iOS, la qualité est différente, c’est mieux et plus ludique sur IOS, dommage.
    Cordialement,

  16. CARLIER

    Votre blog est de salut national
    http://jeancourteligne.eklablog.com

  17. Amouri

    Bonjour,
    Article très intéressant et riche en informations.
    Je vous remercie pour tous ces éclaircissements.

  18. Brunel Gisèle

    Bravo pour votre application Yuka. Tous vos articles sont enrichissants.

  19. GISELE BRUNEL

    Bravo pour votre application Yuka. Tous vos articles sont enrichissants.

  20. Griesmar

    Le sujet est toujours bien expliqué……bravo à vous et merci.

  21. Recettes100faim

    Je consomme quelques bouillons parfois mais je préfère privilégier les épices et herbes aromatiques, c’est tellement plus parfumé et savoureux ! 🙂

  22. vachez

    Bonjour; quand est t’il du sel rose de l’Himalaya.

  23. CARLIER xavier

    Comme d’habitude c’est un excellent article à continuer

  24. Fanch

    Intéressant votre article. J’ai supprimé le sel dans mes aliments depuis un moment. En y réfléchissant, mon manque de sel est peut-être la cause de mes problèmes musculaires à répétition (contractures, déchirures pendant la pratique de la courses à pieds). La difficulté est de trouver le bon dosage, sans excès…

  25. Monique

    Bonsoir.
    Très bon article et excellente appli !
    Un petit problème à soulever : la présence de micro particules de plastique dans le sel de mer…
    Que doit-on en penser ????

  26. Noto

    Merci pour l’info Yuka ! 🙂

  27. Krista Xavier

    Excellent article!! Got new info on the ingredient I use on daily bases. Didn’t know it contributes to the acidity of my body if the daily allowance exceeded… thanks Yuka!

  28. Julie

    Bonjour,

    Impossible de se connecter sur l’appli avec mon adresse email, on me demande de renseigner mon facebook. Comment faire ?
    Pour info, je ne veux pas m’inscrire avec facebook …

  29. Lefèvre ginette

    Merci pour ces renseignements, personnellement je pense avoir diminué l’apport en sel en ayant adopté les assaisonnements AYMARD, je pense que du fait qu’il y a différents ingrédients cela compense .

    1. Anonyme

      Q SAA Www

  30. Allain

    Bonjour, merci pour vos bons conseils qui sont simples à suivre.

  31. Lengrand

    Bonjour

    je lis régulièrement vos articles avec un grand intérêt.
    Merci pour vos précieux conseils
    Bien cordialement
    Xavier

  32. Panné Gilles

    Comme d’habitude, l’article sur le sel est clair et instructif.
    J’utilise personnellement un produit Herbamare Diet très pauvre en sodium de chez A Vogel, bien noté sur Yuka (88/100) mais avec du chlorure de sodium qui n’est pas recommandé le nutritionniste Anthony Berthou. Est-ce finalement un produit recommandable ? Merci pour les avis et retours d’expérience.

  33. Anonyme

    Super. Merci pour toutes ces informations. Très instructif , simple et bien compréhensible.

  34. Audrey

    Merci pour cet article toujours très intéressant.
    J’ai suivi votre programme 10 semaines pour tout changé et toutes ces informations m’aident à faire évoluer l’alimentation à la maison même si nous étions déjà pas trop mauvais 😋.
    Continuez!!!!! Merci

  35. Odile

    Merci pour cet article intéressant et riche d’infos nous rappelant à l’ordre sur la nécessité de réduire l’usage du sel. Suis fan de votre appli qui permet de soulever « le liévre «  de certains produits dits « diététiques «  ou vantant leurs soi-disant valeurs en matières alimentaires !! Continuez !!

  36. Perin

    Merci. Bel article clair et succinct.

  37. Vanessa

    Merci pour cet article très intéressant

  38. Nathalie

    Merci de nous expliquer la différence entre les sels raffinés et non raffinés. Cela aide à faire les Bons choix.

  39. David Santos

    bjr
    Votre article est Tres intéressant
    J’ai 46ans et. Lors d’une prise de sang j’ai découvert que j’avais du cholestérol j’ai donc changer mes habitudes de consommation j’achète en. Magasin bio
    Mais on m’a parlé du sel de roche… Qui serait 40% moins chargé en sodium mais aurait la même pouvoir exosteur que le sel classique
    Avez vous des. Infos sur. Le sel de roche ?? ( le magasin bio ne. Connaît pas se produit)
    Merci

    1. Anonyme

      Bonjour,

      « Le sel de roche est du chlorure de potassium contrairement au sel de mer qui est du chlorure de sodium. Le goût des deux est le même sauf que le sel de roche n’a pas l’inconvénient de provoquer une rétention d’eau comme le sel de mer. Il existe plusieurs mines dans le monde mais le plus facile à trouver (dans toutes les Biocoop) est le sel de l’Himalaya. »

  40. Nathalie

    Dommage que votre appli ne soit pas totalement au courant de ce qui est dit dans cet article… Cela lui éviterait de classer le sel de Guérande dans les produits médiocres !

  41. Louise Betaille

    Bonjour,c’est très intéressant et instructif merci

    1. Anonyme

      Elle l’est, le sel est un produit médiocre quand il est de bonne qualité par exemple Guérande et mauvais quand il est affiné et blanchit. L’article est il me semble assez explicite que l on soit de Guérande ou d ailleurs.

  42. Isabelle

    Bonjour

    Votre application ne me quitte pas quand je fais mes courses !
    Merci Pour tous les conseils et les infos.
    Isabelle

    1. jean luc reichmann

      nik ton paire le shov

  43. Cc

    Félicitations à l’équipe pour tout le travail accompli et pour vos conseils qui sont toujours très intéressants. L’application Yuka est extra ! Je la recommande régulièrement autour de moi.

  44. Luci Comas

    Je regrette mon inscription. Car je ne ferai pas les recettes..trop d’ingrédients à acheter à chaque fois » et qui représente un gros budget pour moi

  45. Liliane Miguet

    Merci pour votre article très intéressant. Habitant à l’Ile d’Oléron, j’utilise du sel marin gris et de la fleur de sel avec parcimonie produit dans les marais salants de l’île. Ce sel est moins connu que celui de l’île de Ré mais aussi bon. Je vous transmets tous mes encouragements pour votre appli.

  46. Laurence B

    Bonjour,
    Il serait intéressant d’ajouter à votre article de 80% du sel consommé vient des plats transformés et non ceux que l’on cuisinent. Les conseils que vous donnez vont juste influencer les 20% de consommation.
    Il serait intéressant que vous orientiez plus les internautes à consulter une diététicienne nutritionniste pour des conseils personnalisés et complets plutôt que de conseiller les produits pilège.
    Par ailleurs j’apprécie beaucoup votre application.

  47. Emma

    Merci à toute l’équipe pour votre travail car c’est grâce à de telles initiatives que nous choisirons mieux et les industriels devront faire évoluer leurs recettes et procédés. J’ai espoir que nous nous empoisonnerons moins dans quelques temps!
    Votre appli est topissime!

  48. Anonyme

    Une fois de plus très bon article, merci!
    Un seul point avec lequel je suis en désaccord: ne pas saler l’eau de cuisson. En fait, le fait de saler l’eau évite, par effet osmotique, que les « bons » minéraux des légumes ou céréales ne diffusent dans l’eau de cuisson qu’on ne consomme pas (dommage d’envoyer tout cela à l’évier!)

  49. LIAUD Thierry

    Une fois de plus, ce dossier est très intéressant. Je vous en remercie.
    Malheureusement je ne suis pas sur que la grande majorité en prendra connaissance.
    Continuez SVP à nous informer des bonnes et des mauvaises pratiques alimentaires.

  50. Damseaux Josette

    Merci, vos indications sont toujours fort intéressantes.

  51. coeuille

    merci et bravo pour ces chroniques. Pourriez vous faire un article sur les oligo-éléments? tel le sélénium.

  52. Catananti

    Bonjour. Bonne explication très pro
    Y a plus qu’a suivre les conseils

  53. Frédéric

    Bon article, assez complet. Des solutions sont proposées. J’aime bien ce genre d’article. Merci à vous.

  54. DROUIN

    Toujours très intéressants ces articles, et le rappel ou la suggestion de bonnes habitudes n’est pas superflu ! Dommage, mon budget ne me permet pas pour l’instant d’aller plus loin. Je vous lis cependant avec beaucoup d’intérêt. Josiane

  55. d

    Toujours très intéressants ces articles, et le rappel ou la suggestion de bonnes habitudes n’est pas superflu ! Dommage, mon budget ne me permet pas pour l’instant d’aller plus loin. Je vous lis cependant avec beaucoup d’intérêt. Josiane

  56. Testevuide florence

    Merci pour cet article très intéressant. Nous salons de moins en moins maintenant nous ne salerons plus l eau de cuisson.

  57. Ploumette01

    Merci pur cet article et tout les autres
    votre appli est génial et je l’utilise au quotidien
    bravo à votre groupe !!

  58. Renė

    Bonjour
    Sans avoir besoin de le faire, je ne sale rien. Depuis plusieurs années j’ai cette habitude. Du sel il y en a dans beaucoup d’aliments, le pain est un exemple.
    Ce qui est regrettable c’est que ce n’est pas du sel de mer non traité
    Je trouve vos articles très intéressants mais, je pense que nous ne pouvons pas tout contrôler ce qui est sans doute dommage. L’avantage de vos articles c’est de nous prévenir, c’est déjà parfait.

  59. claudyfaure

    Merci les filles..toujours des informations pertinentes et des conseils pratiques et judicieux. .☺👍

  60. boucher danielle

    merci beaucoup, article très intéressant
    Je fais de l’hypertension et du cholestérol et pourtant je scanne beaucoup d’articles en magasin avec l’application Yuka
    beaucoup de mal a manger sans sel,mais je vais y remédier

  61. franckc3150

    Vous avez aussi les épices pour assaisonner comme le curcuma paprika tandoori piment espelette etc…

  62. Loufrani

    Bonjour
    Merci c’est Article intéressant, j’ai commencé à me servir de votre application pour chercher le sel et le sucre caché dans les aliments, et puis cette facilité à scanner les produits cnest étendu à quasiment toute mon alimentation et celle de ma famille.
    Mais il est vrai que nous aimerons les plats salés!! On m’avez recommandé le sel de l’Himalaya, c’est un sel de terre!! Du coup en lisant votre article je m’appercois Que se n’est pas le mieux!
    Merci continuez de nous aider

  63. Lina 06

    Aujourd’hui je rajoute mon  »petit grain de sel » suite à la lecture de tous les commentaires je dois dire que je reviens plusieurs fois sur l’article et que non seulement j’apprécie l’article de Julie mais également les commentaires de certains internautes comme ceux de Eric (17/5) et Félicité (18/5) vraiment très intéressants et que je remercie pour leur partage, je tiens à le souligner.

  64. Christiane et Louis Riado

    Bonjour Julie ! Un grand merci pour tous vos conseils que nous essayons d’appliquer. Nous scannons fréquemment les aliments que nous consommons lorsqu’ils sont répertoriés par vos analyses. Bravo à vous car vous allez dans la direction que nous apprécions. En ce qui concerne le sel nous sommes absolument en accord avec vos dires. Nos salutations et continuez à nous aider.

  65. Peylet

    Bonjour merci Julie pour cet article pour ma part je ne sale jamais et depuis très longtemps il y a du sel dans bon nombre aliments le mieux c’est de ne rien saler et tout est une question de mental généralement on mange pour son mental on sale pour son mental ou on sucre pour son mental mais merci une fois de plus pour ce merveilleux article à bientôt

  66. Tellier

    Très bon article, clair.

  67. Péquignot

    Très bon article mais que penser du Minisel (la baleine)qui annonce 3xmoins de sodium parexemple?

  68. Saglio

    Merci pour toutes ses infos et pour ce que vous faites..

  69. Faouzi

    Bonjour :
    Je scanne tous mes produits,
    Chez Lidl il ont beaucoup de
    Produits excellent, et merci
    Je vais déminiez ma conso
    De sel.

  70. François

    Pensez aussi à des sels moins salé type Herbamare ( environ 1/3 du produite n’est pas du sel mais des herbes) et aussi le Gomasio ( 95% de sésame 5% de sel), qui fera illusion pour ceux qui aiment le sel , mais constituera un apport plus intéressant que le chlorure de sodium .

    1. Anonyme

      Je suis d’accord avec vous.

  71. Philippe Escudié

    Tres bon article, clair et interessant.
    Parfait !

  72. Yannic

    Préciser ds votre article que les insuffisants rénaux ne doivent en aucun cas prendre du sel de potassium.

    1. Anonyme

      Bonjour Yannic,
      Pouvez-vous donner une alternative à privilégier pour les insuffisants rénaux?
      Merci d’avance

  73. Saint Gaudens

    Votre article est très intéressant.Mais il existe des sels de terre d’excellente qualité et sans impacts sur l’émission de CO2. Prenez l’exemple du Sel de Salies de Béarn des qualités extraordinaires avec extraction naturelle( source naturelle salée). Ce sel est non raffiné. Merci pour votre article claire et très pédagogique.

    1. Lucos

      Bien évidemment le de Saliesde Béarn est fabuleux! Mais difficile à trouver!

  74. Fontaine

    Formidable vos articles; !merci de continuer dans cette lignée, vous nous rendez bien service car nous sommes souvent perdus dans le flot d informations contradictoires.

  75. Anonyme

    Bonjour, que pensez vous du sel rose de l’Himalaya ?

    1. GRAVES NICOLE

      Bonjour,
      Merci pour votre article et votre application. Ma petite fille se précipite sur mes sacs et sur mon téléphone lorsque je rentre de courses et s’amuse à scanner tous mes achats et me fait les critiques au besoin….
      J’ai acheté du sel de l’Hymalaya dans un magasin de diététique où l’on m’a assurée que c’était bon pour l’hypertension. J’ai un gros doute.
      qu’en pensez-vous ?

  76. Lefevre isabelle

    Bravo, ça c’est dit !!! Peut être une paranthese sur le sel « caché » dans les plats préparés de la grande distribution, même les préparations sucrées…. Merci

  77. Stéphane

    Merci pour cet article, moi qui sale beaucoup je vais suivre vos conseilles pour limiter ma consommation de sel.

  78. Thibault

    merci pour cet article très complet, sauf… qu’il n’y est pas fait mention des microplastiques nanoparticulaires qu’on trouve maintenant dans tous les sels d’origine marine au niveau… planétaire!
    Que faire ? Quelle solution apporter ?
    Les nanoparticules rentrent dans les cellules et… n’en sont jamais éliminées!

  79. CARBONNET Bernard

    CLAIR, NET ET PRÉCIS. MERCI YUKA.

  80. Flament Joëlle

    J’utilise du Minisel 12,9g pour 100g mais je viens de voir qu’il est « médiocre » a cause des additifs dont 1 douteux »ferrocyanure de sodium » et vous conseillez du sel de Guérande aux herbes qui lui est bio et qui 95% de sel. Il serait préférable de ne pas conseiller ce produit, à mon avis

  81. Corinne FASSIER

    Je ne connaissais pas votre application : maintenant je ne peux plus m’en passer. Je tiens vraiment à vous remercier pour tout ce beau travail effectué par votre équipe. .. C’est une aide très très précieuse pour notre santé et combattre tous ces décideurs et fabricants de la  » mal bouffé « . Je vous souhaite de pouvoir nous aider le plus longtemps possible. Je vous remercie encore..
    cependant une petite question : ferez vous de même pour les animaux chats,chiens.. ?

  82. Jean

    Bon travail : Article clair , concis et pédagogique ; super de connaître l’essentiel en 2 minutes grâce à
    vous !

  83. Gilbert

    Merci pour l’info ! C’est décidé on diminue notre consommation de sel !

  84. Céline

    Un grand Merci pour ces précieuses informations que je lis régulièrement avec beaucoup d’interet tant celles ci sont claires, précises et rapides, et à la portée de tous !

  85. Tara

    J’adore votre application et vos articles. Je suis devenue une Yukaccro.
    Merci!!!

  86. Bonnabosch

    merçi pour les informations ,sur le sel pour nôtre santé

  87. Louise

    Merci pour ces précieuses informations !

  88. Viellard

    Merci pour cet article vraiment intéressant et complet 👍🏻👍🏻

  89. Josette chassier

    Merci d’essayer de nous aider à mieux vivre et bravo pour vos explications simples et claires

  90. SPQ

    Merci pour cet article

  91. Cathy

    Merci pour toutes ces informations. Plus de 50 ans et je n’hésite pas à changer mes habitudes, grâce à vos précieux conseils « fiables ». Continuez !

  92. Lopidorin

    Super infos👍. Merci

  93. Romuald D

    Et l’iode ajouté dans le sel a t’il toujours un intérêt ?

    1. Dr Lhermitte

      Oui, c’est un oligoélément indispensable (notamment fonction thyroïdienne). Si vous ne consommez pas souvent des produits issus de la mer, il vous faut un sel raffiné en plus d’un sel non raffiné

  94. pol

    Merci infiniment, pour ces informations sur le sel et notre organisme.

  95. galeran

    bonjour depuis mon application yuka je scanne tous mes produits et je vais changer tous ceux qui sont mauvais. je ne veux plus faire gagner de l’argent aux industriels qui nous fabriquent des produits nocifs. merci à vous pour vos conseils et cette application révolutionnaire. si nous faisons des boycots de ces produits ils finirons par les améliorer peut etre.

    1. François

      Vous avez raison, même des produits bio contiennent des additifs nocifs , c’est le comble, il faut tout scanner !

  96. Pierre Chevalier

    Merci pour ces informations ! Nous flashons tout ce que l’on achète ,merci .

  97. Michèle

    Vos articles sont vraiment précieux, bien explicites et nous rendent service dans nos habitudes alimentaires. Merci pour votre investissement.

  98. audrain didier

    que pesez vous du Nouveau poison alimentaire en provenance des Etats-Unis, approuvé silencieusement et secrètement en Europe : l’isoglucose

  99. JM Bonnamy

    Mieux informé par cet article très intéressant je vais contrôler ma consommation de sel.
    La salière va d’ailleurs disparaître de la table.

  100. carayannakis martine

    très précieux j adore je flache tout le temps merci

  101. GAY CORINNE

    MERCI DE TOUTES CES INFORMATIONS

  102. THIERRY

    Merci à toute l’équipe pour ces précieux conseils.

  103. gonzalez

    Merci beaucoup pour cette recommandation ,à prendre en considération lors de nos repas et choix d aliments.
    Que pensez vous du sel de nigari ??

  104. patsy

    L eau minérale en bouteille de certaines marques contiennent aussi beaucoup de sel !

  105. Lala

    Article très intéressant Merci à vous!

  106. MrB

    Trouvez des alternatives : vous pouvez aussi citer le POIVRE

  107. Emile

    Pourquoi ne pas parler des eaux gazeuses dont un verre de certaines marques contient en sel plus que la consommation journalière recommandée et pourtant noté excellent

    1. Anonyme

      Iglesias dyhigtrfeiugitkefuiurfrjykhdriddjjyieufudereezsdirufruereiyjdsd

  108. Schwaederle

    J ai trouve ce sujet tres interessant a plusieurs niveau .mais j ai été un peu déçue du com d une personne qui doute a ce sujet …J aurai aime que vous puissiez lui répondre merci

    1. Anonyme

      Eregjddeldzyyfhejkzrueuye

  109. Paula

    Excellent à savoir !!!
    Un grand merci

  110. Paula

    Excellent à savoir..!!!
    Un grand merci

  111. Blanche

    Bonjour, le sel rose en vogue est-il différent des autres ? à part son aspect attrayant ?
    Merci

  112. Brochot

    Toujours aussi pertinent!
    Merci Julie
    Gérard

  113. ugoclaude @yahoo

    Très intéressant !
    Metci

  114. Anonyme

    Bravo
    Très agréable à lire et très intéressant
    Tout est parfaitement écrit

  115. Raynal

    le chlorure de sodium : un acidifiant ??? Vous plaisantez ? Strictement aucune action sur le ph! Retournez à l’école… Vous en avez grandement besoin !!! Je commence à avoir de sérieux doutes sur vos compétences…

    1. Renault

      Vive l’appli yuka mais stop à vos sujets (sel sucre…..) trop importants pour être traités par des « amateurs  » et qui méritent mieux que ces vérités gravées dans le marbre.

    2. FELICITE

      L’équilibre acido-basique de votre corps

      Or, sodium et potassium jouent un rôle crucial pour l’équilibre acido-basique de votre corps. Le potassium joue ce rôle dans les fluides (sang, salive, urine…) et à l’intérieur des cellules, le sodium à l’extérieur des cellules.
      Pour fonctionner correctement, notre organisme doit se situer dans une zone de pH équilibré, ni trop bas, ni trop élevé – c’est-à-dire ni trop acide, ni trop basique (ou alcalin). Le sang est normalement légèrement basique, avec un pH compris entre 7,35 et 7,4.* Lorsque vous mangez du sel normal (chlorure de sodium), les ions chlorures contenus dans le sel se combinent avec de l’hydrogène pour former de l’acide chlorhydrique.
      Votre corps devient alors acide. Et comme il n’aime pas ça, il va ramer à contre-courant de toutes ses forces, en utilisant tous les moyens, y compris ceux qui, à long terme, sont mauvais pour vous.
      En particulier, il va puiser dans vos os des substances basifiantes (on dit aussi alcalinisantes) pour compenser. Car les os contiennent des citrates et des bicarbonates de calcium, connus pour diminuer l’acidité de l’organisme.
      Résultat : du calcium est éliminé pendant ce processus, la densité osseuse diminue, les os se fragilisent, c’est l’ostéoporose. L’acidose chronique tend ainsi à « dissoudre » les os par élimination du contenu minéral osseux, mais elle fait aussi fondre les muscles et abîme les reins.
      Votre calcium part alors dans vos urines.
      Vous êtes en route pour de graves ennuis, et prendre du calcium supplémentaire ne servira à rien, car vous ne le fixerez pas.
      Cela explique pourquoi les gens dans les pays en voie de développement d’Afrique et d’Asie n’ont pas d’ostéoporose alors qu’ils ne consomment en moyenne que 330 mg de calcium par jour. C’est qu’ils mangent en général plus de fruits et légumes que nous, et ont de meilleurs apports en potassium. Ils épargnent donc mieux que nous leur calcium osseux, et le peu de calcium qu’ils ont dans leur alimentation est bien utilisé.
      Dans les pays industrialisés, nous en sommes à environ 1 g de calcium par jour, parfois plus, mais nous avons beaucoup plus d’ostéoporose, notamment parce que nous manquons de potassium. La situation est particulièrement extrême dans les pays scandinave, où les apports de calcium laitier sont très importants, mais où la faible consommation de fruits et légumes fait que le risque de fracture du col du fémur (et autres fractures osseuses) atteint un record mondial.
      Jusqu’à la fin du paléolithique il y a dix à douze mille ans, l’alimentation humaine était remarquablement alcaline. L’explication est simple. L’alimentation préhistorique, riche en fruits, légumes, tubercules, racines (alcalinisants) était gorgée de sels de potassium qui neutralisaient facilement les acides issus du métabolisme alimentaire. Cet environnement modérément alcalin est celui pour lequel nous sommes génétiquement faits. Malheureusement, depuis 10 000 ans et plus encore depuis un à deux siècles, c’est plutôt dans une acidose chronique que nous baignons parce que la consommation de céréales, de viandes, de laitages, de sel a augmenté, et que celle des fruits et légumes a reculé.
      Pour lutter contre l’acidose, il faut donc augmenter vos apports en potassium. Il n’y a pas d’apport recommandé en France mais, au Canada et aux Etats-Unis, les autorités recommandent 4 700 mg par jour. L’apport réel, lui, est estimé à seulement 2 300 mg chez les femmes et 3 100 mg chez les hommes (1). Pour ce faire, vous devez augmenter la part des fruits et légumes pourvoyeurs de potassium, (au moins 4 parts de légumes et 3 fruits chaque jour). Tous les fruits et légumes sont de bonnes sources de potassium, mais certains aliments sont évidemment encore meilleurs que les autres : la palme d’or revient à la levure sèche, qui en contient 2000mg/100g. Les haricots blancs en sont très riches aussi avec 1061 mg pour une tasse de 250 ml. Les tomates en contiennent aussi beaucoup. D’autres sources intéressantes sont les courges, les épi nards bouillis, les bananes (422 mg par fruit).
      Les fruits secs comme les figues sont aussi très intéressants.
      Consommer du chlorure de potassium, pour remplacer votre sel de table, en revanche, ne vous servira pas à grand-chose. En effet, ce sel a bien un effet alcalinisant puisqu’il contient du potassium, mais comme il contient aussi du chlorure, il a AUSSI un effet acidifiant.
      Les deux effets s’annulent, et votre corps reste tout autant acide qu’avant.

      1. Louloute

        merci pour votre commentaire très enrichissant

  116. Val

    Article hyper intéressant !!c est un plaisir de vous lire !!trop génial cette appli!merci

  117. Fernandez

    Merci , pour ces informations , très utiles !

  118. S.L

    Merci beaucoup pour cet article comme d’habitude

  119. RODRIGUEZ

    Merci beaucoup, article très intéressant (comme tous les autres d ailleurs), moi je sui consommateur de sel et j essaie de rèduire un peu , mais resterai très sel ( pour le moment aucun problèmes de tension
    Merci encore cordialement

  120. Dorian

    Génial ! J’en apprends tous les jours !

  121. Nicolas

    Excellent ! Merci pour cet article.

  122. Vincent

    Super article merci pour ces belles infos

  123. Bourillon

    Merci pour toutes ces informations

  124. Verdier

    Article très intéressant. Continuer

  125. Yukaaddicte

    il ne se passe pas une semaine ,et ce depuis 3 ans,sans que je ne parle de « Yuka » ã quelqu’un 😊Mais je pense passer à une fréquence journalière 😜👍👍👍👍👍👍👍
    Ne lâchez rien…

  126. Robert

    Le pire c’est que c’est dure de sans passer

  127. Vanille

    Bonne appli continuer comme cela, les autres sel sont-ils bon ou proscris Himalaya et autre céléri etc

  128. Anonyme

    Très pédagogique comme toujours .🙂

  129. Ro

    👍

  130. Andrée Mathieu

    Merci pour vous conseil .

  131. Barral Nathalie

    Merci!!!!
    Continuez!!

  132. Anka

    Merci beaucoup pour pour vos conseils, vous êtes génial

  133. Davoine

    Bonjour
    Que pensez vous du sel DE céleri
    Merci

  134. J&J

    J’avais lu « L’Homme et le sel »
    Livre de Philippe Meyer et c’est fou ce que le sel fait parler de lui depuis la nuit des temps. Entre étymologie (comme « salaire »), légende et application, le sel est incontournable chez le vivant. Pour le reste c’est comme tout, c’est la dose qui fait le poison. Article Yuka intéressant tout de même comme d’habitude et bon à signaler 🙂

  135. Artini

    Merci beaucoup tout ceci est très utile pour notre hygiène de vie bravo

  136. Tina

    Merci pour vos conseils !!!

  137. Nini

    Bonjour et le sel de l Himalaya ?

    1. Anonyme

      8

  138. Dumontel Nathalie

    Sujet toujours aussi intéressant et instructif.
    Merci

  139. Dom

    Merci pour toutes vos explications.
    Applique Yuka m est très utile.
    Bravo à toute l’équipe

  140. Philippe Rey

    Je me suis instruit.actuellement nutrisioniste pour mieux manger.et correctement manger.vos études m aide.et l application yuka est très nécessaire à tout cela. Merci beaucoup.

  141. HARRY Françoise

    Merci pour toutes vos publications qui sont très intéressantes et contribuent largement à respecter les règles d’hygiène alimentaires de base dont notre organisme a besoin pour rester en santé

  142. C.

    Bravo pour tout le travail de l équipe Yuka et pour vos articles intéressants !

  143. Louis

    Bravo

  144. Vassal

    Bravo, merci des informations
    Bonnes santés à vous tous

  145. Flor

    Merci pour tout la conseil !!!sur le sel

  146. Eric

    Votre article est intéressant et bien fait, mais il comporte quelques erreurs à mon avis importantes.
    Oui pour les besoins en sel des sportifs ou de ceux qui transpirent beaucoup.
    Je vais vous donner mon exemple et j’argumente ensuite.
    J’avais éliminé le sel de mon alimentation. Je vais au Costa Rica 2 mois, et au bout de 4 jours, je me réveille toutes les nuits Avec plusieurs crampes très douloureuses.
    Un ami du Costa Rica me dit de consommer du sel. I la d’ailleurs chez lui un pot de gros sel et chez lui, tout le monde en suce quelques « grains » dans la journée.
    Je décide de faire pareil, et là mes crampes disparaissent.
    De retour chez moi en France, je ne mange à nouveau plus de sel.
    1 semaine, et de nouveau des crampes.
    Eh oui, je suis sportif et je pratique le sport paléo, donc intense.
    Je fais des recherches et tombe sur un constat qui semble évident.
    Je vous rejoint en découvrant qu’il ne faut pas sur-consommer de sel, mais finalement c’est comme tout.
    tout abus est dangereux
    Mais si vous transpirez facilement, si vous faites du sport, il faut consommer du sel qui est un minéral.
    Un minéral, bon sang, un aliment vital!
    Par contre, et c’est là où je trouve votre article incomplet, c’est qu’il faut parler d’équilibre.
    Et l’équilibre du sel est le potassium.
    Si vous consommez du sel, il faut consommer du potassium, idéalement autant.
    Difficile de quantifier dans la réalité de tous les jours, mais si vous avez transpiré, bu peu d’eau, et / ou que vous faites du sport, il faut consommer du sel et du potassium.
    4 gr de sel = 4 gr de potassium.
    La synergie des deux évitera les problèmes de surconsommation du sel.
    Bien évidemment, celui qui consomme 4 gr de sel alors qu’il passe sa vie assis derrière un ordinateur risque des soucis.
    Mais celui qui consomme trop de protéines sans faire de sport va fatiguer ses reins et également risquer des soucis de santé.
    De même; celui qui consomme beaucoup de légumes sans prendre le soleil va risquer des soucis de santé, et inversement. Il faut de la vitamine D pour assimiler le calcium des légumes verts et renforcer ses os, bar le biais d’exercices physiques ( le sport ou au moins la marche ) afin de lancer le processus.
    De la même façon qu’il faut bouger pour faire circuler le liquide lymphatique et le liquide synovial.
    Donc le sel, oui. En exès? Oui si vous faites du sport et si vous consommez du potassium ( épinards, chocolat, banane ).
    Tout est équilibre. Le sel consommé en grande quantité ( on se comprends je pense ), avec une hygiène de vie saine, un peu d’exercice physique, des légumes, du potassium, contribuera à une bonne santé.
    Je vais même plus loin, même si je ne devrais pas, mais il n’existe aucune étude officielle et sérieuse qui mette en cause le sel avec les problèmes de santé.
    Bien souvent, quand on parle de sel, il faut comprendre le cheesburger et les frites avec le coca qui vont autour, assis devant sa télé à regarder le match de foot.
    Vous l’aurez compris, ce n’est pas le sel le plus dangereux, mais tout le reste dans cet exemple.
    Alors consommez du sel, ce minéral précieux pour l’organisme, mais consommez également du potassium, prenez le soleil, et mangez des légumes verts pour le calcium et les autres micro nutriments.
    Ainsi, votre corps ne vous fera pas de mauvaises blagues à l’âge de 40-50 ans.

    1. Eg41

      Votre intervention est super intéressante. J’espère que beaucoup l’auront lue

    2. Dany

      Tout à fait d’accord avec cette analyse complémentaire et claire. Merci à vous (et yuka car il toujours bon de rappeler quelques règles de bases) etBOUGER!!!!!

  147. Marylou

    Fabuleux cette application et merci pour tous ces conseils.

  148. neila

    Bonjour
    j’utilise pour ma part du sel rose de l’Himalaya. Est il bon pour nôtre santé?

  149. Pierre

    Simplement Merci.
    Pris connaissances que le sel non rafiraffiné est meilleure.
    A bientôt.

  150. kouame

    Je prends d’avantage conscience de la dangerosité du sel !

  151. Morisset

    Super! Merci pour toutes ces informations ! Merci de changer mon mail!
    Désormais sally.morisset@gmail.com

  152. Caroline

    Super intéressant et très bien écrit avec beaucoup de pédagogie! Je vais faire bcp plus attention car je mange très salé. Bravo, continuez!

  153. Hananas

    Merci beaucoup pour cet article sur le sel. Je l’ai lu à plusieurs de mes amis et je eurent est conseillé cette application 😊

  154. ACF

    sur ordonnance médicale seulement le sel de potassium…

  155. kayaka

    Merci Julie . Informations trés claires et faciles à mettre en pratique .
    Je ne sale aucune préparation , je pense que les autres préparations couvrent le besoin en sel .

  156. Fernande

    Merci pour le renseignement
    En général je n’aime pas trop le sel
    Je prend du sel non raffiné
    Et j’aime votre site qui me sert tous les jours merci pour larticle
    Ça m’aide à équilibrer les repas
    Pour la famille

  157. Berthet

    Un grand merci Julie 🙂 p c’est toujours avec plaisir que je m’informe en lisant vos articles de qualité 🙂

  158. Anonyme

    Merci pour cette très belle synthèse sur le sel, son utilité et ses risques si on en abuse.

  159. Belle

    Bonjour et merci pour cet article

  160. Jean-François

    Merci pour cet article fort intéressant. Je vais de ce pas appliquer ces bonnes pratiques.
    J’étais l’été dernier à Piran en Slovénie ou des salines historiques se visitent et produisent pour la consommation locale un sel de qualité.
    Je souhaitais ajouter une précision quand à une information qui peut porter à conjecture.
    Quand vous signalez qu’il y a 40% de sodium pour 60% de chlorure, nous pouvons nous imaginer des quantités différentes des deux éléments dans le sel. Hors d’un point de vue moléculaire la réalité est que les proportions sont identiques entre les deux éléments dans l’entrée cristal de sel. Si j’ai 10g de sel j’ai 4g de sodium et 6g de chlore mais en réalité les deux sont indissociables. Ceci est dû au poids moléculaire du sodium et du chlore mais d’un point de vue chimique c’est 1 Cl- + 1 NA+ -> 1NACL donc 50/50 d’un point de vue moléculaire.

  161. Sylvie T

    Article très intéressant. Il est clair que tous les produits que l’on achète contiennent du sel même quand ils sont sucrés (biscuits, barre de céréales etc…). Il y a bien longtemps que je ne sale plus notre alimentation car le fait de mettre du gruyère sur les pâtes apporte du sel, etc. .. dorénavant si je dois acheter du sel, j’en prendrai du marin non raffiné. Continuer vos articles sont toujours intéressants

  162. stéphane rousset

    Merci Julie. Un plaisir de te lire
    Amicalement stephane de lecontactboursier

  163. Fabienne

    Bon article, grace a vous, j’ai rééquilibré mon alimentation. Je me sens beaucoup mieux, que de bonne infos!

  164. Yvette

    Je me sers pour mes crudités le sel rosé de l himalaya

  165. Anonyme

    Tres intéressant botre article sur la composition du sel. Merci

  166. Lahaille

    Bonjour,
    J’ai lu votre article et le trouve très intéressant mais je ne suis pas d’accord sur un point: ne plus saler l’eau de cuisson. En effet, il est essentiel de saler l’eau pour cuire des pommes de terre ou du riz par exemple car le sel empêche tous les bons nutriments et sucres naturels de partir dans l’eau et empêche aux aliments de ne pas se gorger d’eau.

  167. Bony

    Merci votre conseil bravo

  168. Rose-Méry THIBURCE

    Merci pour ce riche article qui est simple et claire

  169. Gyaly

    Très important de savoir ce riche enseignement bénéfique pour notre santé deja si fragile . Mille merci.

  170. DIDIER ROUX

    Super pédagogique et je vais surtout contrôler le sel que j’achète… Nous faisons notre charcuterie nous même et j’ai diminué le sel dans la fabrication…
    des bons conseils.

  171. Lina 06

    Merci pour cet article détaillé qui me conforte dans mes choix . Pour éliminer le sel des légumes en conserves je les rince abondamment . Autre astuce j’utilise la cuisson basse température (Omnicuiseur) qui permet une cuisson sans sel et conserve les nutriments des viandes et légumes sans oublier l’enrichissement avec épices, citron, moutarde …

  172. tymn

    Merci pour cette article simple et clair.
    J’étais déjà sensibilisé à ce problème et vos petites astuces sont très simples mais constituent un bon départ.
    Merci à Yuka

  173. roro

    Merci, intéressant.
    Cela favorise la rétention d’eau du coups n’est ce pas ?
    J’en consomme pas mal et fait pas mal de sport, comment savoir où on en est ?
    J’ai déjà eu accès à une machine pour le sport qui donnait ce genre d’information, mais impossible de l’avoir chez soi…

  174. Anonyme

    C est très intéressant
    Mon mari est et mes enfants sont des sportifs de haut niveau et on plus besoin de sel

  175. Michel

    Encore un article qui nous secoue dans nos mauvaises habitudes de consommation. Être attentif et changer son mode d’alimentation c’est vital. Merci à vous et bravo.

  176. Potel

    Document intéressant !!!!!

  177. Pat

    Merci pour cet article interessant sur le sel.
    Je me pose toujours la question.: “Pourquoi les japonais qui mangent très salé vivent plus vieux quela moyenne mondiale ?

    1. Philippe

      Excellente analyse

  178. Ferro carole

    Merci pour toutes ces informations
    Les articles sont rapides et faciles à lire.
    Continuez ainsi Yuka
    Et merci

  179. Didier

    Encore une fois je prends plaisir a lire vos articles.
    Il sont de bon conseil mais il est difficile de faire consommer moins de produit salé a mes deux ados…..
    Je vais leur faire lire votre article.
    Merci à vous.

  180. DEZEQUE Evelyne

    Vos articles sont toujours enrichissants, merci à toute votre équipe, continuer à nous aider à mieux manger et à changer nos habitudes de consommation, merci encore

  181. René

    Merci pour toutes ces infos . A prendre en compte .

  182. Benedicte

    Merci pour cet article. Il manque une information importante. Dans les régions éloignées de la mer de l’iode est ajouté au sel. Le fait de ne plus manger de sel ou de consommer du sel sans ajout d’iode sera problématique à moyen terme dans certaines régions

    1. Dr Lhermitte

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Le sel de mer non raffiné n’est passez riche en iode. Ce oligo-élément est pourtant indispensable au fonctionnement thyroïdien et au développement cérébral de l’enfant (l’expression « crétins des alpes » vient de là). Pour les personnes qui ne consomment pas régulièrement des produits riches en iode (donc des produits essentiellement issus de la mer), la consommation d’un sel uniquement non raffiné n’est pas conseillé. Il faut lui ajouter un sel raffiné (qui contient très souvent un ajout d’iode)

  183. Sylvie

    Votre article est comme toujours très intéressant et complet . Vous donnez des conseils simples , faciles à appliquer et surtout indépendants d’intérêts commerciaux ! Comme quoi manger mieux est possible ! Bravo .

  184. Antoine

    Excellent article très interessant

  185. AURELIEN B.

    Merci pour cet article complet et très utile. On peut aussi trouver d’autres alternatives au sel classique comme le symbiosal, mélange de sel de mer et de chitosan, ce dernier étant obtenu à partir de carapaces de crustacés. Il ne dénature par le goût comme certains pseudo-sels.

  186. Annie Le goff

    Je suis sur l’île de ré, je vais faire un petit stock de sel non raffiné
    Merci pour tous ces conseils

  187. Anonyme

    Très bon article bravo.

  188. Valerie 123degustez

    Bonjour,
    Merci pour cet article très interessant !
    Je ne consomme plus que du sel gris non raffiné et en fait l’éloge aussi sur mon blog.
    Car le sel blanchi n’a aucun intérêt, je suis bien d’accord.
    Quid du sel rose de l’himalaya au point de vue nutritionnel svp ?
    Merci et à bientôt
    valérie 123dégustez

  189. Cathy.deschatrettes@orange.fr

    Merci pour votre article très instructif, à nous de changer nos méthodes alimentaire, pour l’avenir de nos enfants et notre planète.

  190. des

    Article très pertinent contribuant aux solutions pour notre bien être…

    1. Carole

      Merci pour tous vos conseils utiles

  191. Dorey Rene

    Merci et bravo pour vos articles. Continuez à nous éclairer.

  192. Valerie BERT

    Merci pour ce document très intéressant et complet !!!

  193. FOURNEUF MARIE-CLAUDE

    Merci pour votre article.

  194. valerie moreilhon

    Bonjour est ce que le sel rose l’Himalaya est bon pour la santé 😀

  195. HENRY

    Tout à fait intéressant comme info pour nous qui sommes de Guérande 😉
    Je pense que l’on peut raisonnablement conseiller les algues saupoudrées et riches en minéraux pour remplacer le sel.Qu’en pensez vous?
    Brigitte

  196. Beaujean

    Excellent article qui nous éclaire bien. Bravo.

  197. Jose

    articles toujours aussi intéressants. Continuer.

  198. Barbotin

    Merci YUKA

  199. Brigitte Roze

    Très bons renseignements utiles sans diaboliser pour autant. Étude qui me rappelle celle réalisée sur le gras… Pourtant bien nécessaire aussi pour le bon entretien du cerveau… BRAVO pour tous vos travaux de recherches et conseils divers

  200. Jean-Bernard Louf

    Bonjour je vous recommande la lecture de l’excellent livre du Dr Dinicolantonio « the salt fix » qui fait le point sur les dernières avancées à propos du sel.