Décryptage des labels alimentaires

Difficile d’y voir clair parmi la profusion de labels qui s’affichent sur les produits. Certains reflètent une vraie qualité de produit, mais d’autres relèvent purement du marketing. Voici notre décryptage des principaux labels réalisé à l’aide du nutritionniste Anthony Berthou.

Les labels officiels

Label Rouge

  • Le produit présente un niveau de qualité supérieure à la moyenne de la catégorie du fait de ses conditions de production et de fabrication.
  • Chaque catégorie de produits doit respecter un cahier des charges spécifiques. Par exemple, pour les poules et oeufs, les poules doivent obligatoirement avoir accès à l’air libre quand elles le souhaitent, et l’alimentation ne doit pas être composée de matières animales ainsi que d’additifs.

Notre avis

Il garantit une vraie qualité gustative et des conditions de production supérieures. Mais il ne garantit pas une meilleure qualité nutritionnelle. Par ailleurs, pour certains produits comme le foie gras, le cahier des charges est relativement souple et peut-être obtenu pour des produits de qualité médiocre.

AOC (Appellation d’origine contrôlée)

  • Toutes les étapes (production, transformation, élaboration) sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une aire géographique déterminée, qui donne ses caractéristiques au produit.
  • Ce label est aujourd’hui uniquement utilisé pour les vins, cidres et eaux-de-vie : Côtes de Bordeaux, Petit-Chablis, pommeau de Bretagne, etc.

Notre avis

Il permet de garantir un lien entre un produit réputé et son terroir d’origine. Mais cela ne garantit pas forcément que le produit soit meilleur nutritionnellement.

AOP (Appellation d’origine protégée)

  • L’AOP est l’équivalent européen de l’AOC.
  • Depuis 2012, les produits AOC doivent porter la mention AOP uniquement (à l’exception des vins, cidres et eaux de vie).
  • Il permet de protéger les produits de terroir des imitations et contrefaçons : camembert de Normandie, pommes du Limousin, piment d’Espelette, etc.

Notre avis

Tout comme l’AOC, c’est un label fiable permettant de valoriser le savoir-faire local et de protéger les produits contre l’usurpation des appellations. Un bémol cependant en ce qui concerne le Camembert de Normandie : des discussions sont en cours afin que le camembert AOP puisse contenir du lait pasteurisé (et pas uniquement du lait cru). Il serait dommage que le cahier des charges de ce label s’assouplisse et perde de son sens.

IGP (Indication géographique protégée)

  • Moins exigeant que l’AOP, il atteste d’un lien au territoire (sel de Guérande, miel de Provence, emmental de Savoie, etc.).
  • Au moins une étape parmi la production, la transformation ou l’élaboration du produit doit avoir lieu dans l’aire géographique délimitée. Toutes les phases d’élaboration ne sont donc pas obligatoirement réalisées dans l’aire géographique en question.

Notre avis

Privilégiez l’AOP qui impose que toutes les étapes de fabrication aient été réalisées dans l’aire géographique.

STG (Spécialité traditionnelle garantie)

  • Valorise la composition traditionnelle d’un produit ou un mode de production traditionnel, sans nécessairement de lien avec une origine géographique.
  • Ce label consacre donc une recette, quel que soit son lieu de fabrication. Exemple : mozzarella, jambon Serrano, moules de Bouchot, etc.

Notre avis

Ce label valide uniquement une recette traditionnelle ou un mode de production, mais ne dit rien sur l’origine géographique. Ainsi, un jambon Serrano labellisé STG peut très bien avoir été fabriqué à l’autre bout du monde.

Le label Bleu-Blanc-Coeur

Bleu-Blanc-Coeur

  • L’association Bleu-Blanc-Coeur a pour objectif de lutter contre les maladies de civilisation (cancer, diabète, obésité, alzheimer, etc.) en améliorant l’alimentation des animaux afin de garantir des produits de meilleure qualité nutritionnelle.
  • Pour cela, elle réintroduit les graines de lin, l’herbe et la luzerne (riches en Oméga 3) dans l’alimentation du bétail. L’objectif : produire du lait, des œufs et de la viande plus riches en Oméga 3 donc meilleurs pour la santé. En effet, si les Oméga 3 et Oméga 6 sont des acides gras essentiels à notre corps, nous consommons aujourd’hui trop d’Oméga-6 par rapport aux Oméga-3 (voir notre article sur les lipides).

Notre avis

C’est un très bon label, malheureusement pas assez connu. Il garantit un meilleur équilibre Oméga 3 / Oméga 6, et donc des produits de meilleure qualité nutritionnelle. Par ailleurs, les animaux recevant une alimentation plus riche en Oméga 3 sont en meilleure santé et nécessitent moins de médicaments et d’antibiotiques, ce qui là encore est bénéfique pour la santé. En revanche, il ne garantit pas forcément de meilleures conditions d’élevage des animaux.

Les labels Bio

AB (Agriculture Biologique) et Eurofeuille (Bio Européen)

  • Depuis 2010, le label bio français repose sur les mêmes exigences que le label bio européen. Seul le label européen est obligatoire : le label français continue d’être affiché uniquement parce qu’il est plus connu des consommateurs. Avant 2010, le label AB reposait sur des conditions plus strictes : ses critères ont malheureusement été assouplis avec la nouvelle réglementation européenne de 2010.
  • Ces labels garantissent que les cultures se font sans pesticides chimiques ni traitements chimiques avant et après récolte. Les animaux sont nourris d’une alimentation sans pesticides. Cependant, un produit transformé bio peut contenir jusqu’à 5% d’ingrédients non bio.
  • Les OGM sont interdits mais un seuil fortuit pouvant aller jusqu’à 0,9% est toléré.
  • Dans les élevages, les traitements hormonaux sont interdits et le recours aux antibiotiques est limité : les poules pondeuses ne peuvent recevoir que 3 traitements antibiotiques par an par exemple.
  • Depuis 2010, le nouveau règlement autorise les exploitations à produire à la fois du bio et du non-bio.

Notre avis

Le label bio est une bonne garantie, mais il est dommage que les conditions du label AB se soient assouplies et que ce label ne garantisse désormais rien de plus que le label européen. Par ailleurs, ces labels n’apportent pas de garantie sur la qualité nutritionnelle.

Bio Cohérence

  • Ce label a été créé en 2010 afin de conserver les conditions plus strictes de l’ancien label AB, qui ont été assouplies avec la nouvelle réglementation européenne.
  • Il garantit 100% d’ingrédients bio dans les produits transformés, un seuil maximal de contamination d’OGM de 0,1% dans les produits transformés et la non-coexistence de cultures bio/non-bio.
  • L’origine des ingrédients doit être française (sauf si l’ingrédient n’existe pas en France) et 100% de la fabrication des produits doit se faire en France. Ce label permet ainsi de conserver le lien au territoire qui a été perdu avec l’harmonisation européenne.

Notre avis

Il s’agit d’un excellent label qui garantit un niveau d’exigence supérieur au label européen. Dommage qu’il soit peu répandu.

Demeter

  • Il s’inspire de l’agriculture biodynamique, qui considère qu’il faut prendre soin des sols pour obtenir des aliments de qualité. La biodynamie prend en compte le mouvement des astres pour établir les calendriers de plantation.
  • L’utilisation de produits chimiques est bannie. Les sols sont préparés et nourris avec des mélanges naturels biodynamiques (bouse de corne, silice de corne, compost de bouse, etc.).
  • La taille des exploitations est limitée, et le respect du bien-être animal est central (80% de l’alimentation issue de la ferme, reproduction naturelle, écornage interdit, etc.).

Notre avis

Ce label est également très intéressant : plus exigeant que le label bio européen, il respecte un certain nombre de principes supplémentaires.

Nature & Progrès

  • Ce label historique date de 1971. Contrairement aux autres labels bio ci-dessous, il n’exige pas que les produits aient obtenu le label bio européen. Il est cependant plus exigeant que le label européen.
  • Aucune trace d’OGM n’est tolérée, l’utilisation de l’huile de palme est interdite, les fermes doivent être 100% bio et ne peuvent donc pas mixer des cultures bio et non-bio, la taille des fermes est limitée.

Notre avis

Tout comme les 2 labels précédents, il va au-delà des critères européens sur plusieurs points, et est donc un label bio de qualité.

Les labels marketing

Elu produit de l’année

  • Un jury de 20 000 consommateurs élit les produits de l’année selon 3 critères : innovation perçue, attractivité et satisfaction. Les échantillons sont envoyés aux consommateurs qui répondent à un questionnaire, mais rien ne permet d’affirmer qu’ils les ont réellement goûtés. Le produit est également testé ensuite en situation réelle auprès de 600 utilisateurs.
  • Seules les entreprises ayant payé peuvent concourir.

Notre avis

Sans intérêt, c’est uniquement un outil de communication pour les marques qui ne garantit en rien la qualité des produits

Reconnu Saveur de l’année

  • Un jury de 120 consommateurs goûte des produits et évalue leur qualité gustative.
  • Tout comme le label précédent, les marques paient pour figurer dans la sélection.

Notre avis

C’est là encore surtout un outil de communication à destination des marques. Il permet uniquement de valider que le produit a plu gustativement à un jury de consommateurs.

Les labels sur la provenance

Viandes de France

  • La viande doit être issue d’animaux nés, élevés, abattus, découpés et transformés en France.
  • Le label garantit aussi un mode de production respectueux de l’environnement et du bien-être animal, des normes sanitaires strictes, et une traçabilité totale.
  • Ce label se décline à travers 10 logos selon le type de viande : Le Porc Français, Viande Bovine Française, Volaille Française, etc.

Notre avis

Ce label garantit bien l’origine française de la viande. En revanche, il ne garantit pas la qualité intrinsèque de la viande (il n’y a pas d’exigence sur l’alimentation des animaux).

Origine France Garantie

  • Ce label qui date de 2011 repose sur 2 critères principaux. Le premier critère exige qu’au moins 50% du prix de revient unitaire doit être acquis en France. Cela signifie que la moitié des coûts liés à la production et à la R&D, jusqu’à la sortie d’usine ou d’atelier, doit doivent être liés à une activité domestique. En revanche, cela ne comprend pas les coûts de commercialisation et de marketing.
  • Par ailleurs, le produit doit “prendre ses caractéristiques essentielles en France”. Toutes les étapes de fabrication n’ont pas forcément lieu en France : seules les étapes où le produit a pris sa forme distinctive doivent avoir eu lieu en France. Par exemple, pour un produit naturel, l’extraction ou la récolte doit avoir eu lieu en France. Pour un produit transformé, la préparation et le conditionnement doivent avoir eu lieu en France, et l’ingrédient principal doit être d’origine France.

Notre avis

C’est une bonne garantie sur l’origine France des produits. Cela ne signifie pas pour autant que l’ensemble de la fabrication a eu lieu en France, ni que 100% des ingrédients sont français pour les produits transformés.

Pavillon France

  • Les produits estampillés doivent avoir été pêchés par un bateau battant pavillon français.
  • Pavillon France constitue une garantie de traçabilité des produits issus de la pêche française, du bateau jusqu’à l’étal. Elle garantit également un niveau de fraîcheur des produits.

Notre avis 

Cel label permet de valoriser la pêche française. Il pourrait cependant aller plus loin pour lutter contre la surpêche et valoriser une pêche plus responsable.

Les labels équitables et environnementaux

Fairtrade Max Haavelar

  • Le produit a été acheté à un prix garantissant aux producteurs du Sud une autonomie suffisante. Le produit doit par ailleurs avoir été réalisé dans des conditions respectueuses des droits de l’homme.
  • Ce label assure également des garanties environnementales : interdiction des OGM, usage raisonné des pesticides, gestion durable du sol et de l’eau, etc.

Notre avis 

Si l’initiative initiale est bonne, ce label présente aujourd’hui plusieurs limites. Tout d’abord, un prix d’achat unique est déterminé par produit et appliqué de la même manière à des pays qui n’ont pas le même niveau de vie. Par ailleurs, le label s’est ouvert aux grands groupes. Ainsi, des groupes comme Carrefour ou Auchan proposent des produits labellisés qui viennent concurrencer des marques spécialisées comme Alter Eco ou Ethiquable, qui imposent des conditions plus strictes. Cette ouverture à la grande distribution a altéré le sens initial de la démarche : il est par exemple possible de boire un café Max Haavelar chez Mac Donald’s, pourtant connu pour ses pratiques sociales controversées.

Pêche Durable MSC

  • Il interdit les techniques de pêche destructives comme la dynamite ou l’utilisation de poison. Les pêcheries certifiées doivent assurer la pérennité des stocks de poisson dans leurs zones de pêche et réduire l’impact de leurs activités sur le milieu marin.

Notre avis 

Ce label fait l’objet de polémiques : des pêcheries controversées pêchant des espèces surexploitées ont ainsi été certifiées. L’organisation WWF, qui a cofondé le MSC en 1997, a elle-même critiqué les pratiques du MSC.

Rainforest Alliance

  • L’objectif initial de ce label vise à sauver la forêt tropicale et l’extinction des espèces causée par la déforestation. Il garantit ainsi une production agricole respectueuse de la diversité. Par exemple, la destruction de la forêt tropicale et la chasse des animaux sauvages sont prohibées, les déchets ne doivent pas être rejetés dans les réseaux hydroliques naturels, un certain nombre de susbstances chimiques sont interdites.
  • Le label impose aussi des critères sociaux obligatoires, mais moins stricts que ceux du commerce équitable. Par exemple, il n’y a pas de prix d’achat minimum garanti.

Notre avis

Comme MSC, l’ONG est régulièrement critiquée. La certification de masse qu’elle exerce rend les contrôles des plantations difficiles pour s’assurer du respect des critères : des études ont ainsi conclu que les critères de certification ne sont pas toujours respectés. Les grandes entreprises se sont pas ailleurs emparé du logo : elles vendent ainsi des produits Rainforest Alliance, parfois à des prix très bas, ce qui permet difficilement de garantir une juste rémunération des producteurs.

Si vous voulez en savoir plus sur la façon dont on peut concilier nutrition et environnement, vous pouvez consulter l’article d’Anthony Berthou : http://www.sante-et-nutrition.com/nutrition-environnement/

Découvrez notre livre :
« Le guide de l'alimentation saine »

Ce livre concentre de façon pédagogique et accessible tous les fondamentaux pour se tourner vers une alimentation saine.

  • L'assiette idéale des 4 repas quotidiens
  • De nombreux conseils pour bien choisir ses aliments
  • 36 recettes saines et gourmandes

Commander • 22.90€

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

660 commentaires

  1. ROMY

    Merci pour ces informations très utiles ainsi que pour votre appli que j’utilise toujours en faisant mes courses qui, de ce fait, me prennent plus de temps, mais ce n’est pas cela le plus important.

    Répondre
  2. ROMY

    Merci pour ces informations très utiles ainsi que pour votre applique j’utilise toujours en faisant mes courses qui, de ce fait, me prennent plus de temps, mais ce n’est pas cela le plus important.

    Répondre
  3. Failutti

    Article intéressant , cependant le label AoP devient lui aussi controversé et ne garantit parfois plus un produit du terroir . En raison de l’assouplissement de ses critères ce label change .

    Répondre
  4. Denis Palazzo

    Merci Julie pour tous ces éclairages
    Bien à vous

    Répondre
  5. PROCKSCH

    Je suis particulièrement intéressée par le bien être animal .
    Ainsi en Alsace nous avons un producteur de porcs qui élève depuis très longtemps ses animaux sur paille
    Il produit sur 2 lieux différents, du bio ou non
    Ses produits un peu plus chers marchent bien et ont l’agrément de la SPA et de l’OABA
    J’ai lu des choses négatives sur le label Bleu , blanc cœur , par rapport au bien être animal , mais je ne m’en souviens plus

    Répondre
  6. CHRIS

    MERCI POUR CET ARTICLE TRES INTERESSANT 🙂

    Répondre
  7. Le_Gourmet

    Bonjour,
    Beau travail, de qualité.
    C’est etonnant d’apprendre que les labels comme saveur elu de l’annee est un outil de com…parfois ses produits sont aussi bon.
    A table !
    A bientôt pour des nouvelles aventures.

    Répondre
  8. Julien Besnier

    Pas simple de s’y retrouver !

    Répondre
  9. Bonin

    Je voulais dire Aop

    Répondre
  10. Bonin

    Pour le label App. En ce qui concerne les fromages ils sont presque tous industriels.

    Répondre
  11. Sabine Mille

    Merci pour toutes ces précisions très instructives

    Répondre
  12. Michel

    Très utile pour se repérer dans le domaine de la magouille alimentaire.

    Répondre
  13. Froissart

    Très intéressant pour trouver les meilleurs produits et pourquoi ne parlez vous pas contre la pêche électrique qui détruit nos mers et océans il faudrait créer un label pêche saine car non electrique

    Répondre
  14. Violet Martine

    Très intéressant notamment vos remarques qui permettent vraiment de les différencier. Merci à vous. J’utiliserai ces infos dans mes cours !

    Répondre
  15. Nicole segur

    Merci pour toute ces explications, qui a remis en place dans mon savoir; Notamment le Logo AB que je croyais meilleur, plus bio que le logo feuille.
    Merci pour votre appli que j’utilise à chaque course en magasin.

    Répondre
  16. Daniel

    Bonjour, j’ai une interrogation concernant le label Bleu Blanc Cœur, qui m’a effectivement été conseillé par une nutritionniste. Il m’est arrivé d’acheter des œufs ainsi labellisés, il me semble de marque Lustucru mais je n’en suis pas sûr, pour m’apercevoir au bout de plusieurs achats que ces œufs provenaient de poules élevées en cage, ce qui m’a beaucoup étonné. N’y a-t-il pas là une contradiction ? Merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Nathalie KERHOAS - Directrice Bleu-Blanc-Coeur

      Bonjour,
      Le cahier des ressources Bleu-Blanc-Coeur (communément appelé cahier des charges) a pour priorité la garantie nutritionnelle.
      pour tout savoir sur l’oeuf Bleu-Blanc-Coeur : http://www.pierreweill.fr/post/135191308840/des-%C5%93ufs-des-poules-et-des-hommes

      Au sein de la gouvernance de Bleu-Blanc-Coeur (qui réunit consommateurs, éleveurs, agriculteurs, transformateurs, scientifiques, restaurateurs, professionnels de santé…) nous avons mené un grand travail de concertation sur le devenir de notre démarche qualité.
      Nous venons de prendre la décision de stopper la commercialisation d’œufs de cage en 2020 (ce laps de temps étant nécessaire pour accompagner les éleveurs dans la transition de leurs élevages).
      Nous avons toujours été proactifs et volontaristes sur le sujet. pour preuve : https://www.linkedin.com/pulse/bien-%C3%AAtre-des-poules-et-sant%C3%A9-humaine-pas-de-choix-possible-kerhoas/

      Répondre
    2. Anonyme

      Bonjour, Les oeufs Bleu-Blanc-Coeur à marque Lustucru sont bien des oeufs garantis élevés en plein-air !

      Répondre
    3. poulette à roulette

      Achetez des œufs label rouge ou bio …c’est clair il n’y a pas de cage !

      Répondre
  17. Esun

    Excellent article, permet de mieux comprendre les labels.

    Répondre
  18. HAZANE Françoise et Daniel

    Toujours super intéressant et utile Merci de prendre soin de nous avec vos excellents conseils. J’utilise toujours yuka lorsque j’achète un produit dans un super marché.
    Bonnes fêtes de fin d’année

    Répondre
  19. Marie proust

    Merci pour vos infos très intéressantes qui me sont très utiles pour essayer d’éviter les « cochonneries » présentes dans beaucoup de produits alimentaires

    Répondre
  20. Anne

    Beau travail, bravo et merci!

    Répondre
  21. Mamylene

    merci …..j ai bien noté ds mon portable les labels fiables

    Répondre
  22. Fred Boullerne

    Quelle jungle ! Super utile mais impossible de s en souvenir…il faut donc faire un raccourci dans l appli (scan du label) !

    Répondre
  23. Loquié Françoise

    Cet article est très enrichissant et complète votre application que je consulte très souvent lors de mes achats. Merci

    Répondre
  24. Lilianeboudier@free.fr

    Merci beaucoup pour ces précieuses informations je vais être encore plus vigilante lors de mes achats alimentaires et informer mes copines.
    Bien cordialement. Bravo, vous nous êtes précieux, pour éviter les produits du marché qui nous empoisonnent. Grâce à vous la grande distribution devra être plus honnête. Encore merci. Liliane

    Répondre
  25. Anonyme

    Merci . Ces labels en profusion ne font qu’accroitre l’incertitude .Sachons bien que nos terres ont été polluées depuis les années 1950 quand a commencé la culture intensive . Quid assainissement des sols,rivières ……..

    Répondre
  26. Lavaquerie

    Merci ,
    c’est bien utile.

    Répondre
  27. Chaminade

    Bonsoir
    J’ai scanne une tablette de chocolat Lindt
    Réponse Médiocre
    Le vendeur m à apostrophée
    En me disant que pour tous les chocolats ce serait toujours indique Médiocre
    Puisque à base de sucre et de gras
    Qu’en pensez vous ?
    Merci

    Répondre
    1. Simon Le Goff

      Un menteur de plus pour vendre son produit. Essaie avec d’autres chocolats😎

      Répondre
      1. BEAUFORT

        Bonsoir,
        Non, ce vendeur a totalement raison. Tous les chocolats sont trop gras et trop sucré, donc médiocre, voire même mauvais nutritionnellent. Il n’existe aucune exception peu importe la marque ou le prix !!!
        Bonnes fêtes.

      2. Foxy59

        Non c est vrai j ai fait tt un rayon bio pas bio ts mediocres

    2. Anonyme

      Bonsoir,
      Bien évidemment !!
      Il n’existe aucun chocolat qui soit nutritionnellement bon !, cela n’existe pas, car toujours trop gras ou trop sucré. Blanc, noir ou autres ! Si moins de sucre = plus de gras et inversement. Paraît-il bon pour le moral ? mais sans en abuser !
      Joyeuses fêtes à tous

      Répondre
    3. Pyrgos

      C’est la limite des infos sur Yuka. Je consulte fréquemment cette application mais je me fais moi-même mon opinion car si on suit toutes les infos on ne mange plus grand chose. Si vous trouvez que le chocolat Lindt est bon, alors faites-vous plaisir. Il ne faut pas devenir des Ayatollahs de la Mal bouffe!
      Le chocolat, ne l’oublions pas, est composé en grande partie de…beurre de cacao alors clairement, c’est gras!

      Répondre
    4. BEAUFORT

      Bonsoir,
      Logique ! Aucun chocolat n’est bon d’un point de vu nutritionnel. Qu’il soit blanc, noir ou autres et peu importe la marque, il est toujours trop gras et trop sucré. Si moins de sucre = plus de gras et inversement.
      A consommer très modérément !!!
      Bonnes fêtes de fin d’année.

      Répondre
  28. DL

    Votre avis sur le nutri-score ?

    Répondre
    1. Marie claude

      Merci pour les informations
      Et vos commentaires toujours très inte ressants

      Répondre
  29. Marijo

    Très intéressant et compliqué de faire confiance
    Le label rouge n’est pas dépourvu de produit dangereux dans le saucisson alors je me méfie. Merci de tenir informé. Vous êtes très utiles et compétant.

    Répondre
  30. avrillon colette

    Merci, très intéressant . Avec tous ces labels il y a de quoi si perdre, mais en effet nature et progrès est le plus fiable.
    Yuka me suit partout dans les magasin

    Répondre
  31. danielle FISCHER

    Merci à YUKA pour ses reportages qui nous apporte beaucoup de réflexion sur certains produits .MERCI encore une fois ..

    Répondre
  32. nadine

    Vraiment très intéressant et très utile avec les synthèses.
    Continuez !

    Répondre
  33. Brayet

    Merci pour ces explications qui me seront fort utiles

    Répondre
  34. Bret Richard

    article super interessant, merci et bravo à tous.

    Répondre
  35. Françoise Louise

    Très interessant et nécessaire pour avoir une idée plus précise de ce que l’on achète. Merci

    Répondre
  36. Benoit CHAGUE

    Bonjour Julie, et merci pour ces informations.
    je voudrais apporter une Rq concernant les AOP. on voit que l’industrie agro (exemple Lactalis) s’approprie de plus en plus de sites de fabrication des produits AOP, cela leur donne du pouvoir leur permettant de rendre moins restrictifs les cahiers des charges. c’est ainsi qu’on retrouve maintenant du camembert ou du Salers au lait pasteurisé tout en conservant l’AOP.

    Répondre
    1. Foxy59

      Pensez vous serieusement que ts ses logos sont serieux ils ont perdu de leur sens au fur et à mesure des annees les lobbys sont passes par là à quand une nouvelle transparence ??? Qui va s en charger?

      Répondre
  37. Medolago ch

    Je n’ai qu’un mot pour votre article. MERCI 👍.

    Répondre
  38. Bernadette RAYMOND

    Merci et Re merci
    J’attends avec impatience la lisibilité des produits cosmétiques sur Android car ceux qui ont un smartphone en profitent déjà…

    Répondre
  39. Brisson cyril

    Bonne démarche si ce n’est la promotion du label « demeter » propriété de la société anthroposophisque, mouvement ésotérique inventeur de la pseudo science nommée biodynamique.

    Répondre
  40. Cathy

    Article vraiment très intéressant qui m’a appris beaucoup sur le labyrinthe des labels.
    D’autre part, l’association WWF vous cite dans son application Wag alors je me permets d’encourager chacun à la télécharger. Bravo à toute l’équipe

    Répondre
  41. Annik Matè

    Merci et bravo à Yuka pour cet article clairvoyant . Il va rendre un grand service à beaucoup de monde !!! J’ajoute que Yuka m’accompagne chaque jour et me réserve souvent bien des surprises . Merci et bravo encore 🙏

    Répondre
  42. Gilbert

    Super merci à toute l’équipe. Très intéressent.

    Répondre
  43. Toulemonde

    je paratage tout a fait l’avis de renaud
    Ce qui serait génial, c’est qu’en scannant un produit, on voit, en plus des mentions habituelles, s’il respecte un de ces labels, surtout ceux recommandés ci-dessus (AOC / AOP, Bleu Blanc Coeur, Bio cohérence et Demeter)

    Répondre
  44. vattier.viviane@neuf.fr

    Très intéressant.
    Merci beaucoup

    Répondre
  45. J.M

    Très intéressant. Merci

    Répondre
  46. Nataceli

    Merci. Dossier très intéressant et qui remet les pendules à l’heure.

    Répondre
  47. pascale charbonnel

    beaucoup d’intérêt ,on y voit plus clair dans les méandres des labels;

    Répondre
  48. GUY

    Un piège tous ces labels, je vais essayer de les retenir, dur. Merci pour votre boulot.

    Répondre
  49. DASPRE

    Bravo ! Merci pour ce dossier complet et clair.
    Bonne continuation, on compte sur vous 🙂

    Répondre
  50. nadou gioanni

    super article. merci

    Répondre
  51. Rohr

    Merci j’ai appris beaucoup de chose grâce à vous j’ai fait confiance à toutes les listes cité.
    Maintenant je sais .
    Encore merci

    Répondre
  52. ONZON

    Merci

    Répondre
  53. Destrebecq

    Super article merci

    Répondre
  54. Lv

    Très intéressant, car on s’y perd un peu dans tous ces labels

    Répondre
  55. NICole Bordet

    Très intéressant et instructif .cependant,j’ai été consternée de voir que des oeufs bénéficiant du label « blanc bleu coeur » etaient en code 3 donc les poules sont peut être très bien nourries mais sont en cage .c’est assez paradoxal !

    Répondre
    1. Nathalie KERHOAS - Directrice Bleu-Blanc-Coeur

      Bonjour,
      Le cahier des ressources Bleu-Blanc-Coeur (communément appelé cahier des charges) a pour priorité la garantie nutritionnelle.
      pour tout savoir sur l’oeuf Bleu-Blanc-Coeur : http://www.pierreweill.fr/post/135191308840/des-%C5%93ufs-des-poules-et-des-hommes

      Au sein de la gouvernance de Bleu-Blanc-Coeur (qui réunit consommateurs, éleveurs, agriculteurs, transformateurs, scientifiques, restaurateurs, professionnels de santé…) nous avons mené un grand travail de concertation sur le devenir de notre démarche qualité.
      Nous venons de prendre la décision de stopper la commercialisation d’œufs de cage en 2020 (ce laps de temps étant nécessaire pour accompagner les éleveurs dans la transition de leurs élevages).
      Nous avons toujours été proactifs et volontaristes sur le sujet. pour preuve : https://www.linkedin.com/pulse/bien-%C3%AAtre-des-poules-et-sant%C3%A9-humaine-pas-de-choix-possible-kerhoas/

      Répondre
  56. Anonyme

    Merci pour ce décryptage fort complet et juste !
    Continuez !

    Répondre
  57. Renaud de CRECY

    Merci de cet excellent article
    Ce qui serait génial, c’est qu’en scannant un produit, on voit, en plus des mentions habituelles, s’il respecte un de ces labels, surtout ceux recommandés ci-dessus (AOC / AOP, Bleu Blanc Coeur, Bio cohérence et Demeter) !

    Répondre
  58. POULET

    Merci pour votre article sur les labels. Merci aussi sur votre point de vue qui est identique au mien pour la filière Bleu Blan Cœur.
    D’une façon générale « pour s’y retrouver « , il est nécessaire de penser Nurtriments et Nutrition.
    Vous demander par ailleurs à ce que l’on vous aide. À mon avis, et sur l’expérience personnelle de votre application, au demeurant très bien faite, son usage reste limité dans le temps, rapidement on sait à quoi s’en tenir, notre alimentation – au moins de façon saisonnière – tourne en rond.
    Le SUJET est la nutrition, la « chrono alimentation  » qui est une approche scientifiquement et l’Approche qui à porter et soutenir. Les connaissances sur le sujet allant à pas de géant, le sujet passionnant et immense évolue. Fini de tourner en rond.
    Je crois savoir que certain restaurateurs et Chefs vont s’emparer du sujet et vont devenir « explicatifs ». C’est le meilleur moyen d’essaimer (….). Peut être devriez-vous étendre votre expérience et partant votre appli sur ce sujet et les restaurants qui proposent « une expertise professionnelle et expériences clients  » sur le sujet. Les DATA à récupérer vaudront bientôt de l’Or. On le fait ensemble?

    Répondre
  59. ROGER NICOLE

    Très bonne analyse
    je continue à suivre vos précieux conseils

    Répondre
  60. Foulonnneau

    Un bon produit local vaut bien un bio moyen

    Répondre
  61. Baldazza

    Article très intéressant et très bien rédigé. Beaucoup d’informations utiles. Bravo et merci.

    Répondre
  62. Diane

    Merci pour ce dossier très instructif et au final …. on réalise que les groupes agro-alimentaires prennent encore une fois les consommateurs pour des idiots ….

    Répondre
  63. Paul GOURGUE

    Félicitations, un travail très important de recherche, pour parvenir à une vraie sélection bien utile aux consommateurs qui vont ainsi disposer de plusieurs repères « fiables », pour acheter les bons produits.

    Tout cela fait avancer des possibilités de choix d’alimentation nettement plus saine, eu égard au maquis de tout ce que le l’on trouve qui est médiocre, voire mauvais.

    Continuez, vous rendez de grands services.

    Répondre
  64. Bayart Jolivet

    Adepte du bio et alimentation raisonnée depuis 1975 je suis ravie de voir que Yuka et toute l’équipe nous aide à y voir plus clair.Merci

    Répondre
  65. alain eloi Lefebvre

    document synthétique et précis

    merci

    Répondre
  66. Michou

    Merci donc le meilleur label c ?

    Répondre
  67. Anonyme

    Tout cela n’est pas très rassurant !

    Répondre
  68. Dairain

    MERCI POUR VOTRE application je men SERT à chaque fois que je fais mes achats et il mqide bien encore BRAVO

    Répondre
  69. Freetibet

    Super application et gratuite en plus. Je la fais connaître autour de moi. Merci.

    Répondre
  70. Ghislaine

    Trop fort 🙂
    Merci pour toutes ces informations !

    Répondre
  71. Balbino Bernard

    Je pense que les les grandes St ne joue pas le jeu de la qualité des produits et ils profites de leurs puissances pour refuser la visibilité sur les paquets et sachets ou bouteilles,de la non visibilité de la lécture des ingrédients car illisible écrit en trop petit. Merci yuka très bon article et merci pour tout ces bons conseils .

    Répondre
  72. M Gillet

    Bravo pour ce dossier très intéressant que je vais utiliser

    Répondre
  73. Anonyme

    Merci pour ces précieuses informations.

    Répondre
  74. Ray

    Très bonne initiative ! bravo continuez…

    Répondre
  75. beauvais

    Grand merci pour cet engagement qui allie le soutien aux producteurs, à la protection animale et à la lutte contre les pesticides et les empoisonneurs sans scrupule. Je l’imprime et le consulte lors de mes courses.

    Répondre
  76. Véronique

    Bravo. Bel article très utile

    Répondre
  77. Jean-Michel

    Comme d’habitude un excellent article.
    Pas de bla-bla inutile, c’est clair, net et précis.
    Dans la jungle de l’agro-alimentaire truffée de pièges, il est réconfortant d’avoir un phare comme Yuka pour nous éclairer.
    Bravo et merci à Julie et toute l’équipe Yuka !!!

    Répondre
  78. jacky

    Merci pour toutes ces excellentes informations.

    Répondre
  79. Anonyme

    merci pour votre appli très pratique et utile ! merci pour toutes les info fournies

    Répondre
  80. Milesi

    Merci pour ces informations très intéressantes . Inconnues pour certaines je les découvre et vais les archiver précieusement. Félicitations pour ce travail !!!!

    Répondre
  81. Karsenty andre

    Beaucoup de labels à retenir mais très instructifs il n’ y a plus qu’ à Yuka

    Répondre
  82. Anonyme

    Je vais continuer à utiliser votre appli. Bavo!

    Répondre
  83. rayneau

    bravo et merci 🙂

    Répondre
  84. Leroy

    Merci de cette mise au point très instructive sur les nombreux labels

    Répondre
  85. Serge de Vence

    J’ai appris beaucoup plus que ce que je n’aurais cru très instructif et très bien détaillé

    Répondre
  86. Luc Poli Cipriani

    Très enrichissant comme toujours pourquoi autant de labels sûrement pour perdre le consommateur lambda.
    Heureusement que Yuka nous éclaire. En fait l’alimentation, c’est une usine à gaz.

    Répondre
  87. Hervouin annette

    Excellent,de savoir ce que l on mange,ces logos nous orientent sur nos achats,acheter de meilleure qualité

    Répondre
  88. LESAGE Benoit

    Cette info est une très bonne idée… Merci

    Répondre
  89. Catherine Groffe

    Vos avis sont vraiment très intéressants

    Répondre
  90. Hèlène

    Merci pour ce beau travail. C’est un super cadeau de Noël que vous nous offrez là. Il y a longtemps que je me questionnais sur tous ces labels et vous m’apportez les éclaircissements dont j’avais grand besoin. C’est un msg que j’archiverai afin de le consulter en cas de besoin. Bravo et merci encore.

    Répondre
  91. Anonyme

    Cet article est tout à fait clair, merci. J’aimerai un article sur les produits VEGAN, prêt à l’emploi tels que tempeh, tofu, seitan, saucisses végétales et autres galettes à base de soja..

    Répondre
  92. Colette cegarra

    Merci pour ces infos utiles sur les labels dont beaucoup m’étaient Totalement inconnus

    Répondre
  93. Jacques LIORET

    Excellent article , clair et concis et ….très utile, merci.

    Répondre
  94. Nathalie

    Merci yuka pour les renseignements.

    Répondre
  95. Florence MILLET

    merci pour cet article, il est très informatif et utile!

    Répondre
  96. AUBERT

    Voici des renseignements complémentaires pour savoir ce que l’on achète et à qui on l’achète. Vous êtes vraiment formidables chez Yuka et nous vous remercions pour tout ces bons conseils en plus de l’appli.

    Répondre
  97. Claude Collet

    Excellent exposé sur un sujet à controverse. On y apprend beaucoup de choses.

    Répondre
  98. Diagne Bara

    Merci beaucoup pour tous vos renseignements ça fait plaisir de savoir tout ça pour la santé

    Répondre
  99. Laclau

    Super article. Merci

    Répondre
  100. REVIRON

    très bon article.Meerci à vous

    Répondre
  101. Myriam

    Merci encore à cette équipe jeune et dynamique qui a trouvé le moyen de nous ouvrir les yeux. BRAVO

    Répondre
  102. Michèle TAUTOU

    Félicitations et merci pour cet article très exhaustif. Votre appli m’est très utile lorsque je fais mes courses.

    Répondre
  103. Merle Dominique

    Merci pour toutes ces informations. Vous êtes clair et précis dans cette jungle d’étiquettes c’est vraiment appréciable. C’est aussi un peu navrant de constater qu’il n’y en a que 3 fiables : Demeter, Nature et Progrès et Bio cohérence. Toutes les autres nous font croire que le produit est de qualité, français, local voire artisanal. Mais quid de sa qualité nutritionnelle ? N’est-ce pas là le plus important ?
    Enfin pourquoi les bonnes choses saines sont-elles toujours les plus chères et donc pas à la portée de toutes les bourses ?

    Répondre
  104. Sylou

    Tres interressant et clair
    Devrait etre affiché obligatoirement dans tous les magasins et marchés

    Répondre
  105. Nathalie

    Petite question, que penser des œufs Bleu-Blanc-Cœur chez super u (œufs de poules élevées en cages) ? et pourtant c’est du bleu blanc cœur..

    Répondre
    1. Bleu-Blanc-Coeur

      Bonjour Nathalie, la priorité du cahier des charges Bleu-Blanc-Coeur est la garantie nutritionnelle.
      Voici plus d’informations pour vous sur les oeufs Bleu-Blanc-Coeur : http://www.pierreweill.fr/post/135191308840/des-%C5%93ufs-des-poules-et-des-hommes ou https://www.facebook.com/BleuBlancCoeur/videos/1810338519063167/
      Pour votre information, un grand travail de concertation sur le devenir de notre démarche qualité vient d’avoir lieu au sein de la gouvernance de Bleu-Blanc-Coeur (qui réunit consommateurs, éleveurs, agriculteurs, transformateurs, scientifiques, restaurateurs, professionnels de santé…). Et une des décisions prises concerne les oeufs code 3 : la décision a été prise de stopper la commercialisation d’œufs de cage BBC en 2020 (le temps d’accompagner les éleveurs dans la transition de leurs élevages).
      Au sein de l’association, nous avons toujours été proactifs et volontaristes sur le sujet. Voici pour preuve un article de notre directrice Nathalie Kerhoas : https://www.linkedin.com/pulse/bien-%C3%AAtre-des-poules-et-sant%C3%A9-humaine-pas-de-choix-possible-kerhoas/

      Répondre
    2. elyne

      Bonjour,
      les oeufs Bleu-Blanc-Coeur non plein-air sont en très faible minorité (10% maximum aujourd’hui). En 2020, il n’y aura plus que des oeufs plein-air (le temps d’accompagner les éleveurs dans leur mutation d’élevage; c’est important !).
      Pour tout savoir sur les oeufs BBC :
      https://ouionatousledroitdebienmanger.fr/Blog-Bleu-Blanc-Coeur/565-Quelle-difference-entre-un-oeuf-Bleu-Blanc-Coeur-et-un-oeuf-Omega-3

      Répondre
  106. Stef

    En espérant que tout le monde prend conscience et n hésiter plus à dire à vos commerçants non merci je vais acheter cela ailleurs pour avoir des meilleurs produits même si cela est un peu plus chers j en mangerai moins

    Répondre
  107. Francoise

    Article très intéressant et permet de mieux choisir ses produits . Un grand merci à toute l’equipe👍🏻👍🏻

    Répondre
  108. Bea

    Merci très intéressant

    Répondre
  109. Gourlain Patricia

    Merci pour vos recherches,au top !!!!

    Répondre
  110. Lefevre Christine

    Bonjour
    Intéressant pour le consommateur qui commence à davantage lire les étiquettes ce qui va lui permettre de moins se perdre dans les nombreux labels
    Je partage vos commentaires sur ces labels

    Répondre
  111. Xavier Simenov

    Merci pour les précisions sur les différents bio, ça mériterait un article plus détaillé sur les très nombreuses limites du label européen et sur les endroits ou trouver des produits aux autres labels.
    Petite coquille sur « hydrAUlique »

    Répondre
  112. Herve

    Merci pour votre travail.👍🏼

    Répondre
  113. Malaga

    Bonne analyse! Merci pour votre excellente appli !

    Répondre
  114. veronique

    article très très instructif merci beaucoup

    Répondre
  115. Sylvie Roche

    C’est très intéressant tout cela mais du coup on ne peut plus rien manger quoi…

    Répondre
    1. Lefevre Christine

      Effectivement très peu ed produits en provenance des grandes surfaces à partir du moment où ils sont transformés

      Répondre
  116. Ghrymgor

    Merci pour ces précieuses explications et la pédagogie déployée.

    Répondre
  117. Anonyme

    Merci pour ce listing de labels et leur évaluation.

    Répondre
  118. Colin J l

    Très bien bravo .
    Avec yuka peut on voir si les cosmetiques sont de bonnes qualités ?
    MERCI BEAUCOUP

    Répondre
  119. ESTRADA

    Merci beaucoup pour c est information très utile et pour le petit résumé que vos apportiez a la fin de chaque explication .C est plus clair et ça va m aider dans mes choix .Super, merci !!

    Répondre
  120. Alain

    Attention, petite imprécision sur l’agriculture biologique dans votre article. Certains produits chimiques sont autorisés en agriculture biologique, sous réserve qu’ils soient sur la liste positive. Par exemple produits à base de cuivre (qui fait partie des métaux lourds) ou soufre, ou phosphate ferrique. Agriculture biologique ne signifie pas traité seulement avec des produits d’origine naturelle.

    Répondre
  121. MUHR

    Félicitations pour votre excellent travail de recherches : ça aide réellement à y voir clair !

    Répondre
  122. Rigoreau Colette

    Très intéressant surtout au niveau des labels
    Lorsque je suis vos conseils pour des produits équivalents je suis tout à fait d’accord
    Merci beaucoup je parle de vous autour de moi

    Répondre
  123. Sylvie

    Article très intéressant. Merci

    Répondre
  124. Roger Peltre

    Très didactique. Bravo!

    Répondre
  125. Odile BRÈS

    Ce programme est beaucoup trop cher

    Répondre
  126. Faure Dany

    Merci pour cette analyse, ca permet de savoir un peu plus à quoi s en tenir !

    Répondre
  127. Patrick Drin

    Très instructif. On apprend beaucoup de choses. Ce site est recommandable à tous. Merci

    Répondre
  128. David

    Merci beaucoup pour cet article très clair et qui paraît très complet !

    Répondre
  129. Catherine

    merci très intéressant

    Répondre
  130. EMMANUELLE KOESSLER BESSON

    merci!
    lu et partagé!

    Répondre
  131. Sylvain

    Merci, j’ai pris beaucoup d’intérêt à la lecture de cette analyse

    Répondre
  132. Erick roca

    Bravo

    Répondre
  133. montgour celine

    super article!on y voit enfin un peu plus clair!et surprise par certain label que je ne consommerait plus!merci!!!

    Répondre
  134. Philippe Candau

    Merci pour toutes ces informations. J’utilise régulièrement Yuca et je l’ai conseillé à de nombreux amis.

    Répondre
  135. elisabeth sabatier

    depuis que nous connaissons yuka ( environ un an ) nous avons changé notre mode achat , le détail de la composition des produits et précieuse ‘ surtout avec l’équivalence d’un produit de meilleurs qualité merci pour votre objectivité continuer

    Répondre
  136. Mortelmans

    Super. J’ai appris à faire les differences..merci aussi à ceux qui complètent .
    On se sent plus intelligent et du coup on sera vigilant😤

    Répondre
  137. Chouillier nicole

    Très intéressant

    Répondre
  138. Auvercat

    Très intéressant
    Mais ! Un tableau final les classant par ordre de qualité aurait permis de l’imprimer et le garder avec soi . Bon on peut aussi se le faire direz-vous
    Il n’est pas trop tard pour compléter par un envoi en retour , n’est-ce pa ?
    Bravo et merci de votre application largement diffusée autour de moi
    Bon appétit et large soif

    Répondre
    1. jean-rené LE GUELLAUD

      d’accord pour la date mais l’heure ne colle pas………

      Répondre
  139. Vion yvonne

    En cette période de fêtes Merci de nous mettre en garde

    Répondre
  140. Manchon Maria Teresa

    Merci! On y voit plus clair dans la jungle des logos. Vos synthèses en marge de chaque article nous aident à apprécier à sa juste valeur ces petits marqueurs qui guident nos choix.

    Répondre
  141. Delangle

    Bravo pour votre travail et votre aide afin que l’on puisse y voir plus clair dans ce que l’on met dans notre assiette !

    Répondre
  142. Lionel FRESSOZ

    Bonjour,
    Lecteur assidu de vos articles et acteur de l’application, je vous remercie de votre travail qui nous aide à faire le tri dans nos produits de consommation.
    Néanmoins vous avez fait une erreur importante dans votre interprétation des labels de qualité.
    Concernant l’IGP Tomme de Savoie, vous notez « Par exemple, si la Tomme de Savoie IGP est bien transformée et affinée en Savoie ou Haute Savoie, le lait peut en revanche provenir d’une autre région. »
    Et ceci est complètement FAUX, je suis directement concerné par cette affirmation car je me bats quotidiennement pour produire ce produit de qualité et le lait ne peut pas provenir d’une région différente !
    Il est facile d’en avoir la preuve en cliquant « cahier des charges IGP Tomme de Savoie » sur un moteur de recherche internet.
    Merci d’en faire rapidement la correction car il est difficile pour le consommateur de se retrouver dans cette Jungle des labels de qualité, il ne faut pas en plus que l’article nous donne de fausses informations.
    Bien cordialement

    Répondre
    1. Fanny

      Bravo pour les corrections et les précisions

      Répondre
  143. Anonyme

    Très intéressant :meilleur information sur ces nombreux labels et dénominations

    Répondre
  144. yves zimmermann

    merci tres sympat

    Répondre
  145. NATHALIE

    Merci beaucoup pour cet article riche en précisions. C est plus claire pour moi.

    Répondre
  146. Jigeai

    Bonjour,
    Très très bien 😃
    Ce qui serait parfait, c’est pouvoir sauvegarder l’article en PDF

    Répondre
  147. RANGUIN Etienne

    Merci de vos précieux conseils, c’est un gage de sérieux dans ce que vous faites pour nous tous.

    Répondre
  148. Michel Deslandes

    merci de nous avoir fait parvenir se listing très intéressent cela permet de comparer les produits

    Répondre
  149. Lamarre

    Bravo continuez

    Répondre
  150. Anonyme

    Super !
    Merci, ça permet d’y voir plus clair.

    Répondre
  151. GRELON

    Nous y verrons plus claire dans cette jungle commerciale.
    Cependant certains labels sont très rares sur la marché

    Répondre
  152. Angélique

    Super ! Merci pour ce post !

    Répondre
  153. Philippe Gelder

    Chère Equipe Yuka,

    Votre descriptif de notre logo Élu Produit de l’Année n’est pas correct. Vous faites une analyse sans avoir vérifié les faits ce qui est contraire à ce que vous prônez.
    100% des produits qui concourent sont aussi testés par 120 familles en situation de consommation réelle et le descriptif de notre méthodologie que vous en fait n’est pas exact. En ce faisant vous attaquez notre organisation qui s’attèle à toute la transparence sans même nous interroger.
    Je suis à votre disposition pour vous éclairer à ce sujet mais il me semble utile de rectifier ceci afin d’éviter d’induire le consommateur en erreur.

    Merci.

    Répondre
  154. Medard Florence

    Parfait comme d’habitude.
    Tous mes encouragements pour poursuivre vos recherches et en informer un large public. Je transfère à mes amis et recommde.
    Tout n est pas bio c’est impossible à notre époque 😢 merci de nous informer 🤞🤗

    Répondre
  155. MONOD

    les informations données sur les produits biologiques (logo AB et logo « eurofeuille ») sont largement fausses et incomplètes ! lisez les règlements européens n° 804/2007 et 889/2008. Informez également sur les différents systèmes de contrôle (officiels ou privés, indépendants ou non) des labels cités.

    Répondre
  156. Eric

    Bonjour à toutes et à tous, félicitations pour cet article qui me permettra comme d’autres consommateurs, d’être plus rigoureux dans nos choix et non d’être attiré par un label vu quelque part, qui attire notre attention, notamment lors des spots publicitaires… Merci pour vos remarques et bon développement de vos outils afin de mieux nous éclairé ! A bientôt

    Répondre
  157. GUEDAT Jacky

    Merci pour ces informations il n’y a plus qu’à faire le tri

    Répondre
  158. Odile

    Super ! Merci à vous pour toutes ces informations qui ne manquent pas d’intérêt et sont, pour certaines, surprenantes ! (comme le bio qui n’est pas si bio par exemple)

    Répondre
  159. Dany

    Très intéressant, je pensais connaître à peu près tous ces labels mais non ! En particulier j’avais oublié que le sigle AB avait été rétrogradé au rang du label européen et comme le souligne Clara , cet article met en lumière que 4 labels valent le coup d’être mémorisés

    Répondre
  160. Gerard Grosse

    Merci pour toutes ces explications. C est vrai qu on s y perd un peu.

    Répondre
  161. FROMONT-MORENO

    Merci pour vos conseils et votre travail, je vous ai vu sur la 5 à l’émission « la quotidienne » et j’ai beaucoup apprécié votre intervention .

    Répondre
  162. DELISSE

    Très utile !
    Bravo

    Répondre
  163. Albert

    article facile à lire pour les non initiés Tous vos articles sont agréables, simple et facile à lire Merci

    Répondre
  164. Hervé

    Merci beaucoup Julie, super boulot (comme d’hab !)

    Répondre
  165. clara

    Très bon article instructif et agréable à lire en plus.
    Selon vous, plusieurs labels se détachent des autres comme:
    Bleu, Blanc, Coeur / Bio coherence /Demeter / Nature et progrès.
    Savez vous où je peux trouver ces produits svp?
    Merci

    Répondre
  166. BLANC

    Il manque le Label: Fermier!
    ha!… oui c’est vrai que de tuer le cochon, le lapin les poules de sa production pour sa propre consommation est interdit ! alors le commercialiser…….!!!!

    Répondre
  167. Poldi

    Bon article, qui nous montre que tous ces labels, notamment bio, ne garantissent pas grand chose. Le seul à ma connaissance qui fasse preuve d’exigence est Demeter, qui exclut en principe la présence de molécules provenant de la chimie.
    Pour le contempteur anonyme de la biodynamie et admirateur de Michel Onfray, conseillons lui de faire un stage dans un vignoble bio dynamique et de boire du vin sans sulfites ajoutés…

    Répondre
  168. Le Gall Claudine

    Merci pour ces informations qui me seront bien utiles.
    Cordialement et

    Répondre
  169. MARTINEAU geneviève

    il y a des produits marqué BIO t quand on les passes au détecteur de yuga ils marquent parfois que la qualité n’ai pas BIO je n’y comprend plus rien

    Répondre
  170. Loucif Sami

    Existe-t-il un label « Vegan » ?

    Répondre
    1. Aurélien

      Voici un lien intéressant sur le sujet qui parle des différents labels.
      https://www.vegan-france.fr/blog/certification-vegan/

      Répondre
  171. Francis

    Merci pour tous ces avis qui sont très instructifs.

    Répondre
  172. JJ Benveniste

    Merci à la personne qui a réalisé cet article, cela m’a pris pas mal de choses et j’ai copié les cinq labels qui m’était le plus utile le plus dans mon album photo à fin de pouvoir les mémoriser et les consulter plus facilement

    Répondre
  173. HL030

    Merci pour ces infos, comme votre appli que j’utilise au quotidien, par contre attention cf label « Demeter » car il se développe à l’heure actuelle une « ferveur biodynamique » dangereuse.
    Extrait (http://www.charlatans.info/agriculture-biodynamique.php) :
    « Les directions pour préparer les huit composés biodynamiques sont compliquées et peuvent être trouvées sur de nombreux sites internet ou dans la littérature spécialisée. Pour faire court, deux des composés sont produits en bourrant de la bouse de vache (préparation 500) et du silice (préparation 500) dans des cornes de vaches, puis il faut les enterrer plusieurs mois avant que leur contenu soit mélangé dans de l’eau chaude, pour être finalement appliqué sur le terrain. Les cornes de vaches sont utilisées en tant qu' »antennes » permettant de recevoir et de concentrer les « forces cosmiques », qui sont transférées par ce biais au matériau qui se trouve à l’intérieur.  »

    Il ne s’agit pas des seuls (v. Michel Onfray « Cosmos ») à dénoncer ces croyances édictées par Steiner … qui n’a jamais testé ses propres idées … les jugeant sans doute suffisamment « puissantes » par elles-mêmes ?

    Répondre
  174. EA

    Qu’en est-il du nutriscore ?

    Répondre
  175. Catherine Vaissié

    je ne savais pas qu il existait autant de labels ! C est très instructif merci pour cet éclairage qui va etre utile dès ce jour👍

    Répondre
  176. Mireille ROZIER

    Merci pour toutes ces infos qui me semblent judicieuses et bien commentées !

    Hélas, il y en a presque trop pour « noyer » le consommateur « lambda » et il faut être fin limier pour fai.

    Un grand Merci !re des courses avec un minimum de danger.

    Continuez à informer et informer encore

    Répondre
  177. muzy

    Bonjour à quand l application des cosmétiques sur téléphone Android merci

    Répondre
    1. Anonyme

      L’association Que choisir en propose une sur son site !!!!

      Répondre
    2. Hélène Richer

      Bonjour il existe déjà une application et même d’autres pour les cosmétiques il s’agit de Quel cosmétique que j’utilise aussi avec Yuka et je passe des heures dans les magasins pour faire mes courses bon courage… Il faut vraiment être retraité pour utiliser toutes ses applications

      Répondre
  178. Clémence

    Article très intéressant.
    J’ai cependant une question concernant le label Bio: dans vos commentaires vous écrivez: « Ces labels garantissent que les cultures se font sans pesticides chimiques ni traitements chimiques APRES récolte », est-ce que cela signifie que l’utilisation de pesticides et traitements chimiques est autorisée AVANT la récolte ? C’est à dire pendant la culture des plantations?
    En vous remerciant.

    Répondre
    1. Anonyme

      Bonjour,
      La phrase est mal écrite : il faut comprendre « sans traitement chimique avant et après la récolte

      Répondre
  179. Leï

    Très intéressant, ça éclaire davantage. Merci

    Répondre
  180. Hihn

    À corriger dans Demeter  » la taille des exploitations est limités  » non limité e ! Merci

    Répondre
  181. Caro

    Merci beaucoup pour cet article, j’ai appris beaucoup de choses.
    Y a-t-il des labels (hormis Label Rouge) qui garantissent le bien-être animal et prenne en compte l’élevage en plein air ? notamment pour le bœuf, le cochon, etc ?
    J’aimerais pouvoir consommer des viandes issues d’animaux qui n’ont pas été enfermés toute leur vie.
    Merci par avance !

    Répondre
    1. Leï

      Pour les œufs, il y a les chiffres devant le F qui indiquent le mode d’elevage des poules pondeuses. 0 = bio. Nourries de grains bio, élevées en plein air.
      1= élevées en plein air. 2 et 3 = élevées en batterie.
      Lorsque vous faites vos courses, ouvrez une boîte d’oeufs et vérifiez le code imprimé sur l’oeuf, et le chiffre avant le F…
      Pour la viande je n’ai pas de référence malheureusement mais ça serait bien de la connaître en effet 🙂

      Répondre
  182. Ehret

    Merci pour toutes ces informations. Je ne retrouve pas par contre le label ecocert qui d’apres mes informations serait plutôt fiable.

    Répondre
  183. Mary

    Un grand merci pour ce décryptage qui nous permet
    d’y voir plus clair ! Très très intéressant !

    Répondre
  184. ordi64

    Pourqoui les labels Ethiquable et Alter-Eco ne sont-ils pas dans les descriptions et vos avis ?

    Répondre
    1. Hélène

      bonjour ordi64,
      Ethiquable et Alter-Eco sont des marques

      Répondre
      1. ordi64

        Merci beaucoup pour votre réponse. Compris.

  185. Isabelle

    Merci pour ces informations très intéressantes, ben que je ne me sois jamais laissée guider par un label si ce n’est le label AB du bio, et donc je vais pister les produits labellisés Bio Cohérence, qui semble plus fiable que AB. Je fais partie de ceux qui « scanne » les codes bar sur les produits dans les supermarchés par contre ce n’est pas toujours facile, beaucoup de supermarchés n’ont pas de réseau accessible facilement surtout au fond du magasin! Il faut alors revenir vers l’Entrée avec le risque de déclencher l’alarme!
    Merci encore
    Isabelle

    Répondre
  186. Jean Luc

    Merci à vous. On sait maintenant à quoi s’en tenir .

    Répondre
  187. Jean Philippe

    Didactique et pédagogique, j’ai apprécié et vais être encore plus attentif même s’il est difficile de trouver les bonnes appellations, mais au moins je pourrai faire des choix en connaissance

    Répondre
  188. Domdom

    Merci pour ces informations très edifiantes

    Répondre
  189. Sébastien.L

    Merci pour ce récapitulatif.
    J’ai appris pas mal de choses !
    Merci encore à vous.

    Répondre
  190. jean hugues

    merci pour votre service !! je vais tenir compte de vos remarques

    Répondre
  191. Christian

    Très intéressant ce sujet sur les labels

    Répondre
  192. Jacques

    Au delà de la qualité de cet article … je souhaite ici remercier YUKA pour le service que vous nous rendez car les codes additifs ne permettent pas de savoir s’il s’agit d’un jus de citron ou d’un colorant issu de l’industrie pétrolière, toxique par contact, inhalation ou ingestion … (Couleur vert ou bleu pour la menthe par exemple). Votre initiative est non seulement salvatrice … mais représente un moyen de montrer aux « commerçants » que de plus en plus de consommateurs s’inquiètent des additifs nocifs « cachés », on voit de plus en plus de clients téléphone à la main scannant les produits qu’ils envisagent d’acheter. N’oublions pas qu’un produit qui ne se vend plus sera remplacé par un produit qui correspondra mieux à la demande du client … finalement … nous faisons les rayons qui nous sont proposés. Et enfin …. voir l’inquiétude chez les industriels de l’agroalimentaire face a cette nouvelle exigence de nombreux consommateurs va les obliger à revoir leurs compositions, leurs recettes … finalement … vous êtes plus efficace que la répression des fraudes ou l’état qui autorisent des produits « douteux » voire toxiques … Merci Julie !!!! Avec ma gratitude éternelle ;O)

    Répondre
    1. NELLY RONDEAU

      complètement d’accord avec ce commentaire. Merci.

      Répondre
    2. Hihn

      Bravo ! Tout est dit

      Répondre
    3. Véronique

      Merci Julie pour ce précieux partage d’information.
      Et merci à Jacques de partager ce très juste raisonnement

      Répondre
    4. Richer h

      Bien d’accord avec vous.

      Répondre
  193. Deodato

    Hello, très sympa l’article, il regroupe plusieurs analyses que j’avais déjà lues un peu éparpillées. Je suggère de le compléter par un tableau synthétique que l’on puisse soit consulter sur l’app, soit télécharger, pour l’avoir à disposition sur son smartphone en faisant ses courses !

    Répondre
  194. EricD

    Super ce récap !
    Il y aurait moyen d’incorporer ces infos dans le scan produit ?

    Répondre
  195. Kassou

    Bonjour,
    On nous empoisonne depuis des décennies avec notre consentement, oui je dis notre consentement parce que l’on n’à rien fait pour changer notre mode de vie et d’alimentation.Nous sommes tous coupables d’avoir accepté cela au détriment de notre santé et celle de nos enfants, nous portons la responsabilité des déforestations, des asséchement des rivières par notre appétit carnivores et complètement déséquilibrés.
    Les Labels ont fleuri ici et là, pousser un peu partout comme des champignons mais à qui se fiés ? Je suis désoler mais je n’ai plus aucune confiance en eux ( industriels et agriculteurs de mèche) donc j’ai décider de me nourrir autrement, vente direct , produits régionaux et traçables etc…mais je ne suis pas dupe, je sais bien que les sols agricoles est contaminé pour des décennies entières.
    A chacun d’entre nous de s’alimenter autrement et de vivre différemment, il en va de notre existence sur cette planète.
    Merci à vous

    Répondre
  196. Isabelle

    Merci pour ces informations car pas toujours facile de s’y retrouver dans cette « jungle de labels » !

    Répondre
  197. Monique Lory

    Houlala ! je n’ai pas encore tout lu, mais, quand j’aurai un peu de temps, je sens que je vais apprendre beaucoup de choses !

    Répondre
  198. Maude

    Super article synthétique et clair ! Merci !

    Répondre
  199. DUMENOIT

    Article très intéressant qui prouve bien que le marketing influence grandement nos modes de consommation de manière assez négative pour notre santé et pour la planète

    Répondre
  200. Michel

    Pour ma part, le label AOC ne veut plus rien dire depuis que le lait pasteurisé est autorisé dans le label AOC du camembert. Mieux vaut trouver un « Camembert de Normandie » et la mention « au lait cru » !

    Répondre
1 2 3