Les 10 clés d’une alimentation saine

L’alimentation est souvent considérée comme la première des médecines. Elle joue en effet un rôle fondamental sur notre santé ! Cet article présente 10 clés essentielles pour adopter des habitudes alimentaires simples à mettre en place afin d’optimiser sa santé et son bien-être.

1. Prenez un petit déjeuner salé !

Des céréales avec du lait ou bien des tartines pain blanc- beurre-confiture, le tout accompagné d’un grand verre de jus d’orange : voici ce que la plupart d’entre nous consommons au petit déjeuner. Mais c’est loin d’être le petit déjeuner idéal d’un point de vue nutritionnel. En effet, ce repas très sucré favorise la sécrétion d’insuline, ce qui est à éviter, en particulier le matin.

Il est conseillé de plutôt opter pour un petit-déjeuner salé. Consommer une source de protéines le matin permet de soutenir la production de dopamine, un neurotransmetteur qui va stimuler l’éveil et la motivation. Au-delà de favoriser la motivation et la vigilance, la consommation de protéines au petit déjeuner permet également de se sentir rassasié plus longtemps, et de réduire les fringales dans la matinée.

Les œufs sont l’option idéale car ils contiennent des protéines de très bonne qualité et sont riches en vitamines et en oligoéléments. Mais il existe aussi d’autres sources de protéines que vous pouvez varier :

Protéines animales : 30 g de fromage (de chèvre ou de brebis de préférence), yaourt (chèvre ou brebis), sardines, tranche de jambon de qualité (de façon occasionnelle)….

Protéines végétales : dessert végétal au soja riche en protéines, graines de chia, oléagineux (amandes, noix, noisettes, etc.).

2. Consommez au moins 2 à 3 fruits et 2 à 3 portions de légumes par jour

Une consommation de 800 g à 1 kg de fruits et légumes par jour est idéale, à savoir 2 à 3 portions de légumes (500g) et 2 à 3 fruits. Privilégiez midi et soir au moins un fruit ou légume cru et un second cuit.

En effet, les fruits et légumes frais sont très riches en fibres, qui jouent un rôle essentiel pour optimiser notre santé : elles contribuent à la satiété et jouent donc un rôle important sur la gestion du poids, elles aident à la régulation de notre glycémie, et facilitent également le transit intestinal ainsi que l’équilibre du microbiote.

Les fruits et légumes sont également très riches en vitamines, minéraux et antioxydants. Un apport optimal en antioxydants est particulièrement important pour la prévention du cancer, des maladies dégénératives, ou encore des maladies cardio-vasculaires.

Variez au maximum les fruits et légumes ainsi que les couleurs dans votre assiette afin de bénéficier de tous leurs bienfaits !

Attention : un jus de fruits n’est pas un fruit ! Le jus est dépourvu des fibres qui permettent de réguler la vitesse d’assimilation des sucres : son indice glycémique est donc bien plus élevé que celui d’un fruit entier.

3. Mangez du bon gras

La chasse au gras n’a aucun fondement scientifique ni biologique. En effet, les « bonnes graisses” sont responsables du bon développement de la vue, des membranes cérébrales et des connexions neuronales. Au-delà de leur apport pour notre cerveau, elles permettent aussi de réduire les risques cardio-vasculaires. Le bon gras est donc un allié essentiel de notre santé !

Mais toutes les graisses ne se valent pas ! Le problème, ce n’est pas que l’on mange trop de gras aujourd’hui, mais que l’on mange trop de mauvais gras.

Limitez ainsi votre consommation de graisses saturées et d’Oméga-6, que nous consommons en excès aujourd’hui. On retrouve ces graisses dans les produits d’origine animale (viande, beurre, fromage, etc.), dans certaines huiles végétales (tournesol, coco, palme, pépins de raisin) mais surtout dans de nombreux produits transformés (biscuits sucrés, chips, etc.).

En revanche, faites la part belle aux Oméga-3 ! On retrouve ces bonnes graisses dans les poissons gras (thon, saumon, maquereau, sardine, etc.), certaines huiles (colza, lin, noix) ou encore dans les graines (chia, lin, chanvre) et dans certains légumes en toute petite quantité (cresson, mâche, chou). Attention : limitez la consommation de thon ou saumon à 1 fois par semaine maximum car ils ont généralement une teneur importante en polluants divers et notamment en métaux lourds (mercure, PCB, dioxine…).

Privilégiez aussi les produits riches en Oméga-9. Les Oméga-9 sont très abondants dans l’huile d’olive, l’huile de noisette, l’avocat, les noisettes, les amandes. Au vu de l’impact environnemental des avocats, il est recommandé de les consommer uniquement de façon occasionnelle, et avec une provenance européenne.

4. Prenez le temps de mastiquer

La mastication est un geste qui peut paraître anodin et qui est souvent négligé. Pourtant, cette pratique joue un rôle essentiel pour notre santé.

Mieux assimiler les nutriments : une bonne mastication permet de mieux transformer les aliments en nutriments assimilables afin qu'ils parviennent jusqu'à nos cellules.

Manger moins et gérer son poids : la mastication va permettre la sécrétion de différentes hormones qui vont envoyer un signal de rassasiement au cerveau au fur et à mesure du repas.

Favoriser la digestion : lorsque l’on ne mastique pas assez, l’estomac doit accroître sa production de suc gastrique afin de décomposer les morceaux qui sont encore trop gros. Cette surproduction d’acide peut irriter les muqueuses digestives, et occasionner des reflux acides.

Protéger ses dents et ses gencives : mastiquer contribue à prévenir l’apparition de caries dentaires en favorisant la production de salive, qui nettoie la plaque dentaire et protège l’émail de l’acidité. La mastication sollicite aussi nos gencives, indispensables à une bonne implantation dentaire.

5. Faites le plein d’antioxydants

Les antioxydants sont des molécules extrêmement bénéfiques, qui sont indispensables pour protéger nos cellules. Ils nous aident ainsi à nous protéger de nombreuses maladies : vieillissement prématuré de la peau, cancers, maladies dégénératives, cataracte, arthrite ou encore maladies cardio-vasculaires.

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut trouver ces molécules miracles partout dans notre alimentation ! Consommer des fruits et légumes en bonne quantité suffit donc généralement à combler nos apports. Voici quelques aliments ayant un fort pouvoir antioxydant :

Baies et fruits rouges : myrtilles, mûres, baies de goji, baies d’açaï, framboises, fraises.

Autres fruits : pomme, prune, grenade, orange, kiwi, raisin, figue.

Légumes : artichaut, choux, brocoli, épinards, poivron.

Condiments : oignon, ail, échalote.

Épices : clou de girofle, origan, gingembre, curcuma, cannelle.

Herbes : thym, basilic, origan, persil, ciboulette, aneth, menthe, romarin, laurier.

Boissons chaudes : thé et café.

Cacao et chocolat : cacao pur en poudre, chocolat noir à 70% minimum.

Ces aliments sont à privilégier bio : les aliments issus de l’agriculture biologique ont une teneur en polyphénols (une catégorie d’antioxydants présents dans de nombreux végétaux) entre 20 et 70% plus élevée que ceux issus de l’agriculture conventionnelle.

6. Mangez en pleine conscience

La vie active amène nombre d’entre nous à avaler le petit-déjeuner à toute vitesse, ou encore à déjeuner devant son écran d’ordinateur pour optimiser son temps. Nous sommes ainsi complètement déconnectés de notre rapport à l’alimentation.

Ainsi, il est important de consacrer au moins 20 minutes à chaque repas. La pleine conscience consiste à considérer ce moment à part entière, et de porter de l’attention à ce que l’on mange.

Appliquer la pleine conscience à notre alimentation va avoir plusieurs impacts bénéfiques. Cela va tout d’abord permettre d’être à l’écoute des signaux de faim et de rassasiement et d’avoir des apports adaptés à nos besoins. On va ainsi réduire les quantités servies et avoir moins d’envies de grignotage.

Cela va également amener au développement d’une préférence pour des aliments plus sains : lorsque l’on mange de manière impulsive sous l’effet des émotions et sans être à l’écoute de son corps, on ne ressent plus le plaisir de manger, et on est facilement attiré par des aliments gras, sucrés et salés.

Enfin, la pleine conscience contribue aussi au bien-être mental. Elle permet d’observer ses ressentis sans y porter de jugement et d’être à l’écoute de soi. Ne penser qu’au moment présent pendant le repas permet aussi de reposer l’esprit et de réduire le stress et l’anxiété.

7. Limitez votre consommation de sel

Le sel est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, mais sa consommation en excès favorise le développement de certaines maladies. Aujourd’hui, on en consomme plus du double de nos réels besoins !

L’excès de sel favorise les risques d’hypertension artérielle. L’hypertension elle-même peut favoriser à terme certaines maladies cardiaques, voire les accidents vasculaires cérébraux. La consommation de sel augmente aussi le risque de cancer et d’ulcère de l’estomac.

Il existe des astuces simples pour réduire ses apports en sel :

  • Limitez les aliments riches en sel : plats préparés, chips, charcuteries, pizzas, sauces, fromages, etc.
  • Optez pour d’autres alternatives apportant du goût aux plats : ail, oignon, thym, ciboulette, basilic, citron, poivre, curry, paprika et toutes sortes d’épices.
  • Goûtez avant de saler
  • Ne salez pas l’eau de cuisson
  • Retirez la salière de la table

8. Dinez végétarien

Le soir, il est conseillé de faire un dîner végétarien, c’est-à-dire sans viande, ni poisson, ni œufs. Ce type de dîner va contribuer à optimiser notre sommeil.

Ainsi, pour le dîner, privilégiez les protéines végétales plutôt que les protéines animales. En effet, les protéines animales soutiennent la production de dopamine, un neurotransmetteur qui est à l’origine de l’éveil et de la motivation. Si c’est idéal le matin pour booster la forme, notre organisme a plutôt besoin le soir de produire de la sérotonine, un neurotransmetteur responsable de l’apaisement et de la régulation du sommeil.

Or cette sérotonine est synthétisée à partir du tryptophane, un acide aminé que l’on trouve dans les protéines d’origine végétale : légumineuses, soja, riz complet, graines de tournesol, chocolat… La présence de glucides dans les légumineuses et les produits céréaliers permet également d’optimiser la fabrication de sérotonine.

Certains aliments permettent de favoriser la production de sérotonine et ainsi d’optimiser la qualité du sommeil :

Les noix et les amandes : en plus d’apporter du tryptophane, elles apportent du magnésium, dont les carences peuvent être à l’origine de troubles du sommeil.

Les glucides (céréales complètes et fruits) : grâce à la sécrétion d’insuline, les acides aminés vont être déviés vers le cerveau plutôt que vers les muscles. Ils vont ainsi laisser la place au tryptophane dans le cerveau et le rendre davantage disponible pour la synthèse de sérotonine.

Par ailleurs, les protéines animales comme les graisses cuites sollicitent fortement la digestion : elles sont composées de molécules pouvant demander un temps long de digestion.

9. Favorisez les cuissons à basse température

Les cuissons trop fortes dégradent la qualité nutritionnelle des aliments : elles contribuent à la destruction de certaines vitamines et minéraux. Certaines vitamines sont en effet très sensibles à la chaleur et peuvent perdre aisément 50% de leur teneur initiale avec la cuisson. Plus la cuisson est longue et la température élevée, plus la teneur nutritive de l’aliment s’appauvrit.

Par ailleurs, le brunissement des aliments lors de la cuisson s’accompagne de la production de corps de Maillard, des composés qui, en excès, peuvent favoriser le risque de développer certains cancers.

Privilégiez les cuissons à basse température, c’est-à-dire inférieure à 100°C. L’option la plus intéressante est la cuisson à la vapeur douce réalisée dans un cuit vapeur.

10. Mangez brut et évitez les aliments transformés

Un aliment brut est un produit qui est vendu dans sa forme originale et qui n’a pas subi de
transformation : fruits et légumes, légumineuses, œufs, poisson, etc. A l’inverse, les produits
transformés sont des produits qui ont subi des transformations pour être commercialisés, et que l’on ne peut pas trouver sous cette forme dans la nature : plats préparés, jus de fruits et sodas, biscuits, etc.

Les aliments ultra-transformés ont des effets problématiques sur la santé : ils ont souvent une faible teneur en nutriment et une charge glycémique élevée. Par ailleurs, ils contiennent généralement peu de fibres et ont souvent une texture trop molle ne permettant pas un effet rassasiant.

Enfin, la consommation d’aliments transformés déséquilibre le microbiote. Le microbiote intestinal est ainsi moins riche en bonnes bactéries, essentielles au bon fonctionnement de notre organisme car elles luttent contre les agents pathogènes (parasites et bactéries par exemple) et assurent des fonctions essentielles à la prévention contre les maladies de civilisation.

Voici quelques conseils pour éviter les aliments transformés :

Privilégiez les listes d’ingrédients courtes, ne comportant pas plus de 4 ou 5 ingrédients.

Évitez les produits dont la liste d’ingrédients comporte des éléments avec des noms compliqués (sirop de glucose-fructose, protéines hydrolysées, amidon modifié, etc.).

Choisissez des produits sans additifs problématiques. Vous pouvez bien sûr vous aider de Yuka pour cela !

Consommez au maximum des produits bruts, non transformés, que vous préparez et cuisinez vous- même.

👉 Pour aller plus loin, découvrez le livre d’Anthony Du bon sens dans notre assiette

Sources

  • Hu FB, Stampfer MJ, Rimm EB et al. A prospective study of egg consumption and risk of cardiovascular disease in men and women. JAMA. 1999;281:1387-1394.
  • Vorster HH, Benade AJ, Barnard HC et al. Egg intake does not change plasma lipoprotein and coagulation profiles. Am J Clin Nutr. 1992;55:400-410.
  • Katz DL, Evans MA, Nawaz H et al. Egg consumption and endothelial function: a randomized controlled crossover trial. Int J Cardiol. 2005;99:65-70.
  • Howell WH, McNamara DJ et al. Plasma lipid and lipoprotein responses to dietary fat and cholesterol: a meta-analysis. Am J Clin Nutr. 1997;65:1747-1764.
  • Krauss RM, Eckel RH, Howard B et al. AHA Dietary Guidelines: revision 2000: A statement for healthcare professionals from the Nutrition Committee of the American Heart Association. Stroke. 2000;31:2751-2766.
  • Swanson D, Block R, Mousa SA. Omega-3 fatty acids EPA and DHA: health benefits throughout life. Adv Nutr. 2012 Jan;3(1):1-7. doi: 10.3945/an.111.000893. Epub 2012 Jan 5. Review.
  • Nichols PD, McManus A, Krail K, Sinclair AJ, Miller M. Recent advances in omega-3: Health Benefits, Sources, Products and Bioavailability. Nutrients. 2014;6(9):3727–3733. Published 2014 Sep 16.
  • Étude individuelle nationale des consommations alimentaires 3 (INCA 3) – Avis de l’Anses – Rapport d’expertise collective.
  • Delgado GE, Krämer BK, Lorkowski S, März W, von Schacky C, Kleber ME. Individual omega-9 monounsaturated fatty acids and mortality-The Ludwigshafen Risk and Cardiovascular Health Study. J Clin Lipidol. 2017 Jan – Feb;11(1):126-135.e5
  • Flood-Obbagy, J. E.; Rolls, B. J. The Effect of Fruit in Different Forms on Energy Intake and Satiety at a Meal. Appetite 2009, 52 (2), 416–422.
  • Dagfinn Aune, Edward Giovannucci, Paolo Boffetta, Lars T. Fadnes, NaNa Keum, Teresa Norat, Darren C. Greenwood, Elio Riboli, Lars J. Vatten, Serena Tonstad. Fruit and vegetable intake and the risk of cardiovascular disease, total cancer and all-cause mortality–a systematic review and dose-response meta-analysis of prospective studies. International Journal of Epidemiology, 2017; DOI: 10.1093/ije/dyw319
  • Tavoularis G., Hébel P., «Fruits et légumes : les Français suivent de moins en moins la recommandation», in: Consommations et modes de vies, CREDOC, n°292, ISSN 0295-9976, Juillet 2017
  • Etude NutriNet-Sante : https://info.etude-nutrinet-sante.fr/protectednew/pdf/DOSSIER_PRESSE_Nutrinet-Sante_22_11_12.pdf
  • Feder D, Fonseca FLA. Chapter 2 – The Mechanism of Fiber Effects on Insulin Resistance. In: Samaan RA, ed. Dietary Fiber for the Prevention of Cardiovascular Disease. Academic Press; 2017:23-33.
  • Patel S. Anti-Obesity and Anti-Diabetes Foods: High Fibre Diets. In: Melton L, Shahidi F, Varelis P, eds. Encyclopedia of Food Chemistry. Oxford: Academic Press; 2019:248-252.
  • De Vadder F, Kovatcheva-Datchary P, Goncalves D, Vinera J, Zitoun C, Duchampt A, Bäckhed F, Mithieux G. Microbiota-generated metabolites promote metabolic benefits via gut-brain neural circuits. Cell. 2014 Jan 16;156(1-2):84-96.
  • Threapleton DE, Greenwood DC, Evans CE, Cleghorn CL, Nykjaer C, Woodhead C, Cade JE, Gale CP, Burley VJ. Dietary fibre intake and risk of cardiovascular disease: systematic review and meta-analysis. BMJ. 2013 Dec 19;347:f6879.
  • Imai S, Fukui M, Kajiyama S. Effect of eating vegetables before carbohydrates on glucose excursions in patients with type 2 diabetes. J Clin Biochem Nutr. 2014 Jan;54(1):7-11.
  • BROWNLEE, Iain A., CHATER, Peter I., PEARSON, Jeff P., et al. Dietary fibre and weight loss: Where are we now?. Food Hydrocolloids, 2017, vol. 68, p. 186-191.
  • Chandalia M, Garg A, Lutjohann D, von Bergmann K, Grundy SM, Brinkley LJ.
  • Beneficial effects of high dietary fiber intake in patients with type 2 diabetes mellitus. N Engl J Med. 2000 May 11;342(19):1392-8.
  • Kim Y, Je Y. Dietary fibre intake and mortality from cardiovascular disease and all cancers: A meta-analysis of prospective cohort studies. Arch Cardiovasc Dis. 2016 Jan;109(1):39-54.
  • Siri-Tarino, P. W., Sun, Q., Hu, F. B., & Krauss, R. M. (2010). Saturated fat, carbohydrate, and cardiovascular disease. The American journal of clinical nutrition, 91(3), 502-509.
  • DiNicolantonio JJ, Lucan SC, O’Keefe JH. The Evidence for Saturated Fat and for Sugar Related to Coronary Heart Disease. Prog Cardiovasc Dis. 2016 Mar-Apr;58(5):464-72. doi: 10.1016/j.pcad.2015.11.006. Epub 2015 Nov 14. Review.
  • Patterson E, Wall R, Fitzgerald GF, Ross RP, Stanton C. Health implications of high dietary omega-6 polyunsaturated Fatty acids. J Nutr Metab. 2012;2012:539426.
  • Innes JK, Calder PC. Omega-6 fatty acids and inflammation. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. 2018 May;132:41-48. doi: 10.1016/j.plefa.2018.03.004. Epub 2018 Mar 22. Review.
  • Simopoulos AP. The importance of the ratio of omega-6/omega-3 essential fatty acids. Biomed Pharmacother. 2002 Oct;56(8):365-79. Review. PubMed PMID: 12442909.
  • Simopoulos AP. An Increase in the Omega-6/Omega-3 Fatty Acid Ratio Increases the Risk for Obesity. Nutrients. 2016;8(3):128. Published 2016 Mar 2.
  • DiNicolantonio JJ, O’Keefe JH. Importance of maintaining a low omega-6/omega-3 ratio for reducing inflammation. Open Heart. 2018;5(2):e000946. Published 2018 Nov 26.
  • de Lorgeril M, Salen P. New insights into the health effects of dietary saturated and omega-6 and omega-3 polyunsaturated fatty acids. BMC Med. 2012;10:50. Published 2012 May 21.
  • Bernard, Carole & Vanduffel, Steven & Ye, Jiang, 2019. « Optimal strategies under Omega ratio, » European Journal of Operational Research, Elsevier, vol. 275(2), pages 755-767.
  • Dhaka V, Gulia N, Ahlawat KS, Khatkar BS. Trans fats-sources, health risks and alternative approach – A review. J Food Sci Technol. 2011;48(5):534–541.
  • Iqbal MP. Trans fatty acids – A risk factor for cardiovascular disease. Pak J Med Sci. 2014;30(1):194–197.
  • Mozaffarian D, Aro A, Willett WC. Health effects of trans-fatty acids: experimental and observational evidence. Eur J Clin Nutr. 2009 May;63 Suppl 2:S5-21.
  • Shah B, Thadani U. Trans fatty acids linked to myocardial infarction and stroke: What is the evidence? Trends Cardiovasc Med. 2019 Jul;29(5):306-310. doi: 10.1016/j.tcm.2018.09.011. Epub 2018 Sep 19. Review. PubMed PMID: 31130187.
  • Okubo H, Murakami K, Masayasu S, Sasaki S. The Relationship of Eating Rate and Degree of Chewing to Body Weight Status among Preschool Children in Japan: A Nationwide Cross-Sectional Study. Nutrients. 2018;11(1):64. Published 2018 Dec 29.
  • Zhu Y, Hollis JH. Relationship between chewing behavior and body weight status in fully dentate healthy adults. Int J Food Sci Nutr. 2015 Mar;66(2):135-9.
  • Ashiga H, Takei E, Magara J, et al. Effect of attention on chewing and swallowing behaviors in healthy humans. Sci Rep. 2019;9(1):6013. Published 2019 Apr 12.
  • N’gom PI, Woda A. Influence of impaired mastication on nutrition. J Prosthet Dent. 2002;87(6):667-673.
  • Mann T, Heuberger R, Wong H. The association between chewing and swallowing difficulties and nutritional status in older adults. Aust Dent J. 2013;58(2):200-206.
  • Furuta M, Yamashita Y. Oral Health and Swallowing Problems. Curr Phys Med Rehabil Rep. 2013;1(4):216-222. Published 2013 Sep 15.
  • Furuta M, Komiya-Nonaka M, Akifusa S, Shimazaki Y, Adachi M, Kinoshita T, Kikutani T, Yamashita Y. Interrelationship of oral health status, swallowing function, nutritional status, and cognitive ability with activities of daily living in Japanese elderly people receiving home care services due to physical disabilities. Community Dent Oral Epidemiol. 2013 Apr;41(2):173-81.
  • Miquel-Kergoat S, Azais-Braesco V, Burton-Freeman B, Hetherington MM. Effects of chewing on appetite, food intake and gut hormones: A systematic review and meta-analysis. Physiol Behav. 2015 Nov 1;151:88-96.
  • Crinnion WJ. Organic foods contain higher levels of certain nutrients, lower levels of pesticides, and may provide health benefits for the consumer. Altern Med Rev. 2010 Apr;15(1):4-12. Review.
  • Barański M, Srednicka-Tober D, Volakakis N, Seal C, Sanderson R, Stewart GB, Benbrook C, Biavati B, Markellou E, Giotis C, Gromadzka-Ostrowska J, Rembiałkowska E, Skwarło-Sońta K, Tahvonen R, Janovská D, Niggli U, Nicot P, Leifert C. Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide residues in organically grown crops: a systematic literature review and meta-analyses. Br J Nutr. 2014 Sep 14;112(5):794-811.
  • https://presse.inserm.fr/moins-de-cancers-chez-les-consommateurs-daliments-bio/32820/
  • Morillo Sarto H, Barcelo-Soler A, Herrera-Mercadal P, et al. Efficacy of a mindful-eating programme to reduce emotional eating in patients suffering from overweight or obesity in primary care settings: a cluster-randomised trial protocol. BMJ Open. 2019;9(11):e031327. Published 2019 Nov 21.
  • Mantzios M. Editorial: Mindfulness and Eating Behavior. Front Psychol. 2018;9:1986. Published 2018 Oct 12.
  • O’Reilly GA, Cook L, Spruijt-Metz D, Black DS. Mindfulness-based interventions for obesity-related eating behaviours: a literature review. Obes Rev. 2014;15(6):453-461.
  • Warren JM, Smith N, Ashwell M. A structured literature review on the role of mindfulness, mindful eating and intuitive eating in changing eating behaviours: effectiveness and associated potential mechanisms. Nutr Res Rev. 2017;30(2):272-283.
  • Godfrey KM, Gallo LC, Afari N. Mindfulness-based interventions for binge eating: a systematic review and meta-analysis. J Behav Med. 2015;38(2):348-362.
  • Friedman M. Analysis, Nutrition, and Health Benefits of Tryptophan. Int J Tryptophan Res. 2018;11:1178646918802282. Published 2018 Sep 26.
  • Jenkins TA, Nguyen JC, Polglaze KE, Bertrand PP. Influence of Tryptophan and Serotonin on Mood and Cognition with a Possible Role of the Gut-Brain Axis. Nutrients. 2016;8(1):56. Published 2016 Jan 20.
  • Troynikov O, Watson CG, Nawaz N. Sleep environments and sleep physiology: A review. J Therm Biol. 2018 Dec;78:192-203.
  • Tavoularis G., Hébel P., «Fruits et légumes : les Français suivent de moins en moins la recommandation», in: Consommations et modes de vies, CREDOC, n°292, ISSN 0295-9976, Juillet 2017
  • Aune et al, Dietary fibre, whole grains, and risk of colorectal cancer: systematic review and dose-response meta-analysis of prospective studies. BMJ 2011.
  • Ötles et Ozgoz. 2014. « Health effects of dietary fiber ». Acta Sci Pol, Tech Aliment 191-202.
  • Y. Zhu, W. Ling, H. Guo, F. Song, Q. Ye, T. Zou, D. Li, Y. Zhang, G. Li, Y. Xiao, F. Liu, Z. Li, Z. Shi, Y. Yang. Anti-inflammatory effect of purified dietary anthocyanin in adults with hypercholesterolemia: A randomized controlled trial. Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases, Available online 17 August 2012, ISSN 0939-4753, 10.1016/j.numecd.2012.06.005.
  • Lee S, Choi Y, Jeong HS, Lee J, Sung J. Effect of different cooking methods on the content of vitamins and true retention in selected vegetables. Food Sci Biotechnol. 2017;27(2):333-342. Published 2017 Dec 12.
  • Jiménez-Monreal AM, García-Diz L, Martínez-Tomé M, Mariscal M, Murcia MA. Influence of cooking methods on antioxidant activity of vegetables. J Food Sci. 2009;74(3):H97-H103.
  • Yuan GF, Sun B, Yuan J, Wang QM. Effects of different cooking methods on health-promoting compounds of broccoli. J Zhejiang Univ Sci B. 2009;10(8):580-588.
  • Bastías JM, Balladares P, Acuña S, Quevedo R, Muñoz O. Determining the effect of different cooking methods on the nutritional composition of salmon (Salmo salar) and chilean jack mackerel (Trachurus murphyi) fillets. PLoS One. 2017;12(7):e0180993. Published 2017 Jul 7.
  • Andlauer W, Stumpf C, Hubert M, Rings A, Fürst P. Influence of cooking process on phenolic marker compounds of vegetables. Int J Vitam Nutr Res. 2003;73(2):152-159.
  • Ferracane R, Pellegrini N, Visconti A, et al. Effects of different cooking methods on antioxidant profile, antioxidant capacity, and physical characteristics of artichoke. J Agric Food Chem. 2008;56(18):8601-8608.
  • Carcinogens in Tobacco Smoke: Benzo[a] pyrene from Canadian Cigarettes and Cigarette Tobacco, M.J.Kaisennan, W. S.Rickert, American Journal of Public Health, 1992
  • Analysis of 200 food items for benzo[a] pyrene and estimation of its intake in an epidemiologic study, N.Kazerounia et al, Food and Chemical Toxicology 39, 2000
  • EFSA – https://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/pub/4104
  • INFOSAN – https://www.who.int/foodsafety/fs_management/No_02_Acrylamide_Mar05_fr_rev1.pdf
  • Anses – L’acrylamide dans les aliments : https://www.anses.fr/fr/content/l%E2%80%99acrylamide-dans-les-aliments
  • Parada H Jr, Steck SE, Bradshaw PT, et al. Grilled, Barbecued, and Smoked Meat Intake and Survival Following Breast Cancer. J Natl Cancer Inst. 2017;109(6):djw299. Published 2017 Jan 5.
  • Uribarri J, Woodruff S, Goodman S, et al. Advanced glycation end products in foods and a practical guide to their reduction in the diet. J Am Diet Assoc. 2010;110(6):911-16.e12.
  • Tamanna N, Mahmood N. Food Processing and Maillard Reaction Products: Effect on Human Health and Nutrition. Int J Food Sci. 2015;2015:526762.
  • Trevisan AJ, de Almeida Lima D, Sampaio GR, Soares RA, Markowicz Bastos DH. Influence of home cooking conditions on Maillard reaction products in beef. Food Chem.
  • Virk-Baker MK, Nagy TR, Barnes S, Groopman J. Dietary acrylamide and human cancer: a systematic review of literature. Nutr Cancer. 2014;66(5):774-790.
  • Brownlee M. Advanced protein glycosylation in diabetes and aging. Annu Rev Med. 1995;46:223-234.
  • Anne Moorhead, S.; Welch, R. W.; Barbara, M.; Livingstone, E.; McCourt, M.; Burns, A. A.; Dunne, A. The Effects of the Fibre Content and Physical Structure of Carrots on Satiety and Subsequent Intakes When Eaten as Part of a Mixed Meal. Br. J. Nutr. 2006, 96 (3), 587–595.
  • Haber, G. B.; Heaton, K. W.; Murphy, D.; Burroughs, L. F. Depletion and Disruption of Dietary Fibre. Effects on Satiety, Plasma-Glucose, and Serum-Insulin. Lancet 1977, 2 (8040), 679–682.
  • Flood-Obbagy, J. E.; Rolls, B. J. The Effect of Fruit in Different Forms on Energy Intake and Satiety at a Meal. Appetite 2009, 52 (2), 416–422.
  • Gustafsson, K.; Asp, N. G.; Hagander, B.; Nyman, M.; Schweizer, T. Influence of Processing and Cooking of Carrots in Mixed Meals on Satiety, Glucose and Hormonal Response. Int J Food Sci Nutr 1995, 46 (1), 3–12.
  • Lioger, D.; Fardet, A.; Foassert, P.; Davicco, M.-J.; Mardon, J.; Gaillard-Martinie, B.; Remesy, C. Influence of Sourdough Prefermentation, of Steam Cooking Suppression and of Decreased Sucrose Content during Wheat Flakes Processing on the Plasma Glucose and Insulin Responses and Satiety of Healthy Subjects. J Am Coll Nutr 2009, 28 (1), 30–36.
  • Burton, P.; Lightowler, H. J. Influence of Bread Volume on Glycaemic Response and Satiety. Br. J. Nutr. 2006, 96 (5), 877–882.
  • Bligh, H. F. J.; Godsland, I. F.; Frost, G.; Hunter, K. J.; Murray, P.; MacAulay, K.; Hyliands, D.; Talbot, D. C. S.; Casey, J.; Mulder, T. P. J.; et al. Plant-Rich Mixed Meals Based on Palaeolithic Diet Principles Have a Dramatic Impact on Incretin, Peptide YY and Satiety Response, but Show Little Effect on Glucose and Insulin Homeostasis: An Acute-Effects Randomised Study. Br. J. Nutr. 2015, 113 (4), 574–584.
  • Bleiweiss-Sande, R.; Chui, K.; Evans, E. W.; Goldberg, J.; Amin, S.; Sacheck, J. Robustness of Food Processing Classification Systems. Nutrients 2019, 11 (6).
  • Fardet, A.; Rock, E. Perspective: Reductionist Nutrition Research Has Meaning Only within the Framework of Holistic and Ethical Thinking. Adv Nutr 2018, 9 (6), 655–670.
  • Louzada, M. L. da C.; Ricardo, C. Z.; Steele, E. M.; Levy, R. B.; Cannon, G.; Monteiro, C. A. The Share of Ultra-Processed Foods Determines the Overall Nutritional Quality of Diets in Brazil. Public Health Nutr 2018, 21 (1), 94–102.
  • Moubarac JC, Batal M, Louzada ML, Martinez Steele E, Monteiro CA. Consumption of ultra-processed foods predicts diet quality in Canada. Appetite. 2017;108:512-520.
  • Rauber, F.; Louzada, M. L. da C.; Steele, E. M.; Millett, C.; Monteiro, C. A.; Levy, R. B. Ultra-Processed Food Consumption and Chronic Non-Communicable Diseases-Related Dietary Nutrient Profile in the UK (2008–2014). Nutrients 2018, 10 (5).
  • Machado, P. P.; Steele, E. M.; Levy, R. B.; Sui, Z.; Rangan, A.; Woods, J.; Gill, T.; Scrinis, G.; Monteiro, C. A. Ultra-Processed Foods and Recommended Intake Levels of Nutrients Linked to Non-Communicable Diseases in Australia: Evidence from a Nationally Representative Cross-Sectional Study. BMJ Open 2019, 9 (8), e029544.
  • Martínez Steele E, Popkin BM, Swinburn B, Monteiro CA. The share of ultra-processed foods and the overall nutritional quality of diets in the US: evidence from a nationally representative cross-sectional study. Popul Health Metr. 2017;15(1):6. Published 2017 Feb 14.
  • Fardet, A. Characterization of the Degree of Food Processing in Relation With Its Health Potential and Effects. Adv. Food Nutr. Res. 2018, 85, 79–129.
  • Costa, C. S.; Del-Ponte, B.; Assunção, M. C. F.; Santos, I. S. Consumption of Ultra-Processed Foods and Body Fat during Childhood and Adolescence: A Systematic Review. Public Health Nutr 2018, 21 (1), 148–159.
  • Srour B, Fezeu LK, Kesse-Guyot E, et al. Ultra-processed food intake and risk of cardiovascular disease: prospective cohort study (NutriNet-Santé). BMJ. 2019;365:l1451. Published 2019 May 29.
  • Costa, C. S.; Del-Ponte, B.; Assunção, M. C. F.; Santos, I. S. Consumption of Ultra-Processed Foods and Body Fat during Childhood and Adolescence: A Systematic Review. Public Health Nutr 2018, 21 (1), 148–159.
  • Hall KD, Ayuketah A, Brychta R, et al. Ultra-Processed Diets Cause Excess Calorie Intake and Weight Gain: An Inpatient Randomized Controlled Trial of Ad Libitum Food Intake [published correction appears in Cell Metab. 2019 Jul 2;30(1):226]. Cell Metab. 2019;30(1):67-77.e3.
  • Vandevijvere, S.; Jaacks, L. M.; Monteiro, C. A.; Moubarac, J.-C.; Girling-Butcher, M.; Lee, A. C.; Pan, A.; Bentham, J.; Swinburn, B. Global Trends in Ultraprocessed Food and Drink Product Sales and Their Association with Adult Body Mass Index Trajectories. Obes Rev 2019, 20 Suppl 2, 10–19.
  • Nardocci, M.; Leclerc, B.-S.; Louzada, M.-L.; Monteiro, C. A.; Batal, M.; Moubarac, J.-C. Consumption of Ultra-Processed Foods and Obesity in Canada. Can J Public Health 2019, 110 (1), 4–14
  • Chambers, Lucy. (2016). Food texture and the satiety cascade. Nutrition Bulletin. 41. 277-282. 10.1111/nbu.12221.
  • Tremblay, A.; Bellisle, F. Nutrients, Satiety, and Control of Energy Intake. Appl Physiol Nutr Metab 2015, 40 (10), 971–979.
  • Fardet, A. Minimally Processed Foods Are More Satiating and Less Hyperglycemic than Ultra-Processed Foods: A Preliminary Study with 98 Ready-to-Eat Foods. Food Funct 2016, 7 (5), 2338–2346.
  • Fiolet, T.; Srour, B.; Sellem, L.; Kesse-Guyot, E.; Allès, B.; Méjean, C.; Deschasaux, M.; Fassier, P.; Latino-Martel, P.; Beslay, M.; et al. Consumption of Ultra-Processed Foods and Cancer Risk: Results from NutriNet-Santé Prospective Cohort. BMJ 2018, 360.
  • Zinöcker, M. K.; Lindseth, I. A. The Western Diet–Microbiome-Host Interaction and Its Role in Metabolic Disease. Nutrients 2018, 10 (3).

Co-Auteur

Anthony Berthou

Nutritionniste, spécialiste des enjeux systémiques de l'alimentation, enseignant auprès des professionnels de santé.

Découvrez notre livre :
« Le guide de l'alimentation saine »

Ce livre concentre de façon pédagogique et accessible tous les fondamentaux pour se tourner vers une alimentation saine.

  • L'assiette idéale des 4 repas quotidiens
  • De nombreux conseils pour bien choisir ses aliments
  • 36 recettes saines et gourmandes

Commander • 24.90€

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

742 commentaires

  1. Chantal

    Intéressant mais envoyez le moi contre-remboursement svp ou en paiement confiance mon chèque sera posté illico à réception

    Répondre
  2. Hani

    Merci infiniment pour cet article….

    Répondre
  3. Evelyne

    Super article, et bravo Yuka.

    Répondre
  4. Sylvir

    Merci pour cet article riche en informations.

    Répondre
  5. Joelle

    Très bon article.merci

    Répondre
  6. Isabelle

    Livre facile à lire ,très bon conseil

    Répondre
  7. Regins

    Bonjour.
    Intéressant et complet

    Répondre
  8. Jeannette

    Vous ne parlez pas des féculents qui nous sont conseillés au repas de midi(riz, quinoa,pommes de terre, pâtes…) quelle quantité peut on consommer. Les dits féculents sont ils déconseillés au repas du soir? Merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Zaza

      Bonjour Jeannette,
      Les féculents sont les glucides. Yuka en parle amplement. Il est préférable de choisir des féculents les plus riches en fibres et les moins transformés. Par exemple c’est mieux du riz complet que des nouilles blanches. La quantité : 1/4 de notre assiette le midi. C’est indiqué dans le livre avec de belles images.
      Ne pas oublier le grand intérêt des légumineuses : des féculents pas chers et riches en fibres 😋

      Répondre
  9. Julien

    Article très instructif.
    Merci Yuka

    1
    Répondre
  10. Noelle

    J’aimerais savoir en grande surface qu’elle pains de mie acheter ?
    Cordialement

    Répondre
    1. Zaza

      Aucun pain de mie à mon avis ne sera suffisamment riche en fibres.
      Je suppute que les industriels nomme « pain complet » du pain légèrement teinté de son pour faire genre complet.
      Pour moi il vaut mieux prendre du pain intégral au levain et le faire trancher.
      Choisir aussi en fonction des indications de teneur en fibres sur l’étiquette. Et aussi parfois ( en magasin bio) est indiqué le taux de blutage de la farine : T65, T110… Plus le taux est élevé et mieux c’est car plus riche en fibres et moins transformé. Ce taux n’est généralement pas indiqué pour le pain de mie industriel tranché en sachet…..

      Répondre
  11. Line

    Miam-Miam….
    Lmerci infiniment à toute l’équipe de Yuka !

    Répondre
  12. Lydie

    Merci de nous avoir sensibiliser. Meilleures conseils

    Répondre
  13. JLouis

    Très bons conseils pour une meilleure santé !

    1
    Répondre
  14. Christine

    Merci d’exister !

    Répondre
  15. Sylvie

    Article intéressant. De très bon conseils.

    Répondre
  16. Béatrice

    Merci pour toutes ces informations

    Répondre
  17. Claudine

    Article très intéressant qui m’a beaucoup appris
    Merci pour cet article

    2
    Répondre
  18. Yves

    Tout ce que vous dites est très intéressant. Je vous ai déjà acheté quelques documents intéressants. Je regrette seulement que vous ne disiez rien concernant les champignons des plaines et des forêts. Ce serait super d’avoir des photos de champignons ainsi que leur intérêt nutritif. Dans tous les cas je rends hommage à tout le travail que vous faites et dont nous bénéficiions quotidiennement. Je vous adresse mes meilleures salutations.

    2
    Répondre
    1. Jean-Pierre

      A propos des champignons, très bonne idée. Je pense que l’équipe Yuka aura à coeur de répondre positivement à cette demande afin que nous puissions toutes et tous mourir en bonne santé !

      1
      Répondre
  19. Line

    Très bon conseil, merci Yuka !

    Répondre
  20. gisèle

    Merci pour vos precieux conseils et le travail que vous effectuez pour que l’on puisse mieux s’alimenter

    2
    Répondre
  21. Colette

    Merci pour tous vos conseils !

    3
    Répondre
  22. Catherine

    Ce livre est magnifique : des conseils pleins de bon sens, présentés simplement, et accompagnés d’illustrations colorées.
    Les articles présentés dans cet envoi : les muesli & granola, classés et notés ; les 10 clés d’une alimentation saine … ainsi que la sympathique présentation de l’équipe de YUKA, contribuent à la confiance qu’on ne peut que lui accorder pour nous guider dans nos choix alimentaires et cosmétiques, en vue de gagner et de conserver une bonne santé. Merci à toute l’équipe de YUKA.

    3
    Répondre
  23. Mylene

    Encore merci

    2
    Répondre
  24. Henia

    Un article qui remet « les pendules à l’heure » après le fêtes, et qui incite à retrouver les bons réflexes alimentaires.
    Bravo.

    2
    Répondre
  25. Catherine

    Voilà un article suffisamment clair et détaillé pour nous inciter à corriger quelques mauvaises habitudes alimentaires. Merci !

    3
    Répondre
    1. Violette

      Merci pour vos bons conseils..très intéressant
      de vous lire ,
      Bonne continuation à toute l’équipe

      3
      Répondre
      1. Jean-Philippe

        Bonjour,
        Tous mes encouragements à l’équipe Yuka, vous faites un travail merveilleux qui aide les gens à s’alimenter correctement, d’utilité publique.Bravo !

  26. Mireille

    Merci pour cet exposé. Le bien manger signifie une bonne santé . Très clair.

    1
    Répondre
  27. Myriam

    Je suis toujours ravie de vous lire,vos précieux conseils sont mis en pratique chez nous et cela fonctionne .
    Je suis tentée d’acquérir votre livre de cuisine 😊

    1
    Répondre
  28. Valérie

    Difficile de se passer de protéines animales le soir et de féculents quand on est actif ! Apport calorique n’y est pas

    1
    Répondre
  29. Béatrice

    Il est toujours très intéressant de vous lire et de remettre à jour mes connaissances.
    Merci pour ces articles de qualité.

    2
    Répondre
  30. Nadège

    Très bon article : claire et explicite
    Merci Yuka

    1
    Répondre
  31. Rose

    Article très intéressant
    Merci infiniment
    C’est clair et complet

    1
    Répondre
  32. Soraya

    Toujours de bons conseils précieux.continuez à nous informer.merci.

    1
    Répondre
  33. Laure

    Un merci chaleureux pour l’excellence de vos articles! Bravo, c’est d’une grande utilité . Bien cordialement! Laure

    1
    Répondre
  34. Sylvie

    Merci pour vos bons conseils..
    Bonne continuation à toute l’équipe 🍀🍀

    1
    Répondre
  35. Chris

    Merci beaucoup à vous, toute l’équipe de Yuka, vos informations sont toujours précieuses. Longue vie à Yuga et sa communauté 😉

    4
    Répondre
  36. Martine

    Petite info très instructive sur les aliments et les produits cosmétiques
    Continuer à nous informer je suis preneuse

    1
    Répondre
  37. Danymichel

    Difficile de se passer de sucre au petit déjeuner, à l idee d ingurgitér un œuf ou une tranche de jambon me semble pire que l huile de foie de morue .beurk….

    1
    Répondre
  38. Colette

    Conseils judicieux pour notre santé… Personellement le matin je prends du salé…oeufs, truite fumée, pain varié complet, épeautre, céréales
    etc .. Nous devons apporter une grande vigilance à notre alimentation.
    Merci pour vos conseils qui sont super…
    Je regarde votre livre et me laisserai tenter en achat. Merci

    3
    Répondre
  39. Françoise

    Merci pour ces rappels dont vos judicieux conseils.

    1
    Répondre
  40. Jean-Claude

    Merci pour vos conseils. Certains sont de précieux rappels et d’autres points comme les n°6 et 8 sont nouveaux.

    1
    Répondre
  41. Patrick

    Très interessant, complet et néanmoins simple à mettre en pratique. Bon appetit et bonne santé !

    1
    Répondre
  42. Micheline

    Merci beaucoup pour tous ces bons conseils vraiment précieux.
    D’ailleurs je me sers toujours de Yuka pour faire mes courses car c’est vraiment génial et ça permet de ne pas acheter des produits mauvais pour la santé.

    3
    Répondre
    1. francine

      Oui tout à fait je confirme pour ma part je fais de même merciiiii Yuka.

      1
      Répondre
  43. Martine

    Merci pour votre travail. C’est un article très complet qui m’a beaucoup intéressée.

    3
    Répondre
  44. NADIA

    Article très intéressant. Merci.

    1
    Répondre
  45. Sylvie

    Merci pour ces informations intéressantes et pour vos précieux conseils afin de préserver notre santé.

    1
    Répondre
  46. Emmanuelle

    Merci, très pédagogique et très intéressant !

    2
    Répondre
  47. Colette

    Un grand merci a toute l’équipe ,article très intéressant .

    1
    Répondre
  48. Fabienne

    Très intéressant. Merci beaucoup.

    1
    Répondre
  49. Véronique

    Oh merci beaucoup de vos conseils ! que je vais suivre du mieux que je le peux😊😉 Et d’ailleurs lorsque vous envoyez des recettes, je m’en inspire, et modifie car je suis intolérante au gluten et au lactose.

    1
    Répondre
  50. Véronique

    Oh merci beaucoup de vos conseils ! que je vais suivre du mieux que je le peux😊😉

    1
    Répondre
  51. marie

    Article passionnant. Pourriez-vous donner 2/3 menus type de petit-déjeuner et de diner.
    Vos conseils judicieux ne correspondent pas avec mes habitudes et ce n’est pas facile de changer surtout quand on prend des médicaments contre le cholestérol et que l’on doit privilégier des fromages à pâte dure pour un souci médical. Diminuer fortement lese,, c’est fait depuis plusieurs années. Merci pour votre réponse.

    7
    Répondre
  52. Muriel

    Toujours de bonnes recettes et de très bons conseils

    Répondre
  53. Selma

    Merci Julie

    Répondre
  54. Ludovic

    Yuka c’est génial
    Merci 🙂

    3
    Répondre
  55. Elena

    Bien

    2
    Répondre
  56. Jacqueline vouillat

    Merci pour ces cons

    2
    Répondre
  57. Mireille

    Ce livre est une mine d’or de bons renseignements. J’ai quelques fois des difficultés à trouver certains ingrédients, pour les recettes, mais dans l’ensemble je m’en sors pas trop mal. J’ai de nombreux livres de cuisine, mais celui-ci est le plus complet. Merci de l’avoir réalisé. Et mille mercis pour tous vos précieux conseils, et la création de Yuka bien sur.

    2
    Répondre
  58. Roger

    Grand merci, Julie, pour toute votre documentation, vos conseils et vos recettes ce sont de précieux supports qui me guident dans le choix de mon alimentation et j’apprécie aussi beaucoup et conseil l’application Yuka que j’utilise chaque fois que je fais mes courses . Bravo et encore merci
    Roger

    1
    Répondre
  59. Fanny

    Merci beaucoup de votre bienveillance

    Répondre
  60. Christkne

    Merci Julie pour ces bons conseils, ils sont très précieux.
    Je vous suis depuis le début, votre application m’aide beaucoup lors de mes achats

    1
    Répondre
  61. Fernande

    Merci Julie très bonne information merci 👍😁

    Répondre
  62. Christian

    Article très interessant, clair, bien construit et qui donne des « solutions ». Soucieux de bien me nourrir, cet article m’apporte un support pour faire de meilleurs choix pour mon alimentation au cours de la journée.

    1
    Répondre
  63. Noelle

    Bonjour j’aimerais savoir quelle céréales acheter pour le petit déjeuner.
    Cordialement Noelle

    Répondre
  64. Colette

    Bonjour Julie,
    merci pour cet excellent article et conseils à suivre pour garder une bonne santé , notamment la mastication qui est très importante mais aussi
    l application Yuka que j utilise lors de mes courses. Je vs souhaite une belle continuation à vous et votre équipe.

    2
    Répondre
  65. Ghislaine

    Merci Julie, Anthony, et toute votre équipe, je vous suis depuis presque vos débuts, vous aidez la planète à tous les niveaux, vous permettez de guérir de pathologies chroniques (j’en suis la preuve), de moins s’intoxiquer par des produits industriels faciles et attrayants, de manger en pleine conscience, de boire de l’eau suffisamment notamment en cas de fringales, de mieux manger si possible bio, c’est, sans emphase, un grand pas vers un prix Nobel. (Un médecin qui vous aime!)
    Continuez l’information telle que vous la faites, continuez vos combats contre la malbouffe et pour une meilleure santé, une belle année 2024 à vous et votre entreprise 🙏🌈💎💙😘

    8
    Répondre
  66. martine

    merci pour les conseils
    je mange bio

    1
    Répondre
  67. Francoise

    Très bonne information. Merci

    Répondre
  68. Michèle

    Je viens de lire votre article et je vous rejoins puisque c’est ce que j’applique dans mon quotidien. J’apprécie bcp vos conseils utiles et efficaces, continuez ainsi

    2
    Répondre
    1. Michèle

      Je viens de lire votre article et je vous rejoins car c’est ce que j’applique dans mon quotidien. J’apprécie beaucoup vos conseils utiles et efficaces. Continuez ainsi, merci

      Répondre
  69. Zaig

    J’adore

    Répondre
  70. Dalila

    Bonjour,
    Excellent article avec des explications simples et des idées pratiques pour mettre en place ces conseils.
    Merci

    Répondre
  71. xa LAURENT

    j’ai lu l’art avec les 10 conseils pr 1 alimentation saine. / Bravo bon résumé avec de bonnes explications et il ns invite à acheter son livre

    1
    Répondre
    1. Gvd chy
  72. Monique

    Bonjour, votre application m’a souvent guidé et me permet de corriger mes tendances à penser « bon » un produit qui ne l’est pas et vice et versa.
    Souffrant d’une maladie chronique, je suis convaincue du rôle majeur que joue l’alimentation dans l’équilibrage de mes symptômes quotidiens et le maintien d’un état général permettant une vie de qualité pour moi. Depuis 2017 et particulièrement depuis 3 ans, je respecte des habitudes alimentaires qui rejoignent vos conseils.
    J’aimerais échanger avec des interlocuteurs intéressés par les questions liés au microbiote, aux conséquences de sa dégradation mais aussi aux possibilités de sa réparation.

    1
    Répondre
  73. frédéric

    Bonsoir,

    Auriez vous à disposition, une vidéo pour conscientiser les enfants de ma classe à une bonne alimentation?
    Merci

    frederichanon73@gmail.com

    4
    Répondre
  74. Marie France

    Cela fait quelques temps que j’ai acheté le guide de l’alimentation saine, et je dois dire que je suis ravie de cet achat, il est très bien fait, rempli de bons conseils, des recettes saines et gourmandes, je ne peux que le conseiller , il m’aide beaucoup dans le choix de mes achats alimentaires.
    Un grand merci à vous tous.

    2
    Répondre
  75. Thierry

    Très, très intéressant….. Ça donne envie de s’y mettre…… Merci pour tous ces conseils…..

    1
    Répondre
  76. Francois

    Très intéressant
    J’apprécie votre application
    Vous ne mentionnez pas le sucre aussi
    si ce n’est pas plus nocif que le sel

    1
    Répondre
    1. Roco

      Oh que si !
      Le sucre est à lire en page 22 sur le portable !

      3
      Répondre
  77. Yves

    yves.brebant@orange.fr merci yuka, meilleurs vœux

    Répondre
  78. Françoise

    J’ai contacté qui de droit pour les éléments dangereux dans Cécémel less sucre et j’ai reçu une réponse que je voudrais vous transmettre. Quelle est votre adresse mail ?

    1
    Répondre
  79. Emmanuelle

    Merci pour cet article qui correspond en grande partie à ce que je connaissais déjà et qui me semblait juste ,mais j’ai néanmoins appris deux ou trois choses en plus , donc encore merci !

    Répondre
  80. Sylvie

    Longue vie à Yuka et merci pour tout, je me sers de votre application, j’ai votre guide de l’alimentation saine et votre calendrier des fruits et légumes de saison, Yuka n’est jamais bien loin de moi !

    3
    Répondre
    1. Léna de Yuka

      Merci beaucoup pour vos encouragements Sylvie 🙏

      1
      Répondre
  81. Claudine

    Depuis que j’utilise Yuka je ne vais jamais faire mes courses sans mon téléphone. Et à chaque fois j’ai de ces surprises !! Notamment pour ce qui concerne les additifs. Merci Julie, vous êtes une bienfaitrice de l’humanité (n’ayons pas peur des mots !)
    Claudine

    3
    Répondre
  82. Cyril

    Super ! Merci Julie et merci à l’application Yucca pour tous vos bons conseils … cela permets de nous faire des petites piqûres de rappel et ainsi ne pas trop s’éloigner d’une alimentation saine et équilibrée. Merci à vous 😉😀

    Répondre
  83. Magalie

    Merci pour tout vos bons conseils sur l’alimentation bonne année à toute l’équipe de yuka

    Répondre
  84. Christine

    Je me suis rendu compte qu’il était impossible de se connecter sur yuka dans certains supermarchés.

    7
    Répondre
    1. Annick

      Je remarque ce phénomène de plus en plus fréquemment et dans des lieux différents. Une raison ?
      Yuka, auriez vous une réponse svp ?

      4
      Répondre
    2. BRIGITTE

      Bonjour Christine ,

      Moi aussi j’ai constaté ce problème dans certains supermarchés .
      Pensez vous que ces derniers mettent en place de l’intérêt restreint ?.ou brouille l’intérêt carrément ?.

      1
      Répondre
    3. Léna de Yuka

      Bonjour,

      Nous n’avons pas d’information sur le fait que les magasins puissent brouiller le réseau, mais de nombreux utilisateurs nous remontent ce point régulièrement.

      Il est malheureusement nécessaire d’avoir de la connexion pour scanner, ce qui n’est donc pas possible dans les magasins où il n’y a pas de connexion. Toutes nos excuses pour la déception.

      Cependant, la fonctionnalité de scan hors-ligne a été ajoutée à la version Premium de Yuka (payante). Si cela vous intéresse, le mode Premium est proposé dans le menu de l’application : https://app.yuka.io/subscribe

      Cette version payante contribue à nous aider à développer le projet et à maintenir son indépendance ✊

      3
      Répondre
  85. Sylvie

    Merci Yuka, j’applique en grande majorité vos conseils, mais un petit déjeuner salé ok mais quand on a un peu de cholestérol pas facile avec les oeufs ; je prends 60 g pain céréales avec St Hubert oméga 3 et confiture maison en petites quantités, lait écrémé avec ricoré et un peu de miel et ça me suffit largement.
    Merveilleuse année 2024 et trouver un succès magistral aux USA où la malbouffe fait des dégâts.

    1
    Répondre
  86. Guyguy

    Je souhaite le meilleur a toute l’équipe et leurs familles, merci pour tout ses renseignements que j’applique en grande partie merci, cordialement .

    1
    Répondre
  87. Odile

    Bonne année à toute l’équipe de Yuka. Crouler sous un monceau de sérénité, d’enthousiasme, de joie, de créativité toujours et encore. Merciiiiiiiii

    2
    Répondre
  88. Teresa

    Any chance to have this in English?

    Répondre
    1. Léna de Yuka

      Sure! Here’s the link for the english version: https://yuka.io/en/10-keys-healthy-eating/ 🥕

      1
      Répondre
  89. Christian

    Merci pour cette lecture
    Excellents conseils.

    Répondre
  90. sylvie

    Tous mes meilleurs voeux à toute l’équipe qui est formidable. Grâce à vous, je comprends mieux les étiquettes avec l’application Yuka et j’ai diminué certains aliments.
    Merci de prendre soin de notre santé. A nous de le vouloir et de le transmettre à ceux qui veulent bien l’entendre !

    Répondre
  91. Françoise

    Merci pour toutes ces informations
    Il serait utile que vous alliez faire des interventions dans les écoles et collèges
    Afin de modifier l’alimentation des jeunes
    Qui est une catastrophe pour leur santé .
    Continuez et merci
    Françoise

    1
    Répondre
  92. Franciane

    Bonjour
    Quel petit déjeuner salé svp ?
    car pour moi c’est pain noir avec confiture maison.. il faut que je perde un peu de poids..
    Merci

    7
    Répondre
  93. michèle

    Merci pour vos informations, précieuses. Elles sont courtes et précises. On en saisit la portée rapidement. je mettrai en application autant que possible. Compliments, continuez et bonne année !!!

    1
    Répondre
  94. Nathalie

    Bonjour,
    Merci pour vos conseils.
    Nous mangeons beaucoup d aliments crus Aliments (vivants)
    Aliments cuits (morts).
    Cdt.

    1
    Répondre
  95. Cécile

    Merci pour ses précieux conseils. Même si je connaissais un certains nombre de choses, cela m’a permis de mieux les comprendre, les approfondir et donner du sens à mes enfants 😉

    1
    Répondre
  96. odile

    agréable à lire et infos intéressantes, je vais appliquer ces recommandations pour une alimentation saine que je pratique depuis longtemps, mais on peut toujours et encore s’améliorer chaque jour.merci beaucoup.

    2
    Répondre
  97. Claudia

    Bonjour et merci pour tous vos bons conseils
    Bonne continuation

    2
    Répondre
  98. Christiane

    Merci pour tous ces bons conseils pour cette année 2024. Je recommande à tout le monde l’application Yuka

    Répondre
  99. Marie Christine

    On est tellement inondé d’Infos que l’on ne sait plus vraiment ce qui est idéal pour avoir une santé parfaite. Mais je trouve vos idées faciles à appliquer. Merci

    Répondre
  100. Joëlle

    Excellent comme toujours !
    Bonne année !!

    Répondre
    1. Didier

      Bonjour yuka est il autorisé au Canada

      Répondre
      1. Léna de Yuka

        Bonjour Didier,

        L’application est également disponible au Canada en effet !
        Vous pouvez la télécharger par ici : https://app.yuka.io/download 🤗

        Belle journée !

  101. Michel

    Merci pour ces bons conseils, ils vont désormais faire partie de mes résolutions 2024 …

    Répondre
  102. JEFF

    MERCI POUR VOS CONSEILS .
    TOUJOURS INTERRESSANT D AVOIR DES INFOS .
    PLUS DIFFICILE A OBSERVER UNE DISCIPLINE .
    CORDIALEMENT .

    2
    Répondre
    1. Dalila

      Merci Yuka et bravo pour toutes ses Idées intéressantes.
      Bonne année à toute l’équipe.

      Répondre
1 2 3 4