Quelle eau boire ?

L’eau constitue environ 60% du corps humain. On comprend alors aisément pourquoi il est recommandé de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour, soit environ 600 litres par an. Entre l’eau minérale, l’eau gazeuse, l’eau de source et l’eau du robinet, on a l’embarras du choix pour s’hydrater ! Mais toutes les eaux ne se valent pas. Voici donc un éclairage sur le sujet, rédigé avec l’aide du nutritionniste Anthony Berthou.

Peut-on avoir confiance en l’eau du robinet ?

En France, l’eau du robinet est de bonne qualité. Bien qu’elle soit très contrôlée, elle suscite pourtant la méfiance. Sa potabilité est évaluée par plus de 60 critères, établis par l’OMS et calculés par rapport aux populations les plus vulnérables (nourrissons, femmes enceintes). Ces critères régulent notamment la teneur en minéraux, qui ne doit pas être trop élevée. L’eau est d’abord captée dans la nature, puis traitée, stockée, consommée, nettoyée et enfin renvoyée dans la nature.

Aujourd’hui, les stations de traitement de l’eau se sont multipliées et la pollution par les nitrates et les pesticides devient très rare. Concernant le plomb, l’eau distribuée en contient très peu. Seules les canalisations des bâtiments anciens et non rénovés peuvent encore être en plomb. Dans ce cas, après une période sans utilisation, l’eau stagnante peut se charger en plomb. Il est donc recommandé de laisser couler un instant l’eau du robinet avant de la consommer.

En fonction des régions, l’eau du robinet est plus ou moins chlorée afin de détruire les bactéries qui peuvent s’y trouver. Consommé en excès, le chlore favorise l’acidité du corps. Mais, sa quantité dans l’eau est très faible et ne représente pas une raison fondée d’éviter l’eau du robinet. De la même manière, si le calcaire donne un goût désagréable à l’eau, il est en revanche sans danger sur la santé.

Certains mettent en cause la présence de résidus de médicaments dans l’eau. À ce jour, aucune étude scientifique n’a prouvé leur présence significative, ce qui ne signifie toutefois pas qu’ils soient totalement absents.

Les carafes filtrantes sont-elles vraiment utiles ?

En France, la confiance en l’eau du robinet reste très relative. Des systèmes de filtrages sont alors adoptés dans le but d’obtenir une eau d’encore meilleure qualité malgré les nombreux contrôles déjà effectués. Mais selon l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES), l’efficacité de ces carafes est contestable. Les cartouches de filtration se révèlent ainsi être des nids à microbes et les carafes filtrantes contribuent alors à la propagation de microbes dans l’eau.

 

L’eau du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé en France, sa consommation est donc sans danger pour 95,6% des consommateurs. Cependant, encore 4% de la population française reçoit une eau non conforme, essentiellement dans les régions d’agriculture intensive, et dans les petites communes rurales. Les régions les plus concernées sont le Loiret, la Seine-et-Marne, l’Yonne, l’Aube, la Marne, le Pas-de-Calais et la Somme. Pour connaître la qualité de l’eau de son lieu d’habitation, vous pouvez vous rendre sur la page dédiée du gouvernement pour vérifier.

Comment choisir son eau en bouteille ?

Les eaux en bouteille sont naturellement potables, et ne subissent aucun traitement. Il existe deux types d’eau en bouteille :

  • Les eaux de source : Elles proviennent de nappes d’eau souterraines situées dans toutes les régions de France, et sont soumises à la même réglementation que l’eau du robinet. Elles doivent remplir tous les critères de potabilité et contiennent donc à peu près autant de minéraux que l’eau du robinet. Elles ne subissent aucun traitement, ces eaux sont ainsi plus pures que celle du robinet, même si la différence reste très faible.
  • Les eaux minérales : Leur origine est souterraine, tout comme l’eau de source. Par contre, elles sont soumises à des normes spécifiques et peuvent atteindre des fortes teneurs en minéraux qui ne sont pas tolérées pour l’eau du robinet.

Le premier élément à prendre en compte dans le choix d’une bouteille d’eau est la quantité de résidus à sec qu’elle contient. Il s’agit de la quantité de minéraux (sodium, magnésium, sulfate, calcium,…) restants une fois que l’eau est évaporée. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, une bonne eau est une eau peu minéralisée. Une consommation excessive de minéraux peut être néfaste pour l’organisme. La présence de minéraux en grande quantité dans l’eau peut interagir avec ceux apportés par l’alimentation, réduisant l’assimilation de ceux-ci. Le résidu à sec doit ainsi être idéalement inférieur à 100mg/l. Il est identifiable après les valeurs nutritionnelles de la bouteille par les mentions : “résidus à sec à 180°”, “extrait sec à 180°”, “teneur total en sels minéraux à 180°.

De manière générale, les eaux minérales doivent donc être consommées de façon limitée. Elles sont souvent trop riches en sodium et autres minéraux. Certaines seraient refusées en réseau public de distribution à cause de leur trop fort taux en minéraux. L’argument souvent mis en avant par ces eaux est que la présence de minéraux permet de réduire certaines carences, notamment en calcium et en magnésium. Or, l’assimilation du calcium et du magnésium de ces eaux est faible. Ainsi, ces eaux ne présentent que peu d’intérêt particulier et ne doivent pas faire l’objet d’une consommation quotidienne. Lorsque l’on est carencé, l’eau minérale n’est pas une solution : les déficits en magnésium ou en calcium ne peuvent pas être restaurés avec de l’eau, ils doivent être restaurés à travers une meilleure alimentation.

En revanche, les eaux de source contiennent nettement moins de minéraux et peuvent convenir pour une utilisation au quotidien. Elles sont intéressantes en remplacement de l’eau du robinet, quand celle-ci possède un goût de chlore trop prononcé par exemple ou dans les régions rurales polluées.

Le deuxième élément à considérer est le pH de l’eau. L’estomac est un milieu très acide, et la consommation d’une eau trop basique (à l’opposé de l’acidité) peut perturber la digestion gastrique. Le pH de l’eau doit donc être neutre à légèrement acide (compris entre 6,5 et 7). Sur l’étiquette, l’indication du pH se trouve après celle des résidus à sec.

Des particules de plastiques dans l’eau en bouteille ?

L’eau en bouteille de nombreuses marques est contaminée par de minuscules particules de plastique qui se détachent et migrent dans l’eau. Le risque de transfert des particules vers les aliments est d’autant plus élevé avec la chaleur et la lumière, qui contribuent à la dégradation du plastique (voir notre article sur les emballages).

Pour le moment, les dangers sur notre santé sont encore méconnus et des études approfondies sont nécessaires pour savoir si l’on doit réellement s’inquiéter de leur présence.

L’eau gazeuse est-elle intéressante ?

L’eau gazeuse peut être consommée en petite quantité lors de gros repas où l’acidité de notre estomac devient très élevée, ou pour les personnes qui souffrent d’acidité gastrique. En effet, elle favorise la digestion car le bicarbonate contenu dans l’eau contribue à la neutralisation de l’acidité produite lors de la digestion et régule le pH d’un estomac trop acide. Néanmoins, elle est à éviter en cas de ballonnement car elle libère du gaz dans le tube digestif.

Par ailleurs, le bicarbonate est utile aux sportifs pour diminuer l’acidité qui a été produite en quantité par les muscles pendant un effort. Cette acidité, appelé acide lactique, est à l’origine de courbatures et de douleurs musculaires. Suite à un effort, la consommation d’eau gazeuse va alors permettre de réduire plus rapidement la fatigue musculaire, en régulant l’acidité tissulaire, et ainsi accélérer la récupération.

Les eaux gazeuses peuvent être consommées de temps temps mais ne doivent pas composer l’apport majeur d’eau pour le corps car elles sont chargées en minéraux. Dans les deux cas précédent, il vaut mieux privilégier une consommation occasionnelle d’eau gazeuse la moins minéralisée possible et riche en bicarbonates de sodium (>600mg/l).

Et l’environnement dans tout ça ?

La production d’eau en bouteille est un processus extrêmement énergivore. Entre le transport des matières premières, le processus de fabrication, et l’acheminement vers les grandes surfaces, c’est un bilan de 8kg de CO2 rejetés par litre d’eau. C’est à dire autant qu’une voiture qui roule 80 km, pour une seule bouteille d’1,5L.

Par ailleurs, une fois bues, les bouteilles finissent soit en décharge, en incinérateurs, en centre de recyclage, ou dans la nature. La décharge et l’incinération sont des options posant problème car elles libèrent des toxines dans le sol que nous cultivons et dans l’air que nous respirons.

L’eau du robinet bénéficie la plupart du temps d’un système de distribution beaucoup plus rentable et moins énergivore que pour l’eau en bouteille.

Finalement, que faire ?

  • Pour votre consommation quotidienne, privilégiez l’eau du robinet, peu chère, de qualité et respectueuse de l’environnement.
  • Si son goût ne vous plait pas ou si vous êtes dans une région à risque, préférez une eau de source très faiblement minéralisée avec un taux de résidus à sec inférieur à 100mg/l et un pH situé entre 6,5 et 7 (Mont-Roucous, Montcalm, Rosée de la Reine).
  • Evitez les eaux minérales. Si vous êtes carencés, ne voyez pas l’eau minérale comme la solution et essayez de combler vos carences à travers une alimentation plus adaptée.
  • Suite à un effort ou un repas copieux, vous pouvez boire un verre d’eau gazeuse riche en bicarbonate pour diminuer l’acidité du corps (Vichy Célestins, Vichy ST Yorre, Rozana, Quézac, Badoit).

Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter l’article d’Anthony Berthou sur l’eau et la récupération du sportif : http://www.sante-et-nutrition.com/hydratation-effort/

Pour aller plus loin

Découvrez le Programme Nutrition Yuka : 10 semaines pour acquérir les bases d’une alimentation saine avec 40 recettes et 1 nutritionniste qui répond à vos questions.

En savoir plus

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 468 commentaires

  1. Stéphane

    L’auteur de l’article devrait se renseigner sur les filtres Berkey…

    Répondre
  2. Pohu

    Depuis que j’ai votre application,j’ai découvert de bonnes choses à consommer.
    Bien à vous.cp

    Répondre
  3. Christian

    Bonjour
    Merci pour votre article et même si il est incomplet il ale mérite d exister
    Que pensez vous des filtres Berkey

    Répondre
  4. Mapha

    Article plutôt complet.
    Je rajouterai juste à mon petit niveau ( avec une approche de sage-femme, de pratiquante de running, de yoga et amatrice de thé (!!!) 4 infos:

    *Pour les nourrissons, jusqu’à 6mois au moins (ou plus évidemment et donc aussi pour les adultes) il faudrait privilégier les eaux les moins minéralisées effectivement, qui en fait sont des eaux de montagne (Mont-Roucous, Mont-Blanc, Volvic ), et donc contrairement à ce que l’on pense majoritairement ne pas privilégier Evian trop minéralisée ( en tout cas surtout pas l’eau du robinet !!!).

    *Par ailleurs, pour récupérer après l’effort, utiliser une eau gazeuse ponctuellement.

    *Pour le côté écologique (et économique…) il existe chez certaines marques des gros bidons de 8l (Volvic)…

    *Et les vrais amateurs de thé ou café conseillent bien sûr les mêmes eaux (Mont-Roucous, Mont-Blanc)…
    Merci à vous pour cet article nécessaire.

    Répondre
  5. Chevrel

    Vous ne parlez ps de l’eau du robinet gazéifiée par Sodastream ou autre….

    Répondre
  6. Journot Daniel

    Bonjour Julie vous indiquez Critaline résidu entre 200/500 mg cela dépend de la source moi celle que j’achète source METZERAL est inférieure à 30 mg pH 6,5

    Répondre
  7. catherine

    La précieuse, la belle, la divine, la puissante,l’énergie rien ne lui résiste, elle s infiltre partout ou elle veut, elle fait le mal comme le bien, le bonheur de la sentir coulée sur la peau… sans elle ont est rien..qu’ une petite poussière assoiffé d elle. Un bien si précieux..

    Répondre
  8. Lambla

    Vous annoncez un taux de résidus à sec de 220 à 500 mh/l pour l’eau de source de marque cristalline. Cela ne correspond pas aux valeurs que lis sur l’etiquette qui indique un taux inférieur à 30 mg/l (bouteille de 150cl). Qui faut-il croire ?

    Répondre
  9. Anonyme

    merci pour votre article très interessant 😉

    Répondre
  10. Anonyme

    Merci pour cette étude

    Répondre
  11. Christine Boyer

    Merci !

    Répondre
  12. Le Pichon

    J’ai bien lu article mais si les médecins conseils hepar on fait quoi alors ?

    Répondre
  13. Harbi

    Merci pour toutes ces explications

    Répondre
  14. Gisaline de Cereste

    Votre article est très bien réalisé ; toutefois je vous invite à visiter une page sur les réseaux sociaux :
    Pour votre santé: buvez-vous l’eau du robinet ou l’eau en bouteille?
    Vous y découvrirez un bon nombre d’information comme les résidus médicamenteux dans les eaux en bouteilles et du robinet ainsi que d’autres polluants.
    Ce dont des lanceurs d’alertes qui s’inquiètent et dénoncent les dérives de nos politiques quand au laissé aller concernant nos qualités des eaux de consommation . Les politiques préfèrent augmenter le taux d’inadmissibilité de la pollution plutôt que d’améliorer la situation afin de bénéficier d’une eau exempte de substances indésirables et polluantes pour la consommation humaine.

    Répondre
  15. Chrystele ferron

    C’est génial ce que vous faites
    Belle équipe jeune
    Je vous encourage à continuer
    Je partage au Max votre application et vos infos Merciiiiii💝

    Répondre
  16. Michele

    J’aime votre site mais aujourd’hui je trouve que votre article manque d’objectivité.
    Vous oubliez les pesticides et les traces hormonales dues aux pilules ainsi que les résidus médicamenteux non analysés.

    Répondre
  17. Loth

    Très intéressant, il faudrait communiquer massivement dans les Écoles de nos têtes blondes !

    Répondre
  18. Josiane Fourgeaud

    Merci, pour toutes ses informations très intéressantes.

    Répondre
  19. Thomas

    Bonjour.

    Pour apporter deux précisions non négligeables à l’article :
    – l’eau gazeuse n’est en aucun cas utile pour réduire les courbatures et autres douleurs musculaires qui sont des micro déchirures musculaires dues aux chocs et autres traumatismes subis durant l’effort. On comprend donc que l’eau n’a aucun intérêt pour éviter ces problèmes musculaires.
    – « l’acide lactique » (qui ne provoque ni courbatures, ni douleurs musculaires APRES l’effort) est totalement éliminé en 1h30 environ après l’arrêt de l’effort physique car synthétisé par le corps pour produire de l’énergie. L’eau gazeuse n’a donc que peu d’intérêt (sauf hydratation, rétablissement de l’homéostasie cellulaire, etc).

    En tout cas merci pour ces articles qui font émerger le bon sens, mais aussi affutent le sens critique au quotidien.

    Répondre
  20. Heranval Jack

    Très intéressant … je l’ai envoyé … … et vous ai fait connaitre à mes Proches ..!

    Répondre
  21. Daniel

    Bonjour
    Merci pour votre étude et vos conseils
    J’ajouterais une eau de source dont le résidu à sec est de 43.58 et le PH de 6.7
    C’est Vulcania de Leader Price et en plus elle est bien moins chère que Monroucous ou Montcalm
    Cdlt

    Répondre
  22. Gandrez

    Que dire de l’eau du robinet que l’on gazefie avé ça la machine sodastream ?

    Répondre
  23. GAUCI

    Bonjour,
    Je consomme majoritairement de l’eau du robinet.
    Toutefois, plusieurs personnes me rapportent que cette eau n’est pas « nettoyée » des antibiotiques que l’on trouve dans les nappes souterraines, etc. Est ce vrai ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement,
    S.GAUCI

    Répondre
  24. Erwan

    Super intéressant merci

    Répondre
  25. Josceline PILLOT

    Effectivement beaucoup d’oublis dans votre enquête. Suffisamment pour que l’envie de boire l’eau du robinet me passe. Ce serait pourtant la meilleure solution. Mais …

    Répondre
  26. Oliv

    Bonjour,
    Peut-on encore trouver de l’eau en bouteille de verre? Enfant, c’est que nous avions, maintenant
    nous ne trouvons que des bouteilles en plastique.

    Répondre
    1. Kanouxee

      Bonsoir !
      Il est possible de trouver chez nos voisins et amis belges des eaux en bouteilles de verre consignées. ( SPA eau plate , BRU gazeuse )

      Répondre
  27. Anonyme

    Parfait, merci

    Répondre
  28. Forman virginie

    Merci pour cet article très utile. J en prends bonne note

    Répondre
  29. Ryckewaert marie-christine

    merci beaucoup pour ces informations très claires, je vais reprendre le chemin du robinet

    Répondre
  30. BRCK Marina

    Article très intéressant.
    Merci pour tout votre travail !
    Marina

    Répondre
  31. Henry

    Soper article
    Bravo à vous
    Merci et continuer

    Répondre
  32. HÉLÈNE CHEVALIER

    Bonjour,
    Qu’en est-il du stockage des bouteilles en plastique en plein soleil ? Des particules se retrouvent elles dans l’eau ?
    Merci pour votre réponse.
    Hélène CHEVALIER

    Répondre
  33. BENJAMIN

    Et l’eau du robinet que l’on gazéifie nous-même est-il bon aussi pour la santé ?

    Répondre
  34. CLEMENT GUY

    Ne pas oublier que l’eau du robinet contient des bactéries comme les escherichia coli ou les entérocoques source de contamination de votre flore intestinale.
    Pour ma part j’ai fait installer un filtre UV sur mon arrivée d’eau dite  » potable « 

    Répondre
  35. Henry

    Très bon article
    Bravo à vous
    Et continuer
    Merci

    Répondre
  36. Selene

    Je m’étonne que ni l’article ni les commentaires ne mentionne la radioactivité présente dans l’eau, avez-vous des informations récentes à ce sujet ? La plupart des articles datent de plusieurs années et il serait intéressant d’avoir un avis sur la question.

    Répondre
  37. Munsch

    Bonjour
    Merci pour votre information, par contre vous n’évoquez pas l’osmose inversé

    Répondre
  38. Joe Vains

    Moi je bois l’eau du robinet. À Paris.
    Les eaux minérales sont certes bonnes pour la santé, mais le process de fabrication des bouteilles en plastique (pétrole) et leur recyclage n’augurent rient de bon pour la santé. (Tant qu’il y aura du pétrole, ils ne fabriqueront pas de bouteilles recyclables ou biodégradables (canne à sucre, par exemple). Et derrière c’est Nestlé et Danone qui se gavent. Continuez votre bon job ! 🙂

    Répondre
  39. benoit

    pour ma part j’utilise une fontaine eva acheté en magasin bio. Les consommables sont assez chers mais on a de l’eau du robinet d’excellente qualité et surtout sans le gout du chlore.

    Répondre
  40. Emeline

    Très bon article. Merci.
    Qu’en est-il des eaux gazeuses sodastream ?
    Est-ce que l’on garde les propriétés de l’eau du robinet tout en ajoutant du CO2 ?
    Dans ce cas, l’eau du robinet contenant moins de minéraux, peut-on en consommer plus que l’eau gazeuse en bouteille?

    Répondre
  41. Christian

    merci pour les infos , article bien utile pour le choix de son eau

    Répondre
  42. Bruchet

    Je bois l’eau du robinet dans laquelle je mets des perles d’argile, trouvées sur le site chamarrel, le gout s’ en trouve amélioré. Pour moi un bon compromis par rapport au bichotan, et carafes filtrantes, et de plus pas besoin de les changer, usage de grande longévité.
    babeth.bruchet@gmail.com

    Répondre
  43. Jaky Cano

    Bonjour à toute la communauté ! Un grand merci pour votre application qui ne cesse de croître et que je diffuse auprès des gens qui me sont chers et j’inclue bien sûr les personnes que je conseille.
    Je viens sur ce commentaire apporter mon témoignage en ma qualité de chercheur – naturopathe – nutritionniste (www.e-naturopathie.fr), vous pourriez être surpris par les critères retenus par l’OMS et les collectivités locales qui ignorent la réalité de la qualité impropre à la consommation de l’eau du robinet. Je détiens un dossier complet sur l’étude de l’eau dite « potable » en France.
    Il existe une alternative pour consommer de l’eau pure qui n’est pas stockée en plastique.
    Je vous invite à voir ne serait-ce qu’un reportage diffusé et passé aux oubliettes !
    http://www.youtube.com/watch?v=xTbJ211AMHM
    Merci encore Julie pour me permettre de transmettre ce message en espérant que beaucoup d’entre nous seront sensible à ce qu’on délivre dans les robinets.

    Répondre
    1. Cedric B

      Bonjour Jacky,
      Quelle serait cette alternative car je recherche une alternative, un filtre n’ayant pas confiance en l’eau du robinet mais la buvant qutodiennement pour ne pas acheter de plastique?
      Merci

      Répondre
      1. Jaky Cano

        Bonsoir Cedric,
        Heureux que vous soyez à la recherche d’une alternative ! Posez vous la question, comment économiser vos reins pour filtrer des éléments inorganiques et donc non nécessaire à notre organisme ? Comment obtenir une eau pure à pratiquement 100% ? Prenons exemple sur le phénomène de l’évaporation de l’eau de notre planète ! Afin d’éviter toute critique je vous invite à m’écrire simplement sur mon adresse mail (info@e-naturopathie) et je vous expliquerai :
        – comment boire une eau pure dans le respect de la nature en reproduisant le phénomène naturel de l’évaporation
        – comment vérifier par vous même la consistance de l’eau du robinet (visuellement et chimiquement) et des eaux en bouteilles plastiques
        A vous lire

      2. Jaky Cano
    2. Sylvie

      Bonjour, je ne peux pas prendre au sérieux un reportage avec une voix et une musique digne d’un film d’horreur… Franchement….. Ya tout pour faire peur au consommateur…

      Répondre
    3. catie
    4. Evy

      @Jaky : Merci pour le lien 👍🏽

      Répondre
  44. David P.

    article intéressant quant à la composition minérale des eaux et leur apport ou risque pour notre santé. Mais il est pourtant omis un facteur dès plus important : le problème des pesticides et des hormones médicamenteuses trouvées dans l’eau du Robinet ! c’EST la principale raison pour laquelle je n’en bois plus personnellement.; Et une étude sur le rapport risque hormone médicamenteuse de l’eau de robinet / particules plastiques de l’eau en bouteille aurait été une bénédiction pour moi ! Oui, Il est vrai que les pesticides sont moins présents aujourd’hui même si selon les région ce n’est pas toujours vrai. vous avez éludé le problème en 1 phrase. Source d’inquiétude n°1 des eaux du robinet pour énormément de gens et vous ne développez pas la question ??? Le problème des hormones, quant à lui, est carrément omis !! Et pourtant de très nombreux résidus d’hormones issus des pilules contraceptives, des médicaments consommés ou jetés, ou des produits utilisés dans l’élevage, se retrouvent dans les eaux usées via les urines et les matières fécales, et finalement, en bout de chaîne, dans notre eau de boisson et nos aliments. Mais ce sont pourtant des perturbateurs endocriniens parmi les plus actifs, au même titre que les bisphénols A, le chlordécone, les PCB, les phtalates, et quantité de pesticides, qui perturbent le développement normal et le bon fonctionnement de l’organisme, et qui sont impliqués dans l’augmentation très forte de nombreuses maladies constatées au niveau mondial depuis quelques décennies. Tellement de molécules médicamenteuse qu’il est impossible de toutes les contrôler ! c’est sans doute pour ça, qu’il n’y a pas ce type de contrôle dans ceux préconisés par l’OMS. On demande pas d’analyser les produits à risque donc aux analyse, tout va bien … les articles ne peuvent pas à mon sens se contenter de rester sur les seuls résultats des analyses quotidiennes de l’eau …

    Répondre
    1. Anonyme
    2. urielh

      Je suis d’accord avec vous. Dommage que ce point ne soit pas abordé dans l’article. Je n’apprécie pas les apports fluorés dans l’eau du robinet non plus.

      Répondre
    3. Alex Ennis

      D’après l’article: « Les eaux de source : Elles proviennent de nappes d’eau souterraines situées dans toutes les régions de France, et sont soumises à la même réglementation que l’eau du robinet. ». Donc finalement je ne vois pas pourquoi les pesticides et hormones dont vous parlez, qui se retrouvent rejetés dans la nature, ne seraient pas aussi présents dans les eaux de sources et les eaux minérales. Si le problème est commun à toutes les sources alors ce ne devrait pas être un facteur qui influe sur le choix: a moins de pouvoir démontrer que la source Cristalline ou autre est moins vulnérable à la contamination des rejets d’eau usées dans l’environnement que l’eau du robinet qui provient de sources similaires: j’en doute…

      Répondre
    4. Sylvie

      Et donc, vous faites quoi ?
      Je suis bien d’accord avec vous mais il semble ne pas y avoir de solutions pour boire une eau saine…

      Répondre
    5. Dom G

      Merci pour ce commentaire très pertinent David P.

      Répondre
    6. Blue

      malheureusement il y a aussides traces de médicament (nottament anti cancereux) dans les eaux en bouteilles même sur des marques très connues

      Répondre
  45. BESSE

    MERCI BEAUCOUP SUPER iNTÉRESSANT

    Répondre
    1. Julien

      Tres bon article .
      L article de yuka sur ce sujet est tres incomplet et trop superficiel. .dommage

      Répondre
  46. Cécile

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Par contre, vous ne dites rien sur les hormones de nos pilules contraceptives, dont une partie est rejetée lorsque nous allons aux toilettes? Ni sur les composés de nos médicaments ? Sauf erreur de ma part, les stations d’épuration ne savent pas traiter ces résidus hormonaux / médicaux, qui sont donc rejetés dans la nature etc etc, avant de revenir dans l’eau du robinet…

    Répondre
    1. Swaton Bénédicte

      Merci pour cet article très intéressant! J si appris beaucoup de choses. C est clair, simple et très utile.

      Répondre
  47. Clark

    Bon article. Système d’eau usée qui a été financé par nos impôts et donc l’état hein faut pas l’oublier…

    Répondre
  48. Benhamou veronique

    Merci pour cet article,et merci pour tout, je parle souvent de vous autour de moi…

    Répondre
  49. Jean-Luc Defline

    Bravo et merci pour cette intéréssante étude et vos commentaires plein de bon sens.

    Répondre
  50. Bernadette

    Merci a votre equipe nous utilisons de plus en plus Yuka et ce type d’article est tres instructif

    Répondre
  51. Édouard

    Bonjour,

    Est-ce que cela pose un problème de boire de l’eau du robinet, qui a été adoucie par un adoucisseur?

    Edouard

    Répondre
    1. JEANINE

      Pour ne pas boire l’eau sortant de l’adoucisseur J’ai une surfiltration sous mon évier et un robinet spécial qui me permet de remplir directement ma carafe. L’eau est super bonne et n’a aucun goût particulier. J’ai payé un supplément de 150€ mais il faut changer les cartouches tous les 18 mois environ selon l’utilisation.

      Répondre
    2. Anonyme

      Je me pose la même question ayant moi même un adoucisseur d’eau.

      Répondre
    3. Amelie

      Bonjour
      Je me pose les mêmes questions que vous concernant l eau provenant des adoucisseurs. Pas facile de trouver des réponses. J ai lu qu il était judicieux de poser un osmoseur sur notre robinet de cuisine. Qu en pensez vous ?

      Répondre
    4. Jean-Claude STEINMANN

      Oui lorsqu’on a un régime sans sel. Plus l’eau brute est dure plus il y aura de sodium dans l’eau adoucie. Donc attention : il est préférable d’utiliser l’eau avant adoucissement pour la boisson.

      Répondre
    5. Nadege

      Elle est plus salée et il y a plus de risques de contamination bactérienne. Comme j ai des soucis de santé j ai fait enlever l adoucisseur de l eau froide de la cuisine

      Répondre
    6. Pascal

      Une eau adoucie n’est plus une eau potable.comme pour les carafes filtrantes un adoucisseur presente un risque élevé de développement bactérien. De plus la minéralité est fortement modifiée
      á reserver pour le lave linge,lave vaisselle.

      Répondre
  52. Artisto

    Merci pour ces précisions normative pamertinetes j’en flatulences de joie

    Répondre
  53. Arlette T.

    Chère équipe de Yuka, comme je l’ai indiqué sur Facebook, vous êtes SUPER! Bravo pour toutes les bonnes infos que vous nous donnez!

    Répondre
  54. Elisabeth

    Merci pour cette info sur l’eau
    Cela me conforte à l’utilisation de l’eau du robinet

    Répondre
  55. Véronique Capron

    Très bon article merci pour toutes ces informations

    Répondre
  56. jipé

    il y a bien longtemps que je ne bois plus d’eau en plastique, et pourtant j’habite le Vaucluse, une des régions les plus pollués de France. Merci pour vos précisions, qui pourront (peut-être) faire diminuer les déchets plastiques.

    Répondre
  57. Vincent

    Très instructif
    Article très complet
    De la vraie information
    Merci

    Répondre
  58. Guillemette

    Bonjour
    Pour l’eau du robinet, on ne sait traiter ni les résidus médicamenteux ni les résidus hormonaux.

    Répondre
  59. Grass Marie Françoise

    Merci pour ces informations bien utiles

    Répondre
  60. Benoit cailleteau

    Bonjour
    Article intéressant mais vous ne parlez pas des micripôlluants. Les hôpitaux rejettent dans nos stations d’épuration des produits cytotoxiques sans que l’administration et les labo pharma se sentent responsables. Une Stuart Up a trouver la solution pour capter les urines des malades avec un système de tracabîlite et ne plus jeter les urines dans les toîlettes. En fffet les chimio sont excrétées par les reins.
    Si ça vous intéresse.
    http://www.m3at.com
    C’est génial et simple le principe : collecter et envoyer au DASRI
    Ça va être présenté à l’HAS
    BC
    Bonne journée

    Répondre
  61. Ben.cailleteau@m3at.com

    Bonjour
    Article intéressant mais vous ne parlez pas des micripôlluants. Les hôpitaux rejettent dans nos stations d’épuration des produits cytotoxiques sans que l’administration et les labo pharma se sentent responsables. Une Stuart Up a trouver la solution pour capter les urines des malades avec un système de tracabîlite et ne plus jeter les urines dans les toîlettes. En fffet les chimio sont excrétées par les reins.
    Si ça vous intéresse.
    http://www.m3at.com
    C’est génial et simple le principe : collecter et envoyer au DASRI
    Ça va être présenté à l’HAS
    BC
    Bonne journée

    Répondre
  62. natalio

    Bravo pour cet article

    Répondre
  63. Natalii

    Bravo pour cet article

    Répondre
  64. Norbert Gara

    Exceptionnel !!! Bravo à diffuser absolument partout. Déjà alerté par une ligue de consommateur
    votre étude la renforce et confirme. merçi

    Répondre
  65. MARCHAL Patrice

    Bonjour
    J’aurais aimé que l’article parle des eaux adoucies avec un adoucisseur car j’en utilise un et on trouve tout et son contraire sur Internet
    Merci pour votre action

    Répondre
    1. Alexandra51

      Surtout ne jamais boire une eau passée par un adoucisseur !
      D’ailleurs lors de l’installation de l’adoucisseur, tout installateur pro sépare le circuit d’eau chaude (adoucie) du circuit d’eau froide (non adoucie) dans la cuisine.
      C’est bien connu.

      Répondre
  66. Ctoulouse

    Tres instructif, nous evite des erreurs en croyant bien faire
    Un grand merci

    Répondre
  67. MilieByr

    Bonjour,
    Grace à vous je découvre que l’eau de ma commune ne respecte pas les références de qualité pour la consommation humaine… Du coup on va boire de l’eau aux particules de plastiques. Quand on doit choisir entre la peste et le choléra….
    Si je pouvais je ferai analyse l’eau pour savoir vraiment ce qu’il y a dedans …

    Répondre
  68. Anonyme

    Merci

    Répondre
  69. Salellas Mireille

    Mon fils étant insuffisant rénal modéré peut il boire du Perrier citron vert ou jaune sans risques pour ses reins , il n’aime pas l’eau du robinet et doit boire souvent pour s’hydrater …sur la bouteille tout est à 0% donc inoffensif … merci pour votre réponse . Cordialement .

    Répondre
    1. Nadege

      Bonjour je suis dialysée et le perrier et la badoit c est bon car il y a du bircabonnate et ça acalinise le sans mais pas contre il y a du sel… donc faut demander au nephrologue moi je n ai pas de restriction de sel mais ce n est pas très bon le sel quand on a une insuffisance rénale.

      Répondre
      1. Salellas Mireille

        Merci pour votre réponse . Yuka note Perrier citron vert et jaune 100/100 et excellent . Je vous cites graisses saturées 0 gr .sel pas de sel 0 gr . Sucre pas de sucre 0gr et calories 1kcal .

  70. anne

    Bonjour, il faudrait plus d’info quant aux résidus de médicaments et autres produits nocifs qui ne sont pas traités, et passent dans l’eau du robinet. Merci pour toutes vos informations.

    Répondre
  71. Leuridan

    Merci pour cet article très clair et bien lointain de la com habituelle

    Répondre
  72. Julie

    Merci
    C’est hyper clair hyper complet

    Répondre
  73. FERNANDO Bianchi

    ..bravo ! InteressAnte ! 🙂

    Répondre
  74. didier

    merci une fois de plus pour cet excellent article.

    Répondre
  75. Vaillé

    Article très intéressant. Bravo pour toutes ces informations

    Répondre
  76. Georges

    Article qui n’élude pas vraiment les questions écologiques, sans néanmoins en parler vraiment…
    Faites une petite expérience pour tous ceux et celles qui boivent de l’eau en bouteille ; au lieu d’éliminer les bouteilles au fur et à mesure de leur consommer, gardez toutes celles d’un mois que vous entreposez proprement les unes à côté des autres à l’endroit qui vous convient le mieux et au bout du mois (ça se verra déjà en partie avant) regardez le nombre de bouteilles accumulées… Vous allez probablement prendre conscience de votre impact sur la nature … Je n’achète quasiment plus d’eau en bouteille depuis que j’ai fait cela une fois ; multiplié par les centaines millions de personnes (peut-être même les milliards) qui consomment l’eau en bouteille ça fait peur pour la seule planète que nous ayons les animaux, les végétaux et les hommes qui la peuplent… ces deniers la détruisant à la vitesse grand V et ce n’est qu’un détail de notre consommation !

    Répondre
  77. Fred

    Très intéressant, étant particulièrement surpris par le bilan carbone… la comparaison avec l’automobile est forte. Merci pour cet article !

    Répondre
  78. Fatima

    Merci Julie et merci à yuka

    Répondre
  79. Jismiline Comparat

    J’aime beaucoup vos articles, concis, explicits
    S’adressent aux enfts et aux adultes
    Donnent envie d’en savoir plus

    Répondre
  80. bruno vouriot

    Bonjour Julie.
    Pour ma part je bois entre deux et trois litres d’eau par jour mais sous forme d’infusion ( maté,rooibos et kinkéliba.Je n’aime pas du tout l’eau du robinet et celle en bouteille est vraiment trop chère. Je fais comme ça depuis des années.
    Merci pour votre article qui est vraiment très intéressant.

    Bruno.👍😉

    Répondre
  81. Ferra

    Je bois de l’eau du robinet reposer 1heure, depuis toujours , je rajoute du gaz avec un appareil à gazéifiés , depuis 15 ans , type CO2 , Y a-t-il un risque .

    Répondre
  82. Doucet

    Vous n’abordez pas le probleme des médicaments dans l’eau ,pourqoui ?

    Répondre
    1. Sophie

      Très intéressant votre remarque…..je pense la même chose que vous…. il existe des résidus medicamenteux dans tout.

      Répondre
  83. Arnaud

    Merci beaucoup enfin un article comment j’aime.😊 puisque je vais réfléchir pour changer les habitudes boire de l’eau du robinet effectivement moins de plastique si on ne peut pas faire autrement il faut impérativement une bouteille en verre moins de déchet j’ai la chance d’avoir une eau de qualité à Epinay sur seine merci encore

    Répondre
  84. martial beaussart

    YUKA DIT, YUKA DA ! 🙂

    Répondre
    1. Chacha
  85. Mangin

    Article intéressant mais vous ne parlez pas des résidus médicamenteux contenus dans l eau du robinet, pilule contraceptive etc salutations

    Répondre
  86. Perchaud

    Merci pour cet article fort intéressant sur les qualités des différentes eaux consommées. Il est précis,concis et permet de lever des idées reçues.

    Répondre
  87. Renaud

    YUKA ,sa assure un MAX .
    Longue vie a YUKA ….

    Répondre
  88. Christel

    Bonjour et merci pour cet article clair.
    L’eau du robinet est effectivement très contrôlée sur un certain nombre de points (nitrate, plomb, minéraux…) mais vous n’abordez pas les résidus qu’on y retrouve et notamment ceux provenant de la prise de médicaments… certaines études commencent à en parler et même si on a encore peu de visibilité/certitude sur les conséquences, cela reste tout de même inquiétant et oblige peut-être a un certain principe de précaution, non ? Après, il est vrai que l’alternative bouteille plastique n’est pas exsangue de risques…

    Répondre
  89. Garrone

    Merci car en effet on se pose la question tous les jours et là c’est très clair

    Répondre
  90. Anonyme

    Merci pour ces renseignements et pour votre travail de manière générale ! Eau du robinet !!

    Répondre
    1. SOMMER

      Super ! Merci.
      Très clair et utile.
      Je vais réviser mon mode de consommation.

      Répondre
  91. Lamalle Françoise

    Merci pour les infos très intéressantes

    Répondre
  92. Gaudru

    Vs ne m’avez jamais repondu

    Votre site est TOP

    Répondre
  93. Steph

    Merci beaucoup encore une fois vos informations sont passionnantes. Un vrai bonheur pour moi de vous lire. Dans ma ville nous faisons les biberons avec l’e Du robinet et tout le monde s’en porte bien.

    Répondre
  94. Julien

    Merci beaucoup pour votre article qui m’a éclairé entre autres sur le fait de ne pas consommer une eau trop minéralisée au quotidien, ce que je faisais.

    Bravo et merci à toute l’équipe de Yuka qui devrait être reconnue d’utilité publique

    Répondre
  95. matthieu boulard

    Merci, ca répond à pas mal de questions et je vais envisager d’abandonner ma carafe filtrante britta qui commence a avoir des depots type micro algues alors que le filtre a 1,5 mois. J’ai personnellement déjà commencé à essayer les eaux Nestlé dont le cynisme sur la privatisation des sources est intolérable (10cm de nappes phreatiques en moins à Vitel alors que les citadins ont un acces limité à l’eau, on marche sur la tete…)

    Répondre
  96. Caro

    Cristaline est une marque qui comporte 30 sources. Le taux de residus à sec est donc différent selon la source. Verifiez l étiquette avant d acheter.

    Répondre
  97. Marie

    Merci ! Quid de la salvetat très peu salée que je bois régulièrement non citée dans votre article contrairement à la saint yorre !

    Répondre
  98. Cierniewski

    Traces de médicaments,chimio,éventuellement dans l’eau,info,intox,à voir.

    Répondre
  99. Fred

    Bravo comme toujours ce sont des informations qui permettent de se sentir plus responsable de ses choix. Cet article va certainement contribuer á modifier mes habitudes. Merci et longue vie á Yuka👍

    Répondre
  100. Sylvie

    Merci pour cet article très intéressant et pour toutes les informations !
    Je vais réfléchir à ma consommation d’eau à présent, car je n’utilise pour l’instant que de l’eau en bouteille. Je n’avais pas vraiment réalisé l’impact environnemental que cela représentait…..

    Répondre
  101. Deverite Mary

    Je ne comprends lorsque vous mettez La M’ont Roucou dans les eaux de source ! C’est une eau que je prends depuis de longues années pour le thé et le café et il est bien écrit sur La bouteille : eau minérale naturelle .
    Aidez moi à y voir plus clair svp
    Merci pour votre travail

    Répondre
    1. Mathieu

      Le classement comprends des bouteilles d’eau de source et d’eau minérales

      Répondre
  102. BRUNAUD

    Nous ne buvons que de l’eau du robinet depuis toujours.
    La mettre en carafe une heure avant consommation est un excellent conseil

    Répondre
  103. William

    Je pense avoir raté une subtilité… Vous conseillez de consommer une eau légèrement acide mais en contrepartie de l’eau gazeuse contenant plus de 600mg/L de bicarbonates… qui est un composé basifiant !

    Répondre
    1. QS

      Seulement en cas d’augmentation de l’acidité, c’est expliqué (gros repas, sport..)

      Répondre
    2. Mathieu

      Seulement lorsqu’on a « l’estomac trop acide » (gros repas, ou acidité récurrente)

      Répondre
  104. ERIC LORIEUX

    Excellent article. On apprend beaucoup de choses intéressantes comme d’habitude. Cela permet de modifier ses pratiques quotidiennes et mieux prendre en compte sa santé et l’environnement.

    Répondre
  105. Naty

    Bonjour, j’ai un préparateur de biberon pour bébé, avec cartouche filtrante justement je me demandais si c’était pas un nid a microbe zn fin de compte cet appareil? Car j’ai l’impression que ca sent un peu le « moisit »? Donc je le nettoie quotidiennement . mais quand je le fais sentir il n’y a que moi qui sent cette odeur.donc? Merci

    Répondre
  106. Barbot

    Vous n évoquez pas la pollution a l’aluminium due à son ajout lors des traitements en station.
    L’étude PAQUID conclue a un risque 2 fois plus élevé de la maladie d’Alzheimer etc…
    Réf. Exley C Elevated urinary exception of aluminium and iront….
    5:533-540 (2006)

    Répondre
  107. Stéphanie

    Bonjour,
    Merci pour vos articles très complet. Cependant je pense que cela dépend de chacun. J’ai eu un problème de gastrite pendant de plus de 5ans et je consommait de la Cristalline. Depuis quelque mois j’ai changé pour de l’evian et plus aucun symptôme..

    Répondre
  108. Patrick Charrel

    Merci pour cet article hyper interressant.je vais m orienter a present vers les eaux de source

    Répondre
  109. LECLERCQ

    vos articles sont toujours très intéressants. J’apprécie votre application et vos publications. Cordialement

    Répondre
  110. Prudhomme

    Bonjour, perso je bois de l’hepar qui n’a pas un bon taux de résidu à sec , que risque t’on à boire continuellement ce genre d’eau ?
    Perso je déteste l’eau du robinet j’ai l’impression de boire l’eau de la piscine 🤢. Merci pr cet article !

    Répondre
    1. Blue

      Il me semble que cela fatigue les reins.

      Répondre
  111. panchout

    Un peu légère l’enquête,vous ne parlez pas des nitrates et pesticides

    Répondre
  112. Vallee

    Merci pour cet article,je consomme l’eau du robinet,mais aussi du Vichy Célestins lorsque j’ai l’estomac un peu pesant et j’avoue que c’est très efficace et plus naturel que certains médicaments.

    Répondre
  113. WITTA

    Merci, pour cet article intéressant et instructif.

    Bonne continuation

    Répondre
  114. Jean louis

    Certaines eaux en bouteille proviennent du robinet !

    Répondre
  115. Michel

    Je ne lis aucun commentaire sur les eaux en bouteilles verre. Le goût est incomparable avec les eaux en bouteilles plastiques. Seul le prix a mauvais goût. Il faut savoir ce que l’on veut. Vendu par caisse de 12 bouteilles (consignées ). Chez les grossistes en boissons.

    Répondre
  116. Julie Navarro

    Et acheter une gourde par exemple ! Gobi ou autre.

    Répondre
  117. CHRISTOPHE

    Bonjour,
    Si notre installation est équipée d’un adoucisseur, est-ce gênant pour la consommation ?
    Merci…

    Répondre
  118. Clément

    Merci pour cet article et bravo pour votre appli que j’utilise très régulièrement !

    Répondre
  119. DOMINIQUE CAMBIER

    Merci de ces intéressantes informations ; nous avons abandonné depuis peu l’usage des eaux en bouteilles pour privilégier d’eau du robinet (fraiche elle est souvent très bien), pour des raisons de réduction des bouteilles plastiques.

    Répondre
  120. Pfeiffer

    Bonjour,
    Super intéressant!
    Les perturbateurs endocriniens ne sont pas abordés dans l article. J ai déjà entendu que l eau du robinet pouvait avoir des effets nefastes sur la stérilité à cause de ces perturbateurs retrouvés dans l eau, est ce vérifié?

    Répondre
  121. Darth Philou

    Encore un bel article intéressant et bien documenté. Merci beaucoup !

    Répondre
  122. Guillaume

    Excellent article encore une fois, bravo !

    Répondre
  123. valerie

    bravo pour vos articles ils sont toujours objectifs, et avec des informations complètes qui permettent de faire son propre avis

    Répondre
  124. Max

    Bonjour. Merci pour l’article !

    Que pensez vous d’un combiné adoucisseur + osmoseur 3 filtres ?

    Merci

    Répondre
  125. mariaulle

    Bonjour, vous n’évoquez pas la contamination par les nombreux polluants pharmaceutiques, chimiques, biologiques, radioactifs, etc.. Sans doute dans un prochain article.
    Merci pour votre contribution à l’alimentation humaine plus saine. Cordialement. Dominique (un utilisateur de votre application)

    Répondre
  126. Arthur

    Merci pour la qualité de l’appli et de votre blog! Continuez!

    Répondre
  127. Laure

    Bonjour une petite question, j’ai Un adoucisseur, est-ce que l’ea Est tout de même potable ?

    Répondre
  128. ISABELLE LASSERRE

    Un grand merci à vous pour votre sérieux et la qualité de vos articles.

    Répondre
  129. Matthieu

    Les résidus de médicaments n’ont pas été abordés dans cet article. Au vue des articles catastrophistes que l’on voit régulièrement dans les journaux, il aurait été appréciable de fournir quelques éléments (notamment en réponse aux précédents commentaires).

    En définitive, les résidus médicamenteux (et autres produits) se retrouvent en quantité infime dans l’eau potable :
    – L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a réuni les études existantes. Aucune n’a trouvé un risque pour la santé humaine : http://www.who.int/water_sanitation_health/emerging/info_sheet_pharmaceuticals/fr/
    – L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a également étudié le sujet : http://www.eau-poitou-charentes.org/Les-residus-de-medicaments-dans-l,373.html
    – Autre source sérieuse qui explique le sujet : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/7-choses-a-savoir-sur-la-presence-de-medicaments-dans-l-eau_14568

    Sur l’ensemble des études, le risque pour la santé humaine n’a jamais été prouvé. Ce qui n’empêche pas d’être vigilant et d’avancer sur cette thématique. Toutefois, il faudrait boire 500 millions de litres d’eau pour avaler l’équivalent d’un cachet d’aspirine..!

    Personnellement, cela ne m’inquiète pas et je continue de boire sereinement l’eau du robinet… bien plus écologique et sain !

    Répondre
  130. Martine

    Merci pour dire la vérité sur tous les produits de consommation

    Répondre
  131. Laurence

    Bonjour

    Surprise, étonnée de votre article et surtout très inquiète ça fait plus de 30 ans que je ne bois que de l’eau très minéralisée contrex, vittel .. je vais bien … ouf

    Répondre
  132. Mhedbi

    Bonjour :excellent excellent sujet très bien expliqué je suis satisfait détaillé clair j’ai apprécié, Yuka la meilleure application que je utilise à chaque fois que je fais les courses maintenant je mange sainement . Merci beaucoup à toutes les équipes.

    Répondre
  133. Faure

    Bonjour merci pour le renseignement . Très interessant 👍 cordialement

    Répondre
  134. Manciet

    Merci pour cet article très enrichissant qui nous guide dans notre consommation.

    Répondre
  135. Françoise LEVESQUE

    Merci pour cet article fort instructif et très utile !

    Répondre
  136. MARCINIAK

    Bonjour,

    Excellente synthèse et pertinente, qui permet d’eviter de nager en « eaux troubles » :-). Qu’en est il des molécules issues des médicaments qui se retrouve de le circuit de l’eau du robinet, dont on sait qu’elles ne sont pas filtrées ou retenues par les stations d’épuration ?

    Bien à vous

    Frédéric (et fan)

    Répondre
  137. Hermand

    Bonjour, effectivement l’eau du robinet est conforme en France mais sur les critères contrôlés ! mais qu’est ce qu’il en est des résidus médicamenteux et des métaux lourds ? qui sont bien présent dans l’eau du robinet mais pas contrôlé.

    Répondre
  138. Pelletier

    Plus besoin d’acheter de l’eau en bouteille
    Cela ne sert à rien puisque l’eau du robinet est aussi bonne et meilleur du point de vue environnemental
    Et surtout on ne sait pas si le stockage fréquent des bouteilles vendues en grande surface dans des lieux non abrités du soleil ne favorisent pas la migration de substances plastiques de la bouteille dans l’eau
    Vive l’eau du robinet

    Répondre
  139. Mona

    Bon article à réfléchir quand aux résidus médicamenteux !
    Je tenais à aborder un autre sujet : alternatives concernant les yaourts vous nous dirigez vers le soja ! Très bien mais il est important de savoir que le soja est fortement déconseillé après un cancer du sein alors moins gras oui mais !!!!!! Soja Houblon Sauge Lin interdits ! Réf oncologie Curie
    Alors je me suis tournée vers yaourts végétaux lait d’amande et de coco
    Merci de revoir vos autres alternatives
    Car nous sommes malheureusement trop nombreuses dans ce cas

    Merci à vous

    Répondre
  140. Moisseron

    Quand est il des osmoseurs inverses ? Gadget ou pas ?

    Répondre
  141. pilou

    merci pour tous ces renseignements
    cordialement
    Je consomme l’eau du robinet, mais de temps en temps de l’eau gazeuse parce que ça « gratte » !
    cordialement

    Répondre
  142. Chantal Hue

    Bonjour
    Merci pour ces commentaires très intéressants. J’y ai trouvé ma solution. Merci pour tout et votre implication très importante dans l’ecologi.
    (Petit clin d’oeil Lorsque nous scandons les produits dans les grandes surfaces nous constatons que du personnel du magasin vient nous observer de plus en plus en nous questionnant afin de savoir ce que nous faisons. Ce à quoi nous répondons « je choisis mes produits » ça ne plaît pas TANT PIS.
    Nous sommes de plus en plus nombreux de YUCATISEURS.
    Génial.
    Bien cordialement.
    Chantal

    Répondre
  143. Michel

    Très bon sujet merci Julie

    Répondre
  144. Aliswel

    Concernant l’eau du robinet il y a malheureusement encore trop de pollutions et l’ARS incite même les maires à demander des dérogations pour dépasser certains taux. Ce qui leur évite de livrer de l’eau « en bouteille » à leurs habitants.

    Répondre
  145. Florent

    Bonjour, pour ma part je consomme de l’eau de source mont roucous excellente pour le thé faible PH et l eau du robinet en consommation usuel.

    Répondre
  146. Liliane Miguet

    Merci pour toutes ces informations très complètes. Et dommage quand France, un circuit de récupération par consigne des bouteilles en plastique, verre et canettes ne soient pas mis en place par la grande distribution comme cela existe en Allemagne et en Belgique. Une idée à soumettre à nos députés non?!

    Répondre
  147. Pascal Saint-Denis

    Bonjour
    Très intéressant, pourriez-vous me donner votre avis sur ce matériel « https://www.grohe.fr/fr_fr/grohe-blue-home-kit-de-demarrage-mitigeur-bec-l-31454DC0.html » nous obtenons à partir de l’eau du robinet eaux plate, gazeuse et température ambiante ou froide etc….
    Merci
    PSD

    Répondre
  148. maffre michèle

    bonjour
    depuis 1976/1077 je bois de l’eau du robinet, lorsque le pédiatre de mon fils devenu professeur m’a dit, « maintenant il peut boire de l’eau du robinet, c’est la meilleure, et je n’ai jamais été malade par de l’eau « infectée ».

    Répondre
  149. Cécile

    Article très complet et très intéressant.

    Répondre
  150. Sarah

    Merci pour cet article complet qui répond à beaucoup de mes questions !

    Répondre
  151. THERON

    Article toujours très intéressant.
    Yuka est vraiment une super application.
    Je vais revoir ma vision de l’eau du robinet.

    Répondre
  152. chiaroni

    Clair et précis

    Répondre
  153. Muzzolon

    Très intéressant merci vraiment

    Répondre
  154. Goguely

    Bonne documentation , riche d enseignement .

    Répondre
  155. CHAVILLOT alain

    Le commentaire sur l’eau est très bien et nous apprend beaucoup de choses

    Répondre
  156. Dominique

    Super article comme d’habitude. On n’est jamais déçu.
    Je rajouterais juste un autre inconvenient écologique par rapport aux eaux minerales : certaines marques de très grosses multinationales puisent dans des pays pauvres du globe creant des problèmes écologiques et humanitaires localement. Je ne m’etalerais pas sur le sujet ici mais si j’achète de l’eau en bouteille j’essaie de verifier que c’est une eau de source française.

    Répondre
  157. Patrick Lamberdiere

    Merci beaucoup pour cette belle mise au point.

    Répondre
  158. SAndrine

    Bonjour,
    Merci pour ces informations intéressantes. Quand on a un adoucisseur d’eau (car très calcaire), peut-on boire l’eau du robinet ? Merci.

    Répondre
  159. Blancheton

    Bonjour, pouvez vous me faire parvenir le lien qui permet de mettre à jour l application ,pour avoir les cosmétiques .
    Merci.

    Répondre
  160. Laurence Evrard

    Que penser des filtres à eau placé directement sur l’arrivée d’eau au robinet par rapport aux carafes filtrante ?

    Répondre
  161. Carine

    Merci pour cet article très intéressant. Néanmoins, comme d’autres commentaires, je me pose également la questions des résidus médicamenteux dans l’eau du robinet. Pourriez vous nous éclairer la dessus ?

    Répondre
  162. Benoit

    Bonjour,
    Article très intéressant, néanmoins j’aimerais poser la question de la présence possible de résidus de médicaments dans l’eau. Comment est-ce contrôlé? Est-ce seulement contrôlé?

    Répondre
  163. jose jimenez

    Encore un très bon article par son intérêt et sa clarté. Merci

    Répondre
  164. Lefèvre ginette

    Je conseille beaucoup YUKA, certains me répondent négativement, alors je leur transfère les analyses, telle que celle de ce jour. Personnellement mon smartphone est mon compagnon lors de mes courses. Bravo YUKA et merci pour votre aide

    Répondre
  165. Popeste

    Bonjour mesdames, merci pour cet article. Que penser des dispositifs permettant de faire de l’eau gazeuse à partir d’eau du robinet ? Merci pour votre retour.

    Répondre
  166. Rym

    Merci pour l’information sur les eaux minérales et eaux de source. J’y prêterai plus attention, même si je bois 90% du temps de l’eau du robinet.
    Et merci aussi pour l’eau gazeuse que e prendrai quand je vais au sport 🙂
    bonne continuation Yuka et encore bravo. J’adore vos articles (qui sont les seuls que je lis jusqu’au bout et avec attention

    Répondre
  167. Jp

    Bonjour et merci à Julie de yuka pour ses articles intéressants.
    Cependant je rejoins l’avis de plusieurs autres commentaires sur les résidus non contrôlés de médicaments en tout genre concernant l’eau du robinet…
    Et également un point très important sur le fait que ces nettoyage se font avec plusieurs produits chimiques même si infime cela reste chimique…
    À mon avis il vaut mieux tous simplement boire de l’eau en bouteille de verre et faiblement minéralisé.
    Certes on en trouve pas dans les supermarchés, mais seulement dans les restaurants ou enseigne pro par exemple ce qui rend sont accessibilité difficile.
    Mais une chose est sûre, je ne ferais jamais confiance au service public concernant ma santé, car oui ils sont en retard comme cité par d’autres commentaires, car leurs argent passe avant notre santé…

    Répondre
  168. Ludivine

    Bonjour Julie, sujet très intéressant, merci bcp.
    J’ai une question, concernant l’eau du robinet que nous ne consommons plus depuis que nous avons lu qu’elle contenait du fluor et des traces d’antibiotiques. Alors que faire? Privilégier les particules de plastique ou les antibios et le fluor?
    Merci d’avance Pour votre réponse.

    Répondre
    1. Evelyn

      Bonne question

      Répondre
  169. Messelem

    Très intéressant votre article moi je bœs gde l’eau du robinet puisque je ke suis permis d’installer un adoucisseur d’eau pour ma maison la question que je pose es-ce que j’ai bien fait ou pas car on me l’a conseiller pour elimine une partie duvcalcaire .
    Cordialement
    .Boudjemaâ Messelem

    Répondre
  170. Kali

    Merci, cet est très clair et a répondu aux questions que je me posais.

    Répondre
  171. Naudin Madeleine

    Merci de nous faire découvrir ces analyses très inintéressantes, je vais suivre vos conseils

    Répondre
  172. Fleur

    Super article merci car j’ai découvert l’impact des eaux minéralisées sur notre corps
    Dorénavant je serai quoi boire

    Répondre
  173. Eyquem

    Bien d’accord avec cette analyse qui privilégie la consommation de l’eau du robinet . Cependant il semblerait que les stations d’epura ne soient pas en mesure de filtrer les molécules médicamenteuses… Qu’en est-il à ce sujet
    Cordialement

    Répondre
  174. Joseph Christophe

    Bonjour
    Qu’en est-il d’une eau du robinet gazéifiée par un appareil du type Sodastream?
    Cordialement
    Christophe

    Répondre
  175. Anonyme

    Bonjour,
    Merci pour vote article. Quelle eau minérale recommanderiez-vous à une femme enceinte ?

    Répondre
  176. johnathan hirbec

    je suis surpris de voir dans un sujet qui parle d’eau du robinet qu’il n’y est pas fait mention de l’eau de javel ( chlore ) contenu dans l’eau du robinet et des phtalates contenu dans les bouteilles plastique

    Répondre
  177. Lucie

    Très très intéressant !

    Répondre
  178. Christelle Neko

    Bonjour, merci pour cet article. J’ai entendu dire que pendant les périodes d’épidémie (la gastro-entérite en particulier) on pouvait être contaminés par l’eau du robinet. Est-ce vrai ?
    Merci et bonne journée.

    Répondre
  179. Patricia

    Bonjour,
    Très intéressant votre article sur l’eau. Je suis atteinte de la maladie de crohn et je ne bois que de l eau en bouteille et de l’eau filtrée pour le café car l’eau est trop calcaire cela dénature le goût du café Bio que je consomme. Bonne journée.

    Répondre
  180. Romain

    Alors, l’eau du robinet n’est pas dangereuse parce qu’elle ne contient « que », des minéraux, du plomb, du chlore, des hormones, des médicaments, des produits issus de l’élevage et tout un tas de perturbateurs endocriniens en quantité « acceptable ».

    Sur le papier, oui, ça va pas nous tuer sur le coup. Quid d’une consommation répétée sur 10, 20, 30 ans ?

    Répondre
  181. Moinet jacques

    Bonjour, article intéressant, modéré clair et facile à lire. Absent, l’eau gazeifié a partir du robinet par cartouche type sodastream ???? J’en suis utilisateur et tres satisfait : facilité, écolo, disponibilité mais aucunne idée sur la qualité. Avez vous un commentaire. Merci a toute l’équipe pour votre aide. Bien cordialement

    Répondre
  182. Anonyme

    Bonjour et merci lecture intéressante

    Répondre
  183. Gourand

    Bel article intéressant mercis

    Répondre
  184. Pichard Chantal

    Merci pour cet article. L’idéal est donc, l’orsque l’on aime l’eau gazeuse d’utiliser un appareil (Sodastream pour ne pas la nommer…) pour gazéifier l’eau du robinet

    Répondre
  185. Yobon

    Le plomb dq les vielles canalisations?

    Répondre
  186. BRANDMEYER Elodie diététicienne micro-nutritionniste

    Je me permettrais de rajouter une information essentielle que je donne à mes patients et qui n’a Pas été abordée. En ce qui concerne l’eeu du robinet, aussi salubre soit elle, il n’existe a ce jour dans les stations d’épuration , aucune capacité à retirer les résidus médicamenteux , des eaux récoltées. A savoir, résidus de contraception oraux ( quand on sait qu’aujourd’hui, les capacités de fécondité ont diminué…), les anti-dépresseurs et pire encore les chimiothérapies.

    Je vous laisse y reflechir

    Répondre
    1. Renaud

      Cet argument je suis désolé mais c’est du flan… On retrouve cela dans toutes les eaux qu’elles soient du robinet, de source ou minérales !

      Répondre
  187. Louis

    Un autre point qui n’est ni abordé dans les commentaires, ni dans l’article, c’est la quantité d’eau perdue dans le réseau de canalisation.
    Certaines villes ont un taux de moins de 85%, donc pour 100 litres d’eau consommées au robinet, 25 litres auront été perdus.

    En revanche, l’eau du robinet ne produit pas les déchets des eaux en bouteille !

    Répondre
  188. Segaud

    Merci tres utile

    Répondre
  189. Nozieres

    Il paraît que les stations d’épuration peuvent pas filtrer les résidus médicamenteux venant des chasses d’eau (ex antibiotiques et pilules contraceptives)et qu’on les retrouve dans l’eau du robinet, qui devient ainsi perturbateur endocrinien.
    Je ne donne donc que de l’eau de source à mes filles.

    Répondre
    1. roussay

      ces résidus se retrouvent en sortie de station d’épuration et ensuite rejeté en rivière

      Répondre
  190. Menu

    Sujet très intéressant merci pour vos renseignements

    Répondre
  191. Jean-Marc PRUVOT

    Bonjour,
    Je possède un adoucisseur d’eau qui traite l’eau depuis le compteur.
    J’aurai aimé avoir votre avis à ce sujet.
    Merci
    Cordialement
    Jean-Marc PRUVOT

    Répondre
    1. roussay

      très bien pour le lave vaiselle ou lave linge mais moins pour boire

      Répondre
    2. CLEMENT GUY

      Votre adoucisseur ne traite que le calcaire……….

      Répondre
  192. Bichon Marie laure

    Je viens de lire votre article avec intérêt parce que je m’interrOgre depuis un moment au sujet des médicaments du type hormones ou chimiothérapies voire antibiotiques.Sont-ils ôtés de l’eau du robinet? Quand les hôpitaux et cliniques rejettent à l’egout sans aucun traitement, qu’en est-il de l’eau au sortir des usines de retraitement des eaux ? Merci infiniment pour votre réponse.

    Répondre
  193. jean-marc Krémer

    Pour l’eau du robinet, Il y a une chose dont on ne parle pas souvent, qui est cependant très inquiétante : la présence dans l’eau d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires et d’hormones sans parler de tous les germes infectieux et des nano-particules de toutes sortes. Quand on nous présente une eau bien traitée, on ne parle que de bactéries et de métaux lourds – Que fait-on pour le reste ?

    Répondre
  194. muller

    Bonjour,
    Vous ne parlez pas dans cet article intéressant de l’eau du réseau qui transite par un adoucisseur d’eau. Pourriez-vous nous informer là-dessus?
    Cordialement
    Christian

    Répondre
  195. Christophe

    Bel article merci.
    Que pensez-vous du système d’osmoseur pour purifier l’eau ?

    Répondre
  196. Vincent

    Merci pour cette article, ça m’a ouvert sur un sujet que je connaissais pas

    Répondre
  197. BOUTET Catherine

    Bonjour,
    Chaque article que vous nous faites partager est très utile et convivial. Un article de Que choisir, avait attiré mon attention sur les particules de plastique : très édifiant et un peu effrayant. Vivre l’eau du robinet…
    Merci infiniment….

    Répondre
  198. Matthieu

    Dire que l’eau du robinet est sans danger parce qu’elle est « contrôlée », c’est comme dire que les OGM, le téléphone portable, les produits chimiques de toutes sortes sont sans danger parce qu’ils sont « contrôlés », et que « on ne dépasse pas les seuils ». Malheureusement, la puissance publique est en général en retard (quand elle n’est pas carrément corrompue) pour ce qui est de la dangerosité pour la santé de tout un tas de molécules. Il faut savoir que les analyses sur l’eau ne portent que sur quelques dizaines de molécules. Rien qu’en bio, on en contrôle plusieurs centaines. Et c’est sans compter sur tous les résidus d’antibiotiques qu’on trouve dans l’eau, et qui ne sont quasiment jamais contrôlés.
    L’eau en bouteille n’est pas la panacée, c’est clair, et il vaut mieux utiliser un filtre plus efficace que les carafes filtrantes, mais attention de ne pas reprendre mot pour mot la propagande de Veolia…

    Répondre
    1. Joëlle

      Bonjour Mathieu,
      Entièrement d’a Avec vous !!

      Répondre
    2. Bernard

      Les résidus antibiotiques sont-ils mieux contrôlés pour les eaux embouteillées ? Ce n’est qu’une question. Et je ne pense pas à l’heure actuelle qu’il existe des carafes filtrantes pour les mêmes résidus. Si je me trompe, merci de me détromper.

      Répondre
  199. Galvaing

    Bonjour à toute l’équipe et merci pour les infos.

    Répondre
  200. Annie RENVERSE

    Bonjour,
    Très intéressant l’article sur l’eau de boisson et, plus particulièrement, sur le coût global (financier et environnemental) des bouteilles en plastique. Que pensez-vous des filtres Doulton (cartouche de charbon et porcelaine micro poreuse) qui filtre l’eau du robinet ?
    Cordialement

    Répondre
    1. Marie

      En effet, cet article est très intéressant et merci à YUKA. Étant naturopathe je ferai la même remarque que j’ai lue plus haut. Une eau bonne à boire ne doit pas contenir trop de minéraux (moins de 100 mg/litre). L’eau de l’adoucisseur n’est pas potable, car elle peut être contaminée par les traitements de régénération. Les filtres « maisons » : oui à condition de les changer souvent. Pour ma part, habitant dans une région céréalière, l’eau du robinet arrive boueuse et chargée en nitrates et d’autres choses …., par conséquent j’ai du installer des filtres dès l’arrivée. Pour l’eau de consommation, boire et cuisiner j’utilise un osmoseur. Cette eau osmosée est traitée ensuite dans un KOLLITOR pour la boire.
      Chacun peut faire ses choix en fonctions de ses besoins et du lieu d’habitation. Dans certains arrondissements de Paris l’eau distribuée est d’excellente qualité. Il est indispensable de s’informer auprès de la mairie. Les eaux du robinet sont potables du point de vue de la bactériologie, c’est pour cela qu’elles sont chlorées, Monsieur Pasteur a encore des beaux jours devant lui !

      Répondre
      1. Francois Lambert

        L’osmose inverse est pratiquée en usine de traitement . Vous doublez donc inutilement ce traitement. De surcroit, on a coutume de dire que l’eau est un très bon marcheur (6km/h). En France le temps moyen entre la sortie de l’usine et notre robinet est de 20 mn. Avec le chlore protecteur ce produit est très rarement altéré. Quand aux boues ce sont principalement des résidus de travaux sur le réseau qui n’ont aucune incidence sur la santé comme le calcaire. Eviter les adoucisseurs à résine il enlève aussi le magnésium très utile. L’idéal est de convaincre ses élus de faire une décarbonatation par décantation qui préserve le magnésium dans l’eau du robinet.

1 2 3 4 5 7