Quelle eau boire ?

L’eau constitue environ 60% du corps humain. On comprend alors aisément pourquoi il est recommandé de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour, soit environ 600 litres par an. Entre l’eau minérale, l’eau gazeuse, l’eau de source et l’eau du robinet, on a l’embarras du choix pour s’hydrater ! Mais toutes les eaux ne se valent pas. Voici donc un éclairage sur le sujet, rédigé avec l’aide du nutritionniste Anthony Berthou.

Peut-on avoir confiance en l’eau du robinet ?

En France, l’eau du robinet est de bonne qualité. Bien qu’elle soit très contrôlée, elle suscite pourtant la méfiance. Sa potabilité est évaluée par plus de 60 critères, établis par l’OMS et calculés par rapport aux populations les plus vulnérables (nourrissons, femmes enceintes). Ces critères régulent notamment la teneur en minéraux, qui ne doit pas être trop élevée. L’eau est d’abord captée dans la nature, puis traitée, stockée, consommée, nettoyée et enfin renvoyée dans la nature.

Aujourd’hui, les stations de traitement de l’eau se sont multipliées et la pollution par les nitrates et les pesticides devient très rare. Concernant le plomb, l’eau distribuée en contient très peu. Seules les canalisations des bâtiments anciens et non rénovés peuvent encore être en plomb. Dans ce cas, après une période sans utilisation, l’eau stagnante peut se charger en plomb. Il est donc recommandé de laisser couler un instant l’eau du robinet avant de la consommer.

En fonction des régions, l’eau du robinet est plus ou moins chlorée afin de détruire les bactéries qui peuvent s’y trouver. Consommé en excès, le chlore favorise l’acidité du corps. Mais, sa quantité dans l’eau est très faible et ne représente pas une raison fondée d’éviter l’eau du robinet. De la même manière, si le calcaire donne un goût désagréable à l’eau, il est en revanche sans danger sur la santé.

Certains mettent en cause la présence de résidus de médicaments dans l’eau. À ce jour, aucune étude scientifique n’a prouvé leur présence significative, ce qui ne signifie toutefois pas qu’ils soient totalement absents.

Les carafes filtrantes sont-elles vraiment utiles ?

En France, la confiance en l’eau du robinet reste très relative. Des systèmes de filtrages sont alors adoptés dans le but d’obtenir une eau d’encore meilleure qualité malgré les nombreux contrôles déjà effectués. Mais selon l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES), l’efficacité de ces carafes est contestable. Les cartouches de filtration se révèlent ainsi être des nids à microbes et les carafes filtrantes contribuent alors à la propagation de microbes dans l’eau.

 

L’eau du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé en France, sa consommation est donc sans danger pour 95,6% des consommateurs. Cependant, encore 4% de la population française reçoit une eau non conforme, essentiellement dans les régions d’agriculture intensive, et dans les petites communes rurales. Les régions les plus concernées sont le Loiret, la Seine-et-Marne, l’Yonne, l’Aube, la Marne, le Pas-de-Calais et la Somme. Pour connaître la qualité de l’eau de son lieu d’habitation, vous pouvez vous rendre sur la page dédiée du gouvernement pour vérifier.

Comment choisir son eau en bouteille ?

Les eaux en bouteille sont naturellement potables, et ne subissent aucun traitement. Il existe deux types d’eau en bouteille :

  • Les eaux de source : Elles proviennent de nappes d’eau souterraines situées dans toutes les régions de France, et sont soumises à la même réglementation que l’eau du robinet. Elles doivent remplir tous les critères de potabilité et contiennent donc à peu près autant de minéraux que l’eau du robinet. Elles ne subissent aucun traitement, ces eaux sont ainsi plus pures que celle du robinet, même si la différence reste très faible.
  • Les eaux minérales : Leur origine est souterraine, tout comme l’eau de source. Par contre, elles sont soumises à des normes spécifiques et peuvent atteindre des fortes teneurs en minéraux qui ne sont pas tolérées pour l’eau du robinet.

Le premier élément à prendre en compte dans le choix d’une bouteille d’eau est la quantité de résidus à sec qu’elle contient. Il s’agit de la quantité de minéraux (sodium, magnésium, sulfate, calcium,…) restants une fois que l’eau est évaporée. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, une bonne eau est une eau peu minéralisée. Une consommation excessive de minéraux peut être néfaste pour l’organisme. La présence de minéraux en grande quantité dans l’eau peut interagir avec ceux apportés par l’alimentation, réduisant l’assimilation de ceux-ci. Le résidu à sec doit ainsi être idéalement inférieur à 100mg/l. Il est identifiable après les valeurs nutritionnelles de la bouteille par les mentions : “résidus à sec à 180°”, “extrait sec à 180°”, “teneur total en sels minéraux à 180°.

De manière générale, les eaux minérales doivent donc être consommées de façon limitée. Elles sont souvent trop riches en sodium et autres minéraux. Certaines seraient refusées en réseau public de distribution à cause de leur trop fort taux en minéraux. L’argument souvent mis en avant par ces eaux est que la présence de minéraux permet de réduire certaines carences, notamment en calcium et en magnésium. Or, l’assimilation du calcium et du magnésium de ces eaux est faible. Ainsi, ces eaux ne présentent que peu d’intérêt particulier et ne doivent pas faire l’objet d’une consommation quotidienne. Lorsque l’on est carencé, l’eau minérale n’est pas une solution : les déficits en magnésium ou en calcium ne peuvent pas être restaurés avec de l’eau, ils doivent être restaurés à travers une meilleure alimentation.

En revanche, les eaux de source contiennent nettement moins de minéraux et peuvent convenir pour une utilisation au quotidien. Elles sont intéressantes en remplacement de l’eau du robinet, quand celle-ci possède un goût de chlore trop prononcé par exemple ou dans les régions rurales polluées.

Le deuxième élément à considérer est le pH de l’eau. L’estomac est un milieu très acide, et la consommation d’une eau trop basique (à l’opposé de l’acidité) peut perturber la digestion gastrique. Le pH de l’eau doit donc être neutre à légèrement acide (compris entre 6,5 et 7). Sur l’étiquette, l’indication du pH se trouve après celle des résidus à sec.

Des particules de plastiques dans l’eau en bouteille ?

L’eau en bouteille de nombreuses marques est contaminée par de minuscules particules de plastique qui se détachent et migrent dans l’eau. Le risque de transfert des particules vers les aliments est d’autant plus élevé avec la chaleur et la lumière, qui contribuent à la dégradation du plastique (voir notre article sur les emballages).

Pour le moment, les dangers sur notre santé sont encore méconnus et des études approfondies sont nécessaires pour savoir si l’on doit réellement s’inquiéter de leur présence.

L’eau gazeuse est-elle intéressante ?

L’eau gazeuse peut être consommée en petite quantité lors de gros repas où l’acidité de notre estomac devient très élevée, ou pour les personnes qui souffrent d’acidité gastrique. En effet, elle favorise la digestion car le bicarbonate contenu dans l’eau contribue à la neutralisation de l’acidité produite lors de la digestion et régule le pH d’un estomac trop acide. Néanmoins, elle est à éviter en cas de ballonnement car elle libère du gaz dans le tube digestif.

Par ailleurs, le bicarbonate est utile aux sportifs pour diminuer l’acidité qui a été produite en quantité par les muscles pendant un effort. Cette acidité, appelé acide lactique, est à l’origine de courbatures et de douleurs musculaires. Suite à un effort, la consommation d’eau gazeuse va alors permettre de réduire plus rapidement la fatigue musculaire, en régulant l’acidité tissulaire, et ainsi accélérer la récupération.

Les eaux gazeuses peuvent être consommées de temps temps mais ne doivent pas composer l’apport majeur d’eau pour le corps car elles sont chargées en minéraux. Dans les deux cas précédent, il vaut mieux privilégier une consommation occasionnelle d’eau gazeuse la moins minéralisée possible et riche en bicarbonates de sodium (>600mg/l).

Et l’environnement dans tout ça ?

La production d’eau en bouteille est un processus extrêmement énergivore. Entre le transport des matières premières, le processus de fabrication, et l’acheminement vers les grandes surfaces, c’est un bilan de 8kg de CO2 rejetés par litre d’eau. C’est à dire autant qu’une voiture qui roule 80 km, pour une seule bouteille d’1,5L.

Par ailleurs, une fois bues, les bouteilles finissent soit en décharge, en incinérateurs, en centre de recyclage, ou dans la nature. La décharge et l’incinération sont des options posant problème car elles libèrent des toxines dans le sol que nous cultivons et dans l’air que nous respirons.

L’eau du robinet bénéficie la plupart du temps d’un système de distribution beaucoup plus rentable et moins énergivore que pour l’eau en bouteille.

Finalement, que faire ?

  • Pour votre consommation quotidienne, privilégiez l’eau du robinet, peu chère, de qualité et respectueuse de l’environnement.
  • Si son goût ne vous plait pas ou si vous êtes dans une région à risque, préférez une eau de source très faiblement minéralisée avec un taux de résidus à sec inférieur à 100mg/l et un pH situé entre 6,5 et 7 (Mont-Roucous, Montcalm, Rosée de la Reine).
  • Evitez les eaux minérales. Si vous êtes carencés, ne voyez pas l’eau minérale comme la solution et essayez de combler vos carences à travers une alimentation plus adaptée.
  • Suite à un effort ou un repas copieux, vous pouvez boire un verre d’eau gazeuse riche en bicarbonate pour diminuer l’acidité du corps (Vichy Célestins, Vichy ST Yorre, Rozana, Quézac, Badoit).

Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter l’article d’Anthony Berthou sur l’eau et la récupération du sportif : http://www.sante-et-nutrition.com/hydratation-effort/

Pour aller plus loin

Découvrez le Programme Nutrition Yuka : 10 semaines pour acquérir les bases d’une alimentation saine avec 40 recettes et 1 nutritionniste qui répond à vos questions.

En savoir plus

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 468 commentaires

  1. Philippe

    Merci Yukà pour cet article, très efficace

    Répondre
  2. Patrice Edouard Jacquelin

    Bonne analyse, toujours intéressant de savoir ce qui en retourne au sujet des eaux de consommation courante. Chez moi, je bois de source, l’eau du robinet passant pas très profondément de la distribution de la ville à mon robinet, avec un fort soleil, elle chaude. Ceci explique cela.

    Répondre
  3. Gilles BARDET

    Super l analyse. Merci

    Répondre
  4. Uscher

    Merci pour vos conseils.

    Répondre
  5. Faure

    Bravo beau travail…mais, collaborez vous avec Pollinisation. …? (surtout leur dernière enquête).
    Votre « couleur » de « jeunesse » allant de l’avant, du coup, nous manque un peu…!
    Bonne route à toute l’équipe…
    Paul

    Répondre
  6. DC

    Encore un excellente article qui clarifie bien les choses, cela confirme bien aussi certaines informations que j’ai eu ici et là. vive l’eau du robinet alors 😊 merci beaucoup

    Répondre
  7. Martine

    Merci pour cet article et les commentaires. Pour ma part j’alterne entre l’eau du robinet et une eau minérale ( qui fait partie des 3 à taux faible de résidus à sec ).

    Répondre
  8. Quentin

    Merci pour cet article intéressant et surtout pour votre application très utile. Bonne continuation 😚

    Répondre
  9. Celine

    Intéressant, merci

    Répondre
  10. joslet

    moi je bois l’eau du robinet et si je trouve rarement un gout de chlore je la passe au refrigerateur pas la peine d’acheter Vittel je viens de voir ce n’est pas mieux merci de me permettre de répondre ;Votre application m’a permis de tester les produits en vente dans les grandes surfaces ;maintenant j’achéte differemment :bon ou excellent merci de vôtre aide

    Répondre
  11. Marguerite ZIMMERMANN

    Merci pour cet article remarquablement clair. Il me conforte dans mes habitudes (boire l’eau du robinet en la laissant un peu reposer dans une carafe en verre pour qu’elle perde son goût). Avec Yuka, vous rendez de fiers services !

    Répondre
  12. Morlat

    Très intéressant comme d’habitude,à mon avis il manque une phase essentielle c’est le transport,l’entreposage au plein air et en plein soleil sur les plateformes qui détériore énormément la qualité

    Répondre
  13. Servilla

    Bonjour, dans l’eau du robinet ne trouve t on pas des hormones (notamment les œstrogènes) Qui ne sont pas filtrées dans les stations ?

    Répondre
  14. Mousse

    Merci pour tout ,j’utilise votre application à chaque fois que je fais des courses, c’est top !

    Répondre
  15. MONIQUE MME LASCOUX

    Article très instructif. Merci, cela me conforte car je bois l’eau du robinet depuis toujours !!
    Merci pour cette appli Yuka que je fais connaitre autour de moi

    Répondre
  16. TRUBERT

    Allez… un peu d’humour pour dire la même chose
    😉
    https://www.youtube.com/watch?v=XItd_13Y6Zg

    Répondre
    1. Runner56

      Bonsoir,
      Merci pour cet excellent clin d’œil, et comme je l’écrivais précédemment, voilà pourquoi depuis plus de 60 ans, je ne bois que du vin et de la bière (les 2 étant présentés en bouteilles de verre). Je vais bien merci et mes analyses sont au beau fixe !

      Répondre
  17. Jacques Desombre

    SUPER INTERESSANT ET INSTRUCTIF. Merci.

    Répondre
  18. Derradji

    Bonjour je vous remercie Beaucoup de votre Renseignements c’était Vraiment un plaisir de savoir merci beaucoup.

    Répondre
  19. Langlois

    Merci pour ces bonnes informations , je buvais une bouteille de st yorre par jour , je vais arrêter d’en boire autant

    Répondre
  20. JACQUES Raymonde

    À Biscarrosse nous buvons l’eau du robinet, en plus elle n’est pas calcaire du tout.

    Répondre
  21. Fanch

    Super article ! Merci 👍🏼
    Un prochain sur quelle matière de gourde pour transporter l’eau du robinet serait idéal 😉

    Répondre
  22. BOURREL

    Excellent article. Simple et efficace. Merci !

    Répondre
  23. Dominique

    Bonjour,
    Je suis un peu perdu entre les recommandations des uns et des autres. Vous recommandez l’eau du robinet à quelques eaux de sources prêt, et le Dr Christian Rechhia sur RMC (émission du 19/05) recommande les eaux en bouteilles car l’eau du robinet contient des micro-composants toxiques qui seraient des perturbateurs endocriniens. Le fait que les tuyaux (amenant l’eau chez soi depuis la station d’épuration) ne soient jamais remplacés permet l’existence d’antibiotiques, anti-inflammatoires (tétrahydrocannabinol), café, thé, estroprogestatif,… sa conclusion étant du coup différente de la votre. Qu’en est-il ? Merci de nous éclairer.

    Répondre
  24. Marie David Delaoustre

    Merci pour cet article intéressant et clair ainsi que le récapitulatif qui modifiera ma consommation d eau 😊

    Répondre
  25. Moïse Florence

    Très intéressant et complet
    Merci
    Et quid de faire notre propre eau gazeuse avec l’eau du robinet

    Répondre
  26. Thibault GELUYCKENS

    Pour ce mois d’août, Marc HENRY, professeur de chimie et de physique quantique à l’Université de Strasbourg, grand spécialiste de l’eau et l’association « Natur’Eau Quant » qu’il préside, ayant été attaqués le mois dernier, je vous propose la lecture du droit de réponse à « 60 millions de consommateurs » que le Pr Marc Henry vient de rédiger et de rendre public:
    https://www.eauriginelle.com/wp-content/uploads/2018/08/34_pole%CC%81mique-min.pdf

    Répondre
  27. Christine Rétier

    Bonsoir Julie,
    Merci beaucoup pour informations très importantes pour la santé.
    En ce qui me concerne, j’ai une colopathie fonctionnelle.
    Quelle eau est il préférable de boire pour un côlon irritable ? ?
    Merci d’avance !
    Christine Christine

    Répondre
    1. Anonyme

      Bonjour, Une eau osmose et dynamisée et surtout prendre des probiotiUes.cdt

      Répondre
  28. CUPERLIER

    Je confirme vos informations merci encore

    Répondre
  29. Runner56

    Merci pour ce dossier complet et ces analyses pertinentes. A la lecture de votre article, on se rend compte qu’il n’est pas facile de gérer au quotidien son hydratation. J’en resterai donc à ce que j’ai toujours fait depuis plus de 60 ans : je continuerai à boire du vin et de la bière. Jusqu’à présent ça m’a parfaitement réussi. Pourquoi changer ???

    Répondre
  30. Suri

    Même si ce n’est surement pas efficace à 100 % (qu’est-ce qui pourrait l’être…?), peut-être faut-il se tourner vers une sorte de filtration plus naturelle et plus écologique. Un extrait :

    « Dans sa magie de cycles, de cercles, de tourbillons… la nature dévoile des délices de ce qui étaient nos déchets, pour elle nos poisons se révèlent être de véritables richesses…

    C’est le cas des 150 litres d’eaux usées que nous produisons chaque jour, riches en nutriments, ils font le bonheur de certaines plantes des marais, roseaux, massettes, scirpes, saules, iris… et des micro-organismes qui habitent leurs racines. De nombreux processus naturels sont capables d’épurer l’eau lorsqu’elle coule dans une zone humide, en suivant un cycle de décomposition des matières organiques aboutissant à sa minéralisation puis à sa réabsorption par les plantes. Ainsi rivières, fleuves, lacs, ruisseaux, marais, mares, étang, tourbières, prairies humides, vallées inondable, lagunes, mangroves… les zones humides en général peuvent jouer un rôle important d’assainissement naturel.

    La phytoépuration est née en s’inspirant de ces zones humides, et en remplaçant les procédés physico-chimiques d’assainissements traditionnels par un mode d’épuration naturels proche de ces écosystèmes. Aussi appelé phytofiltration, ou encore phytorestauation, phytoremédiation, phytostabilisation, rhizofiltration, bioremédiation, bioturbation ou plus simplement lagunage, marais filtrant ou filtre planté…

    Ce système d’épuration économe en énergie et en maintenance permet d’améliorer la qualité des eaux polluées, comme les eaux de ruissellement, les eaux usées domestiques, agricoles, industrielles, lixiviats de décharge, rejets pétroliers et miniers. Grâce à ce procédé d’assainissement, l’eau est rejetée à un niveau de qualité « eau de baignade ».

    Phyto-épuration : traitement des eaux usées
    Les procédés traditionnels d’assainissements utilisent des moyens physiques (décantation, flottation, filtres et membranes), des produits chimiques, notamment des coagulants (chlorure ferrique, sulfate d’aluminium…), des floculants, et parfois des désinfectant comme le chlore ou l’ozone pour éliminer les germes pathogènes.

    Ces procédés sont non seulement coûteux, énergétivores et parfois polluants, mais produisent à leur tour des sous-produits : déchets grossiers, sables et boues devant être dépolluées, décantées, stabilisées et traitées…

    Le traitement des eaux usées par filtre planté peut se faire à toutes les échelles, à celle d’une ville comme celle d’un foyer. Des villes comme New York, Munich, Suzhou, Fuyang ou Calcutta utilisent ces systèmes alternatifs. En France, ils ont été mis en place à Honfleur, Caen, Grandville, Rochefort, Bègles…

    Les filtres plantés peuvent être utilisés comme traitement autonome, ou bien peuvent prendre part à une série de procédés de traitement complexe. Une des applications les plus fréquentes, celle que nous développons ici est le traitement secondaire des effluents des eaux usées domestiques. Ce système économe en énergie, en infrastructure et en maintenance est généralement fiable, s’auto adaptant, pourtant il ne sera réellement efficace que s’il est soigneusement conçu, construit, exploité et entretenu. »
    (extrait de https://www.build-green.fr/phytoepuration-creer-un-filtre-plante/)

    Répondre
  31. Peu

    Merci pour cette article

    Répondre
  32. Brigitte

    merci pour ce topo interessant
    mais que dire du non filtrage de l’eau courante ,du robinet des résidus des médicaments ! antibiotiques ,hormones des pilules contraceptives ,,tout cela passant dans les urines ,,,
    j’ai entendu dire ,mais je n’ai pas la référence que pour cette problématique ,les suisses avaient rajoutés un filtrage supplémentaires pour cette catégorie de polluants chimiques ,qui leur reviendrait à une augmentation e 8 euros 50 par habitants et par an ,sur leur facture d’eau
    mon problème avec l’eau du robinet pour ma part reste ce potentiel de polluant hormonal qui est un problème majeur actuellement ,avec augmentation de hypospadias ,puberté précoce ,,Que doit -on en penser ?
    Merci de votre aide

    Répondre
  33. Houdant claude

    Très intéressant. Je n’arrête pas de conseiller l’eau du robinet à mes amis. Dommage que vous ne parliez pas de l’eau en bouteilles de verre… Merci. Claude H.

    Répondre
  34. Alexandre

    Un grand merci pour votre site Julie cela nous éclair sur des préjugés et des idées reçues nous buvons que de l’eau du robinet car nous avons la chance d’avoir une très bonne source continuez à nous ouvrir les yeux merci

    Répondre
  35. Peu

    Bonjour moi je bois soit de la contrex ou de la courmayeur je me rends compte que se n est pas les meilleurs je les prenaient pour leur apport en calcium et magnésium merci pour vos bon conseils et je vais me mettre à l eau du robinet

    Répondre
  36. Alain D

    Bonjour,
    Qui a un avis sur les eaux osmosées ?

    Répondre
  37. Foucat

    Quid des sels utilisés dans les adoucisseurs d’eau, qui sont rejetés dans la nature via l’ezu Consommée et que les stations d’épuration ne savent traiter ? Non, l’eau distribuée au robinet n’est pas si anodine que vous l’écrivez : molécules chimiques – antibiotiques etc, consommés, administrés et rejetés dans la nature, via urines et matières fécales.

    Répondre
  38. catie

    merci pour cette analyse mais il serait intéressant de répondre aux internautes qui contestent la fiabilité de l’eau du robinet ; apparemment, les analyses ne sont pas complètes et cela me laisse rêveuse, moi qui consomme l’eau du robinet pour ne pas utiliser de plastique. Jacky Cano parle d’une alternative ; qu’elle est-elle ?

    Répondre
  39. Confirme

    Très bon article. Il faudrait également prendre en compte la qualité des eaux de captage ou forage qui sont utilisés en industries agroalimentaire et qui devaient aussi être à usage alimentaire.

    Répondre
  40. Elcé

    9 milliards de bouteilles plastiques par an en France rien que pour l’eau… Ce seul chiffre doit nous faire faire le choix sans hésiter de l’eau du robinet. Car cette production ruine immanquablement notre environnement vital et donc nos santés. Il n’y a aucune hésitation à avoir à ce sujet. Les soi-disant bonis nutritionnels de l’eau en bouteille sont insignifiants par rapport aux risques « santé » que cette industrie nous fait prendre.

    Répondre
  41. Patricia

    J’adore cette application
    Tout les proches l’on . On passe beaucoup de temps en grande surface à scanner. Pourquoi ne pas ouvrir des magasin avec que des produits certifiés excellents.
    Ça marcherait je suis sûre. Ou bien les meilleures notes de produits en photos . J’ai trouvé un gel douche et 1 dentifrice excellent dans tout les rayons. C’est fou . Encore bravo
    Bravo

    Répondre
  42. Sanchez Rodolphe

    Merci. Comme toujours, un article argumenté et donc instructif.
    Continuez !

    Répondre
  43. Saltré

    Bonjour et merci pour votre article sur l’eau, très intéressant. Cependant, dans toutes ces eaux différentes, il y a un cas non évoqué qui est celui que je consomme, c’est à dire de l’eau du robinet sur je gazéifié moi même avec le kit « sodastream »… qu’en pensez vous ? Merci pour votre réponse. Anne Marie Saltré

    Répondre
  44. Elisabete.bernard

    Julie
    Super Article.
    Antoine Réality m a dit beaucoup de bien de vous.
    Très Cordialement
    Elisabete

    Répondre
  45. MARIE Danièle

    Merci Julie pour ces infos sur l’eau

    Répondre
  46. deneau

    Cet article est faux, merci d’arrêter de prétendre connaître ce problème, vous n’y connaissais rien. L’eau du robinet n’est pas potable partout en France.

    Répondre
  47. Anonyme

    J utilisé l eau u robinet car j’ai une eau très bonne.je suis d accord avec vos arguments

    Répondre
  48. Roger Sabater

    Qu’en est il des zones ou les nappes phréatiques sont polluées par les écoulements des dépôts de munitions non dépollués depuis la dernière guerre car trop nombreux et pas de budget pour…?

    Répondre
  49. Cheleux

    Bravo pour cet article, mais pour l’eau minérale riche en bicarbonates et pauvre en sel vous devriez citer l’eau de salvetat
    Cordialement un de vos lecteur assidu
    Docteur Gilbert CHELEUX

    Répondre
  50. Anonyme

    Merci pour ce reportage hyper intéressant et tres complet

    Répondre
  51. Francoise M.

    Il n’est pas conseillé de boire l’eau du robinet, quand on a des problèmes d’intestins. ex, le syndrome du colon irritable, et consorts….cause l’eau de javel utilisée pour traiter l’eau.
    Celle-ci, même en petites quantités dans l’eau, tue les bonnes bactéries de notre intestin.

    Répondre
  52. Sebastien Antoine

    Un bon debut cet article. et je trouve les precisions de jacky cano et David P sur l OMS et les résidus médicamenteux indispensables !!! Merci à eux. N oublions pas un critère pour l’eau 99% des fois omis (sauf chez mont roucous, rosée de la reine et autres eaux des monts de environnants) La Résistivité !!!
    Voici un très bon résumé des qualités d une eau. https://www.energie-sante.ch/les-dossiers/ce-que-vous-devez-savoir-sur-leau.html

    Répondre
  53. Raphaël

    Bonjour, très interessant, j’ai arrêté l’eau en bouteille pour des raisons écologique, économique et physique (c’est lourd un pack d’eau).

    Répondre
  54. Djou

    Instructif mais il y a aussi des études qui ont montrées des résidus de pesticides et/ou de médicaments dans les eaux de bouteilles. .. cela aurait été intéressant d’intégrer cette information a votre texte

    Répondre
  55. CHAKER

    Bonjour,
    merci pour cet article et les commentaires.
    Je me demande ce qu’il en est de l’eau gazeuse que l’on peut fabriquer à la maison grâce à une machine…

    Répondre
  56. Rénald LELEU

    Je bois beaucoup de  » La Salvetat ». Car très pauvre en sodium et très peu de chlorure. J’ai donc tout faux?

    Répondre
  57. Garcia

    Merci très ludique

    Répondre
  58. m p

    je suis tres contente de vos commentaires c est super …….mais je voulais vous dire :il parait :je dis bien :il parait que d etre branche sur yuka abime et utilise beaucoup la batterie

    Répondre
  59. MISUEL Bernard

    Que pensez vous de L’eau obtenue par osmose inverse ?

    Répondre
  60. LA RENARDE

    Merci pour cet article qui me conforte dans mon choix de boire l’eau du robinet depuis de nombreuses années, mais que pensez-vous de l’eau du robinet que l’on gazéifie avec des cartouches de CO2 ?
    nb: je me sens parfois obligée d’acheter de l’eau en bouteille pour mes invités et je trouve ça nul… !

    Répondre
  61. alain

    merci pour cette explication claire et precise super

    Répondre
  62. NER J F

    Le docteur Christian Kripia sur RMC a fait un exposé très sévère sur l’eau du robinet.
    A la lecture de votre article je ne sais plus qui croire

    Répondre
  63. Anonyme

    Merci pour votre article. Comme d’habitude cela est très intéressant. Grâce à votre application j’ai changé ma façon de consommer.

    Répondre
  64. Philippe

    Bonjour et merci pour cet article,
    J’ai entendu que l’eau du robinet contenait des résidus de médicaments ?
    La consommation de médicaments en France est très importante, les résidus sont rejetés dans les urines donc dans le circuit d’eau, comme pour l’homéopathie plus la dilution est très forte plus cela pénétre dans l’infiniment petit de l’organisme, vrai ou faux
    Merci

    Répondre
  65. Laurent

    Et les taux en hormones non dosées, les taux en médicaments, notamment les antidépresseurs ? Qu’en est il……… Vous ne l’abordez absolument pas dans votre étude alors que l’oms Trouve ces taux très préoccupants……… Et qu’aucune centrale de traitement des eaux n’elimine……
    Bref, encore un panel exhaustif …………

    Répondre
  66. Rotraud Ctos

    Je mets dans l’eau de robinet de tiges de menthe. Un goût très raffrichisse.

    Répondre
  67. Marianne

    Bravo pour cet article, très bien écrit et très instructif.
    Et de façon générale, bravo pour votre action qui permet enfin de faire le tri et de se repérer dans l’agro-alimentaire, au bénéfice de notre santé!
    C’est avec plaisir que je vous recommande largement autour de moi.
    Bonne continuation!

    Répondre
  68. svelka

    j’habite Valdampierre et je bois l’au du robinet elle est bonne. Je bois aussi Volvic et Badoit citron.
    merci pour vos bons conseils.

    Répondre
  69. Mo63

    Bonjour et merci .pour ma part je bois et de l’eau du robinet et de l’eau en bouteille , car ne sachant pas vraiment tout le mieux est de ne pas toujours boire la même eau !

    Répondre
  70. Léo

    Très intéressant

    Répondre
  71. Nicolas

    Prôner l’eau du robinet…sur un aspect chimique je suis d accord… il ne faut pas oublier que certaines eaux sont trop calcaire, (on appel ca des eaux dures dont le TH qui est l unité de mesure excède 20) peuvent déclenchée des crises de Colitte nephretique.
    Il y a aussi les traces de medicament dans l eau du robinet selon certaines sources… bref je reste ceptique quand a sa qualité supérieure.

    Répondre
  72. Bon ne fond Luc

    Que penser de l’eau Kangen ?

    Répondre
  73. SYLFAN

    Votre article est très intéressant parce qu’informateur de façon objective, et je vous en remercie
    SYLFAN

    Répondre
  74. Patrice

    Bonjour
    merci de cet article sur les eaux. mais surpris par les résidus à sec élevés de certaines marques, consommant principalement de l’eau Hépar & Contrex !!!!

    Répondre
  75. Mireille

    Merci beaucoup pour vos articles et vos outils qui facilitent bien la vie et améliorent notre quotidien!

    Répondre
  76. Nini

    Superbe article bien construit et si bien expliqué. Encore bravo

    Répondre
  77. LIONET Bernard

    Très bonne information sur un sujet qui fait toujours débat ,et les effets sur notre environnement .
    l’eau du robinet (mal perçu à table) peut elle ce garder une journée dans une carafe en verre ,à l’air libre? est il conseillé de placer qq écorces de fruit ? encore merci pour vos conseils que je m’empresse de partager

    Répondre
  78. Pascual

    Bonjour
    Vichy st yorre,depuis 35 ans,alcalinise le milieu évitant ainsi les terribles crises d’acide urique!!!
    Sinon aie aie quand l’acide urique se dépose. Ouille. Ouille

    Répondre
  79. jean jacques

    bonjour
    très bien cet article,mais je pose la question comment se fait il que l’on ne parle pas plus dans les médias du système d’osmose inverse ,pour moi un excellent système qui permet d’avoir de la bonne eau et qui évite toutes contraintes et désagréments décrits dans l’article.
    pourquoi les fournisseurs de ces appareils ne font pas plus de publicité sauf dans les revues bio ??
    Je possède ce type d’appareil de puis plus de 20 ans sans problèmes !!!
    y a t’il des réponses sur le sujet ???

    Répondre
  80. Debard

    Merci pour cet article tres interessant. Pour ma part je ne bois pas l’eau de roblnet car j’ai un adoucisseur d’eau et j’habite une region viticole où l’eau est hors norme question residu de pesticide. J’alterne donc differentes marques d’eau en bouteille

    Répondre
  81. Jammes

    Toujours super Yuka bravo !

    Répondre
  82. Galpin

    Le sujet sur les eaux est très intéressant mais quid de l’eau du robinet qu’on gazéifie à la maison (type sodastream) ?

    Répondre
  83. Le Sausse Thierry

    Aucune mention sur des analyses ciblées type présence de molécules médicamenteuses, …
    Article beaucoup trop partial. Pourquoi cibler uniquement les zones rurales. On ne mesure aujourd’hui que ce qui est « politiquement » correct et pas trop coûteux à analyser …
    Heureusement que les commentaires sont là pour modérer

    Répondre
  84. Dalibard

    Interessee par le programme de nutrition je bois l’eau du robinet

    Répondre
  85. Schreder Corinne

    Merci , très intéressant votre article sur La qualifié de l’eau .
    Mais il faudrait aller plus loin : comment ne plus utiliser de plastiques qui est représente un énorme problème qui met en péril les océans.

    Répondre
  86. Monik

    Bonjour au groupe,
    Je bois l’eau du robinet sans problème elle n’a pas de gout. Ainsi pas de transport de bouteille ni de recyclage. Merci pour ces infos

    Répondre
  87. Arlette

    Merci à l’équipe de Yuka, article très intèressant.

    Répondre
  88. BRACQ

    Bien mais vous n’abordez pas la filtration par osmose inverse qui semble être le mieux.

    Répondre
  89. Cordier

    Bonjour
    Votre étude est incomplète. Il existe des systèmes de filtration comme l’osmose inversée, des Fontaines filtrantes comme Eva qui permet d’améliorer l’eau du robinet sans polluer.
    L’eau du robinet n’est pas si bonne que vous le prétendez et les analyses sont incomplètes. C’est avéré.
    Cordialement

    Répondre
  90. Dr MV

    Tout à fait d’accord avec votre article. Simplement faire attention à l’eau Cristalline qui est une eau « générique » Il s’agit d’un ensemble de sources différentes proches des lieux de distribution. Au total une bouteille de Cristalline achetée à Toulouse ne sera pas la même qu’une achetée à Lille.
    Il faut faire attention au nom de la source sur la bouteille. Beaucoup de personnes utilisent cette eau pour la préparation des biberons, il faut vérifier qu’elle est compatible avec l’alimentation des nourrissons car certaines sont un peu trop minéralisées.

    Répondre
  91. Moy

    Merci!

    Répondre
  92. Abeille Alto

    Article sur l’eau très intéressant.
    Merci pour toutes vos pationnantes études et vos conseils.👍

    Répondre
  93. HORLAIT

    Pouvez vous me dire si l’eau traitée e un adoucisseur est potable et si oui, est ce sans conséquence sur la santé de la consommer au quotidien ?
    Merci pour votre retour.

    Répondre
  94. Anonyme

    Top cet article !!
    Je vais revoir mes basiques de consommation d’eau…
    RV prochain dossier 👍

    Répondre
  95. Michel

    Ce sujet semble rassurer sur le sujet de l’eau du robinet , en est-ce l’objectif ?? :o)

    Répondre
  96. Denis PIROT

    Bonjour et merci pour l’article très instructif sur « quelle eau boire »
    Cordialement

    Répondre
  97. Pierre Finidori

    Bravo pour l’application Yuka et bravo pour cet article.
    Espérons que tous ces industriels et grands groupes qui nous empoisonnent quotidiennement ne vous mettrons pas des bâtons dans les roues.

    Répondre
  98. Schmitter Bernard

    Que penser des systèmes de gazeification de l’eau tels que sodastream ? J’utilise de l’eau du robinet et rajoute un peu de bicarbonate de sodium.

    Répondre
  99. Michel

    Il n’y a pas que du chlore dans l’eau du robinet. Il y a aussi du fluor, soit disant pour prévenir les caries (haha!) On nous dit aussi que plus il y a de fluor dans le dentifrice mieux c’est pour les dents . il s’agit d’un mensonge qui non seulement n’empêche pas les caries, s’avère être un poison lent par les micro-doses répétitives avalées attaquant progressivement le foie, les os, etc…. et (secret d’état) amène plus ou moins les gens à la soumission face à l’autorité., De plus , le fait que l’eau du robinet e ne soit pas dangereuse pour la santé (sous réserve de vérification sérieuse) ne signifie pas qu’elle le sera par la suite , comment savoir ce qu’il sera décidé d’y ajouter et quand ?

    Répondre
  100. Pypaul

    Dans la plaine Montilienne, l’eau du robinet a très mauvais gout.
    Je bois La « Reine des Basaltes » (« Décantée, regazéifiée au gaz de la source »)
    Produite près de Vals, en Ardèche (50 Km de chez moi), et livrée en bouteilles verre consignées !
    (Calcium :145,0 – Magnésium : 70,0 – Sodium : 204,7 – Potassium 23,2 – Bicarbonates :1433,5 – Chlorures : 10,5 – Manganèse : 0,5 – Fluor : 0,9.)
    Elle est distribuée dans mon magasin habituel
    Le pieds !
    J’ai essayé la machine Sodastream, mais cela revient aussi cher et c’est toujours le gout du robinet.
    J’ai donc abandonné.
    J’ai une autre solution : En Ardèche, à Rochemaure, à 10 Km de chez moi, il y a la « Source du Prieuré », dont une partie est exploitée et dont le surplus coule dans une fontaine libre service, ou tout un chacun peu remplir ses bombonnes sans rien devoir à personne. Et il y a du monde !
    Il est facile de faire le détour pendant les courses de va semaine
    Qui dit mieux ?
    Merci pour cette magnifique application que j’utilise journellement.
    Pypaul

    Répondre
  101. Violène

    Bonjour, j’ai une question…
    J’ai des jumeaux de bientôt 2 ans, nous leur faisons des biberons avec de l’eau en bouteille Mont Roucous que nous chauffons au chauffe-biberon. Mon mari dit qu’ il serait plus facile de prendre de l’eau chaude du robinet directement.
    Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
  102. Khatra

    Merci je vais pouvoir convaincre ma femme de boire l eau du robinet

    Répondre
  103. Pypaul

    Dans la plaine Montilienne, l’eau du robinet a très mauvais gout.
    Je bois La « Reine des Basaltes » (« Décantée, regazéifiée au gaz de la source »)
    Produite près de Vals, en Ardèche (50 Km de chez moi), et livrée en bouteilles verre consignées !
    (Calcium :145,0 – Magnésium : 70,0 – Sodium : 204,7 – Potassium 23,2 – Bicarbonates :1433,5 – Chlorures : 10,5 – Manganèse : 0,5 – Fluor : 0,9.)
    Elle est distribuée dans mon magasin habituel
    Le pieds !
    J’ai essayé la machine Sodastream, mais cela revient aussi cher et c’est toujours le gout du robinet.
    J’ai donc abandonné.
    J’ai une autre solution : En Ardèche, à Rochemaure, à 10 Km de chez moi, il y a la « Source du Prieuré », dont une partie est exploitée et dont le surplus coule dans une fontaine libre service, ou tout un chacun peu remplir ses bombonnes sans rien devoir à personne. Et il y a du monde !
    Il est facile de faire le détour pendant les courses de va semaine
    Qui dit mieux ?
    Merci pour cette application que j’utilise journellement.
    Pypaul

    Répondre
  104. TSIDJI

    A propos de l’eau vous ne dîtes rien des filtres tels que britta on top par exemple qui peuvent s’avérer intéressants

    Répondre
  105. Tof

    Bonjour, afin d’éviter l’eau du robinet « médicamentée » (par l’humain) et le côté polluant des bouteilles plastiques, nous avons opté pour traitement de l’eau / osmoseur au robinet !
    Cette solution me parait idéale même si coûteuse au départ. Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
  106. Ciccarelli

    Bonjour
    Après avoir lu votre article j ai pu constater des contradictions et des erreurs. Vous parlez d éviter les eaux minérales alors que la mont roucous vous en fait partie et la cristalline a un residu a sec inférieur a 30 pour metzeral.

    Répondre
  107. nicklin

    Et les eaux de Vals ?

    Répondre
  108. Laurent

    Très bon sujet, je conssome personnellement que de l eau minéral, ça m a permis de me faire une idée et de mieux choisir les eaux que je bois. Je bois que très rarement de l eau du robinet je trouve quelle ont en général un goût de clore.

    Répondre
  109. Carole MISE

    Génial. Très bien documenté et les dessins sont très parlants. Encore et toujours bravo !

    Répondre
  110. franck

    Beau sujet, bravo. personnellement j’habite en campagne et l’eau est très calcaire et je suis équipé d’adoucisseur d’eau.

    Répondre
  111. marie-noelle billebot

    Bonjour
    Pourquoi n’ai je pas accès à votre évaluation des produits de beauté sur Android ?
    Quand cela viendra t’il
    Merci
    MN Billebot le

    Répondre
  112. Marcel Savi de Tové

    Mille mercis pour ces précieuses informations sur la diversité des eaux.

    Répondre
  113. Anonyme

    Merci pour les conseils la santé na pas de prix

    Répondre
  114. Toniutti

    Merci pour cet article

    Répondre
  115. Pont

    Super intéressant et super clair
    Merci

    Répondre
  116. Chacha

    Votre site et votre application sont vraiment bien conçus et très utiles.
    Cet article m’interpelle car je viens d’arrêter d’acheter des bouteilles en plastique (sauf Badoit pour le bicarbonate élevé).
    Je m’interroge sur l’utilité du charbon ou des perles de céramique qui amélioreraient la qualité de l’eau du robinet…
    Pouvez-vous m’éclairer sur ce sujet ?
    Merci.
    Bonne continuation !
    Cordialement.

    Répondre
  117. Patrick Langbour

    Bonjour, depuis plus de 6 mois, je ne bois que de l’eau Hepar, est-ce que cela représente un risque pour ma santé ?

    Répondre
  118. kt

    bonjour, hé bien je vous laisse l’eau du robinet et vous invite à prendre connaissance de l analyse du DR Christian Recchia sur son « coup de gueule » sur la qualité de notre eau du robinet
    bonne écoute ou bonne lecture

    Répondre
  119. souweine

    Merci pour cet article où se complètent informations techniques et simple bon sens.
    Personnellement, je ne consomme que de l’eau du robinet, sortie du réfrigérateur, pour lui ôter son léger gout à la température ambiante… et quel plaisir de voir ainsi la buée sur la bouteille… Je déguste d’avance !

    Répondre
  120. PierreA

    Bravo pour l’appli Yuka, çà commence à faire réfléchir les industriels surtout quand on découvre des additifs nocifs dans le bio ; agriculture biologique, pas la fabrication.
    Concernant l’eau, je suis un adepte depuis longtemps de la carafe système « hydropure » en respectant bien les renouvellements de la matière filtrante et jamais hors frigo sans utilisation. Sinon ‘Mont-Roucous.

    Répondre
  121. grellier

    Merci de votre information je ne bois que de l eau du robinet j avais raison bravo j espère que cela servira à beaucoup de gens je bois l eau de Provence de Signes qui ne voyage pas c est une eau de source très pure

    Répondre
  122. Pison

    Merci pour ces conseils. J’espere que beaucoup les pratiques déjà. C’est le cas chez nous.
    Eau du robinet et pour l’eau gazeuse nous venons d’acheter un appareil avec cartouche de gaz consignée qui permet de faire plus de 60 litres d’eau gazeuse.
    Ainsi plus de packs d’eau à transporter et à soulever plusieurs fois, moins de déchets emballages.
    De plus l’eau du robinet que bnous buvons nous la stockons dans deux bouteilles en verre que nous sortons du frigo à tour de rôle.

    Répondre
  123. Farre

    Merci infiniment,très intéressant

    Répondre
  124. Françoise BONGIBAULT

    Que penser du filtrage de l’ eau du robinet par les perles de céramique ???

    Répondre
  125. Signor

    Le petit encart sur les cartouches filtrantes me parait un peu court sinon bâclé. Le problème des bactéries est minimisé si l’on change la cartouche selon les prescriptions. Par ailleurs l’eau du robinet peut être très désagréable au gout et la cartouche corrige ce problème. De plus son empreinte carbone au litre est bien plus favorable que celle de l’eau en bouteille, alors cela mérite une réflexion plus approfondie. Je précise que je ne suis ni vendeur ni fabricant de cartouches !!!

    Répondre
  126. Luc

    Merci pour cet article. Personnellement je bois de l’eau filtrée et garde la carafe au réfrigérateur, ce qui en principe devrait limiter les contaminations bactériennes et sans doute éliminer au passage le chlore, qui, au delà du goût, n’est sans doute pas optimal pour conserver un bon microbiote intestinal. Avez vous des éléments à nous apporter sur le filtrage de l’eau par osmose inversée, que certaines personnes considèrent comme étant la meilleure solution ? Merci d’avance pour votre éclairage.

    Répondre
  127. FRED

    L’eau gazeuse contient du CO2 dissous et pas forcement du bicarbonate. L’acide carbonique libéré acidifie l’eau et l’effet sur le corps est plutôt acidifiant

    Répondre
  128. DENIS

    Merci pour cette description sur l’eau, même si je suis au courant sa fait du bien de se rafraichir la mémoire , j’avais un doute sur l’eau gazeuse merci beaucoup.

    Répondre
  129. Babbini

    Super vos analises continuée comme ça

    Répondre
  130. ERS

    Merci beaucoup pour cet articles très intéressant et très instructif; cela permet d’y voir plus clair . Merci

    Répondre
  131. Miren Arambourou

    On dit souvent que le problème de l’eau du robinet est sa forte teneur en résidus de médicaments, hormones etc, qui ne sont pas filtrés par les stations d’épuration.
    Avez vous des renseignements?

    Répondre
  132. crespin

    Que pensez-vous de l’eau ayant été traitée par un adoucisseur ? Potable ou non?
    Merci

    Répondre
  133. Anonyme
  134. Marchand

    Merci pour cette mise au point!
    Personnellement je privilégie l eau du robinet et je l utilise même pour me faire des elixirs de cristal.Inutile d engraisser les grands trusts alimentaires.

    Répondre
  135. Antoinette Aupée

    Que pensez-vous du filtre: réfrigérateur américain

    Répondre
  136. Anon

    Bonjour Yuka team,
    Alors je vais apprendre surement quelques chose un plus d’une personne aujourd’hui :
    La groooosse différence entre eau en bouteille et eau du robinet est que dans l’eau en bouteille TOUS les minéreau sont dit « inertes (morts) » et donc non absorbable par le corps et retombe simplement dans les reins si vous souhaitez de l’eau correcte avec des minéreaux « vivant » absorbable par le corps il vous faudra installer un revitaliseur d’eau chez vous. point.

    alors les bouteille d’eau minérale renforcé en minéraux de la source ca sert simplement a plus vous encrasser les reins !

    Répondre
  137. Sylvie Fratus

    Merci beaucoup pour cet article qui répond mots pour mots à mes questions. Pas de bouteille en plastique pour des raisons écologiques. Et alors, filtrer ou pas l’eau du robinet ? À priori, c’est non pour vous. Merci de vos conseils très utiles. Sylvie

    Répondre
  138. Leblanc

    Ravie d’avoir lu votre constat sur les méfaits des résidus secs car depuis longtemps j’essaie d’informer mes familiers qui ne me prennent pas au sérieux ainsi que pour les eaux gazeuses. Je trouve votre démarche très courageuse et vous en remercie jusque là c’était plutôt la loi du silence face à la toute puissance des marques concernées. MERCI pour toutes les informations que vous nous donnez concernant une multitudes de produits. YUKA est mon fidèle compagnon pour faire mes achats. Votre démarche fait prendre conscience des produits dangereux, je vois de plus en plus de monde scruter les produits avec la « petite carotte  » et bon nombre de responsables de magasin en tenir compte. Bonne continuation

    Répondre
  139. CHAPEL Corinne

    Bonjour , je partage en grande partie votre analyse concernant l’eau en bouteille par contre beaucoup moins celle sur l’eau du robinet car vous occultez totalement les médicaments , antibiotiques, hormones …qu’elle contient en quantité non négligeable et que nous ne savons pas aujourd’hui traiter.

    Répondre
  140. veronique DEVEZ

    bonjour
    L’eau est mon métier.
    Je vous recommande de lire les travaux sur la bioélectronique de Louis Claude Vincent, qui vous donnera toutes les réalités sur l’eau quelle qu’elle soit.
    J’apprécie beaucoup votre site, mais attention le domaine de l’eau n’est pas qu’un simple programme commercial. Elle est notre vie et maintenant notre survie.
    Je rejoins certains commentaires surtout sur la qualité des eaux du robinet et certaines marques d’eaux embouteillées.
    Ok pour les 3 dernières en n’oubliant pas la Montcalm.
    Dommage maintenant elles sont dans du PET qui après expérience pollue énormément.

    Répondre
  141. Laho

    Bonjour à vous tous
    Depuis des années, je bois un litre d’hepar par jour, sur conseil de ma gynécologue. Cela m’apporte (d’après elle) la moitié de la quantité du taux nécessaire que l’organisme a besoin en magnésium par jour. Cette décision a été prise suite à une densitrometrie pas terrible….. il est vrai, que l’article va peut être me faire réfléchir, car l’eau de mon robinet est bonne…..

    Répondre
  142. NICOLAS

    Encore Merci Yuka ! Je vais donc continuer à consommer l’eau du robinet !!

    Répondre
  143. Arnold

    Bravo Julie et toute l équipe Yuka
    L application s est enrichie du contrôle des cosmétiques
    À quand l application pour les produits ménagers
    Amitiés
    Arnold

    Répondre
  144. Sebane

    Bonjour moi je suis vos indications sur yuka nous buvons wattviller et salvetat merci pour vos conseils

    Répondre
  145. Bouvier Alain

    tres intéressant mais déjà convaincu. en effet je fait la chasse à ceux qui boivent de l ‘eau minérale, son côut est entre 500 et 1000 fois supérieur à celui d’une eau du robinet, vous devriez également mettre cet argument en avant pour ce sacro saint consommateur.

    Répondre
  146. Jaffres michele

    Bonjour,
    Vous ne parlez pas de l’eau du robinet gazéifiée avec des cartouches de gaz type Sodastream . Qu’en pensez vous ?

    Répondre
  147. JEREMY C

    Vous ne prenez, ou en tout cas n’en parlez pas, des canalisations des bâtiments qui peuvent en grande majorité changer la qualité de l’eau en fin de parcours avant la consommation (vieux bâtiments etc…) De plus il faudrait prendre en compte les résidus médicamenteux

    Répondre
  148. Lionel

    Merci pour ces informations très utiles personnellement je bois souvent l eau du robinet même si elle n est pas pure à 100/100 cela permet à notre organisme de créer des anticorps

    Répondre
  149. ogar

    bonjour, dommage, l’article n’est pas complet, vous ne parlez pas de l’eau osmosée notamment.. J’en achète en magasin bio (avec les bouteilles achetées au départ et qu’on re-remplie), et j’en suis satisfaite. Avez-vous un avis sur le sujet ?
    merci !

    Répondre
  150. yvette

    super votre article, il est vrai qu’on ne sait plus à quelle eau se vouer !
    que dire des filtres Culligan ?
    merci

    Répondre
  151. duralex

    on fait comment si on ne peut plus boire non plus l eau du robinet ?

    Répondre
  152. cedric

    Bonjour

    Bravo pour ce post clair, qui aborde la faible minéralisation des eaux en bouteilles.
    Pourquoi ne pas parler de filtration de l’eau du robinet par osmose inverse avec une bio re-minéralisation ?
    Cela permet d’avoir l’équivalent d’une eau à faible résidus, sans consommer du plastique ! (dans tous les sens du terme).

    Répondre
  153. Marc Decourt

    Bonjour,
    Vous mentionnez rapidement les carafes filtrantes comme une solution exposant à des risques bactériens. Je vois de plus en plus de solutions de traitement, de filtration de l’eau du robinet mais ne sait pas trop en lesquelles avoir confiance. Avez-vous prévu un article similaire sur les différentes technologies qui existent ?

    Répondre
  154. AGE

    Merci pour cet article.
    Pour ma part, je trouve que l’eau de robinet reste malgré tout contaminée par le calcaire en trop grande quantité, par les pollutions des terres agricoles, rivières, fleuves, notamment par les produits phytosanitaires et métaux lourds et quid des hydrocarbures au point que de plus en plus de lieu on interdit temporairement voire pendant plusieurs mois la consommation d’eau du robinet…
    L’eau en bouteille plastic est contaminée par le plastic… il faudrait revenir à l’embouteillage en verre !

    Répondre
  155. Maxime

    Merci pour cet article intéressant. Quid de la gazeification de l’eau du robinet (sodastream) ? Cela lui ajoute-t-il des minéraux ou seulement du bicarbonate ? Serait-ce du coup une meilleure solution que de l’eau gazeuze en bouteille pour une consommation plus régulière ?

    Répondre
  156. Selene

    Bonjour et un grand merci pour cet article et votre application.
    La lecture des commentaires fait peur. S’il y a des résidus de médicaments (et autres substances tout aussi sympa) dans l’eau du robinet, où est le scandale sanitaire sans précédant qui devrait en découler ? Certes le gouvernement contrôle ce genre d’informations, mais nous sommes en 2018, quand on veut faire savoir quelque chose c’est extrêmement facile. Il n’y a qu’à voir le nombre de données privées qui sont révélées via internet, même pas besoin des médias traditionnels. Si des scientifiques reconnus possèdent des données qui peuvent déclencher un tel scandale, comment parviennent-ils à dormir sans tout faire pour les diffuser au commun des mortels ?!
    Je ne dis pas que c’est faux attention, je suis toute disposée à le croire sans problème, mais avouez que sur ce genre d’allégations il est quand même difficile de croire que le gouvernement nous empoisonne tranquillement.

    D’autre part, les stations d’épuration rejettent ces eaux infectées dans la nature, cependant, cette eau envahi fatalement nappes phréatiques et sources où sont puisées les eaux misent en bouteilles, donc au final, n’est-ce pas la même chose ?

    Répondre
  157. Joseph BARBEDETTE

    Article très intéressant

    Répondre
  158. Chanteloup

    J’aurai aimé que vous évaluiez l’eau de Vals,
    Et son incidence sur le diabète

    Répondre
  159. Angele

    Pour diminuer mon impact avec le plastique cela fait un mois que je bois l’eau du robinet avec les perles de céramique EM ! Enfin une eau qui n’a pas un gout de chlore et qui au passage ne laisse pas plein de calcaire ! Et pour la journée, j’ai des gourdes en inox (à la maison je la rempli de mon eau de ma carafe pour la journée)
    L’eau n’est pas identique partout, en vacances en Dordogne pas de souci pour boire l’eau du robinet et même la boire le lendemain dans la carafe (en verre seulement !)

    Répondre
  160. Van Hove Michel

    Super article. Merci Julie et yuka

    Répondre
  161. JLVDD

    Bonjour,
    je consomme l’eau du robinet pour la boisson et la cuisine, mais après l’avoir « filtrée » à l’aide d’un osmoseur (osmose inverse).
    Pour produire 1 litre d’eau « pure », cela nécessite 6 à 8 litres d’eau je crois, mais cela reste économique.
    Je récupère l’eau rejetée dans un réservoir et à l’aide d’un groupe hydrophore, j’utilise cette eau pour les toilettes, la machine à laver et le lave vaisselle.
    Peut être pas la meilleure des solution, mais c’est la mienne…

    Répondre
  162. Agnès 81

    Bonjour ! J’ai toujours bu l’eau du robinet je crois que c’est la meilleure. dans les années 70 nous avons vécu 10 ans en Afrique avec 3 enfants en bas âge….. nos buvions l’eau du robinet et nous n’avons jamais été malade . Je crois qu’en Europe on fait trop de manière !! Merci à toute l’equipe de Yuka pour vos bons conseils

    Répondre
  163. Eric

    Article très intéressant, qui apporte des réponses utiles . Pour l’équipe de Yuka continuez dans cette direction , félicitations à vous , vous êtes sur le bon chemin et votre application est tout sauf un gadget .

    Répondre
  164. Bastien Sylvie

    Merci pour cette article très intéressant, cela me conforte dans l’idée que je défends depuis longtemps sur l’eau du robinet ( que je bois depuis toujours ) mais il est bon d’être vraiment éclairé, alors encore merci.

    Répondre
  165. Leguevaques

    Quel est votre avis sur la fontaine
    Aquafilteur toper et ses 8 filtres

    Répondre
  166. Campos

    Excellent article qui … pour une fois, dédiabolise l’eau du robinet, tout particulièrement contrôlée, qui n’a pas séjourné en bouteille pendant des lustres, beaucoup moins chère que l’eau en bouteilles et non polluante pour l’environnement via le plastique !
    Votre article risque de ne pas plaire à bien des lobbies … Bravo à vous !

    Répondre
  167. Alain Savelli

    Merci pour cette mise au point, car il y a beaucoup de détracteur concernant l’eau du robinet. Ayant travaillé plus de 40 ans dans ce domaine je confirme à 100% votre sujet.

    Répondre
  168. Elocin

    Bravo pour votre site

    Répondre
  169. Philippe Simond-Côte

    L’article omet de parler des CVM,chlorure de vinyle monomère, cancérigène de classe 1 que l’on retrouve sur les conduites PVC antérieures aux années 1980,sur des réseaux , notamment en rural…Cette pollution majeure est reconnue suite à des analyses spécifiques…si bien que là où il n’y a pas eu d’analyse l’eau est réputée potable…Il s’agit d’un problème de santé publique encore assez méconnu pour le moment.Là où nous habitons l’eau du robinet est impropre à la consommation…depuis des analyses faites en 2015,mais dont nous avons eu connaissance en février 2017 seulement !Et nous payons de l’eau non potable au prix d’une eau potable….

    Répondre
  170. Pomaret

    Pour ma part je consomme de l eau
    de source toute proche suite a de multiples pb urinaires aujourd hui cocorrigés race a cette formule.

    Répondre
  171. Manu

    Merci encore pour toute ses infos . je voulais savoir si a l avenir vous envisagez de faire aussi les produit d hygiène merci

    Répondre
  172. Gilles Audran

    Je passe à l’eau du robinet.merci pour l’appli

    Répondre
  173. Anonyme

    Merci, pour cette mise aup

    Répondre
  174. De Lafargue-bares

    Bonjour, j ai entendu que l eau du robinet trop chargé en chlore est néfaste pour la fleur intestinale dans la mesure où elle élimine les microbes visiblement utiles à la santé…. Qu’en est il ?

    Répondre
  175. J-phi

    Bravo aux personnes ayant réalisé cette enquête
    Très intéressant ! A lire

    Répondre
  176. gasperini

    Vous avez oublié un détail plus qu’important c’est le taux de résidus médicamentaux comme les antidépresseurs, antibiotiques, anti-inflammatoires, anticancéreux, produits de contrastes utilisés dans l’imagerie médicale, (qui peuvent être responsable de dérèglement hormonaux…) dans les eaux du robinet sachant qu’il n’y a aucun traitement adapté là-dessus. Les études sont encore très limitées compte tenu des lobbying pharmaceutique. Je pense que l’article pour être tout à fait objectif devrait en faire mention…. je vous conseille de vous renseigner sur le sujet http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/09/13/25392-medicaments-linvisible-pollution-leau

    Répondre
  177. HUGEL

    Très intéressant

    Répondre
  178. keller andré

    très bonne article Merci

    Répondre
  179. Jackie

    Merci d’ exister
    Je parle beaucoup de vous…

    Répondre
  180. Le Pichon

    Belle article mais on ne peut remettre en quoi en questions les recommandations de son médecin

    Répondre
  181. Martine Bousigue

    Pourquoi n’abordez vous pas le pb des résidus médicamenteux

    Répondre
  182. Luc

    Merci mille fois Julie

    Répondre
  183. Patrick

    Merci pour cette article passionnant.

    Répondre
  184. leriche

    Bonjour,
    J’habite en Beauce. J’ai un adoucisseur et un osmoseur. je bois de l’eau osmose. Quand pensez vous

    Répondre
  185. Anonyme

    Excellent article. Merci

    Répondre
  186. Chastagner

    Article très interessant.
    Merci.

    Répondre
  187. Ayasse Maryse

    Vos articles sont toujours très intéressants ! Merci

    Répondre
  188. Tallon yves

    Intéressant, merci Floriane et Julie 😊😌😀
    Et quid de l’eau du robinet que l’on gazéïfie soi-même avec une cartouche dans l’appareil fait pour ça?
    Pour moi qui aime la sensation donnée par les bulles, ça me semble un bon compromis, sauf si ladite cartouche polluait??? Qu’en est-il?
    Merci si vous pouvez m’informer à ce sujet.
    Il serait intéressant que dans un 2è temps vous complétiez pour tous à ce sujet.

    Répondre
  189. Vickie M

    Merci de cette étude : quel avis pouvez-vous donner sur l’eau gazeuse obtenue chez soi par les systèmes à cartouche type Sodastream ?
    Il me semble que c’est un bon compromis sur le plan écologie, avec la suppression des bouteilles plastiques, mais y a-t-il des inconvénients « santé » liés à l’utilisation du gaz de la cartouche ?

    Répondre
  190. Goybet Michèle

    Merci pour cet article intéressant sur l’eau, je vais changer mes habitudes…

    Répondre
  191. Vignal

    Vos conclusions sur l’eau excluent une fois encore les départements d’outre-mer et en particulier La Guadeloupe ou ici (région sud) boire l’eau du robinet constitue un vrai suicide ( chlordecone, matières fécales, résidus de plomb…).
    Merci de nous considérer, encore, comme ….français.
    Ch VIGNAL

    Répondre
  192. Bernard Megueulle

    Merci et bravo pour votre article très documente

    Répondre
  193. Cedric

    Moi je consomme de la Volvic en bouteille de 8 litres.
    Ça coûte moins chers au porte-monnaie et un peu moins à la planète (moins de plastique).

    Répondre
  194. Vincent Raquin

    Merci pour ces précieux conseils.

    Répondre
  195. patricia et karl Bettinger / Giroux

    Bonjour Julie et toute l’équipe !
    Une question : quid du soda stream ? l’eau du robinet que l’on gazeifie chez soi avec des cartouches de gaz ? Merci et bonne journée !

    Répondre
  196. Le BRAZIDEC

    Je me permet une petite correction puisque je consulte votre article en déjeunant au restaurant et, la bouteille d’eau de marque Cristalline, qui m’accompagne, titre 50mg/l d’extraits secs à 180°C et vous l’indiquez de 220 à 500mg.
    Bien cordialement

    Répondre
  197. Fabrice

    J’en conclu que boire de l’eau du robinet regazeifié par des sodastream est ok alors?

    Répondre
  198. Devaux Régine

    Je bois de l’eau du robinet.je la met en bouteille de verre avec un bâton de charbon « binchotan » est ce bon pour la santé?. Au gout; oui

    Répondre
  199. Delvecchio

    Bonjour Julie
    Nous nous buvons de la wattwiller.c est le bon choix ??

    Répondre
  200. Sophie

    Très instructif ! Merci

    Répondre
1 2 3 4 5 6 7