Halte aux emballages toxiques !

Les contenants méritent qu’on s’intéresse presque autant à eux qu’à leur contenu. En effet, certains composés problématiques peuvent migrer de l’emballage vers l’aliment. Petit tour d’horizon des emballages à éviter et de ceux qui sont sûrs à l’aide du nutritionniste Anthony Berthou.

Le verre : l’allié le plus sain

Dans la liste des contenants les plus sains, le verre occupe une place de choix. Composé de seulement trois matières premières naturelles (sable, carbonate de sodium et calcaire), il est 100 % imperméable. Il empêche ainsi toute réaction avec les éléments extérieurs comme l’humidité et la chaleur, et permet une préservation optimale des vitamines et minéraux, hormis quelques pertes liées à la lumière. Par ailleurs, il empêche la migration de substances étrangères dans les aliments, tout en préservant leur goût.

C’est aussi un contenant écologique, à condition d’être réutilisé plutôt que d’être recyclé à chaque utilisation. En effet, si le verre est recyclable à l’infini, le recyclage du verre est extrêmement énergivore. Il est ainsi conseillé de réutiliser vos contenants en verre pour faire des courses en vrac par exemple.

Le plastique : gare à la qualité et à la surchauffe

Le problème des emballages en plastique est qu’ils contiennent des substances problématiques qui peuvent migrer dans les aliments. Cette migration est d’autant plus importante sous l’effet de la chaleur et avec la durée. C’est pourquoi il est recommandé de conserver au frais les produits emballés dans du plastique, et de les consommer rapidement après achat pour limiter le temps de contact de l’aliment avec le plastique. 

Évitez ainsi de réchauffer vos aliments au micro-ondes dans des contenants en plastiques, ou de boire du thé ou du café dans des gobelets plastique par exemple.

Les particules problématiques se logent par ailleurs plus facilement dans les graisses : la migration est donc plus importante lorsque les plastiques sont en contact avec des graisses (huiles, plats préparés, fromage, charcuterie, etc.).

Il existe différents types de plastiques : ils sont numérotés et ont chacun leur sigle. On retrouve ces sigles sur les emballages, sur le fond des bouteilles par exemple. Certains sont plus problématiques que d’autres. Voici un récapitulatif des différents types de plastiques.

✅ Les plastiques les moins nocifs

Polyéthylène Haute Densité

Usage : bidons de lait, contenants de produits alimentaires
Il s’agit d’un plastique facilement recyclable
Bémol : certaines études ont montré que le PE-HD peut libérer en quantité infime du nonylphénol, un perturbateur endocrinien, en particulier lorsqu’il est exposé à la lumière du soleil

Polyéthylène Basse Densité

Usage : emballage de pain ou de produits surgelés, sacs de congélation, etc.
S’il semble « sûr » pour la santé, le PE-LD produirait cependant des polluants lors de sa décomposition susceptibles de nuire à l’environnement

Polypropylène

Usage : margarines, produits laitiers, couvercles, etc.
Le polypropylène est généralement considéré comme un plastique « sûr » pour la consommation d’aliments et de boissons


❌ Les plastiques à limiter selon les conditions d’utilisation qui en sont faites

Polyéthylène Terephtalate

Usage : bouteilles transparentes d’eau, jus de fruits, sodas, huiles, certaines barquettes.
Risques : ce plastique peut libérer au fil du temps différents éléments à éviter (comme le trioxyde d’antimoine, des formaldéhydes et des acétaldéhydes) étant précisé que des limites réglementaires sont prévues pour ces substances. Des risques de migration dans les aliments ont été démontrés, notamment pour les barquettes lorsqu’elles sont chauffées.

Polychlorure de vinyle

Usage : emballages pour les fromages et viandes, film alimentaire plastique
Risques : le PVC libère des phtalates, qui sont des perturbateurs endocriniens mis en cause dans de nombreux problèmes de santé (obésité, résistance à l’insuline, altération de l’activité cardiovasculaire, allergies, perturbation de la croissance et troubles du comportement chez l’enfant, effets sur le développement foetal masculin, etc.)
Ce plastique nuit également à l’environnement

Polystyrène

Usage : yaourts, barquettes, plats à emporter, gobelets et couverts jetables, emballages en polystyrène
Risques : le polystyrène libère du styrène, une substance qui peut entraîner des effet pro-cancérogènes et neurotoxiques
Usage : ce sigle regroupe tous les autres types de plastique, notamment les plastiques à base de polycarbonates. On le retrouve notamment comme revêtement dans les boîtes de conserve.
Risques : Le polycarbonate est fabriqué à base de Bisphénol A (BPA), un perturbateur endocrinien qui peut se révéler nocif même à faible dose et qui migre très facilement dans les aliments sous l’effet de la chaleur. Le BPA pourrait également avoir des effets sur le développement du cancer du sein et de la prostate. Il est désormais couramment remplacé par le Bisphénol S (BPS) et le Bisphénol F (BPF), qui sont également associés à un risque de perturbation endocrinienne.

Un autre enjeu de taille inhérent aux matières plastiques alimentaires est l’incertitude quant à l’effet cumulé des substances chimiques libérées, leur accumulation dans le corps humain et leurs effets potentiels sur la santé à long terme.

5 astuces pour limiter les risques

  1. Faites l’acquisition d’une gourde. Si réutiliser sa bouteille d’eau en plastique est écologique, ce n’est cependant pas recommandable pour des raisons d’hygiène et de sécurité sanitaire.
  2. Limitez au maximum l’utilisation de film alimentaire plastique. Dans le réfrigérateur, couvrez vos aliments avec une assiette, ou utilisez un emballage en cire d’abeille (Bee Wrap). Chez le boucher ou le fromager, ramenez directement votre contenant.
  3. Apportez votre tasse au bureau pour éviter d’utiliser les gobelets en plastique de la machine à café. Le plastique utilisé pour ces produits est par ailleurs très souvent de mauvaise qualité.
  4. Utilisez des récipients en verre plutôt que des récipients en plastique pour faire réchauffer vos plats au micro-ondes.
  5. Achetez au maximum vos aliments en vrac, en apportant vos propres contenants (bocaux en verre, ou sachets en tissu réutilisables par exemple).


Au-delà de leur impact sur la santé, les plastiques posent un vrai problème environnemental. Selon un rapport de WWF de 2019, seuls 22% des déchets plastiques sont recyclés en France, et le pays contribue au rejet de 80 000 tonnes de plastiques dans la nature chaque année.

Emballages en aluminium : la prudence est de mise

Aujourd’hui, l’omniprésence de l’aluminium dans notre environnement (alimentation, emballages, ustensiles, médicaments, vaccins…) peut conduire à des taux d’exposition importants : notre exposition à l’aluminium a été multipliée par 30 depuis 1950, et devrait encore être multipliée par 3 d’ici 2050.

Lorsque les emballages alimentaires sont constitués d’aluminium (papier ou barquette en aluminium), de faibles particules d’aluminium peuvent se transférer dans les aliments, notamment lorsque l’aluminium est exposé à la chaleur (chauffage au four par exemple), en cas de pH acide et en l’absence de pellicule de protection.

Une fois dans notre organisme, l’aluminium est ensuite éliminé en très grande partie via les selles. Mais une infime partie de l’aluminium peut ensuite se retrouver dans le sang puis être transporté vers les tissus, notamment les os, le foie, les poumons, les reins ou encore le cerveau.

Il peut alors engendrer divers problèmes de santé :

  • Tout d’abord, il contribue fortement au stress oxydatif (voir notre article sur les antioxydants).
  • Il favorise ainsi l’amplification et la pérennisation de l’inflammation dans de nombreuses pathologies comme la sclérose en plaques, la maladie de Crohn, l’asthme, l’autisme, le défaut de fertilité ou encore l’épilepsie.
  • Il peut perturber le fonctionnement cérébral en atteignant les cellules de notre cerveau. Il est ainsi incriminé entre autres dans la maladie d’Alzheimer.
  • L’aluminium est reconnu comme un mutagène, c’est-à-dire comme un agent capable de provoquer des changements dans la structure du matériel génétique.
  • Il semblerait également incriminé pour ses effets sur le développement du fœtus.

Pour aller plus loin sur le sujet de l’aluminium, vous pouvez consulter l’article d’Anthony Berthou.

Le carton : une fausse bonne idée

L’Anses (Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation) a soulevé une alerte en mai 2017 au sujet des emballages alimentaires en papier et en carton. Ceux-ci contiennent en effet des huiles minérales, provenant notamment des encres et adhésifs des emballages, qui peuvent alors migrer dans les aliments. Ainsi, des résidus d’huiles minérales ont été retrouvés dans de nombreux aliments. Ces huiles, qui sont dérivées d’hydrocarbures, seraient cancérigènes et génotoxiques, c’est-à-dire susceptibles d’endommager l’ADN. Elles sont également suspectées de provoquer des réactions inflammatoires.

Le risque de contamination est malheureusement encore plus élevé avec le papier et le carton recyclés. Lors du recyclage, les anciens emballages sont mélangés à de l’eau afin de reconstituer de la pâte à papier. Les encres et adhésifs se retrouvent mélangés au reste et entrent ainsi directement dans la composition du carton.

Lorsqu’il n’y a pas de sachet protecteur entre l’emballage et l’aliment, le risque de migration des huiles minérales est donc important.

Là encore, la solution est de privilégier au maximum les aliments en vrac, en apportant ses propres contenants.

Sources

  • INRS. Produits de dégradation thermique des matières plastiques. Cahier des notes documentaires – Hygiène et sécurité du travail, N°174, 1999
  • Sax, Leonard. “Polyethylene terephthalate may yield endocrine disruptors.” Environmental health perspectives vol. 118,4 (2010): 445-8. doi:10.1289/ehp.0901253
  • Vasami, Ralph. “Polyethylene terephthalate and endocrine disruptors.” Environmental health perspectives vol. 118,5 (2010): A196-7; author reply A197.
  • Ohashi A, Kotera H, Hori H, Hibiya M, Watanabe K, Murakami K, Hasegawa M, Tomita M, Hiki Y, Sugiyama S. Evaluation of endocrine disrupting activity of plasticizers in polyvinyl chloride tubes by estrogen receptor alpha binding assay. J Artif Organs. 2005;8(4):252-6.
  • Carlos KS, de Jager LS, Begley TH. Investigation of the primary plasticisers present in polyvinyl chloride (PVC) products currently authorised as food contact materials. Food Addit Contam Part A Chem Anal Control Expo Risk Assess. 2018 Jun;35(6):1214-1222.
  • Yang, Chun Z et al. “Most plastic products release estrogenic chemicals: a potential health problem that can be solved.” Environmental health perspectives vol. 119,7 (2011): 989-96.
  • Konieczna A, Rutkowska A, Rachoń D. Health risk of exposure to Bisphenol A (BPA). Rocz Panstw Zakl Hig. 2015;66(1):5-11.
  • Jalal, N., Surendranath, A. R., Pathak, J. L., Yu, S., & Chung, C. Y. (2017). Bisphenol A (BPA) the mighty and the mutagenic. Toxicology reports, 5, 76–84.
  • Cox KD, Covernton GA, Davies HL, Dower JF, Juanes F, Dudas SE. Human Consumption of Microplastics. Environ Sci Technol. 2019 Jun 18;53(12):7068-7074.
  • Mason, Sherri A et al. “Synthetic Polymer Contamination in Bottled Water.” Frontiers in chemistry vol. 6 407. 11 Sep. 2018.
  • WWF - https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/chaque-annee-600-000-tonnes-de-plastique-sont-rejetees-dans-la-mer-mediterranee
  • Efsa - https://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/120606
  • Cancer from mineral oil. (1969). British medical journal, 4(5681), 443–444.
  • Grob K. Mineral oil hydrocarbons in food: a review. Food Addit Contam Part A Chem Anal Control Expo Risk Assess. 2018 Sep;35(9):1845-1860.
  • ANSES - https://www.anses.fr/fr/content/exposition-%C3%A0-l%E2%80%99aluminium-par-l%E2%80%99alimentation
  • Exley, C. Human Exposure to Aluminium. Environ. Sci.: Processes Impacts 2013, 15 (10), 1807–1816.
  • Bondy, S. C. The Neurotoxicity of Environmental Aluminum Is Still an Issue. Neurotoxicology 2010, 31 (5), 575–581.
  • Guo, C.-H.; Wang, C.-L. Plasma Aluminum Is a Risk Factor for Oxidative Stress and Inflammation Status in Hemodialysis Patients. Clin. Biochem. 2011, 44 (16), 1309–1314.
  • Mujika, J. I.; Ruipérez, F.; Infante, I.; Ugalde, J. M.; Exley, C.; Lopez, X. Pro-Oxidant Activity of Aluminum: Stabilization of the Aluminum Superoxide Radical Ion. J Phys Chem A 2011, 115 (24), 6717–6723.
  • Maya, S.; Prakash, T.; Madhu, K. D.; Goli, D. Multifaceted Effects of Aluminium in Neurodegenerative Diseases: A Review. Biomed. Pharmacother. 2016, 83, 746–754.
  • Inan-Eroglu, E.; Ayaz, A. Is Aluminum Exposure a Risk Factor for Neurological Disorders? J Res Med Sci 2018, 23, 51.
  • Chin-Chan, M.; Navarro-Yepes, J.; Quintanilla-Vega, B. Environmental Pollutants as Risk Factors for Neurodegenerative Disorders: Alzheimer and Parkinson Diseases. Front Cell Neurosci 2015, 9.
  • Exley, C. The Aluminium-Amyloid Cascade Hypothesis and Alzheimer’s Disease. Subcell. Biochem. 2005, 38, 225–234.
  • Wang, Z.; Wei, X.; Yang, J.; Suo, J.; Chen, J.; Liu, X.; Zhao, X. Chronic Exposure to Aluminum and Risk of Alzheimer’s Disease: A Meta-Analysis. Neurosci. Lett. 2016, 610, 200–206.
  • Léonard, A.; Gerber, G. B. Mutagenicity, Carcinogenicity and Teratogenicity of Aluminium. Mutat. Res. 1988, 196 (3), 247–257.
  • Darbre, P. D. Aluminium, Antiperspirants and Breast Cancer. J. Inorg. Biochem. 2005, 99 (9), 1912–1919.
  • Environ Health Perspect. 2012 Feb; 120(2): a62–a68.
  • Loyo-Rosales JE, Rosales-Rivera GC, Lynch AM, Rice CP, Torrents A. Migration of nonylphenol from plastic containers to water and a milk surrogate. J Agric Food Chem. 2004 Apr 7;52(7):2016-20.
  • Royer SJ, Ferrón S, Wilson ST, Karl DM. Production of methane and ethylene from plastic in the environment. PLoS One. 2018 Aug 1;13(8):e0200574.
  • Pomatto V, Cottone E, Cocci P, Mozzicafreddo M, Mosconi G, Nelson ER, Palermo FA, Bovolin P. Plasticizers used in food-contact materials affect adipogenesis in 3T3-L1 cells. J Steroid Biochem Mol Biol. 2018 Apr;178:322-332.
  • Katsikantami I, Sifakis S, Tzatzarakis MN, Vakonaki E, Kalantzi OI, Tsatsakis AM, Rizos AK. A global assessment of phthalates burden and related links to health effects. Environ Int. 2016 Dec;97:212-236.
  • Chen GR, Dong L, Ge RS, Hardy MP. [Relationship between phthalates and testicular dysgenesis syndrome]. Zhonghua Nan Ke Xue. 2007 Mar;13(3):195-200. Chinese.
  • Hauser R, Meeker JD, Singh NP, et al. DNA damage in human sperm is related to urinary levels of phthalate monoester and oxidative metabolites. Hum Reprod. 2007 Mar;22(3):688-95.
  • Hatch EE, Nelson JW, Qureshi MM, et al. Association of urinary phthalate metabolite concentrations with body mass index and waist circumference: a cross-sectional study of NHANES data, 1999-2002. Environ Health. 2008 Jun 3;7:27.
  • Johns, Lauren E et al. “Relationships Between Urinary Phthalate Metabolite and Bisphenol A Concentrations and Vitamin D Levels in U.S. Adults: National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES), 2005-2010.” The Journal of clinical endocrinology and metabolism vol. 101,11 (2016): 4062-4069.
  • Jaimes R 3rd, Swiercz A, Sherman M, Muselimyan N, Marvar PJ, Posnack NG. Plastics and cardiovascular health: phthalates may disrupt heart rate variability and cardiovascular reactivity. Am J Physiol Heart Circ Physiol. 2017 Nov 1;313(5):H1044-H1053.
  • Mandy Fisher, Tye E. Arbuckle, Susan MacPherson, Joseph M. Braun, Mark Feeley, and Éric Gaudreau. Environmental Science & Technology 2019 53 (18), 10813-10826
  • Swan SH, Main KM, Liu F, Stewart SL, Kruse RL, Calafat AM, Mao CS, Redmon JB, Ternand CL, Sullivan S, Teague JL; Study for Future Families Research Team. Decrease in anogenital distance among male infants with prenatal phthalate exposure. Environ Health Perspect. 2005 Aug;113(8):1056-61. Erratum in: Environ Health Perspect. 2005 Sep;113(9):A583.
  • INSPQ - https://www.inspq.qc.ca/bise/bisphenol-phtalates-parabenes-sous-la-loupe-de-l-inserm
  • Hu D, Wang YX, Chen WJ, Zhang Y, Li HH, Xiong L, Zhu HP, Chen HY, Peng SX, Wan ZH, Zhang Y, Du YK. Associations of phthalates exposure with attention deficits hyperactivity disorder: A case-control study among Chinese children. Environ Pollut. 2017 Oct;229:375-385.
  • Pilevar, Zahra & Bahrami, Akbar & Beikzadeh, Samira & Hosseini, Hedayat & Jafari, Seid. (2019). Migration of styrene monomer from polystyrene packaging materials into foods: Characterization and safety evaluation. Trends in Food Science & Technology. 91. 10.1016/j.tifs.2019.07.020.
  • Seachrist DD, Bonk KW, Ho SM, Prins GS, Soto AM, Keri RA. A review of the carcinogenic potential of bisphenol A. Reprod Toxicol. 2016;59:167–182.
  • Mustieles V, Pérez-Lobato R, Olea N, Fernández MF. Bisphenol A: Human exposure and neurobehavior. Neurotoxicology. 2015 Jul;49:174-84.
  • Rochester JR, Bolden AL. Bisphenol S and F: A Systematic Review and Comparison of the Hormonal Activity of Bisphenol A Substitutes. Environ Health Perspect. 2015 Jul;123(7):643-50.
  • Kharrazian D. The Potential Roles of Bisphenol A (BPA) Pathogenesis in Autoimmunity. Autoimmune Dis. 2014;2014:743616. doi: 10.1155/2014/743616. Epub 2014 Apr 7. Review.
  • Qiu W, Zhan H, Hu J, Zhang T, Xu H, Wong M, Xu B, Zheng C. The occurrence, potential toxicity, and toxicity mechanism of bisphenol S, a substitute of bisphenol A: A critical review of recent progress. Ecotoxicol Environ Saf. 2019 May 30;173:192-202.
  • Héliès-Toussaint C, Peyre L, Costanzo C, Chagnon MC, Rahmani R. Is bisphenol S a safe substitute for bisphenol A in terms of metabolic function? An in vitro study. Toxicol Appl Pharmacol. 2014 Oct 15;280(2):224-35.
  • Huang W, Zhao C, Zhong H, Zhang S, Xia Y, Cai Z. Bisphenol S induced epigenetic and transcriptional changes in human breast cancer cell line MCF-7. Environ Pollut. 2019 Mar;246:697-703.
  • Speidel JT, Xu M, Abdel-Rahman SZ. Bisphenol A (BPA) and bisphenol S (BPS) alter the promoter activity of the ABCB1 gene encoding P-glycoprotein in the human placenta in a haplotype-dependent manner. Toxicol Appl Pharmacol. 2018 Nov 15;359:47-54.
  • Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à la migration des composés d’huiles minérales dans les denrées alimentaires à partir des emballages en papiers et cartons recyclés - 8 mars 2017
  • https://www.foodwatch.org/fr/actualites/2015/huiles-minerales-dans-nos-aliments-tous-les-resultats/
  • BEUC (July 18, 2019). “More than a paper tiger. European consumer organizations call for action on paper and board food contact materials.” BEUC-X-2019-042

Découvrez notre livre :
« Le guide de l'alimentation saine »

Ce livre concentre de façon pédagogique et accessible tous les fondamentaux pour se tourner vers une alimentation saine.

  • L'assiette idéale des 4 repas quotidiens
  • De nombreux conseils pour bien choisir ses aliments
  • 36 recettes saines et gourmandes

Commander • 22.90€

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 449 commentaires

  1. Isabelle

    Oh la la, j’avais banni les bouteilles de lait en plastique contre les bricks de lait pensant que c’était mieux pour l’écologie mais visiblement ce n’est pas top pour notre santé. Que prendre alors? Le lait dans les bouteilles en verre n’est pas très répandu.
    Merci pour toutes vos infos

    Répondre
  2. UsaWoman

    Je savais pour les verres mais je viens voir que ma bouteille eau de source = « 1 »!! Au frigo !

    Répondre
  3. Houziaux

    Très instructif ,à la lecture on se rend compte combien on est ignorants après lecture on l est beaucoup moins
    Merci

    Répondre
  4. Anonyme

    intéressant

    Répondre
  5. Patricia Bardy

    Merci pour ces informations très détaillées. Je suis par contre perdue par rapport à la congélation : Dans quels récipients congeler les légumes, pâtes fraîches ou autres préparations « maison »? Pouvez-vous me conseiller ?

    Répondre
  6. Martinez

    Et dire que les gros industriels savent tout cela, et que l’état laisse faire !!!
    Merci à yuka pour toutes ses infos tjrs très intéressantes.

    Répondre
  7. Garcia

    Vous faites un exemple travail,merci et continuez

    Répondre
    1. Defaux

      Merci pour toutes ces infos .

      Répondre
      1. Jackie

        Merci pour ces précieuses informations

  8. Agnès

    Merci, j’ai appris quelque chose avec les cartons.

    Répondre
  9. Martinez

    Cet article est très instructif, il m’a appris beaucoup plus de choses par rapport à ce que je pensais (savais déjà). Merci yuka🙏

    Répondre
    1. Frebourg

      Très bon article, on y apprend plein de choses effrayantes ! Merci

      Répondre
  10. delbard

    Que font LES gouvernements ?

    Répondre
  11. Michel DEREN

    D’accord mais si cela est reconnu pourquoi les pouvoirs publics n’obligent pas les professionnels à changer les emballages?
    Il y a bien des organismes en charge de contrôler tout cela……les enjeux financiers sont-ils trop importants?
    Merci Yuka de mettre cela en évidence!

    Répondre
  12. Franciska

    Merci pour ces précieuses informations sur les emballages. Je ne savais pas que même le carton pouvait représenter un risque pour la santé.
    Cordiales salutations.

    Répondre
  13. crequy

    Et aujourd’hui les entreprises suppriment les gobelets et bouteilles d’eau plastique pour les remplacer par des … canettes en alu
    Vu ce que je viens de lire , c’est mieux que le plastique pour la planète mais c’est beaucoup moins bien pour notre santé que le plastique !
    Au secours !!!

    Répondre
  14. Crequy

    Quid du PLA ou CPLA (emballage en amidon de maïs) qui deviennent des emballages plus courants … mais lus chers

    Répondre
  15. peignot

    merci pour cet article très intéressant, qui me conforte dans mes choix.

    Répondre
  16. AMAZOUZ

    OoH, LA, LA, LA , O secours je part de suite dans une foret vierge et ne plus voir personne,je penser bien faire et me voila que j’apprends que le recyclage et plus toxique,vous faite bien de prévenir.Mais je n’en peut plus de tous les empoisonneurs de la terre, le problème nous ne savons pas tout,il faudrait un YUKA plus puissant,bon courage à vous tous bonne continuation.

    Répondre
  17. Pénicaut

    Tres intéressant. Malheuresement comme pour le tri des dechets trop peu de gens sont informés.
    Il serait bien de simplifier en écartant d’office les produits toxiques, et en rendant plus lisibles les symboles

    Répondre
  18. Samsamy

    Et tout ça est complètement légal 🤔

    Répondre
  19. Lafourcade

    Encore un problème et un casse tête pour le consommateur !
    Au secours ! je vais passer des heures à faire mes courses si je dois veiller à la qualité des aliments et à leur emballage .

    Répondre
  20. Sourbier

    Cela fait froid dans le dos !!

    Répondre
  21. Jacques Adrian

    Quid des aflatoxines qui peuvent se développer dans le vrac ??

    Répondre
    1. Alpen

      Les champignons n’ont aucune chance de se développer si les produits sont conservés dans un environnement sec.

      Répondre
      1. Vandersluys Medalin Brigitte

        Merci pour toutes ces infos vitales . Dimanche 20/10 à bordeaux marche rose : des milliers de bouteilles plastiques jonchaient le sol : scandaleux ! Comment peut on défendre une cause en écrasant une autre … verres en carton 1/2 remplis ça ferait l’affaire surtout que ce n’était pas une compétition
        Merci Yuka merci

  22. Tramaloni

    Bonjour vous avez cité pas mal D’emballage dans les produits Sont vendus avec c’est quoi la solution . Merci

    Répondre
    1. Luciat-Labry

      Retour à l avant guerre avec les courses à la ferme et la cueillette dans le jardin je ne vois pas d autres solutions pour échapper à la pollution industrielle.

      Répondre
  23. Membré

    Quels sont les efforts que les fournisseurs effectuent ou seraient prêts à effectuer pour notre santé ?
    Si les problèmes étaient traités à la source, notre santé et la planète s’en trouveraient protégés.
    A propos de source, par exemple, Quand les producteurs d’eau minérale cesseront t-ils d’être des fabricants et vendeurs de bouteilles en plastique ?
    Une usine d’embouteillage, n’est rien d’autre qu’une usine de fabrication de bouteilles.

    Répondre
  24. gerard

    Bonjour, ce serait bien d’inclure les logos des emballages plastiques et leur toxicité dans l’application…

    Répondre
    1. Marie yvonne Becaud

      D accord mais cela va prendre du TPS
      Il faut tout repense ca va se faire
      J en ai pris conscience il y a longtemps j ai 65 ans on a vécu sans tout ça merci pour l l’info petite piqure de rappel

      Répondre
  25. Anonyme

    Très utile tous ces renseignements

    Répondre
  26. Manny

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ces informations, assez affolantes je dois dire. Concernant les bébés, comment faire? J’ai un fils de 13 mois que j’ai allaité plus de 6 mois mais actuellement, il est passé au lait infantile, qui se présente dans une boîte en aluminium et j’utilise de l’eau en bouteille…. Je ne crois pas qu’il existe de lait maternisé dans des récipients en verre? Et peut-on utiliser de l’eau du robinet? Filtrée peut être?

    Répondre
    1. Anonyme

      A 6 mois il peut boire du lait de vache bio bien sûr et de l eau filtrée.

      Répondre
    2. Mimi

      Pas le choix de subir, les politiciens s avent bien tout celà mais personne ne réagi car cela mettrai le feu au poudre, l air qu on respire, et autre la liste est longue, oui admettre que l humain est devenu une éponge a bactéries aux plus grand bonheur des laboratoires qui font fortune, 🙋🙏👍

      Répondre
    3. Anonyme

      Bonjour, j’ai également un enfant qui prend du lait en poudre, je ne crois pas que ça existe en verre. L’eau du robinet filtrée est possible si elle n’est pas de base trop polluée dans votre commune. Voir avec votre médecin, moi il m’a autorisé l’eau du robinet pour les biberons. Contrairement au commentaire ci-dessous il ne me semble pas qu’il soit possible de donner du lait de vache avant 2 ans voire 3 ans.

      Répondre
  27. Alain Esparel

    Très instructif. Merci pour ce résumé édifiant.
    J’ai cependant une question concernant les couvercles des bocaux en verre. Il y a une fine pellicule plastique. De quel plastique s’agit il ? Peut on les utiliser sans risque et sinon par quoi les remplacer ?

    Répondre
  28. Beknoit

    Merci pour ce travail et pour ces éclairages très précieux.

    Répondre
  29. severac annie

    c’est très bien ces informations, comme ça on sait à quoi s’en tenir.

    Répondre
    1. Olivier

      Bonjour,
      Merci pour toutes c’est bonnes informations.
      Je fais déjà des courses avec des contenants en verre, mais il est vrai que c’est un peu lourd.
      Le papier de cuisson et le papier blanc ou marron utilisé au détail est il un souci.
      Quelle peut être l’alternative aux emballages de boissons végétales ( avoine, riz, épeautre…), emballées dans des « Tetra Pak Aseptic »?
      Merci pour votre réponse.

      Répondre
  30. Isabelle

    Bonjour
    Quelle est votre position par rapport aux « ecocups », les gobelets consignés ? je me pose la question car ils sont aussi en plastique

    Répondre
  31. Mariam TOURE

    Merci beaucoup l’équipe de yuka pour ces informations précieuses. Que Dieu vous donne longue vie pour que vous continuer à nous informer sur une alimentation saine.

    Répondre
  32. Megel

    Merci pour vos infos intéressantes.
    Par contre, une question : et qu’en est-il du plastique dans lequel sont entreposés les aliments en vrac ??
    Dur, dur de s’en sortir avec tout ça !

    Répondre
  33. Courtequisse

    Très intéressant mais pour le lait, on a le choix entre la bouteille en plastique ou le terrain pack. Que choisir ?

    Répondre
    1. Begoña

      J’avais la même question !

      Répondre
    2. Docyd

      Achetez une vache…..
      Trop de recommandations tuent les recommandations.
      Il faut quand-même se nourrir …

      Répondre
  34. AGNES

    Bonjour
    Merci pour cet excellent article.
    Je ne comprends pas le commentaire de Yiha (aujourd’hui à 14h29): Pas moins de 52 sources citées, comment pouvez vous parler d’absence totale de justification?
    En revanche, la difficulté est réelle pour les habitants de petites villes (peu de possibilités de changer les habitudes d’achat) et surtout, pour les portefeuilles moins garnis. Une approche est de pratiquer les marchés de proximité. Et exclure le plus possible les produits transformés.

    Répondre
  35. Mallye Rolle Anne

    Bonjour et merci, ma question: où trouve t on de l’huile en bouteille en verre à part l’huile d’olive?
    J’en ai trouvé en magasin bio, mais le prix est élevé ….

    Répondre
    1. Laure

      Bonjour,
      j’ai remarqué que juste avant les nouvelles productions d’huile de soja, d’olive, etc.. les grandes surfaces font des promotions sur les bouteilles d’huile de consommation, histoire d’écouler leur ancien stock. Reste à savoir quand ont lieu les récoltes. Les olives, c’est vers octobre- décembre. C’est donc vers août -septembre qu’il y aura des promotions. J’ai toujours acheté mon huile d’olive et de colza bio ainsi…Pensez à garder votre stock de bouteilles d’huile à l’ombre

      Répondre
  36. Rolande CHARLOS

    Merci pour ces très précieux conseils

    Répondre
  37. Jean-Luc Lorin

    interessant

    Répondre
  38. Jacques VERDUGIER

    Merci pour toutes ces précisions.

    Répondre
  39. Catherine

    Merci beaucoup pour ces infos mais je n’ai pas confiance en la conservation des aliments en vrac et je ne bois que de l’eau en bouteille alors comment faire ? Nous devons changer nos habitudes alimentaires certes maisc’est tout le système qu’il faut changer …!

    Répondre
    1. Gugusse

      Arrêtez n’en jetez plus
      Trop c’est trop
      Plus manger plus utiliser que du verre je suis ecolo depuis toujours mais là ça devient de la connerie
      L’homme est mortel faudrait l’admettre quand même un jour !!

      Répondre
  40. JANELLI MAURICE

    explication est tres bien
    mais comment faire autrement si les fabricants
    ne mettent pas de la bonne volonte a faire des emballages neutres et ecologiques

    Répondre
  41. Dumont

    Merci ai noté toutes ces informations
    Continuez Bravo

    Répondre
  42. bartholon

    Bonjour je viens d’apprendre plein de bonne maintenant à mettre en pratique

    Répondre
    1. bartholon

      Oui merci pour vos bon conseil

      Répondre
  43. Cuaz

    Machine arrière toute ! On pense que les emballages sont hygiéniques mais c’est l’inverse ! On revient au système de consommation raisonnable d’après-guerre sans hypermarchés…

    Répondre
  44. Anonyme

    merci! tout cela est très important et il faut le dire

    Répondre
  45. christine SANZ

    Merci pour toutes ces infos.
    Ça fait peur mais il vaut mieux savoir pour tendre vers de meilleures habitudes alimentaires et autres, et ceci, aussi bien pour notre santé que pour essayer de préserver la planète au maximum…

    Répondre
  46. DUMART

    Trop bien toutes ses infos!! Vous êtes vraiment,vraiment,FORMIDABLE 👍🏾 Merci beaucoup.avec un peu de mal,mais je compte bien m’y mettre.

    Répondre
  47. MD

    Les phtalates ne concernent que le PVC souple tels que les revêtements de sols, les tapisseries… mais ne concerne pas le PVC rigide tuyaux, fenêtres. Le commentaire sur le PVC doit donc être pondéré. Merci de vous rapprocher des organismes délivrant les autorisations et les producteurs tels que Solvay

    Répondre
  48. florence

    merci pour votre combat

    Répondre
  49. Elisabeth ruiz

    J apporte mon repas dans un bento en verre que je le lave ensuite au taf. Et j’apporte aussi mes couverts et ma tasse à cafe, à chacun ses microbes aussi!

    Répondre
    1. Cenac claveres

      Super, merci pour toutes ces informations.

      Répondre
  50. Fidon

    Continuez pour faire prendre conscience aux gens et aux grandes enseignes

    Répondre
  51. Zemmal

    Merci de toutes ces informations.
    – Est ce que vos articles ou du moins certains sont ou ont été repris par « que choisir » à qui je fais confiance.
    – pour ce qui est d’acheter en vrac, j’ai déjà eu des problèmes dans une boutique bio dont je ne citerai pas le nom, les employés ne vident pas toujours ce qui reste au fond, ils remettent par dessus, et si par malheur vous arrivez à la fin et que vous prenez le fond vous pouvez tomber sur des produits très anciens, ça m’est arrivé avec des biscuits qui avaient un goût de beurre rance, au moins sur les emballages il y a des dates que l’on peut vérifier.
    – le verre je veux bien, je suis même pour, mais il faudrait qu’il soit consigné.
    – concernant l’emballage, le consommateur a de plus en plus souvent son sac, au commerçant de ne pas en donner, sauf pour le poisson, le beurre le fromage, la viande et certains produits frais.
    Pomme92

    Répondre
  52. ACD

    Merci pour ces informations. Certains magasins acceptent que nous apportions nos contenants, il suffit de le peser avant de le remplir et d’appposer sur le pot l’étiquette imprimée du produit acheté.

    Répondre
  53. Vinz

    Comment faire pour le lait ? On a le choix entre plastique et tetrapak…
    Merci pour tout team Yuka

    Répondre
    1. CHARRIER Jean-Pierre

      Excellent article. Des choses à connaître absolument. Bra o.

      Répondre
  54. Garnier Gisèle

    Merci pour les informations sur la santé vous êtes une équipes super pour dénoncer tous les produits chimiques

    Répondre
  55. Claudine Olégine

    Article très intéressant,
    Merci!

    Répondre
    1. SALEYRON

      J espère pouvoir éditer les recommendations et les afficher sur mon frigo pour cure de rappel aux mauvaises habitudes. Merci beaucoup

      Répondre
  56. Coquard

    Bonjour,
    Je suis tout fait consciente des problèmes lies aux bouteilles en plastique. Cependant, les grandes surfaces ne vendent plus de bouteilles deau en verre. Et l’eau de la ville est pleines de produits nocifs…. que donne t on à nos enfants?

    Répondre
  57. virginia

    très intéressant ! mais je suis d’accord avec Hélène, tout est à revoir !! le vrac est une très bonne idée mais en général les produits passent d’abord par des sachets ou plastiques avant d’être consommés en vrac donc déjà contaminés !!

    Répondre
  58. Le Quellec Jocelyne

    Bravo, bravo…, pour l’excellence de vos informations. Mais, j’ai peur…
    J’ai 62 ans, tous mes enfants 6, et leurs compagnes et compagnons sont sensibilisés depuis longtemps aux divers risques dont Yuka nous informe! Et… ils adoptent un mode de vie responsable au travers de leurs achats et consommations. Moi de même… Mais… je découvre, je limite… qu’en est-il de mon avenir après avoir accumulé tant de produits toxiques dans mon corps…
    Merci à Yuka d’exister!!!!

    Répondre
  59. ARTUR Catherine

    mais ……c’est du ressort de l’exploit de pratiquer , d’acheter , de fonctionner autrement dans notre société ……..sauf , si l’on a des  » sou sous dans la popoche  » CDT

    Répondre
  60. Yves

    Merci de nous ouvrir les yeux et le cerveau sur tous ces dangers…mais a t on réellement le choix…

    Répondre
  61. Annie Pougheon

    Comment. Fait t on dans les grandes surfaces pour les légumes fromages. Fromages blanc. Viande

    Répondre
  62. Evelyne

    Merci pour toutes ces informations car c est très intéressant et je peux . Répondre pour le café Nespresso pour nous nous avons abandonné au profit de capsule bio et végétale sans altération du goût .
    Le café Lobodis a complètement changé les capsule aluminium pour les déchets c est biodégradable

    Répondre
    1. Azzoun

      Merci pour l’information je vais faire très attention , déjà j’évite tout ce qui est emballer surtout les produit frait

      Répondre
  63. WhiteFamily

    Merci pour ces infos claires et concises !!

    Répondre
  64. JACSER

    Cet article sur les emballages est fort intéressant.
    Votre équipe jeune, dynamique, votre démarche novatrice, vos initiatives judicieuses ont gagné la confiance des consommateurs.
    En nous permettant d’être mieux informés et d’améliorer notre attitude éco-reponsable, en nous offrant la possibilité de choisir en connaissance de cause (nous avons définitivement boycotté certains produits alimentaires), il nous est désormais possible d’impacter le fonctionnement des toutes puissantes entreprises agro-alimentaires.
    Une fois encore, merci Yuka !

    Répondre
    1. Frédéric Cassano

      Bonjour, chez moi je suis équipé de boîte et bouteilles tupperware surtout pour les boîtes qui servent à cuisiner au micro ondes.sont ils nocifs ?

      Répondre
      1. Anonyme

        oui

    2. Zemmal

      N’y aurait-il pas moyen que vous ayez ne serait-ce que 5 minutes à la tv pour informer et toucher plus de consommateur ?
      Pomme92

      Répondre
  65. Yiha

    Ce serait bien de mettre les sources de toutes vos suppositions. Sinon ça n’a aucune valeur. Moi aussi je peux affirmer quelque chose sans apporter la moindre justification. Ça ne rend pas véridique la nature de mon propos.

    Répondre
    1. RicoC

      Merci ! 1% de commentaires constructifs c’est deja ca…

      Répondre
    2. Olivier

      Tout est pourtant bien noté. Il suffit de lire …

      Sources

      INRS. Produits de dégradation thermique des matières plastiques. Cahier des notes documentaires – Hygiène et sécurité du travail, N°174, 1999
      Sax, Leonard. “Polyethylene terephthalate may yield endocrine disruptors.” Environmental health perspectives vol. 118,4 (2010): 445-8. doi:10.1289/ehp.0901253
      Vasami, Ralph. “Polyethylene terephthalate and endocrine disruptors.” Environmental health perspectives vol. 118,5 (2010): A196-7; author reply A197.
      Ohashi A, Kotera H, Hori H, Hibiya M, Watanabe K, Murakami K, Hasegawa M, Tomita M, Hiki Y, Sugiyama S. Evaluation of endocrine disrupting activity of plasticizers in polyvinyl chloride tubes by estrogen receptor alpha binding assay. J Artif Organs. 2005;8(4):252-6.
      Carlos KS, de Jager LS, Begley TH. Investigation of the primary plasticisers present in polyvinyl chloride (PVC) products currently authorised as food contact materials. Food Addit Contam Part A Chem Anal Control Expo Risk Assess. 2018 Jun;35(6):1214-1222.
      Yang, Chun Z et al. “Most plastic products release estrogenic chemicals: a potential health problem that can be solved.” Environmental health perspectives vol. 119,7 (2011): 989-96.
      Konieczna A, Rutkowska A, Rachoń D. Health risk of exposure to Bisphenol A (BPA). Rocz Panstw Zakl Hig. 2015;66(1):5-11.
      Jalal, N., Surendranath, A. R., Pathak, J. L., Yu, S., & Chung, C. Y. (2017). Bisphenol A (BPA) the mighty and the mutagenic. Toxicology reports, 5, 76–84.
      Cox KD, Covernton GA, Davies HL, Dower JF, Juanes F, Dudas SE. Human Consumption of Microplastics. Environ Sci Technol. 2019 Jun 18;53(12):7068-7074.
      Mason, Sherri A et al. “Synthetic Polymer Contamination in Bottled Water.” Frontiers in chemistry vol. 6 407. 11 Sep. 2018.
      WWF – https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/chaque-annee-600-000-tonnes-de-plastique-sont-rejetees-dans-la-mer-mediterranee
      Efsa – https://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/120606
      Cancer from mineral oil. (1969). British medical journal, 4(5681), 443–444.
      Grob K. Mineral oil hydrocarbons in food: a review. Food Addit Contam Part A Chem Anal Control Expo Risk Assess. 2018 Sep;35(9):1845-1860.
      ANSES – https://www.anses.fr/fr/content/exposition-%C3%A0-l%E2%80%99aluminium-par-l%E2%80%99alimentation
      Exley, C. Human Exposure to Aluminium. Environ. Sci.: Processes Impacts 2013, 15 (10), 1807–1816.
      Bondy, S. C. The Neurotoxicity of Environmental Aluminum Is Still an Issue. Neurotoxicology 2010, 31 (5), 575–581.
      Guo, C.-H.; Wang, C.-L. Plasma Aluminum Is a Risk Factor for Oxidative Stress and Inflammation Status in Hemodialysis Patients. Clin. Biochem. 2011, 44 (16), 1309–1314.
      Mujika, J. I.; Ruipérez, F.; Infante, I.; Ugalde, J. M.; Exley, C.; Lopez, X. Pro-Oxidant Activity of Aluminum: Stabilization of the Aluminum Superoxide Radical Ion. J Phys Chem A 2011, 115 (24), 6717–6723.
      Maya, S.; Prakash, T.; Madhu, K. D.; Goli, D. Multifaceted Effects of Aluminium in Neurodegenerative Diseases: A Review. Biomed. Pharmacother. 2016, 83, 746–754.
      Inan-Eroglu, E.; Ayaz, A. Is Aluminum Exposure a Risk Factor for Neurological Disorders? J Res Med Sci 2018, 23, 51.
      Chin-Chan, M.; Navarro-Yepes, J.; Quintanilla-Vega, B. Environmental Pollutants as Risk Factors for Neurodegenerative Disorders: Alzheimer and Parkinson Diseases. Front Cell Neurosci 2015, 9.
      Exley, C. The Aluminium-Amyloid Cascade Hypothesis and Alzheimer’s Disease. Subcell. Biochem. 2005, 38, 225–234.
      Wang, Z.; Wei, X.; Yang, J.; Suo, J.; Chen, J.; Liu, X.; Zhao, X. Chronic Exposure to Aluminum and Risk of Alzheimer’s Disease: A Meta-Analysis. Neurosci. Lett. 2016, 610, 200–206.
      Léonard, A.; Gerber, G. B. Mutagenicity, Carcinogenicity and Teratogenicity of Aluminium. Mutat. Res. 1988, 196 (3), 247–257.
      Darbre, P. D. Aluminium, Antiperspirants and Breast Cancer. J. Inorg. Biochem. 2005, 99 (9), 1912–1919.
      Environ Health Perspect. 2012 Feb; 120(2): a62–a68.
      Loyo-Rosales JE, Rosales-Rivera GC, Lynch AM, Rice CP, Torrents A. Migration of nonylphenol from plastic containers to water and a milk surrogate. J Agric Food Chem. 2004 Apr 7;52(7):2016-20.
      Royer SJ, Ferrón S, Wilson ST, Karl DM. Production of methane and ethylene from plastic in the environment. PLoS One. 2018 Aug 1;13(8):e0200574.
      Pomatto V, Cottone E, Cocci P, Mozzicafreddo M, Mosconi G, Nelson ER, Palermo FA, Bovolin P. Plasticizers used in food-contact materials affect adipogenesis in 3T3-L1 cells. J Steroid Biochem Mol Biol. 2018 Apr;178:322-332.
      Katsikantami I, Sifakis S, Tzatzarakis MN, Vakonaki E, Kalantzi OI, Tsatsakis AM, Rizos AK. A global assessment of phthalates burden and related links to health effects. Environ Int. 2016 Dec;97:212-236.
      Chen GR, Dong L, Ge RS, Hardy MP. [Relationship between phthalates and testicular dysgenesis syndrome]. Zhonghua Nan Ke Xue. 2007 Mar;13(3):195-200. Chinese.
      Hauser R, Meeker JD, Singh NP, et al. DNA damage in human sperm is related to urinary levels of phthalate monoester and oxidative metabolites. Hum Reprod. 2007 Mar;22(3):688-95.
      Hatch EE, Nelson JW, Qureshi MM, et al. Association of urinary phthalate metabolite concentrations with body mass index and waist circumference: a cross-sectional study of NHANES data, 1999-2002. Environ Health. 2008 Jun 3;7:27.
      Johns, Lauren E et al. “Relationships Between Urinary Phthalate Metabolite and Bisphenol A Concentrations and Vitamin D Levels in U.S. Adults: National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES), 2005-2010.” The Journal of clinical endocrinology and metabolism vol. 101,11 (2016): 4062-4069.
      Jaimes R 3rd, Swiercz A, Sherman M, Muselimyan N, Marvar PJ, Posnack NG. Plastics and cardiovascular health: phthalates may disrupt heart rate variability and cardiovascular reactivity. Am J Physiol Heart Circ Physiol. 2017 Nov 1;313(5):H1044-H1053.
      Mandy Fisher, Tye E. Arbuckle, Susan MacPherson, Joseph M. Braun, Mark Feeley, and Éric Gaudreau. Environmental Science & Technology 2019 53 (18), 10813-10826
      Swan SH, Main KM, Liu F, Stewart SL, Kruse RL, Calafat AM, Mao CS, Redmon JB, Ternand CL, Sullivan S, Teague JL; Study for Future Families Research Team. Decrease in anogenital distance among male infants with prenatal phthalate exposure. Environ Health Perspect. 2005 Aug;113(8):1056-61. Erratum in: Environ Health Perspect. 2005 Sep;113(9):A583.
      INSPQ – https://www.inspq.qc.ca/bise/bisphenol-phtalates-parabenes-sous-la-loupe-de-l-inserm
      Hu D, Wang YX, Chen WJ, Zhang Y, Li HH, Xiong L, Zhu HP, Chen HY, Peng SX, Wan ZH, Zhang Y, Du YK. Associations of phthalates exposure with attention deficits hyperactivity disorder: A case-control study among Chinese children. Environ Pollut. 2017 Oct;229:375-385.
      Pilevar, Zahra & Bahrami, Akbar & Beikzadeh, Samira & Hosseini, Hedayat & Jafari, Seid. (2019). Migration of styrene monomer from polystyrene packaging materials into foods: Characterization and safety evaluation. Trends in Food Science & Technology. 91. 10.1016/j.tifs.2019.07.020.
      Seachrist DD, Bonk KW, Ho SM, Prins GS, Soto AM, Keri RA. A review of the carcinogenic potential of bisphenol A. Reprod Toxicol. 2016;59:167–182.
      Mustieles V, Pérez-Lobato R, Olea N, Fernández MF. Bisphenol A: Human exposure and neurobehavior. Neurotoxicology. 2015 Jul;49:174-84.
      Rochester JR, Bolden AL. Bisphenol S and F: A Systematic Review and Comparison of the Hormonal Activity of Bisphenol A Substitutes. Environ Health Perspect. 2015 Jul;123(7):643-50.
      Kharrazian D. The Potential Roles of Bisphenol A (BPA) Pathogenesis in Autoimmunity. Autoimmune Dis. 2014;2014:743616. doi: 10.1155/2014/743616. Epub 2014 Apr 7. Review.
      Qiu W, Zhan H, Hu J, Zhang T, Xu H, Wong M, Xu B, Zheng C. The occurrence, potential toxicity, and toxicity mechanism of bisphenol S, a substitute of bisphenol A: A critical review of recent progress. Ecotoxicol Environ Saf. 2019 May 30;173:192-202.
      Héliès-Toussaint C, Peyre L, Costanzo C, Chagnon MC, Rahmani R. Is bisphenol S a safe substitute for bisphenol A in terms of metabolic function? An in vitro study. Toxicol Appl Pharmacol. 2014 Oct 15;280(2):224-35.
      Huang W, Zhao C, Zhong H, Zhang S, Xia Y, Cai Z. Bisphenol S induced epigenetic and transcriptional changes in human breast cancer cell line MCF-7. Environ Pollut. 2019 Mar;246:697-703.
      Speidel JT, Xu M, Abdel-Rahman SZ. Bisphenol A (BPA) and bisphenol S (BPS) alter the promoter activity of the ABCB1 gene encoding P-glycoprotein in the human placenta in a haplotype-dependent manner. Toxicol Appl Pharmacol. 2018 Nov 15;359:47-54.
      Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à la migration des composés d’huiles minérales dans les denrées alimentaires à partir des emballages en papiers et cartons recyclés – 8 mars 2017
      https://www.foodwatch.org/fr/actualites/2015/huiles-minerales-dans-nos-aliments-tous-les-resultats/
      BEUC (July 18, 2019). “More than a paper tiger. European consumer organizations call for action on paper and board food contact materials.” BEUC-X-2019-042

      Répondre
  66. Marmol G

    Petit problème avec les produits en vrac, cet été ils étaient souvent accompagnés des petites mites alimentaires , voire de leurs larves.. Même les graines de chia.. En plus ils sont très forts pour s’infiltrer dans des boîtes fermées… J’ai lu qu’il fallait mettre des clous de girofle et des feuilles de laurier dans les pôts , est-ce vraiment efficace ?

    Répondre
    1. JPZBreiz

      Quand j’achète des grandes quantités (Farines, graines…) j’en garde un peu dans un bocal et le reste je le congèle. J’en prélève des petites quantités au fur et à mesure de mes besoins. La congélation stoppe le développements es oeufs et des mites. Essayez sur vos aliments vrac qui vous posent le plus de soucis et peut-être que cette solution vous conviendra.

      Répondre
  67. Berestycki

    Dans quel emballage acheter le lait ?

    Répondre
  68. Marilyn

    Merci pour cet article fort instructif. Qu’en est il des moules en silicone, utilisés pour la pâtisserie et autres cuissons au four?

    Répondre
  69. Demaret

    Merci beaucoup de nous informer et bravo pour le détail de vos articles

    Répondre
  70. Patricia saada

    Le papier aluminium est pratique pour transporter un petit goûter ou couvrir un aliment au frigo de même que le film plastique pour recouvrir certains aliments au frigo
    Est ce qu il existe un papier d emballage moins toxique ou alors bol faudrait l’inventer !

    Répondre
    1. Louison

      Les emballages reutilisables imbibes de cire d’abeille 🙂

      Répondre
  71. moles marie

    Parfait.
    J’aimerais bien que vous notiez les vins sans alcool.

    Répondre
  72. Mamyline

    Quel contenant privilégier pour le lait si pas de vrac ?

    Répondre
  73. Tréhu Philippe

    Bravo pour ces précisions.
    J’ai déjà commencé les récipients en verre. Mais qu’en est-il de leur couvercle hermétique en plastique..

    Répondre
  74. Hélène

    Bjr
    Vous parlez du Vrac en effet c’est une solution mais souvent le Vrac est contenu dans des distributeurs en plastique. Et sait on dans quels contenants ils sont transportés et stockés avant d’être mis dans les distributeurs vrac ?
    Malheureusement c’est toute la chaîne de transport, distribution et stockage qui est a revoir même pour le Vrac !

    Répondre
  75. Marie claude

    Merci pour toutes ces informations très utiles .

    Répondre
  76. Chaouachi

    Jacqueline 10 Merci beaucoup pour toutes vos enquêtes

    Répondre
  77. Florence

    Merci pour cet éclairage précis sur le plastique.
    Bravo, continuez, nous vous soutenons.
    Très belle journée à tous

    Répondre
  78. Poinsot

    Et bien….que des mauvaises nouvelles..merci aux industriels…

    Répondre
  79. Sophie

    Je consomme beaucoup d’eau en bouteilles plastiques, car je n’ai pas confiance en l’eau du robinet. Comment faire ? Peux t on vraiment avoir confiance dans son eau du robinet ??

    Répondre
    1. carmen

      il vaut mieux acheter l’appareil pour filtrer l’eau du robinet

      Répondre
    2. Emilie

      Suivant les villes l’eau du robinet est bien meilleure que l’eau en bouteille ! 🙂
      Il faut se renseigner sur la qualité de l’eau dans sa ville 🙂

      Répondre
    3. TEMPORA

      Attention, les eaux minérales en bouteille sont TRES voire donc trop minéralisées : 30 mg / Lem moyenne pour l’eau du robinet, 3300 mg/ L pour les plus minéralisées.A ce niveau, cela devient médicamenteux, et comparez leur prix au litre.Lisez les résultats des analyses de votre fournisseur d’eau, il y a une véritable surveillance. Si vous maintenez votre choix, choisissez les eaux type cristalline, en sélectionnant leur source . Il y en a une très bonne en Alsace. Sachez aussi que au bout de 2 ans le plastique des bouteilles commence à se désagréger…
      Source (de l’info, pas de l’eau ) : QueChoisir, La Recherche, l’étiquetage des bouteilles etc….

      Répondre
  80. CathB

    Merci pour cet article très intéressant qui touche un sujet qui me tient à coeur !

    Répondre
  81. morin

    il faut en finir avec le plastique qui nous pollue notre sante et l environnement et revenir au bouteille d eau et de lait,,,et yaourt en verre moins polluant et plus ecologique

    Répondre
  82. Zazon

    Très clair, merci

    Répondre
  83. isafantastica

    Je rejoins le commentaire de fourneau ! Tellement anxiogène que je ne sais plus quel packaging privilégier lors de mes achats !

    Répondre
  84. CLAUDINE PENTA

    article très détaillé et nous sommes bien informé , mais dans les magasins sur place c’est plus compliqué même bio !!!merci pour toutes ces bonnes informations

    Répondre
  85. COURTAUX

    Apporter ses propres contenants: la porte ouverte à la transmission de tout un tas de maladies et à des intoxications alimentaires graves; à proscrire

    Répondre
    1. Antoine

      Sauf si vous êtes propre et que vous l’avez vos contenants …

      Répondre
      1. Pampa

        Etant commerçant, je peux vous confirmer qu’un contenant sur deux qu’on nous ramène n’est pas propre : poils de chiens, grains d’origine inconnu, contenant plastique opaque et donc microrayé, propice à l’installation des bactéries dans les microrayures, etc… En tant que professionel, je n’accepte plus ces contenants sales, et je joue à quitte ou double pour ceux qui paraissent propre : une intoxication alimentaire, et on est assuré de nous incriminer pour faute professionelle. Et si je n’accepte aucun contenant, je suis qualifié de pollueur, malgré être passé aux emballage cartons… Bref, entre la loi et l’esprit collectif, nous sommes pris entre deux feux. Le mieux serait que les clients tendent les mains, et propres de préférence.

  86. Lila

    Merci pour les infos et rappels ! Le verre reste donc le seul emballage sûr pour l’environnement et la santé…?

    Répondre
  87. FOUZIA

    Excellent ! Merci pour ces informations, et informez nous chaque fois que c’est possible !
    Je vais à mon tour faire passer l’info

    Répondre
  88. ARZEL

    Merci pour vos informations. La carafe filtrante est elle une bonne alternative aux bouteilles d’eau Plastique

    Répondre
    1. guy

      Surtout pas. La carafe filtrante est pire que l eau du robinet. Énormément de bactéries, parfois dangereuses y foisonnent. Achetez plutôt un filtre sur évier solution, avec une cartouche céramique et charbon actif qui transforme votre eau du robinet en eau presque pure à 99%

      Répondre
  89. ANELKA

    Merci beaucoup pour toutes vos enquêtes et informations

    Répondre
  90. ANELKA

    Merci beaucoup pour toutes vos enquêtes et informations

    Répondre
  91. Anonyme

    Merci c’est très intérèssant.

    Répondre
    1. Delgado

      Bonjour
      Lu avec intérêt votre article qui m’amène a une question
      Je sors en montagne et j’ai changé ma bouteille d’eau plastique contre une gourde aluminium
      Ai-Je eu raison ?
      Cordialement
      Manuela

      Répondre
  92. fourneau

    Oui très intéressant et très anxiogène, faire les courses devient un vrai calvaire ! Même avec Yuka. A propos de l’aluminium, il faut aussi abandonner les capsules Nespresso ?

    Répondre
    1. Anonyme

      C’est le pire car en plus non recyclable…

      Répondre
    2. MARIE-THÉ

      Oui si possible… c’est nuisible pour la santé et l’environnement.
      D’autres solutions existent moins nocives !
      La machine à café avec moulin intégré et qui fait d’excellents expressos … certes c’est un budget à l’achat mais vite amorti au vu du prix des capsules Nespresso et aux déchets engendrés !

      Répondre
  93. CLAUDE VANDEGOOR

    Bonjour
    Au sujet des bouteilles plastiques même transvidé dans une bouteille de verre elles restent plusieurs mois en stocke Alors quoi faire ?

    Répondre
  94. Luboz Serge

    Je ne sais plus quoi manger…. 😥

    Répondre
  95. Anonyme

    Très constructif.
    Nos comportements sont à changer.
    Même si votre article est cohérent et va dans le bon sens il va être compliqué d’aller chez les commerçants avec nos emballages.
    Je n’en ai encore rencontré.

    Répondre
    1. Valiven

      Il faut essayer. J’ai demandé au restaurant libanais à côté de mon travail si je pouvais amener mon contenant afin d’y mettre ma salade et ils ont dit oui! Pour eux aussi c’est tout bénéf… pAs de couverts pas de boîte… des économies en perpective… il n’y a peut de chance de subir un refus. Il faut se lancer 🙂

      Répondre
  96. Dan 83

    Bonjour Julie , les industriels nous empoisonnent et c’est à nous de faire attention comme d’ habitude ! Merci pour vos rappels

    Répondre
  97. Guinet

    De grande utilité
    Un grand merci

    Répondre
  98. Charlotte

    Bonjour,

    Intégrez-vous l’analyse du contenant dans vos évaluation ?

    Répondre
  99. Thollot Henri

    Je yukate tu yukate nous yukatons vous yukatez ils yukatent de plus en plus nombreux merci qui ?

    Répondre
  100. Gecko

    Merci pour cet article dont justement le thème me paraît essentiel. Très intéressant et instructif, même lorsque l’on se croît déjà à peu près informé!

    Répondre
    1. Sakina

      Au secours!!! Avec toutes ces informations si on ne modifie pas notre façon de consommer alors je n’y comprend plus rien!!!🎃

      Répondre
  101. Solange

    Bonjour Julie. Merci beaucoup pour toutes ces informations. Bonne journée 😊

    Répondre
  102. Prudhomme

    Merci vous êtes l’indispensable pour nous mettre au courant. Merci

    Répondre
    1. Chable P

      Comment faire pour transporter mon eau gazeuse sans utiliser de bouteille plastique car pour conserver le gaz la gourdr ne marchera paS

      Répondre
  103. Jacques

    C’est pourquoi ,il faut acheter chez les artisans professionnel.
    Et cuisiner au maximum!!

    Répondre
  104. Lepouldu

    Je pense qu’il faudrait tout simplement interdire ces produits chez les industriels ou les mettre systématiquement à l’amende….C’est trop bête de mourir pour avoir bu son café chaque matin dans un gobelet distribué par une machine.

    Répondre
  105. Clément

    Le gros problème des contenants en verre pour faire ses courses en vrac est au moment de la pesée : comment faire enlever le poids du verre par les caissiers/ères ? Pour le moment, je n’ai que la solution de prendre un contenant « témoin » mais sinon 100% pour le verre

    Répondre
    1. Olivier

      Toutes les machines de pesée permettent de faire la tare (remise à 0 du poids), donc normalement ce n’est pas un problème…
      Pour moi le gros problème du verre c’est que ça fait lourd à transporter quand on va faire ses courses et qu’on en revient, difficile d’aller acheter beaucoup de choses d’un coup…

      Répondre
      1. Olivier

        je réalise que vous parlez surement des magasins de vrac où l’on remplit son récipient avant d’aller en caisse, auquel cas il faut effectivement peser le récipient avant d’aller faire les courses et noter le poids dessus au feutre indélébile

    2. Barriere

      Il faut emmener son contenant en verre .. le remplir du produit en vrac désiré ..
      Ensuite , transférer le vrac ds le sachet papier dédié .. Très simple , et même mieux : on connaît le poids de notre produit . pas de gâchis ..
      Dans mon Carrefour Matket de proximité , pas de problème quand j’arrive avec les bocaux vides .. plus simple pour tout le monde ..

      Répondre
  106. JEAN-YVES

    Merci Yuka!
    J’en parle partout autour de moi et dans les rayons des supers/hypers je constate de plus en plus de monde qui scannent les produits 👍

    Répondre
    1. Patricia

      Il faut faire peser le récipient avant de le remplir.

      Répondre
      1. Patricia

        Réponse pour Clément

  107. Pradaud Christine

    Merci je suis très attentive à toutes vos alertes

    Répondre
  108. Gempp

    J aimerai savoir si le plastique des bouteilles soda stream est nocif ?je bois de l eau gazeuse depuis des années ds ces bouteilles,,,merci

    Répondre
    1. Domi

      Merci pour toutes ces infos.
      Yuna nous aide énormément lors de nos achats alimentaires et cosmétiques.

      Répondre
    2. Anonyme

      Oui, c’est le même plastique que celui des bouteilles d’eau, je viens de vérifier.

      Répondre
      1. Olivier

        Je viens de vérifier et effectivement c’est du plastique PET 1, donc les mêmes que les bouteilles de soda 🙁

    3. Antoine

      SodaStream fait également des bouteilles en verre

      Répondre
  109. Sylvie B.

    Merci pour ces infos !l grâce à vous nous avons changé beaucoup de choses dans notre alimentation.

    Répondre
  110. Youss B.

    Bonjour et merci pour ces infos. J’ai quelques questions :
    Il est difficile de trouver le logo indiquant la constitution de l’emballage, du coup est ce que les producteurs ont l’obligation de l’afficher ? Si oui plusieurs groupes sont aujourd’hui dans l’illégalité.
    Des fois on retrouve le logo à l’intérieur du bouchon, est ce uniquement pour le bouchon ou tout le contenant. J’ai vu ça notamment sur une bouteille hepar.
    Et enfin, ça serait génial si vous integreriez cette info sur l’emballage dans l’application Yuka. Cela complétera l’info que tout consommateur devrait avoir avant de consommer un produit. Merci en tout cas pour votre travail et votre engagement.

    Répondre
  111. PTab

    Félicitations
    D’intérêt publique

    Répondre
    1. Anonyme

      Très intéressant . Bien documenté.

      Répondre
      1. Nour

        Moi je bois l’eau du robinet et j’ai confiance !

  112. Stephanie

    Verrons nous apparaître la notion de toxicité de l’emballage dans Yuka?

    Répondre
  113. Benzohra Evelyne

    Très intéressant je ferai encore plus attention

    Répondre
    1. HOUEYE Régine

      Difficile de bien se protéger 🙄
      Merci pour votre implication.
      J’ utilise votre application et je partage les infos autours de moi mais beaucoup sont découragés d’ avance 🤔

      Répondre
  114. Kassa

    Parfait, passionnant,
    Tres instructif.
    Merci

    Répondre
    1. Sylvie

      Bonjour,J’adore votre application que j’utilise très régulièrement ; par contre je ne trouve pas les aliments pour animaux,quelle est la raison ?
      merci pour tout ce que vous faites .

      Répondre
  115. Domine

    Tres intéressant comment
    Au travail réchauffer au micro-ondes sa boîte repas préparée à la maison mais mise dans une boîte plastique faite pour cela ?merci d’avance

    Répondre
    1. JEAN-YVES

      Dans une boîte en verre que tu peux trouver en grande surface , uniquement le couvercle est en plastique 😉

      Répondre
      1. Anonyme

        On trouve maintenant des boites en verre avec couvercle en bambou…Perso je ne les ai pas encore essayées mais je fais en sorte que les aliments ne soient pas en contacte avec le couvercle en plastique

    2. Denis

      Même réponse, dans boîte en verre couvercle plastique, je pratique ça depuis des années.

      Répondre
    3. Anonyme

      Pourquoi ne pas mettre votre repas dans un contenant en verre avec un couvercle que vous entrouvrez pour réchauffer au micro-onde ?

      Répondre
    4. Émilie

      Dans une assiette 😉

      Répondre
  116. AUBRY Catherine

    Merci pour toutes ces infos…Ça fait peur …

    Répondre
    1. Moreau Nadine

      Inquiétant, mais peut on être constamment vigilants …. Je ne le pense pas .

      Répondre
  117. Pierre Eymery

    « Papier aluminium »?… je rêve ! Les mots ont un sens, le papier est un matériau fabriqué à partir de fibres cellulosiques. On peut parler de « film » aluminium pas de papier.
    Quant à la supposée corrélation entre aluminium et Alzheimer cela fait 50 ans que les nombreuses études qui ont été menées ont échoué à la démontrer. Quant aux containers Tétrapack la « fine couche d’aluminium » n’est pas en contact direct avec le contenu et la migration de toute particule d’aluminium – au delà du sujet de sa prétendue dangerosité – est quasi impossible.
    Je faisais plutôt confiance à Yuka jusqu’à présent mais je dois dire que votre dernier article est de nature à me faire douter du sérieux de votre approche.

    Répondre
    1. Claude Houdant

      Bonjour. Vous êtes très sévère envers Yuka. Ils n’ont fait que répéter les études des chercheurs . Il y a quand même de bonnes informations de Yuka dans l’ensemble. Cdlt

      Répondre
    2. Patricia

      Désolée de vous contredire mais la nocivité de l’aluminium sous certaines formes dans la prévalence de cas d’Alzheimer a largement été documentée dans plusieurs enquêtes , concernant entre autres les molécules qui favorisent la précipitation des particules dans les réseaux d’eau potable et celles présentes dans certains médicaments.

      Répondre
    3. CORINNE GIARROCCO

      Ah! Enfin quelqu un de sensé ! Merci bcp car tout cela devient de plus en plus anxiogène !! On va finir par mourrir de peur a défaut d être « empoisonné « ! Trop c’est trop! Dommage ! Je me rends a l avis de certains qui commencent a mettre en doute toutes ces pratiques et verigications quasi impossibles pour nous tous pauvres et simples condommateurs! A par le stress que cela engendre malgre l information interressante! Comment s y retrouver!? Comment contrer des années d habitudew alimentaires! Comment refaire et revenir a la cuisine de ma mamie dans nos temps fi comptés !? C est bien beau tout cela mais il faut le ponion aussi!! Alors assez de culpabilité ! De toutes les façons avec ce que l on a du ingurgiter depuis…. moi je ne demande que cela revenir vivre a l ancienne!! Quel bonheur ce serait! Et je n ai que 50 ans!! Mais merci quand même Yuka pour vos conseils!!

      Répondre
  118. DANIELE

    Très intéressant, il faut que je fasse plus attention aux emballages, merci.

    Répondre
  119. Benoist

    Très intéressant heureusement que nous avons accès à des informations comme cela.. en fête on s’aperçoit que les bonnes vielles méthodes sans emballage sont les meilleures pour notre santé et pour notre précieuse planète !! C’est tout simple

    Répondre
  120. calinouche

    Très intéressant. On peut se demander pourquoi il y a un ministère de la santé……

    Répondre
    1. Coquillage

      Mais pour veiller à la bonne santé….. des lobbies, bien sûr !!

      Répondre
  121. Antony

    Merci pour tous ces conseils
    J’ ai essayé d’acheter en vrac dans des grandes enseignes Bio et ai trouvé à plusieurs reprises des mites alimentaires
    Très déçue
    Catherine

    Répondre
    1. Godard Evelyne

      He oui si on veut du bio, il faut s’attendre à trouver des chenilles et des limaces dans la salade !!! Il faut savoir ce que l’on veut 😄😄😄

      Répondre
    2. Denis

      Conseil d’un meunier qui fait de la farine bio : la conserver au frigo.

      Répondre
    3. Marge

      Ça veut surtout dire que s’il n’y a pas de mites ailleurs, c’est peut-être parce qu’il y a des insecticides… Je préfère les mites ! Un petit tour au congelé et c’est réglé !

      Répondre
  122. Blond

    merci de votre analyse qui remet notre environnement au coeur de la responsabilité de chacun et surtout notre sante dans les mains de personnes productrices de poison….

    Répondre
  123. Anonyme

    On est foutu 😂

    Répondre
    1. Anonyme

      Oui 😂

      Répondre
    2. Chatel

      Tres contente sur ce que vous communiquez
      Il faut informer
      Quoi difficile d’appliquer
      Nous sommes envahis
      Par des choses que nous pouvons pas gérer totalement

      Répondre
  124. Michoubidou

    Si je comprends bien,, tout ce que l on achète ds la grande distribution : (lait, conserves, yaourt, barquettes de viande ou de poisson, emballage sous vide… Etc), est de mauvaise qualité 🤔🤔🤔🤔

    Répondre
    1. Marge

      On nous aurait menti à l’insu de notre plein gré ? 🤔

      Répondre
    2. MARIE_THÉ

      Solution pour la partie produits frais : le marché !!!!
      je boycotte de plus en plus les grandes surfaces car en effet çà fait peur tous ces emballages et sur-emballages inutiles sans parler des produits ultratransformés mauvais pour la santé …

      Répondre
  125. JP BAUME

    Commentaires très intéressant
    Nous avons des gourdes pour transporter nos boissons😜
    Comment fait-on pour boire de l’eau de source sans l’acheter dans des bouteilles en plastique ?
    Une solution pourtant existe notamment en Allemagne, les boissons sont dans des bouteilles en verre consignées un endroit est prévu à l’extérieur du magasin où l’on peut approcher avec sa voiture on remet les bouteilles consignées on nous remet un ticket que l’on présente en caisse et le tour est joué : moins de gaspillage et sécurité maxi 👍

    Répondre
    1. Nadia

      Bonjour,
      il existe des sociétés spécialisées comme « nature vivante » qui installe un filtre sous votre évier avec petit robinet. Investissement important mais eau quasi pure. Eau dynamisée. Filtre à changer une fois/an plus de bouteilles plastiques et meilleure pour la santé !

      Répondre
      1. Clément

        Bonjour,
        l’eau du robinet est potable, c’est-à-dire qu’elle peut-être consommée toute sa vie sans aucun danger pour la santé.
        Si vous ajoutez un filtre pour dynamiser l’eau, au-delà du fait que la dynamisation est une escroquerie pure et simple, vous risquez simplement de transférer des éléments du filtre dans l’eau.

    2. Godard Evelyne

      On peut tout simplement boire de l’eau du robinet que l’on sert dans un pichet en verre

      Répondre
    3. Chantal

      Je reviens en enfance, super! C’était le bon temps ! J ai connu les emballages en papier, les cornets et bouteilles en verre dans lesquelles étaient livré et vendu le lait …mes grands mères , mères et moi même avons cuisiné dans des marmites, casseroles en alu, leur longévité 99 ans 97 pour ma mère qui vit encore et moi 20 de moins ? Donc que penser de ce métal ? Bien sûr il était alimentaire ! J’ai toujours détesté le plastique aussi ai -je beaucoup privilégié le verre en conservant les bocaux achetés pour tous les produits secs ( riz, pâtes, fruits secs, épices etc…) donc recyclé depuis de nombreuses années, je continue et en suis fort aise. Les sacs tissus sont aussi faciles à fabriquer, donc à nos machines …
      Il est bien agréable de le faire en songeant en plus à la sauvegarde de notre planète.

      Répondre
  126. Annie Daniel

    Merci pour toutes ces infos

    Répondre
  127. Jacqueline Deschamps

    Article très intéressant. Merci

    Répondre
  128. BINETRUY

    Bonjour. Que dire des récipients Tupperware que l’on passe au Micro ondes ?

    Répondre
  129. Vero

    Et les aliments en vrac comment sont-ils emballés ? Leurs contenants lorsqu’ils sont livrés dans les magasins sont-ils vertueux ?

    Répondre
    1. jpq

      Le vrac présente des avantages certains. Toutefois les aliments en vrac en magasin sont susceptibles de contamination, notamment par des insectes!!!

      Répondre
      1. Phil

        Au pire les insectes ne vous donneront pas un cancer ou une dégénération de l’ADN… Réfléchissez à ce que vous dîtes avant de commenter…

        S’il y a des insectes c’est la nature… enlevez les et votre nourriture est saine… et au pire certains diront, ca fait des protéines en plus.

  130. Antoine

    Bravo pour le détail ! C’est formidable d’avoir une source d’info à la fois précise synthétique et impartiale ! Quant à la probabilité du risque, à nous de faire la part des choses et adopter des attitudes raisonnables.

    Répondre
    1. Zozi

      Les aliments en vrac, secs, sont emballés dans des sacs papier/plastique et pesés à la caisse. Si l’on apporte nos propres contenants (bocaux en verre par exemple), comment seront pesés leurs contenus ? En effet, le verre pèse lourd…. 🤔

      Répondre
  131. Madame Persil

    haha, c’est bien joli de nous informer de ce qui nocif ,ce qui pourrait nous aider c’est de nous donner des alternatives et dans ce cas à part le verre je n’en vois pas ou bien?

    Répondre
    1. Hélène

      Oui très intéressant et affligeant. Apportons nos emballages. Important de réaliser tout cela. Une vraie discipline pour changer nos habitudes !!!

      Répondre
      1. Coralie BOUQUET

        Informations rares et très intéressantes et concises !
        Merci beaucoup !

      2. Charlie

        Les sardines st excellentes pour la santé !!mises en boites de conservées !!!😱😱😱comment on fait ??

      3. Antoine

        Bah on achète du frais et on le fait soi même !!!

  132. Pompom

    Coucou ! Article intéressant, merci beaucoup !
    Est-ce que l’appli Luka prend en compte les emballages dans sa notation du produit ? (il me semble que non, parce que certaines conserves se voient attribuer la note « excellent » la plupart du temps)…peut-être une amélioration à apporter (rapidement ?) à l’appli.
    Bonne journée,

    Répondre
  133. Laura

    Merci pour cet article intéressant. Une remarque au sujet des conserves, notamment de légumes : les boîtes sont en écrasante majorité faites en acier et non en aluminium. Dans les deux cas, aucun contact direct avec les aliments n’est possible car elles sont recouvertes d’un vernis alimentaire. Attention donc aux raccourcis !

    Répondre
    1. blandine beal

      Merci pour toutes ces informations nécessaires et vitale. C’est dommage parce que je ne parvient pas à utiliser l’application pendant mes courses.

      Répondre
    2. Antoine

      Et le vernis alimentaire est fait de….. Plastique !!!

      Répondre
  134. Bigey

    Merci pour toutes ces informations.

    Répondre
  135. Martine bedou

    Cette article est très intéressant yuka me suis partout je ne fait pas mes courses sans mon yuka

    Répondre
  136. Genevieve Rouby

    Comment on fait pour les laits d avoine, les maquereaux les sardines en conserve. ?

    Répondre
    1. Mario

      Pour reconnaître une conserve ou canette alu, il suffit d’un aimant : l’acier s’aimante, l’alu non

      Répondre
    2. Antoine

      Le lait d’avoine vous pouvez le faire vous même c’est tres simple ! Et les poissons achetez les frais !!

      Répondre
  137. Claude

    Merci pour toutes ces infos plus ou moins difficiles a suivre mais très utiles tout de même

    Répondre
    1. malika lobue

      Merci beaucoup pour toutes ces infos si precieuses

      Répondre
      1. Bronnec

        Merci pour ce message . Nous sommes fidèle à YUKA et nous allons continuer sans hésitation

  138. Laurence PECHINOT

    j’ai déjà lu des articles sur les vaccins notamment et je connaissais donc déjà l’impact de l’aluminium sur le corps humain de nos jours il faut être dans la mesure du possible le plus vigilant au quotidien il est donc indispensable de faire quelques rappels à ce sujet.
    Merci à vous de nous informer correctement c’est une denrée rare de nos jours

    Répondre
    1. Patricia

      Si cela vous intéresse, un excellent documentaire allemand a été diffusé récemment sur Arte . Des scientifiques de terrain chevronnés ont très bien expliqué la différence entre vaccins vivants atténués et vaccins inactivés qui nécessitent des adjuvants.

      Répondre
  139. Rose marie Pellegrin

    Merci pour toutes vos informations très intéressante.
    Je vous suis très régulièrement. J’aime votre application😊

    Répondre
    1. Malafosse

      Bonjour l équipe Yuka, vos articles sont toujours instructifs, clairs et concis. Ils participent au changement d attitude et d habitudes ! Merci 🙂

      Répondre
  140. QUILLET

    Merci pour toutes ces informations et précisions sur les différents emballages qui devraient être prises en compte par le Ministère de la Santé et voir même à un spot publicitaire qui alerte sur les conséquences.
    Bravo !!!!

    Répondre
  141. mongis

    Merci pour cette bonne récapitulation de tous ces produits mais c difficile d echapper à tous ces emballages à l achat. Les produits en verre sont bien plus chers…aller faire ses courses avec des bocaux c lourd.

    Répondre
  142. du Pontavice Brigitte

    Merci pour toutes ces informations si précieuses dont je vais tenir compte… Vous faites un travail merveilleux

    Répondre
    1. Laniesse daniel

      Vos commentaires sont toujours efficaces et très clair.
      Merci

      Répondre
  143. Aissa Rachida

    Merci pour tout ses renseignements
    On ne se rend pas compte de tous les méfaits que cela peut porter sur notre santé
    Moi qui emballe tout ans L aluminium je vais bannir maintenant l’aluminium merci

    Répondre
    1. Michoubidou

      Si je comprends bien,, tout ce que l on achète ds la grande distribution : (lait, conserves, yaourt, barquettes de viande ou de poisson, emballage sous vide… Etc), est de mauvaise qualité 🤔🤔🤔🤔

      Répondre
  144. Joel Sebellin

    Bonjour,
    Merci pour toutes vos infos que vous nous transmettez et que je suis à la lettre. Je pense que de olus en plus de gens vous lise, écoute, et mettent en pratique vos conseils. Sincèrement un grand merci. Joel

    Répondre
  145. Cilaos

    Est on intoxiqué par l’aluminium quand on consomme du café en capsules aluminium ?
    je suppose que oui. Y a t’il des tests à faire pour savoir si c’est nocif sur une personne donnée ?

    Répondre
  146. Anonyme

    Pourquoi emballe t_on sous cellophane certains légumes qui finissent malgré tout par s’abîmer plus vite ? On y trouve les brocolis, concombres et autres… Est-ce bien indispensable..
    L’application devrait nous informer de la bonne ou mauvaise nature à risques des emballages.
    C’est en faisant circuler les infos que les consciences s’éveillent.

    Répondre
  147. Cilaos

    Très bon article, très intéressante. Il est toutefois difficile de ne pas acheter de produits avec emballage nocif, beaucoup d’habitude d’achat à améliorer.

    Répondre
  148. Esther GROSSE

    C’est très intéressant tout ce que vous nous dites, mais pour l’instant il n’y a pas beaucoup de magasins qui suivent ces recommandations.
    Ce que vous nous dites et justes mais c’est un peu difficile à mettre en place…

    Répondre
  149. Diep

    Merci car vos informations sont si importantes !

    Répondre
  150. Anne Marie Klein

    Adepte des conserves de légumes Cassegrain très bien notées par vous.
    .votre article sur l’alu des boîtes me laisse perplexe ?

    Répondre
  151. Fougères marie-claude

    Merci pour toutes ces précisions. Il est vrai que nous ne connaissons rien à ce sujet. Merci encore cet article est très instructif

    Répondre
  152. Fettuciari

    très bon article merci à Yuka

    Répondre
  153. Poulain

    Bonjour

    Merci encore pour Toutes ces informations que vous nous transmettez

    Répondre
    1. Terrade

      Super programme
      J’ai perdu 4 kg en 5 semaines
      Principalement du au surpoids provoqué par une mauvaise alimentation bravo yuka

      Répondre
  154. Bernard AUCLAIR

    Merci beaucoup pour vos conseils très utiles j j’en ferai profiter autour de moi

    Répondre
    1. Jazzy

      Merci pour votre aide.

      Répondre
      1. Nour

        Moi je bois l’eau du robinet et j’ai confiance !

  155. Jean-Gilles

    Bonjour,
    Merci de ces précieuses informations !
    La prochaine fois, n’hésitez pas à demander l’avis d’un contrôleur de la RATP sur des questions de toxico ! C’est clair qu’un « nutritionniste » est spécialiste des questions de migration, de contamination, de cancérogénicité, de mutagénéicité et plus largement de toxicologie. Par ailleurs la SFN recommande de ne pas utliliser le terme « nutritionniste » seul. Il faut lui accoler le métier exact.

    Répondre
  156. LOCA

    Merci pour votre article très intéressant. J’ai encore appris de choses sur les emballages. Étant déjà bien impliquée dans la réduction des déchets, j’essaie de privilégier au maximum le verre. C’est possible, il suffit juste de s’organiser au début, et après cela devient une habitude. Enfin, je vois comme autre solution : la consigne en verre, pour l’eau, les boissons et autres….

    Répondre
    1. Stéphanie Merlin-Clair

      Merci pour toutes ces précisions concernant les contenants de nos aliments 😉
      Stéphanie

      Répondre
    2. Anne Marie Klein

      Adepte des conserves de légumes Cassegrain très bien notées par vous.
      .votre article sur l’alu des boîtes me laisse perplexe ?

      Répondre
    3. Patricia
  157. Manon

    Merci pour cet article très intéressant et complet sur les différents types d’emballages, leurs risques et quelques astuces pour changer nos habitudes.
    Il faut quand même préciser que, bien que le verre soit l’alternative la plus saine, il est fait de sable qui est une ressource en voie de disparition…

    Répondre
    1. Bruno

      Certes, mais il faut bien utiliser quelque chose et entre deux maux, choisir le moindre ! Si on recycle et/ou réutilise les contenants en verre, on n’augmente pas (ou peu) la consommations de sable. En outre, il semblerait (même si les avis divergent) que ce n’est pas la fabrication de verre qui consomme le plus de sable, mais plutôt la construction, avec une consommation de 30 milliards de tonnes pour le béton sur les 40 milliards de tonnes de sable extraits chaque année. (Source : http://controverses.mines-paristech.fr/public/promo15/promo15_G5 ;

      Répondre
      1. Phil

        Surtout que maintenant on créé des briques en chanvre qui sont 10 fois mieux que les parpaings de béton…

    2. Patricia

      Au lieu de mettre les bouteilles à recycler, il est préférable de les réutiliser.

      Répondre
  158. Frédéric Ollier

    Merci de ces alertes et des alternatives proposées. J’y ferai attention. J’utilise souvent l’application Yuka et en fais la recommandation autour de moi. Pourriez vous dans l’évaluation des produits inclure une évaluation du contenant ? Ce serait très utile. Merci pour l’utilité de Yuka et bonne continuation !

    Répondre
  159. BATHILY Hawa

    Bonjour à tous,
    Vraiment merci beaucoup à l’équipe YUKA pour ces précieuses informations d’éveil des consciences, quant aux contenants et leurs degrés d’impact sur notre vie multidimensionnelle. Quel substitut pour l’eau commercialisée dans du contenant en plastique ?…
    Bravo à l’équipe, bonne continuité !
    Bonne journée.
    Bien à vous

    Répondre
    1. Odango

      Bonjour. De L’eau commercialisée dans un contenant en verre, plus onéreux.

      Répondre
  160. véronique dubouilh

    merci pour ces conseils !

    Répondre
  161. Andy

    Le tacle concernant l’exposition à l’aluminium par les vaccins est tout simplement injustifié et ne peut que faire les choux gras des anti-vaccins. C’est pour moi une grossière erreur de votre part. Dommage l’article était par ailleurs intéressant. On peut regretter le ton anxiogène, mais le sujet nécessite effectivement une prise de conscience.

    Répondre
    1. Nadine Pivain-fernandez

      Pour l’eau vous conseillez d’utiliser une gourde. Très bien. Mais où va t’on chercher l’eau minérale qui remplira la gourde ? : a la source ?… Ou bien votre conseil n’est valable que pour l’eau du robinet ?…
      Merci

      Répondre
  162. Corinne

    Très instructif… Il devient de plus en plus compliqué de faire ses courses. Heureusement, que j’ai l’appli. Justement, ne serait-il pas possible de noter l’aspect sain ou non des emballages sur l’appli ? Si vous avez réussi à faire changer la composition de certains produits, vous pourriez ainsi faire évoluer les choses en matière d’emballages. A réfléchir…

    Répondre
  163. Bernard Rault

    merci c’est très interressant, mais difficile à appliquer .

    Répondre
  164. Mimi

    Merci pour tous ces conseils précieux, même si l’on constate qu’il devient de plus en plus difficile d’échapper aux emballages nocifs, même en étant vigilants.Le fromage à la découpe dans les magasins bio, par exemple, est emballé sous film plastique !

    Répondre
    1. Patricia

      Utilisez des boites en verre.

      Répondre
  165. Mathilde

    C’est un article très intéressant qui ne fait pas qu’énumérer des faits mais propose des actions concrètes pour réagir et se protéger. Le temps de lecture indiqué m’a poussé à lire l’article en entier.
    Merci pour ces conseils et informations.

    Répondre
  166. FAG

    Quelques bons conseils , les plastiques posent effectivement un réel problème d’élimination et nous devrions en être plus économes ,mais aussi quelques approximations inutilement inquiétantes . Le BPA a été supprimé en France depuis plusieurs années , les conserves alimentaires sont essentiellement en fer .C’est dommage de jeter l’opprobe sur une vaste categorie de produits utiles et sûrs . On pourrait également rappeller qu’il existe une réglementation stricte et toujours plus exigeante sur les emballages en Europe donc chez nous . Il y a donc aussi des informations positives à diffuser . Ouf!

    Répondre
  167. Duc

    La dérive psychotique évoquée par un autre lecteur est bien là ! Si vous cumulez tous ces emballages à risque , chers habitants des villes , il ne vous reste plus que les rats, les pigeons, les mauvaises des trottoirs, que vous pourrez vous procurer sans aucun emballage ! Parce que quand vous allez dans votre Biocoop favorite etc…, comment y sont arrivés les aliments ?!?
    Eh oui dans des papiers ou cartons recyclés au mieux ! Donc comme dans tout chose , il faut garder raison !

    Répondre
  168. nathalie peyre

    Merci pour cet article, très intéressant. Je suis de plus en plus vigilante concernant les emballages.

    Répondre
  169. Rebillard Jacqueline

    Merci pour vos précieux conseils

    Répondre
  170. GRELLIER

    ON NE PEU PLUS RIEN MANGER. C EST AVANT QU IL FALLAIT FAIRE LES CHOSES ET MAINTENANT ON NOUS ANNONCE QUE DU NOCIF.IDNAMISSIBLE. AUJOURD HUI POUR TRIER FAUDRAIT Y PASSER LA JOURNÉE ! 😣

    Répondre
    1. Patricia

      Bien sûr si vous faites toutes vos courses en grande surface vous ne pouvez plus manger. Renseignez-vous, il y a forcément près de chez vous des producteurs locaux.

      Répondre
      1. Patricia

        Et utilisez vos propres contenants en verre ( bocal, bouteille), inox, sacs à vrac en tissu.

  171. Nicolas

    C’est assez effrayant comme article … mais cela reflète tellement bien le monde dans lequel nous vivons !
    Comment faut-il consommer du lait: en bouteille plastique ou en brique carton/alu ? J’avoue ne plus savoir … Au secours !!!

    Répondre
    1. Jérémy

      Si on se fit à tous ce que ça engendre on ne s alimente plus.
      Il faut élevé des bêtes et faire un potager et encore après C est la qualité de l’aire qui pose problème.
      Nous somme tous contaminé.

      Répondre
      1. Patricia

        Il y a forcément près de chez vous des producteurs locaux.

  172. edwige dubois

    MERCI Yuka !!!!!!!
    c’est trés important de savoir ce que l’on peut ingérer avec tous ces emballages ! Pour ma part je ne consomme plus ce genre d’aliment sous vide.
    Par contre vous m’avez ouvert les yeux et désormais je prendrai mes récipients .
    Apprenons à changer nos habitudes dévastatrices !!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  173. Lombard

    Intéressant , MAIS grosse confusion entre DANGER lié à la présence d’une substance et le RISQUE lié à l’exposition (dose× duree). Ce qui fait un article inutilement anxiogène pour le consommateur non scientifique.

    Répondre
    1. MARIE-THÉ

      Bonjour, je réagis au commentaire de Lombard : les emballages présentent un réel DANGER (à plus au moins long terme) autant pour le consommateur que pour notre environnement !!!

      Répondre
  174. Ponton
  175. Duval

    Merci pour ces précieuses informations ! Bravo pour l’ article dans l’ Obs ! Et continuez svp d’ être vigilant ! De fait je vous ai commandé un calendrier ! Cordialement Laurence Duval

    Répondre
  176. Anonyme

    Merci pour toutes ces précieuses informations . Merci d’exister.

    Répondre
  177. Rolland Romy

    Merci bcp pour ces informations. Je réutilisais déjà les sachets papiers obtenu lors d’achats de fruits et légumes, et pains, dans des boutique bio ou pas. Comment savoir si ce papier est de recyclage …. n’allons nous pas vers une dérive psychotique où tout devient dangereux… En même temps si le sachet papier n’est utilisé que pour le transport, j’imagine qu’il n’y a pas d’impact nocif… Savez vous si les bouteille soda stream sont nocive ou pas ? Par avance merci pour vos réponses si vous n’êtes pas débordés…

    Répondre
    1. Odango

      Bonjour. Les bouteilles Sodastream sont en PET.

      Répondre
  178. Deruelle corine

    encore une fois un article passionnant qui vas me servir dans mes prochains achats tout simplement merci à vous !!

    Répondre
  179. CATHERINE AUBERTIN

    Bonjour,
    Très instrustif tout ça, en étant effrayant à la fois.
    Merci pour toutes ces mises en garde.

    Répondre
  180. WOLFF

    merci pour cet article, le moral en prend un coup! il est un fait certain que le verre est plus « sain », dans ma jeunesse le « plastique »n’existait pas! j’allais chez le crémier avec le pot en fer (je l’ai gardé en souvenir..) Maintenant, ne nous leurrons pas! on ne peu arrêter le progrès (avec le bon et le mauvais)!.

    Répondre
    1. MARIE-THÉ

      OUI c’est tellement vrai … quand j’étais enfant j’ai connu les consignes des bouteilles en verre et
      le lait était acheté chez le crémier dans des bouteilles en verre … mais sans vouloir faire « marche arrière » de nos jours les industriels ont la technologie permettant d’innover en matière d’emballage … certes le coût sera plus élevé mais il est URGENT de faire les bons choix !

      Répondre
  181. Tinacci

    Excellent travail minutieux
    Quand serez vous ecoutee ou meme
    quentendue
    Bravoo

    Répondre
  182. Lise

    Merci pour toutes ces informations

    Répondre
  183. Sibelius

    N’est-il pas scandaleux que la plupart des aliments frais ou à la coupe dans les magasins biologiques soient prédécoupés et emballés sous plastique ? Comment les sensibiliser ? En boycottant ces produits, il ne reste alors plus grand’chose à consommer. Merci de votre article édifiant.

    Répondre
    1. Roux mireille

      Très intéressant, merci pour tous ces conseils

      Répondre
    2. Cadej

      Est-il prévu d’inclure un indice concernant la nocivité des emballages sur la santé et/ou l’environnement dans la notation que Yuca attribue aux produits ?

      Répondre
    3. Bruneau patricia

      En apportant vos propres récipients en verre, genre bocal, bouteille en verre réutilisée, en Inox et pour couvrir les aliments, des feuilles bee wrap. Achetez des aliments en vrac en utilisant des sacs à vrac en tissu.

      Répondre
  184. Yann

    Bravo à vous pour votre démarche !
    Vos articles sont super synthétiques et permettent d’alerter les consommateurs que nous sommes sur les risques auxquels nous sommes exposés, souvent sans le savoir.
    Pour tout ça, merci ! 🙂

    Répondre
  185. Célien

    Quid des plastiques sans BPA (type gourde mais aussi biberon)

    Répondre
  186. Zaarrou

    Bonjour et Merci beaucoup pour les conseilles sympa

    Répondre
  187. Benoît D

    Merci pour ces informations !!!

    Répondre
  188. Fruleux

    Quelles eaux peut on boire?
    Toutes sont dans du plastique

    Répondre
    1. Anonyme

      L’eau du robinet !

      Répondre
      1. Kat20

        L’eau du robinet contient aussi de la javel, des résidus d’antibiotique, de pilule…. Le mieux serait de revenir à la consigne en verre, certes peu pratique car cassable et lourd mais le jeu en vaut la chandelle, car la santé n’a pas de prix, mais elle en a pour les industriels qui préfèrent le profit à la santé des consommateurs…. Mais ne l’oublions pas, c’est le consommateur qui a la main, si nous arrêtons de consommer les emballages nocifs, les industriels seront forcés de s’adapter donc de faire des efforts sur la qualité de leurs emballages. Une émission que j’aime bien et qui résume cela : manger, c’est voter.

    2. Melodie L

      Merci pour vos informations à l’heure où on ne sais plus quoi acheter.. Je souhaite limiter ma consommation d’eau bouteille en plastique seulement je n’ai pas du tout confiance en l’eau du robinet,les mairie ne sont pas forcément honnête avec les analyses..
      J’en ai bu à 2h du matin un samedi elle avait le goût de médicament et le lendemain j’étais super mal ! Alors la gourde je suis d’accord mais comment faire tant que nous n’aurons pas de bouteille en verre recyclable ???
      Je suis désemparée devant cette problématique.
      Avez vous une solution ?
      En tout cas merci pour votre travail grâce à des personnes comme vous nous allons avancé
      Namaste
      Mélodie L

      Répondre
      1. Odango

        Bonjour. Vous pouvez acheter des bouteilles d’eau en verre, cependant elles sont plus onéreuses.

    3. Anonyme
  189. Maryse

    Merci, le code des plastiques, super important à connaitre

    Répondre
  190. Jade

    Bonjour,
    Merci pour cet article.
    Il y a t il des preuves concernant : aluminium et autisme ?
    Cela est il reconnu en France.
    Merci d’avance si vous avez une réponse.

    Répondre
  191. Lamarre Bernard

    Merci et bonne continuation

    Répondre
    1. Francoise

      Bonjour,
      Merci pour ces précieux renseignements.
      Quand est il du sigle SMMA ?
      Merci pour votre réponse

      Répondre
      1. Odango
  192. benoiton

    Merci encore une fois à YUKA et ses équipes pour tous ces renseignements !

    Répondre
  193. Jean

    Attention à l’aluminium baching ! Certes pillage de la bauxite du continent africain en particulier, transformation en alumine et production de boues rouges rejetées méditerranée par exemple, fabrication de l’aluminium à grand coût énergétique. Ne pas confondre adjuvant des vaccins (et encore…) et contenants en alu. De plus les boites de conserve sont plus souvent en fer qu’en alu.

    Répondre
  194. Monique

    suggestion : dans vos analyses de produit, pouvez-vous ajouter un paramètre supplémentaire avec les emballages; sans changer forcément la note du produit, mais pour nous aider à prendre conscience de l’impact des emballages

    Répondre
    1. Romy ROLLAND

      oui ce serait super ! de même allez vous créer une application pour les produits d’entretien ?

      Répondre
  195. magouri

    Merci beaucoup pour cet article intéressant

    Répondre
  196. Anne

    Très bon article ne chauffez pas les biberons en plastique au micro ondes!!

    Répondre
  197. PFC

    Article très intéressant mais on pourrait parler aussi des PFC (produits chimiques perfluorés) présents dans des papiers entourant les desserts, dans la majorité de ceux des sandwichs et dans certains emballages cartons de frites et de pizza. Des études ont montré que ces produits favorisent le cancer du rein, des testicules, les maladies thyroïdiennes, un retard de développement à la naissance et des dysfonctionnements immunitaires.

    Répondre
  198. Perrier

    Bonjour,

    Merci pour la qualité de votre article, mais pour les bouteilles en plastique difficile de faire autrement, lorsque votre eau du robinet est pleine de calcaire, si vous avez une solution…

    Répondre
    1. Caroline

      Bonjour,

      Je ne bois pas non plus l’eau du robinet chez moi mais je me suis équipée il y a quelques temps dans un système de filtration Berkey. Il en existe plusieurs type et de plusieurs marques mais je sais que celui -ci a fait ses preuves. Vous pouvez ensuite remplir n’importe quelle bouteille en verre ou gourde inox de cette eau débarassée de ses polluants, mais pas des minéraux nécessaire à la santé. Il existe aussi d’autres systèmes de filtration spécifiques pour le calcaire. Un système de filtration coute environ 300€ mais vous pouvez surement en trouver d’occasion et vu le cout économique et écologique des bouteilles d’eau en plastique, vous le rentabiliserez forcément! En espérant que cela vous aide. Bonne recherche!

      Répondre
    2. Lisa

      Lire votre article pendant le petit déjeuner ça coupe l’appétit direct ☺️ lait tétra Park et miel avec emballage PET que je donne à mes enfants depuis tout bébé 2 fois par jour 🙄 merci pour tous ces conseils. Je regrette le temps de mes grand parents, il n’y avait pas de plastiques. Vivement qu’on évolue sans le plastique ! Et ce sera grâce à des organisations comme vous qui nous éclairent ! Bonne continuation Yuka

      Répondre
      1. MARIE-THÈ

        Bonjour, oui un grand MERCI à YUKA pour toutes ces informations sur les emballages et merci à tous ceux et celles qui par leurs échanges contribuent à faire bouger les choses

  199. Nadine

    Merci pour cet article !
    Et si nous utilisons des boîtes en verre avec couvercle plastique avec petit trou pour réchauffer au micro-ondes, comme les aliments ne sont pas en contact direct avec le plastique, est-ce que cela convient ?

    Répondre
    1. Marie

      A priori, il faut mieux enlever le couvercle car en chauffant la condensation se met sur le couvercle en plastique et retombe sur les aliments.
      Yuka sera sans doute plus précis dans les explications.

      Répondre
      1. Romy ROLLAND

        il existe des cloches en verre, mais pas facile à trouver

  200. Helen SElliez

    Merci beaucoup !

    Répondre
    1. Anonyme

      Pas étonnant qu’il y a autant de cancer.

      Répondre
      1. Hélène

        La solution est d’apporter ses propres contenant, j’ai commencer à acheter en vrac mais les mites alimentaire se sont invité dans mes récipients en verre… Evidemment c’est moins nocif que les produits cancérigène et ca me fait des protéines vous me direz! Mais bon le maÏs et le riz qui bougent et croustillent ça n’est pas très agréable! Avez vous d’autre conseils en ce qui concernent les solutions? Et pour les emballage polluant en magasin, est ce que vous osez laisser les emballages à la caisse vous? (Je n’ai pas encore sauter le pas de laisser l’emballage du pq à la caisse mais j’y pense…) Merci pour les articles…

1 2 3 4 5