Halte aux emballages toxiques !

Les contenants méritent qu’on s’intéresse presque autant à eux qu’à leur contenu. En effet, certains composés problématiques peuvent migrer de l’emballage vers l’aliment. Petit tour d’horizon des emballages à éviter et de ceux qui sont sûrs à l’aide du nutritionniste Anthony Berthou.

Le verre : l’allié le plus sain

Dans la liste des contenants les plus sains, le verre occupe une place de choix. Composé de seulement trois matières premières naturelles (sable, carbonate de sodium et calcaire), il est 100 % imperméable. Il empêche ainsi toute réaction avec les éléments extérieurs comme l’humidité et la chaleur, et permet une préservation optimale des vitamines et minéraux, hormis quelques pertes liées à la lumière. Par ailleurs, il empêche la migration de substances étrangères dans les aliments, tout en préservant leur goût.

C’est aussi un contenant écologique, à condition d’être réutilisé plutôt que d’être recyclé à chaque utilisation. En effet, si le verre est recyclable à l’infini, le recyclage du verre est extrêmement énergivore. Il est ainsi conseillé de réutiliser vos contenants en verre pour faire des courses en vrac par exemple.

Le plastique : gare à la qualité et à la surchauffe

Le problème des emballages en plastique est qu’ils contiennent des substances problématiques qui peuvent migrer dans les aliments. Cette migration est d’autant plus importante sous l’effet de la chaleur et avec la durée. C’est pourquoi il est recommandé de conserver au frais les produits emballés dans du plastique, et de les consommer rapidement après achat pour limiter le temps de contact de l’aliment avec le plastique. 

Évitez ainsi de réchauffer vos aliments au micro-ondes dans des contenants en plastiques, ou de boire du thé ou du café dans des gobelets plastique par exemple.

Les particules problématiques se logent par ailleurs plus facilement dans les graisses : la migration est donc plus importante lorsque les plastiques sont en contact avec des graisses (huiles, plats préparés, fromage, charcuterie, etc.).

Il existe différents types de plastiques : ils sont numérotés et ont chacun leur sigle. On retrouve ces sigles sur les emballages, sur le fond des bouteilles par exemple. Certains sont plus problématiques que d’autres. Voici un récapitulatif des différents types de plastiques.

✅ Les plastiques les moins nocifs

Polyéthylène Haute Densité

Usage : bidons de lait, contenants de produits alimentaires
Il s’agit d’un plastique facilement recyclable
Bémol : certaines études ont montré que le PE-HD peut libérer en quantité infime du nonylphénol, un perturbateur endocrinien, en particulier lorsqu’il est exposé à la lumière du soleil

Polyéthylène Basse Densité

Usage : emballage de pain ou de produits surgelés, sacs de congélation, etc.
S’il semble « sûr » pour la santé, le PE-LD produirait cependant des polluants lors de sa décomposition susceptibles de nuire à l’environnement

Polypropylène

Usage : margarines, produits laitiers, couvercles, etc.
Le polypropylène est généralement considéré comme un plastique « sûr » pour la consommation d’aliments et de boissons


❌ Les plastiques à limiter selon les conditions d’utilisation qui en sont faites

Polyéthylène Terephtalate

Usage : bouteilles transparentes d’eau, jus de fruits, sodas, huiles, certaines barquettes.
Risques : ce plastique peut libérer au fil du temps différents éléments à éviter (comme le trioxyde d’antimoine, des formaldéhydes et des acétaldéhydes) étant précisé que des limites réglementaires sont prévues pour ces substances. Des risques de migration dans les aliments ont été démontrés, notamment pour les barquettes lorsqu’elles sont chauffées.

Polychlorure de vinyle

Usage : emballages pour les fromages et viandes, film alimentaire plastique
Risques : le PVC libère des phtalates, qui sont des perturbateurs endocriniens mis en cause dans de nombreux problèmes de santé (obésité, résistance à l’insuline, altération de l’activité cardiovasculaire, allergies, perturbation de la croissance et troubles du comportement chez l’enfant, effets sur le développement foetal masculin, etc.)
Ce plastique nuit également à l’environnement

Polystyrène

Usage : yaourts, barquettes, plats à emporter, gobelets et couverts jetables, emballages en polystyrène
Risques : le polystyrène libère du styrène, une substance qui peut entraîner des effet pro-cancérogènes et neurotoxiques
Usage : ce sigle regroupe tous les autres types de plastique, notamment les plastiques à base de polycarbonates. On le retrouve notamment comme revêtement dans les boîtes de conserve.
Risques : Le polycarbonate est fabriqué à base de Bisphénol A (BPA), un perturbateur endocrinien qui peut se révéler nocif même à faible dose et qui migre très facilement dans les aliments sous l’effet de la chaleur. Le BPA pourrait également avoir des effets sur le développement du cancer du sein et de la prostate. Il est désormais couramment remplacé par le Bisphénol S (BPS) et le Bisphénol F (BPF), qui sont également associés à un risque de perturbation endocrinienne.

Un autre enjeu de taille inhérent aux matières plastiques alimentaires est l’incertitude quant à l’effet cumulé des substances chimiques libérées, leur accumulation dans le corps humain et leurs effets potentiels sur la santé à long terme.

5 astuces pour limiter les risques

  1. Faites l’acquisition d’une gourde. Si réutiliser sa bouteille d’eau en plastique est écologique, ce n’est cependant pas recommandable pour des raisons d’hygiène et de sécurité sanitaire.
  2. Limitez au maximum l’utilisation de film alimentaire plastique. Dans le réfrigérateur, couvrez vos aliments avec une assiette, ou utilisez un emballage en cire d’abeille (Bee Wrap). Chez le boucher ou le fromager, ramenez directement votre contenant.
  3. Apportez votre tasse au bureau pour éviter d’utiliser les gobelets en plastique de la machine à café. Le plastique utilisé pour ces produits est par ailleurs très souvent de mauvaise qualité.
  4. Utilisez des récipients en verre plutôt que des récipients en plastique pour faire réchauffer vos plats au micro-ondes.
  5. Achetez au maximum vos aliments en vrac, en apportant vos propres contenants (bocaux en verre, ou sachets en tissu réutilisables par exemple).


Au-delà de leur impact sur la santé, les plastiques posent un vrai problème environnemental. Selon un rapport de WWF de 2019, seuls 22% des déchets plastiques sont recyclés en France, et le pays contribue au rejet de 80 000 tonnes de plastiques dans la nature chaque année.

Emballages en aluminium : la prudence est de mise

Aujourd’hui, l’omniprésence de l’aluminium dans notre environnement (alimentation, emballages, ustensiles, médicaments, vaccins…) peut conduire à des taux d’exposition importants : notre exposition à l’aluminium a été multipliée par 30 depuis 1950, et devrait encore être multipliée par 3 d’ici 2050.

Lorsque les emballages alimentaires sont constitués d’aluminium (papier ou barquette en aluminium), de faibles particules d’aluminium peuvent se transférer dans les aliments, notamment lorsque l’aluminium est exposé à la chaleur (chauffage au four par exemple), en cas de pH acide et en l’absence de pellicule de protection.

Une fois dans notre organisme, l’aluminium est ensuite éliminé en très grande partie via les selles. Mais une infime partie de l’aluminium peut ensuite se retrouver dans le sang puis être transporté vers les tissus, notamment les os, le foie, les poumons, les reins ou encore le cerveau.

Il peut alors engendrer divers problèmes de santé :

  • Tout d’abord, il contribue fortement au stress oxydatif (voir notre article sur les antioxydants).
  • Il favorise ainsi l’amplification et la pérennisation de l’inflammation dans de nombreuses pathologies comme la sclérose en plaques, la maladie de Crohn, l’asthme, l’autisme, le défaut de fertilité ou encore l’épilepsie.
  • Il peut perturber le fonctionnement cérébral en atteignant les cellules de notre cerveau. Il est ainsi incriminé entre autres dans la maladie d’Alzheimer.
  • L’aluminium est reconnu comme un mutagène, c’est-à-dire comme un agent capable de provoquer des changements dans la structure du matériel génétique.
  • Il semblerait également incriminé pour ses effets sur le développement du fœtus.

Pour aller plus loin sur le sujet de l’aluminium, vous pouvez consulter l’article d’Anthony Berthou.

Le carton : une fausse bonne idée

L’Anses (Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation) a soulevé une alerte en mai 2017 au sujet des emballages alimentaires en papier et en carton. Ceux-ci contiennent en effet des huiles minérales, provenant notamment des encres et adhésifs des emballages, qui peuvent alors migrer dans les aliments. Ainsi, des résidus d’huiles minérales ont été retrouvés dans de nombreux aliments. Ces huiles, qui sont dérivées d’hydrocarbures, seraient cancérigènes et génotoxiques, c’est-à-dire susceptibles d’endommager l’ADN. Elles sont également suspectées de provoquer des réactions inflammatoires.

Le risque de contamination est malheureusement encore plus élevé avec le papier et le carton recyclés. Lors du recyclage, les anciens emballages sont mélangés à de l’eau afin de reconstituer de la pâte à papier. Les encres et adhésifs se retrouvent mélangés au reste et entrent ainsi directement dans la composition du carton.

Lorsqu’il n’y a pas de sachet protecteur entre l’emballage et l’aliment, le risque de migration des huiles minérales est donc important.

Là encore, la solution est de privilégier au maximum les aliments en vrac, en apportant ses propres contenants.

Sources

  • INRS. Produits de dégradation thermique des matières plastiques. Cahier des notes documentaires – Hygiène et sécurité du travail, N°174, 1999
  • Sax, Leonard. “Polyethylene terephthalate may yield endocrine disruptors.” Environmental health perspectives vol. 118,4 (2010): 445-8. doi:10.1289/ehp.0901253
  • Vasami, Ralph. “Polyethylene terephthalate and endocrine disruptors.” Environmental health perspectives vol. 118,5 (2010): A196-7; author reply A197.
  • Ohashi A, Kotera H, Hori H, Hibiya M, Watanabe K, Murakami K, Hasegawa M, Tomita M, Hiki Y, Sugiyama S. Evaluation of endocrine disrupting activity of plasticizers in polyvinyl chloride tubes by estrogen receptor alpha binding assay. J Artif Organs. 2005;8(4):252-6.
  • Carlos KS, de Jager LS, Begley TH. Investigation of the primary plasticisers present in polyvinyl chloride (PVC) products currently authorised as food contact materials. Food Addit Contam Part A Chem Anal Control Expo Risk Assess. 2018 Jun;35(6):1214-1222.
  • Yang, Chun Z et al. “Most plastic products release estrogenic chemicals: a potential health problem that can be solved.” Environmental health perspectives vol. 119,7 (2011): 989-96.
  • Konieczna A, Rutkowska A, Rachoń D. Health risk of exposure to Bisphenol A (BPA). Rocz Panstw Zakl Hig. 2015;66(1):5-11.
  • Jalal, N., Surendranath, A. R., Pathak, J. L., Yu, S., & Chung, C. Y. (2017). Bisphenol A (BPA) the mighty and the mutagenic. Toxicology reports, 5, 76–84.
  • Cox KD, Covernton GA, Davies HL, Dower JF, Juanes F, Dudas SE. Human Consumption of Microplastics. Environ Sci Technol. 2019 Jun 18;53(12):7068-7074.
  • Mason, Sherri A et al. “Synthetic Polymer Contamination in Bottled Water.” Frontiers in chemistry vol. 6 407. 11 Sep. 2018.
  • WWF - https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/chaque-annee-600-000-tonnes-de-plastique-sont-rejetees-dans-la-mer-mediterranee
  • Efsa - https://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/120606
  • Cancer from mineral oil. (1969). British medical journal, 4(5681), 443–444.
  • Grob K. Mineral oil hydrocarbons in food: a review. Food Addit Contam Part A Chem Anal Control Expo Risk Assess. 2018 Sep;35(9):1845-1860.
  • ANSES - https://www.anses.fr/fr/content/exposition-%C3%A0-l%E2%80%99aluminium-par-l%E2%80%99alimentation
  • Exley, C. Human Exposure to Aluminium. Environ. Sci.: Processes Impacts 2013, 15 (10), 1807–1816.
  • Bondy, S. C. The Neurotoxicity of Environmental Aluminum Is Still an Issue. Neurotoxicology 2010, 31 (5), 575–581.
  • Guo, C.-H.; Wang, C.-L. Plasma Aluminum Is a Risk Factor for Oxidative Stress and Inflammation Status in Hemodialysis Patients. Clin. Biochem. 2011, 44 (16), 1309–1314.
  • Mujika, J. I.; Ruipérez, F.; Infante, I.; Ugalde, J. M.; Exley, C.; Lopez, X. Pro-Oxidant Activity of Aluminum: Stabilization of the Aluminum Superoxide Radical Ion. J Phys Chem A 2011, 115 (24), 6717–6723.
  • Maya, S.; Prakash, T.; Madhu, K. D.; Goli, D. Multifaceted Effects of Aluminium in Neurodegenerative Diseases: A Review. Biomed. Pharmacother. 2016, 83, 746–754.
  • Inan-Eroglu, E.; Ayaz, A. Is Aluminum Exposure a Risk Factor for Neurological Disorders? J Res Med Sci 2018, 23, 51.
  • Chin-Chan, M.; Navarro-Yepes, J.; Quintanilla-Vega, B. Environmental Pollutants as Risk Factors for Neurodegenerative Disorders: Alzheimer and Parkinson Diseases. Front Cell Neurosci 2015, 9.
  • Exley, C. The Aluminium-Amyloid Cascade Hypothesis and Alzheimer’s Disease. Subcell. Biochem. 2005, 38, 225–234.
  • Wang, Z.; Wei, X.; Yang, J.; Suo, J.; Chen, J.; Liu, X.; Zhao, X. Chronic Exposure to Aluminum and Risk of Alzheimer’s Disease: A Meta-Analysis. Neurosci. Lett. 2016, 610, 200–206.
  • Léonard, A.; Gerber, G. B. Mutagenicity, Carcinogenicity and Teratogenicity of Aluminium. Mutat. Res. 1988, 196 (3), 247–257.
  • Darbre, P. D. Aluminium, Antiperspirants and Breast Cancer. J. Inorg. Biochem. 2005, 99 (9), 1912–1919.
  • Environ Health Perspect. 2012 Feb; 120(2): a62–a68.
  • Loyo-Rosales JE, Rosales-Rivera GC, Lynch AM, Rice CP, Torrents A. Migration of nonylphenol from plastic containers to water and a milk surrogate. J Agric Food Chem. 2004 Apr 7;52(7):2016-20.
  • Royer SJ, Ferrón S, Wilson ST, Karl DM. Production of methane and ethylene from plastic in the environment. PLoS One. 2018 Aug 1;13(8):e0200574.
  • Pomatto V, Cottone E, Cocci P, Mozzicafreddo M, Mosconi G, Nelson ER, Palermo FA, Bovolin P. Plasticizers used in food-contact materials affect adipogenesis in 3T3-L1 cells. J Steroid Biochem Mol Biol. 2018 Apr;178:322-332.
  • Katsikantami I, Sifakis S, Tzatzarakis MN, Vakonaki E, Kalantzi OI, Tsatsakis AM, Rizos AK. A global assessment of phthalates burden and related links to health effects. Environ Int. 2016 Dec;97:212-236.
  • Chen GR, Dong L, Ge RS, Hardy MP. [Relationship between phthalates and testicular dysgenesis syndrome]. Zhonghua Nan Ke Xue. 2007 Mar;13(3):195-200. Chinese.
  • Hauser R, Meeker JD, Singh NP, et al. DNA damage in human sperm is related to urinary levels of phthalate monoester and oxidative metabolites. Hum Reprod. 2007 Mar;22(3):688-95.
  • Hatch EE, Nelson JW, Qureshi MM, et al. Association of urinary phthalate metabolite concentrations with body mass index and waist circumference: a cross-sectional study of NHANES data, 1999-2002. Environ Health. 2008 Jun 3;7:27.
  • Johns, Lauren E et al. “Relationships Between Urinary Phthalate Metabolite and Bisphenol A Concentrations and Vitamin D Levels in U.S. Adults: National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES), 2005-2010.” The Journal of clinical endocrinology and metabolism vol. 101,11 (2016): 4062-4069.
  • Jaimes R 3rd, Swiercz A, Sherman M, Muselimyan N, Marvar PJ, Posnack NG. Plastics and cardiovascular health: phthalates may disrupt heart rate variability and cardiovascular reactivity. Am J Physiol Heart Circ Physiol. 2017 Nov 1;313(5):H1044-H1053.
  • Mandy Fisher, Tye E. Arbuckle, Susan MacPherson, Joseph M. Braun, Mark Feeley, and Éric Gaudreau. Environmental Science & Technology 2019 53 (18), 10813-10826
  • Swan SH, Main KM, Liu F, Stewart SL, Kruse RL, Calafat AM, Mao CS, Redmon JB, Ternand CL, Sullivan S, Teague JL; Study for Future Families Research Team. Decrease in anogenital distance among male infants with prenatal phthalate exposure. Environ Health Perspect. 2005 Aug;113(8):1056-61. Erratum in: Environ Health Perspect. 2005 Sep;113(9):A583.
  • INSPQ - https://www.inspq.qc.ca/bise/bisphenol-phtalates-parabenes-sous-la-loupe-de-l-inserm
  • Hu D, Wang YX, Chen WJ, Zhang Y, Li HH, Xiong L, Zhu HP, Chen HY, Peng SX, Wan ZH, Zhang Y, Du YK. Associations of phthalates exposure with attention deficits hyperactivity disorder: A case-control study among Chinese children. Environ Pollut. 2017 Oct;229:375-385.
  • Pilevar, Zahra & Bahrami, Akbar & Beikzadeh, Samira & Hosseini, Hedayat & Jafari, Seid. (2019). Migration of styrene monomer from polystyrene packaging materials into foods: Characterization and safety evaluation. Trends in Food Science & Technology. 91. 10.1016/j.tifs.2019.07.020.
  • Seachrist DD, Bonk KW, Ho SM, Prins GS, Soto AM, Keri RA. A review of the carcinogenic potential of bisphenol A. Reprod Toxicol. 2016;59:167–182.
  • Mustieles V, Pérez-Lobato R, Olea N, Fernández MF. Bisphenol A: Human exposure and neurobehavior. Neurotoxicology. 2015 Jul;49:174-84.
  • Rochester JR, Bolden AL. Bisphenol S and F: A Systematic Review and Comparison of the Hormonal Activity of Bisphenol A Substitutes. Environ Health Perspect. 2015 Jul;123(7):643-50.
  • Kharrazian D. The Potential Roles of Bisphenol A (BPA) Pathogenesis in Autoimmunity. Autoimmune Dis. 2014;2014:743616. doi: 10.1155/2014/743616. Epub 2014 Apr 7. Review.
  • Qiu W, Zhan H, Hu J, Zhang T, Xu H, Wong M, Xu B, Zheng C. The occurrence, potential toxicity, and toxicity mechanism of bisphenol S, a substitute of bisphenol A: A critical review of recent progress. Ecotoxicol Environ Saf. 2019 May 30;173:192-202.
  • Héliès-Toussaint C, Peyre L, Costanzo C, Chagnon MC, Rahmani R. Is bisphenol S a safe substitute for bisphenol A in terms of metabolic function? An in vitro study. Toxicol Appl Pharmacol. 2014 Oct 15;280(2):224-35.
  • Huang W, Zhao C, Zhong H, Zhang S, Xia Y, Cai Z. Bisphenol S induced epigenetic and transcriptional changes in human breast cancer cell line MCF-7. Environ Pollut. 2019 Mar;246:697-703.
  • Speidel JT, Xu M, Abdel-Rahman SZ. Bisphenol A (BPA) and bisphenol S (BPS) alter the promoter activity of the ABCB1 gene encoding P-glycoprotein in the human placenta in a haplotype-dependent manner. Toxicol Appl Pharmacol. 2018 Nov 15;359:47-54.
  • Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à la migration des composés d’huiles minérales dans les denrées alimentaires à partir des emballages en papiers et cartons recyclés - 8 mars 2017
  • https://www.foodwatch.org/fr/actualites/2015/huiles-minerales-dans-nos-aliments-tous-les-resultats/
  • BEUC (July 18, 2019). “More than a paper tiger. European consumer organizations call for action on paper and board food contact materials.” BEUC-X-2019-042

Découvrez notre livre :
« Le guide de l'alimentation saine »

Ce livre concentre de façon pédagogique et accessible tous les fondamentaux pour se tourner vers une alimentation saine.

  • L'assiette idéale des 4 repas quotidiens
  • De nombreux conseils pour bien choisir ses aliments
  • 36 recettes saines et gourmandes

Commander • 22.90€

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 449 commentaires

  1. Dia

    Merci beaucoup la je vais faire plus attention maintenant à tout ca

    Répondre
  2. Michèle Faure

    Merci pour toutes ces infos
    très utiles
    Des aujourd’hui je ferai attention

    Répondre
  3. Marsil

    Merci

    Répondre
  4. francois

    Je ne comprends pas pourquoi des millions de bouteilles d eau sont produites en PET toxique
    Au état unis ils utisent un plastique sûr pourquoi pas nous ?

    Répondre
  5. amm

    Génial ce reportage, il faudrait le diffuser nationnalement afin que tous les français prennent conscience de ces risques invisibles et des enjeux financieres qui y sont rattachés et qui en ont rien à faire de la santé de leurs concitoyens . Merci pour toutes ces infos

    Répondre
  6. Anonyme

    C’est l’histoire de deux hommes préhistoriques assis au bord d’une grotte un soir de pleine lune Tu te rends compte dit l’un de la beauté de ce ciel étoilé sans aucune trace de pollution,oui fait l’autre et notre espérance de vie est de trente ans

    Répondre
  7. Coroner Anne

    👏👍

    Répondre
  8. Pons . Gerard

    Très intéressant. À modifier n0tre façon de faire . Par quoi remplacer le papier alu . Merci pour votre travail.

    Répondre
  9. François Dep

    Chère Julie,
    Si j’ai bien compris l’ordre de votre classement (mais ce n’est pas limpide), le polypropylène aurait votre bénédiction et le polycarbonate votre détestation ? Alors pourquoi ne pas attaquer, mener une campagne de presse, faire pression d’une manière ou d’une autre sur ces vilains industriels – en commençant par ceux qui utilisent le polycarbonate – qui nous inondent et nous empoisonnent plus ou moins lentement de ces saletés ?
    Mais, ce qui n’enlève rien à mon respect, je trouve votre article aussi peu scientifique que convaincant : Ainsi donc la pléthore de fonctionnaires en charge des questions de santé publique dans tous les pays du monde ne serait composée que de branleurs restant les bras croisés le sourire aux lèvres et observant les fabricants nous inoculer en douceur Alzheimer, la sclérose en plaque + le cancer du sein et autre Crohn, optionnellement une petite épilepsie ou un fœtus mal foutu ; tout cela avec une seuls consigne : « surtout, fermez-la ».
    Votre inventaire à la Prévert a le mérite de m’avoir amusé.
    Continuez à nous régaler mais pas de rayon gamma dans vos mails, SVP

    Répondre
  10. FELICIE Christiane

    Il ne faudrait pas boire les eaux minérales alors!?
    Merci pour votre application. Elle me permet de mieux manger.

    Répondre
    1. Michel Raymond

      Bonjour,merci beaucoup pour vos informations,bon courage et bonnes inspirations.

      Répondre
      1. Michel Raymond

        Bonjour, merci beaucoup pour vos informations, bon courage et bonnes inspirations.

  11. Anonyme

    Merci beaucoup pour cette information très intéressante.

    Répondre
  12. Albertine

    Très intéressant, je vais changer mes pratiques. Merci

    Répondre
  13. BORTOLOTTI

    Très intéressant, je vais changer mes pratiques. Merci

    Répondre
  14. Ascone Yvan

    Merci 😅
    Oui excuser moi je rigole moi un abonner a Alternatives bien être et autre revue sur la santé ; je rigole car ont dirais que vous étiez endormi 😪 pendant 30 Ans , j en ai 58 . Je suis chef de cuisine ; et il y a trente ans je disais déjà ce que vous dites à ces propos ! J avais 25 Ans . Et croyais moi que j’y fait attention. Mes vue que je suis en avance sur vous ou vous ne vouliez pas l annoncer . Je vais vous dire ce qu’il faut faire . N aller p’us Manger cher personnes , faite comme moi . Vivais en solitaire sauvée vois vous même avant de sauvé l’hommes . L’Hommes a toujours été un imbéciles il’a Toujours détruit ce qui est autour de lui ; laisser le ce détruire .
    Oui ! Je m’éclate de rire ! Exemple quand je vous les Cady remplie de merde a manger . Croyez vous qu’ils ont compris . Vos carton et Aluminium sa ne lui fait pas peur 😨, ces au bord du précipice qu’il commence à pleurer 😢. L’homme est un lâches , sauver les Animaux et à chacun sa mort 💀. Enfin tout ça pour vous dire que Mr Yvano grand Solitaire et très content de voir que vous estes réveiller. Et un bon conseil n’aller plus manger chez votre familles vous ne savais pas comment il gère leurs frigo . 👍 venais manger chez moi et je vous montrer que je n’ai rien changer de Mes emballages d’y a trente ans 🤣
    Bonne lecture 🥵
    Enfin n’ aillé Pas peur , vivait demain ont vous annoncera autre choses , et même si vous faite comme moi , attentions , et pourtant quand je plonge dans dés lac , ou en randonné n’importe qu’elle bactérie 🦠 peut m’atteindre ,Alors vivaient ont veut juste que vous renfermer dans votre chambre et vivre avec le virtuel.
    Ont n’est foutue , vous ne changeraient RIEN

    Répondre
    1. HAMELIN Patrice

      Je conseille fortement l’achat d’un Bescherel conjugaison à Yvan, car il est pénible de lire des commentaires truffés de fautes de conjugaison et d’accord de participe.

      Répondre
    2. Matthieu

      Vous avez 58 ans? Alors depuis au moins 50 ans, vos divers enseignants ont dû vous dire de mieux écrire et vous exprimez. Mais à priori, vous ne vous êtes toujours pas réveillé sur ce point non plus. Merci monsieur le donneur de leçon.

      Répondre
      1. Denis NA

        Pas d’accent sur le « a » de « a priori », mais ce n’est pas grave 😊

    3. Isabelle

      Puisque vous avez fuit les amis et la société avec sa pollution, vous avez donc beaucoup de temps pour lire et perfectionner votre français et votre aurtograf !!!!!! J’ai mal aux yeux de vous lire… merci pour nous

      Répondre
  15. Jean-Claude

    Pour ce qui est des conserves, il me semble que c’est du fer blanc et pas de l’aluminium.
    Bravo pour votre application que j’utilise assez souvent et qui m’ ont fait plusieurs fois reposer les produits choisis.

    Répondre
  16. Medina

    Avec toutes ces infos j’avoue être complètement perdue! Venir avec nos contenants d’accord mais ça me semble encore bien compliqué de pouvoir mettre un système comme celui là en place.. les commerçants risquent de ne pas toujours être d’accord.. moi je faisais attention à trouver les meilleurs produits, bons pour la santé, les plus naturels et les plus diététiques mais si en plus il faut faire attention aux contenants je vais finir par ne plus me nourrir🤪!

    Répondre
  17. MIreille

    Merci et bravo pour toutes vos recherches et informations .

    Répondre
  18. Chaoui Mustapha

    Magnifique condensé ! Nous sommes piégés par nos habitudes. Le changement va être rude à réaliser.
    Mais bravo et surtout merci.

    Répondre
  19. glpx

    Je souhaite apporter un complément d’informations au sujet des huiles minérales car votre exposé est un peu trop synthétisé pour un sujet bien plus complexe.
    Il est vrai que des huiles minérales (HM) sont présentes dans les encres et adhésifs utilisés pour imprimer les journaux et magazines. Ces HM sont ensuite retrouvées dans le papier recyclé et donc potentiellement dans les étuis carton crées à partir de pâte recyclée.
    En revanche, dès lors qu’une denrée est en contact direct avec du carton, ce dernier est constitué d’une pâte à papier 100% vierge. Les encres utilisés pour l’alimentaire sont toujours à base de pigments végétaux, faibles odeurs et faibles migrations. Ces encres ne contiennent pas d’HM.
    Dans le cas où l’étui carton est composé de pâte recyclée, une barrière fonctionnelle (film plastique par exemple) est ajoutée autour du produit afin que le carton ne le pollue pas.
    Il existe d’autres sources de contamination aux HM sur toute la chaine du produit fini. C’est notamment le cas des produits en vrac (café, céréales, cacao etc.) qui sont regroupés au départ dans des sacs en toile de jute. Dans la fabrication de ces sacs, une étape consiste à plonger les sacs dans un mélange à base d’HM. La risque de migration est donc plus fort que celui retrouvé dans les emballages cartons.
    La pollution aux HM peut aussi avoir lieu dans les surfaces de cultures, via l’environnement environnant, pouvant rejeter des HM (usines, raffineries etc).

    Répondre
    1. Sarah

      Un article intéressant qui mérite d’être lu, je ne pensais pas que certains emballages étaient aussi nocifs pour notre santé, et comme disait un autre commentaire, on est malheureusement dans une société où l’on ne trouve que ces sortes d’emballages, ce qui est bien dommage.

      Répondre
    2. Isabelle

      Bref, des toxiques partout quoi ! Donc, on achète de tout (ainsi on dilue les poisons ), et on met tout en bocaux en verre dès l’arrivée à la maison ? Ce n’est pas parfait mais c’est déjà ça…..
      Et on utilise plus que ses boîtes tupperware plastiques pour le jardinage et le bricolage….

      Répondre
  20. Bemi

    Votre exposé est très clair, malheureusement nous sommes dans une société de consommateurs qui ne prendra pas le temps de s’informer avant tout achats 😫 👏

    Répondre
    1. Dulas Sandra

      Merci pour tout ces conseils dorénavant j achèterai des emballages en verres pour conserver et réchauffer les repas de mes enfants

      Répondre
    2. Bellanger Claudine

      Cest pas rassurant tout cela on se sent..perdu..

      Répondre
  21. Dominique

    Bonjour Julie, merci pour toutes ces infos,j’en connaissais déjà pas mal, mais pas toutes. Est ce que les moules en silicone sont sans danger ? Merci.

    Répondre
    1. Jouanneau Pierre

      Vos explications sont très claires et vous donné des explications que beaucoup ne connaisse pas, de plus en plus de gens utilisent yuka et je pense que les grandes surfaces revoient leurs copies pour certains produits. Je ne fais plus mes courses sans faire un contrôle avec yuka. Bravo à vous tous.

      Répondre
      1. COTTAIS

        Bonjour et pour les plastiques durs et lisses, il y a pas de code de classification. Ils sont bons ils sont pas bons ? Merci

  22. marie

    merci pour ces infos ; on nous empoisonne ! c’est décourageant car on se sent impuissant, ; il
    faudrait une prise de conscience générale et le « boy cot » de ces produits ; autant dire, un rêve…

    Répondre
  23. Mathieu

    Une question: dans l’article il est fait mention que les boîtes de conserve notamment celle contenant des légumes sont en aluminium, ça m’étonne beaucoup car il me semble qu’elles rouillent (comme l’acier ou le fer blanc), or l’alu ne rouille pas. Etes vous sûr de vous?

    Répondre
  24. EVELYNE

    Pourquoi laisser le consommateur choisir ses emballages. Nous ne sommes pas tous licenciés en chimie pour savoir quels produits éviter.
    Il serait peut-être plus simple d’agir à la base et demander aux fabricants d’arrêter d’empoisonner le consommateur qui fait confiance aux industriels.
    Merci

    Répondre
  25. Michel Georges Paul

    Ouh là là, y a plus qu’à aller se coucher en attendant la mort ! Comment et pourquoi a-t-on pu laisser les fabricants d’emballages nous fourguer de telles saloperies ?

    Répondre
    1. Medina

      Exactement tu m’as fait rire j’ai ressenti la même chose en lisant ton commentaire! Il nous reste plus qu’à attendre la mort! C’est désolant😁

      Répondre
  26. Yannick

    Merci pour ces informations intéressantes et éducatives, personnellement j’apprécie le site et l’application dont le spectre s’élargit progressivement des aliments aux produits d’entretien etc. Comme le souligne un lecteur, ce sont les plus démunis qui sont les plus exposés et seul le changement de comportement des consommateurs poussera les industriels à modifier leurs pratiques.

    Répondre
  27. NOZEROI

    Merci pour votre article sur les emballages, très instructif.
    Merci

    Répondre
  28. CORINNE GAY

    merci pour les infos toujours bon à savoir

    Répondre
  29. F. caball

    Vous conseillez le dernier maillon (le consommateur) quant à l’usage des meilleurs emballages. J’en profite et vous en remercie.
    Mais si la production ne modifie pas les contenants toxiques, nos aliments et l’environnement seront toujours impactés et les moins initiés encore une fois victimes.
    Les conserves en boite par exemple sont tellement précieuses pour les plus démunis.

    Répondre
  30. Sauvage jean

    Que pensez vous des dosettes de café Nespresso ?

    Répondre
  31. Meitie Dekkers

    Tres interessant

    Répondre
  32. Bovagne Daniela

    Bonjour, super bien vos articles!
    on apprend beaucoup de choses.
    merci beaucoup

    Répondre
  33. DELCROIX

    Bonjour Yuka,
    C’est très impressionnant pour vos articles très sérieux ce que j’apprends beaucoup de choses.
    Merci beaucoup.
    Très cordialement à tous « Yuka ».
    Sophie-Hélène DELCROIX

    Répondre
    1. Bougis Nicole

      Pour l’aluminium pratiquement tous les médicaments sont emballés dedans. Quelles solutions y aurait-il ?? Pourquoi pas dans des tubes ou flacons comme l’ultra levure par ex.??

      Répondre
  34. Helene

    On en apprend tous les jours! Ça fait peur, pourquoi continuer à utiliser ces contenants?

    Répondre
  35. rougier marie bernadette

    merci pour toutes ces infos que je pratique depuis longtemps 73 ans et que je transmets le plus possible éducation pas toujours facile

    Répondre
  36. Berthiot Myriam

    Un grand merci pour ces articles qui nous permettent de prendre conscience de ce qu’on nous met à « disposition ». Merci de nous permettre de nous éduquer.

    Répondre
  37. Totie

    Pourriez vous inclure à votre note de produits testés, la nocivité du contenant ?
    Du plus cela obligerait les industries à mieux sélectionner leur plastique !
    Merci beaucoup pour votre bon travail

    Répondre
    1. Jean Fernand

      Merci pour toutes vos approches santé qui traitent de notre nourriture, mais aussi des « conteneurs » pour leur conservation et leur transport.

      Répondre
  38. MORTIER

    Bonjour que pensez vous des produits TUPERWARE ?

    Répondre
    1. Isabelle

      J’avais demandé à Tupperware la preuve de l’absence de produits chimiques nocifs dans leurs plastiques…. c’était il y a 20 ans, j’attends toujours leur réponse ! Depuis lors, ils disent qu’il n’y a plus de bisphenol A…. ok mais il y a du bisphenol B et C…. guère mieux !!! Ma collection a fini à la poubelle .

      Répondre
  39. Belleperche

    Vos conseils sont pertinents mais ça se complique chaque jour davantage. Finalement on s’y perd et on ne sait plus que faire ou utiliser.

    Répondre
  40. Pacann

    Article concis mais précis… bref très efficace pour faire passer au mieux ce message d’alerte. Merci pour votre aide dans notre lutte contre la mal bouffe sous toutes ses formes.
    C’est vrai que l’idéal reste le verre mais son poids et sa fragilité dissuadent fabricants et consommateurs. Est-ce que le retour de sa consigne pourrait suffire à tous nous convaincre d’y revenir ? On espère…

    Répondre
  41. Fabié

    Tous ces commentaires font peur.
    Plus on lit de choses sur n’importe quel sujet plus on s’aperçoit que c’est très difficile de bien faire.
    Mais un grand merci pour ces conseils qui éclairent et nous donnent quelques pistes.

    Répondre
    1. Anonyme

      Bonjour encore une fois mille mercis pour tout ce que vous faites

      Répondre
  42. Mme Hollevoet Michèle D'audrieu 14250

    Pour le plastique je savais, pour le papier Aluminium aussi mais pas pour le carton. Est ce que l’eau du robinet est consommable ?

    Répondre
  43. claude

    Je pense que, pour les poëles, pendant la chauffe le « téfal » migre sur les aliments. J’ai opté pr la poële inox à fond épais- parfait. Pratiquer la méthode de cuisson pr que ça n' »attache » pas.
    Je trouve des bouteilles verre:
    -Chez mon voisin qui consomme (toujours) des jus de fruits.
    -en stationnant devant un conteneur à verre pas plus de 5mn dans l’attente d’un jeteur de verre.

    Répondre
  44. Anonyme

    Intéressant. Merci.on trouve facilement des bouteilles en verre sur internet

    Répondre
  45. Gilbert, Pascal GRAZIANI

    Bonsoir,
    Extraordinaire de bon sens et de cohérence.
    Un grand merci à vous pour ces informations très précises et claires.

    Répondre
    1. Rocci Amina

      Bravo et merci pour toutes ces informations intéressantes et pertinentes !
      Bonne continuation

      Répondre
      1. François

        Restons sérieux. Imaginons de remplacer tous les emballages plastique, alu, carton etc par du verre. Vous imaginez les poids qu’il faudra transporter, mettre en rayons, l’empreinte carbone correspondante , la fatigue de la ménagère à charger et décharger ses courses, sans même parler des risque de casse et de blessure.
        Nous vivons de plus en plus longtemps et la planète est déjà bien trop peuplée. Alors laissons-nous trucider lentement et gaiement par tous ces méchants industriels qui n’ont pas forcément d’autres solutions.
        Ah oui, la cire d’abeille. C’est intéressant : calculez le nombre d’essaims à implanter sur Gaïa. nos amies les abeilles seront bientôt maitresses du monde !

  46. Ladina

    merci beaucoup pour vos informations très bien expliquées et de la façon dont vous abordez les sujets, votre application est vraiment super. Je l’ai téléchargée grâce à ma fille qui en avait entendu parler.

    Répondre
    1. Jean-Michel Joly, le Pecq

      Bonjour,
      j’ai le cas d’un bouteille de lait demi-ecreme bio auchan equitable filiere responsable, Paturage garanti ,…. mais dans une bouteille plastique blanche avec le triangle PET 1.

      c’est dommage , c’est ca ?

      … merci au Grand Yuka pour les articles

      Répondre
  47. Reboulleau

    Merci

    Répondre
  48. Rouglan Céline

    Il existe pas de bouteille en verre , par contre pour le travail, j ai arrêté le plastique, pris des tuperwarres en verre..

    Répondre
  49. Jeannin maryse

    Merci pour toutes vos informations qui sont très percutantes et très interessantes

    Répondre
    1. HIPPOCRATE

      Très intéressant et surtout très flippant., Je mange régulièrement des sardines en boites en privilégiant la qualité, car je ne mange pas de viandes je ne sait plus à quels saints me vouer. Se nourrir devient une inquiétude permanente et sport quotidien. Merci pour votre travail et pour toutes ces infos.

      Répondre
      1. Jecky

        Je ne sais pas où trouver les emballages en cire d’abeille et à quel prix
        Merci de votre sensibilisation

  50. Séverien Maréchal

    Bonjour et merci beaucoup pour votre lettre d’info toujours intéressante. Je conserve mes aliments dans des boîtes en plastique au frigo, est-ce donc mauvais aussi?,? Merci de votre retour.

    Répondre
  51. MANGIN

    S’agissant de résidus d’huiles minérales migrant des emballages carton dans les aliments, des cas ont été observés lors de la découverte de ce phénomène, il y a 10 ans.Aujourd’hui, les fabricants d’emballages et les acteurs de la chaîne, bien que que de nombreuses incertitudes subsistent et en l’absence actuelle de règles en Europe, ont pris des dispositions pour supprimer ces migrations (choix du matériau, choix des encres,barrières..).

    Répondre
  52. Rothfuss

    Pas d.eau en bouteille plastique ok mais impossible de trouver des bouteilles en verre . Mais si on a une gourde l’eau de robinet n’est pas 100% non plus ou trouver de l.
    .

    Pas d’eau en bouteille en verre .ou trouver des bouteilles qui ne soient pas en plastique? Même avec une gourde après ça ne résout pas le problème .l’eau du robinet n’est pas 100% non plus .Merci pour toutes ces infos

    Répondre
  53. Anonyme

    Merci beaucoup pour le détail de cet article Mais pour l’eau, comment éviter les bouteilles quand l’eau du robinet n’est pas vraiment potable ??

    Répondre
  54. Anonyme

    Merci beaucoup pour le détail de cet article Mais pour l’eau, comment éviter les bouteilles quand l’eau du robinet n’osa vraiment potable ??

    Répondre
  55. Stanislas

    Merci ! Très clair et instructif. La partie sur les différents plastiques est précieuse car on ne sait jamais vraiment à quoi correspondent tous ces sigles.

    Répondre
    1. Fatima

      Merci beaucoup yuka

      Répondre
  56. Beaufreton

    Pas rassurant du tout de savoir que tous les produits de consommation courante
    Nous détruisent la santé il faut bien sûr vite y remédier
    Merci de nous mettre en garde

    Répondre
    1. Filice

      Merci pour tout se travail fournis

      Répondre
  57. Claudie Monstard

    merci d’exister !
    j’essaie de suivre vos précieux conseils (je vais supprimer un maximum le film alimentaire et acheter les emballages réutilisables). En revanche, je n’aime pas l’eau du robinet et à ce stade l’eau minérale reste conditionnée dans du plastique…

    Répondre
    1. Sophie

      Bonjour. Vous pouvez installer un osmoseur pour filtrer l’eau du robinet et lui enlever tout gout désagréable. Cette méthode implique une plus grosse consommation d’eau, car une partie de l’eau est rejetée. Mais l’eau récupérée est débarrassée de ses impureté et retrouve un goût neutre.

      Répondre
      1. Florence Kazi Tani

        Bonjour Sophie, que faut il penser des carafes filtrantes s’il vous plaît ? en dehors du fait qu’elles sont en plastique… Merci

    2. Nina

      En matière d’eau, il y a effectivement l’osmoseur qui est la meilleure solution filtrante mais il faut choisir entre la santé et l’écologie puisque ce système gaspille de l’eau…
      Sinon, une solution plus simple, moins coûteuse et assez performante est d’utiliser des filtres en charbon fritté (compacté), plus efficace que le charbon en granulés.
      Enfin, si vous devez choisir entre l’eau du robinet et l’eau en bouteilles, hormis la notion écologique, l’eau en bouteilles est tout de même préférable (dixit un chercheur spécialiste de l’eau). Mais encore faut-il bien la choisir…

      Répondre
  58. Achour

    Merci pour ces informations et conseils très pertinents au quotidien sur notre santé.
    Bonne continuation,
    Cordialement.
    Achour

    Répondre
    1. Poirson

      Très intéressant . Merci pour toutes ces informations.

      Répondre
  59. Eric

    Très bien comme info. Si on avait possibilité de retrouver tout ces articles en Pdf ce serait parfait.
    idem PCastuces.com
    Bravo pour la révolution sur la nourriture que vous avez mis en place.

    Répondre
  60. LION denise

    Merci, très bien

    Répondre
  61. Defontaine corinne

    Très bien , bravo et merci !

    Répondre
  62. Michèle BASCOULERGUE

    Merci pour ces informations précieuses, je vais modifier mes habitudes concernant notamment l’aluminium et les yaourts, et me munir de contenants en verre le plus possible.

    Répondre
    1. Juliette

      Merci pour ces conseils. Pas sûre que je puisse en suivre énormément mais au moins je sais.

      Répondre
  63. Couturier

    Merci pour tous ces conseils. Ils sont bien utile. Nous manquons d informations.

    Répondre
  64. Colette OLIVA

    Excellente documentation Merci

    Répondre
  65. Marie

    Merci pour tout ses informations .

    Répondre
  66. Greco

    Je suis très ecolo d’autant plus que j’ai une hyperthyroïdie,que faire ? Tout est mal conditionné ?

    Répondre
  67. Ananian

    Quelle est la bonne eau, sachant que le au minérale est souvent dans des bouteilles plastiques, aux l’eau du robinet est souvent contaminée (notamment en Guadeloupe où je vis…). Que choisir entre filtre (et alors quel filtre), eau issue de lhumidite de l air ( non minérale) , eau minéral dans bouteille plastique, autre ?..

    Répondre
    1. isa

      Bonjour Aninian, vivant également en Guadeloupe, j’ai choisi les perles de céramique dans de l’eau décantée… mais le pb n’est pas résolu. Aucun système de filtre ne vient à bout du chlordécone…

      Répondre
  68. Galéa

    Au top ! En toute simplicité et infos lights faciles à retenir .
    Merci à vous .

    Répondre
  69. Santiago

    Super intéressent vraiment vous êtes des gents formidable
    Il faudrais beaucoup plus de personnes comme vous dans cette societer de consolation qui nous empoisonné mer i a tous pour votre boulot formidable

    Répondre
  70. Giry Claire

    Merci pour toutes ces informations qui me conduisent à toujours plus de vigilance

    Répondre
  71. yvette viairon

    Merci pour tous ces conseils, c’est passionnant et je m’perçois que j’ai beaucoup à apprendre , encore même à 82 ans .

    Répondre
  72. DEGARDIN

    Votre article est très intéressant mais en même temps très inquiétant . Car comment faire pour éviter toutes ces nuisances ?

    Répondre
  73. Sylvie Charrieres

    Merci pour toutes ces infos très instructives et vos conseils

    Répondre
  74. Pascal Bellot

    Très intéressant et instructif merci

    Répondre
  75. Jacquemoire jp

    Peut-on vivre sans danger sur la lune ? Je crains que ma pauvre terre ne soit plus adaptée à notre survie. Merci pour vos conseils, outre l’humour grinçant j’aime votre carotte. 😉

    Répondre
  76. Gabriel PERU

    Bonjour,

    Comment puis-je retrouver vos articles ?

    Je ne les ai pas retrouvés sur votre site internet.

    Cordialement,

    Répondre
  77. L’HONNÊTETÉ

    Faudrait pas abuser, toute la vie est dangereuse même le bio même les choses saines il y a rien de bon à 100% dans une vie, si on commence à tout supprimer ou tout arrêter il reste plus rien, ont ne vit plus, faut vraiment être hypocondriaque avec vous, c’est dingues d’instaurer la peur comme les politiques pour vendre, pour pousser à acheter plus cher ou ou pour du profit commercial aller BYE

    Répondre
    1. GEBRILLAT

      En Ayurveda 1 médecine au monde plus de 5000 ans nourriture végétarienne et pourtant à chaque changement de saison nous faisons une journée de detox et chaque semaine il est recommandé de faire une journée de jeun liquide…etc
      On choisi de « vivre comme vous dites » et un jour ou l’autre on utilisera la chimie (médicaments) ou on prend soin de son organisme …..merci à yuka pour ces bons conseils simples et évidentes .

      Répondre
  78. Pascale

    Vraiment génial cet article ! Même si on commence à mieux mémoriser toutes les astuces pour éviter de polluer… une piqûre de rappel est toujours bonne ! Continuez !!!

    Répondre
  79. hvr

    Excellent article et… ô combien désespérant car qui peut encore s’offrir le luxe de vivre comme au 19ième siècle?

    Répondre
    1. Marie

      Pour information :
      L’espérance de vie en 1850 (soit au milieu du 19eme siècle) = 43 ans !
      En 2011 elle était à 85 ans pour les femmes et un peu moins pour les hommes malgré tous les plastiques et autres polluants…. il n’y a jamais eu autant de centenaires. Mieux vaut vivre au 21ème siècle !

      Répondre
      1. Barbara

        Bonjour Marie

        43 ans c’est une moyenne et non l’âge maximum atteint par tous. La raison : beaucoup d’enfants mourraient avant leurs premiers anniversaires.

        Des progrès ont été faits en médecine qui nous permettent de vivre plus longtemps (comment est une autre question)

        Par contre, une première génération arrive qui vivra moins longtemps que la précédente à cause de la malbouffe et autres problèmes sanitaires graves

        Oui ça peut mettre en colère mais c’est une réalité

        Puissions nous tous trouver le chemin de la raison et arrêter de croire que nos chers industriels veulent notre santé, notre bonheur et non notre argent. Cessons de céder à la facilité, on voit où elle nous a mené

  80. boukobza cathy

    bonjour très bon article!

    Répondre
  81. ALIPS Mimi

    bonjour, votre article est très intéressant et je vous remercie de diffuser ce genre d’informations pour nous alerter, je suis très friande de ce genre d’article. Je regarde beaucoup d’émissions sur les sujets « alimentation » et « environnement ». Je suis depuis peu à la retraite. Je mange de moins en moins de viande que j’achète chez le boucher, je suis devenue flexitarienne et mon fils complètement végétarien (après avoir regardé toutes ces émissions nous informant de ce qui nous entoure, cela n’est pas surprenant !!!!). J’ai « balancé » tous mes Tupperware pour les remplacer par des contenants en verre mais le couvercle est en plastique !!! puis-je les utiliser ? Je ne mets plus de film alimentaire, j’ai acheté des couvercles extensibles en silicone (après avoir essayé la cire d’abeille qui se dégrade très rapidement, pas économique…..) , le silicone n’est-il pas du plastique ?Demain, nous apprendrons que nos vêtements sont élaborés avec des produits chimiques, nous le savons déjà mais tout le monde ne peut pas acheter des vêtements français…. (Allez sur les marchés pour voir l’horreur ! ), que notre peau est complètement contaminée…. nous le savons déjà aussi….. Où va t’on ? Peut-on encore vivre dans ce système où le gouvernement et les patrons de grosses chaînes alimentaires ne font rien ? il n’y a que l’argent qui compte, que le bénéfice…… tout ça au détriment de ceux qui ne peuvent pas manger correctement avec des bons produits français. Je me procure mes légumes chez le producteur, je consomme du miel français en grande quantité (un peu trop cher à mon goût…..), j’ai complètement chamboulé ma vie depuis le temps que je suis à la retraite. Pratiquement tous les jours, j’apprends que je ne fais pas bien les choses non plus, et pourtant, je passe ma vie à lire les étiquettes, cela commence par m’agacer car il faut lire toutes les compositions des produits, heureusement, il y a YUKA qui vient à mon secours !!!!! Lorsque mon fils me rend visite, j’ai droit au « Il ne faut pas acheter ça maman ! », J’ai 60 ans, j’ai eu l’immense chance d’avoir des parents bienveillants, j’ai été élevée (j’ai d’ailleurs élevé mon fils de la même manière) avec les légumes du jardin de mes parents, des volailles élevées (poules, lapins, canards, oies, dindes…..) par mes parents, la viande de porc (lui aussi élevé dans ma cour) et confectionnée par un copain boucher (trop bon le boudin noir…..), la viande de bœuf achetée directement chez les éleveurs, (il n’y avait pas autant de normes à l’époque et nous ne sommes pas morts !!!!!), on voyait le bétail se nourrir dans les champs près de notre maison, on le voyait partir à l’abattoir , (il y en avait un dans mon village de 300 habitants) et il était vendu directement par le boucher du village et je ne me souviens pas avoir eu des intoxications autour de moi…… En ce qui concerne la boisson, pourquoi ne revenons-nous pas à l’ancienne formule pour recréer quelques emplois, ce serait bien de commander nos boissons et de se les faire livrer directement par notre bon brasseur (qui ferait partie des gens qui égaient la vie des personnes seules……), dans des casiers en bois et des bouteilles en verre et ne plus voir aucune bouteille en plastique dans les grandes surfaces, je serai leur première cliente, les livraisons se feraient avec des véhicules électriques (avec une petite subvention du gouvernement pourquoi pas ?), pourquoi ne pas aller jusqu’au bout des choses ? Je consomme 1 litre 1/2 à 2 litres de Contrexéville par jour, j’achète au minimum 3 voire 9 packs de 6 bouteilles en même temps pour avoir du stock et je me rends compte que ma boisson est contaminée par le plastique !!!!!! Je vais arrêter là mes commentaires, il y a trop de choses à dire, je deviens pratiquement anorexique à force de regarder toutes ces émissions. Merci et continuez d’alerter comme vous le faites, votre site est super !!!!

    Répondre
    1. Naya-chat

      Super article très instructif, comme d’habitude 👍🏼👍🏼👍🏼

      Répondre
  82. François

    Article très édifiant sur les menaces des emballages.

    Répondre
    1. Patoche

      Merci YUKA pour ces infos
      C’est quand même désespérant ce degré de modernité et de confort que l’on a acquis pour revenir en arrière !!!! Mais la prise conscience est là la planète est en grand danger et les êtres vivants aussi alors il faut s’y mettre plus le choix chacun à son niveau. J’ai déjà commencé je vais maintenant m’améliorer et éduquer la nouvelle génération dans ce sens

      Répondre
  83. DUCHAUSSOY EDITH

    Merci pour toutes ces précisions mais franchement, quelle grande tristesse que ce constat! !!! Triste monde. Triste époque.
    On pourrait tellement mieux vivre, à l’ancienne !!!

    Répondre
  84. despretz

    Merci de nous informer mais les industriels ne font pas beaucoup d’efforts pour limiter les produits toxiques,il reste beaucoup trop d’emballages autour de tous les produits achetés en grandes surfaces

    Répondre
  85. Vanel ChristianeTrès

    Très bon commentair à suivre

    Répondre
  86. Nenette

    Très intéressant merci de nous informer afin de rester vigilant

    Répondre
  87. Molina

    Quand on a une petite retraite et qu on veut manger sain comment faire ?
    Même acheter du bio qui est cher et pas 100/100 « naturel »,les emballages sont toxiques.C.´est toujours à nous de faire attention . Les ministres s’en foutent eux mangent sainement avec notre argent.MerciYuka pour vos articles.

    Répondre
    1. M

      Que faire de tous nous produits toxiques???
      Quand on sais que 20% d’entres eux seront
      Innofansises pour le bien de la terre , l’air
      Et l’océan. Que suis-je faire ???? DORA

      Répondre
  88. christiane

    Nous ne pouvons sans doute que limiter les dégâts dûs à l’industrialisation excessive et aux mauvaises habitudes prises par les consommateurs trop pressés que nous sommes . Votre travail permet au moins de savoir par où commencer pour aller vers une plus grande responsabilisation dans notre quotidien.
    J’imagine que d’autres études suivront pour éclairer notre lanterne,alors, merci.
    Connaissez vous une application similaire à propos de notre propre emballage: habits, couettes, oreillers, chaussures….?

    Répondre
  89. oremor

    Comme on ne peux plus rien utiliser actuellement.
    on n’a plus que se S.
    tous les aliments actuellement vendu , sauf d’avoir de bon revenu sont sois sous plastique ou carton.on nous casse les pieds pour recycler.Que faire.

    Répondre
  90. Marjorie Bezin

    Merci pour cet article. Ça m’interpelle vraiment et ça a mis en lumière pour moi de fausse bonnes idées. Je vais essayer de penser à tout ça en faisant mes courses. Merci

    Répondre
  91. Anonyme

    Merci beaucoup pour ces informations.j’ai appris beaucoup de choses.je vais changer ma façon de faire les courses.

    Répondre
  92. Paquier

    Merci de nous aider à mieux comprendre ce qui se joue avec notre alimentation, notamment au travers de ces emballages, mais pas que…
    Consommateurs de tous les pays unissez vous pour prendre en main votre santé. Instruisez-vous et donner des signaux forts aux industriels pour qu’ils change de méthodes. Mille mercis pour vos articles

    Répondre
  93. delphine

    sympa pour un dimanche matin pluvieux de lire votre article.
    Certe très intéressant mais un brin deprimant.
    en lisant l article j ai vraiment l impression que quoi que l on fasse c est foutu.

    Répondre
  94. Anonyme

    Merci pour ces informations! Il est toujours très instructif de recevoir de nouvelles connaissances. Maintenant je rejoins certains commentaires, il est assez compliqué de tout mettre en application. Alors minimiser et faire au mieux pour soi et l’environnement est déjà un pas vers l’amélioration… prendre le temps de lire les informations des contenus, des contenants et faire nos choix en fonction sans culpabiliser… et surtout avec plaisir!

    Répondre
    1. LN

      Pour ma part, nouvellement à la retraite, je n’achète plus de produits transformés. Je prends le temps de confectionner ma pâte brisée, de faire mes confitures et mes yaourts que je garde dans des pots en verre. C’est pas grand chose, certes ! Je rejoins l’idée de « faire au mieux pour soi et l’environnement » et j’ajoute dans la mesure de ses possibilités.

      Répondre
  95. Anonyme

    Bonjour,
    Merci pour ces infos surtout que c’est d’actualité.
    Je vais imprimer l’article.
    Bon Dimanche

    Répondre
  96. Mr Patrice Joly

    Bravo pour les conseils et la verite sur la consommation…chapeau !

    Répondre
    1. Siffleuse

      Je ne comprend pas tous ces préjugés pour l’eau du robinet, je ne bois que celle ci , pour le goût il suffit de la mettre au frigo dans une bouteille ouverte, c’est une eau très suivie sanitairement, soyons simples !!!

      Répondre
  97. Lopez

    Merci beaucoup pour votre article très instructif

    Répondre
  98. Anonyme

    Édifiant ! MERCI je veux croire que le changement est en marche , une autre façon de consommer est possible et surtout nécessaire , Merci yuka

    Répondre
    1. Line

      J’achète du lait au centre Leclerc
      Lait de Bretagne Bio éleveurs de Bretagne
      Le triangle avec le numéro du plastique est illisible
      Je. E l’achèterai plus
      Merci pour tout ce que vous faites

      Répondre
  99. 03

    Merci pour ces infos concrètes !

    Répondre
  100. Anonyme

    merci pour ces informations toujours très intéressantes

    Répondre
    1. Linda BENDOUMIA-LEROY

      Super article. Très clair. Je vais de ce pas remplacer mes films plastiques par des assiettes dans mon frigo. Merci de nous instruire pour qu’on change nos mauvaises habitudes! Mieux vaut prévenir que guérir…

      Répondre
  101. Anonyme

    Bonjour
    pourquoi toujours vouloir rajouter un stress aux consomateurs , prenez le probleme a la base et attaquez les grosses societes agro alimentaires dont le but n est que de faire de l argent. C est comme pour le tabac , on fait d enormes campagnes contre le tabagisme et on laisse ces industries du tabac continuer a fabriquer des cigarettes . C est tellement facile de victimiser le consomateur.
    Agissons a l inverse attaquons ces multinationlales

    Répondre
    1. Bruno

      Tout à fait d’accord! Que fait UE autre que se faire influencer par les lobbyistes et s’en mettre plain les poches ? Rien!!! On prolonge sans cesse l’utilisation du glyphosate qui tue à grande échelle malgré les nombreux études qui démontrent qu’il est cancérigène! On fabrique des poisons, on monte des campagnes de marketing monstres pour les vendres et puis on culpabilise le consommateur de les utiliser…quelle l’hypocrisie!

      Répondre
  102. catherine le brazidec

    merci de vos conseil , nous en avons besoin pour faire evoluer nos vilaine habitudes !!

    Répondre
  103. VALDIGUIE

    Je note une certaine contradiction dans vos recommandations par exemple pour les potages en pack carton d’un litre juges excellent mais dont l’emballage est déclaré nocif à cause de la fine couche d’aluminium…que faire????

    Répondre
  104. Anonyme

    Bonjour super intéressant comme toujours ! Comment faire pour acheter le lait ? Il est soit en bouteille plastique, soit en emballage tetra pak. Pas de bouteille en verre pour cet aliment.
    Vivement le retour généralisé de la consigne des bouteilles en verre !!!
    Industriels, à bon entendeur

    Répondre
  105. Anonyme

    Intéressant comme étude mais pratiquement inapplicable. Pour manger totalement sain il faudrait avoir son propre jardin, sa propre vache, faire son pain et son fromage..comme dans l’ancien temps. Mais nos ancêtres ne vivaient pas vieux non plus. Alors on fait quoi ? Ma solution (toute personnelle) : manger sain quand on peut et quand c’est agréable sans trop de problème, sinon tant pis, bien manger ce qu’il y a, je vivrai 2 ans de moins peut-être, mais j’en aurai bien profité !!!

    Répondre
    1. Siffleuse

      C’est une bonne philosophie, manger le plus sain possible, mais sans paranoïa ni stress qui engendrent eux aussi des maladies…

      Répondre
  106. Anne

    Vos articles sont toujours très intéressants! Merci pour votre engagement et votre partage. Je transfère de suite à mes enfants et proches.

    Répondre
  107. Monsieur Ouille

    Merci pour cet article très intéressant que j’ai immédiatement transféré à mes filles.

    Répondre
  108. Michel

    Intéressant mais inquiétant.Il est aussi très difficile d’appliquer toutes vos recommandations car le choix de les mettre en pratique n’est pas toujours facile faute de moyens à l’instant « T ».
    Merci quand même pour cet exposé car il nous fait prendre conscience des nombreux risques encourus et met en éveil notre attention au moment des achats.

    Répondre
  109. Tricart Véronique

    Merci Yuka. Très intéressant. Le pb vient également du fait que les magasins, même bio, n’acceptent pas que l’on rapporte des contenants en verre : pb à la pesée! Alors je réutilise mes sacs en papier.

    Répondre
  110. Catherine Debruyne

    Merci pour toutes ces recommandations. Votre action est un indispensable. Bravo pour votre travail
    Il est extrêmement utile afin d’améliorer nos achats

    Répondre
  111. Herszkowicz Odile

    Merci à toute l’équipe, vos conseils et votre appli sont inspensables !
    Une question suite à votre article : savez-vous dans quel genre de contenants sont transportés jusqu’aux magasins les aliments en vrac ?

    Répondre
  112. Claire

    Merci pour ces infos, vous faites un travail formidable !
    Je suis vos conseils.

    Répondre
    1. Piquionne

      C’est difficile et compliqué de s’y retrouver dans toutes ces chaînes alimentaires. Merci pour tous vos bons conseils je serais un peu plus vigilante.

      Répondre
  113. Claudie

    Merci. Gardez le cap, on vous suit !

    Répondre
  114. Greta

    Merci à vous pour toutes ces informations utiles et pour toutes ses recherches dont vous nous faites profiter des résultats mais il va être difficile de changer nos bonnes vieilles habitudes même en y mettant de la bonne volonté. Mais on va faire notre possible 😜

    Répondre
  115. Thérèse Gidas

    Merci pour toutes ces informations .
    Trés interressante cette application, est vraiment très utile pour notre santé .

    Répondre
  116. La Planeta

    Merci pour ces precieuses informations.
    Je favorise au maximum les contenants en verre.Mais il faut etre encore plus vigileant
    Merci de nous informer c est essentiel pour nos choix dans notre façon de consommer.

    Répondre
    1. SORRENTINO

      Dans mon magasin E. LECLERC, j’achète des packs de lait demi-écrémé Bio Village et je perds du temps à faire mes achats car dans les packs il y a, la plupart du temps, le mélange des plastiques (sigles 2 et 7). C’est toujours le même cirque, je retire toutes les bouteilles qui portent le numéro 7 (la moitié du pack quand ce n’est pas les trois quarts).

      Répondre
      1. Anonyme

        Merci encore pr pointer du doigt les substances sournoises qui s’invitent dans notre quotidien et les industriels qui nous empoisonnent sans scrupule par souci d’economie et/ou de pseudo -écologie.

  117. Marie Ollion

    Super interessant..merci!

    Peut on reutiliser les sacs de congelation ?

    Répondre
  118. GUIBERT VALÉRIE

    Merci pour tous ces précieux conseils. Je vais m’y attelée, memet si déjà je faisais très attention.

    Répondre
  119. Danièle

    Merci pour ces conseils…Mais que faire avec l’eau? Difficile d’acheter l’eau en bouteilles de verre… Boire l’eau du robinet?

    Répondre
  120. Ba

    Toutes ces informations semblent utiles. Mais il apparaît impossible d’éviter l’utilisation de ces produits dont on ne maîtrise pas la fabrication et l’usage .J’arrive a contrôler mes courses avec Yuka mais là je me sens désarmé.

    Répondre
    1. Francois

      Bonjour,
      Quand allez vous rajouter une note sur chaque produit concernant les emballages au niveau de l’application ? Pas évident mais ça inciterait les industriels à faire des efforts de ce côté là si jamais les consolateurs se trouve vers d’autres produits. Ou du moins rajouter un commentaire.

      Répondre
  121. Anonyme

    Merci à toute l’équipe, il y a l’emballage pour l’eau mais très important aussi le RESIDU SEC
    Qu’en pensez-vous ?

    Bravo à vous je fais mes courses avec Yuka

    Répondre
  122. Hecht

    Que dois je faire pour boire de l’eau Minérale ?
    Puis je mettre del’eau Du robinet dans une carafe en verre ?

    Répondre
  123. Marie Aude

    Très instructif.
    Le soucis c’est que même en achetant en vrac, on ne peut pas complètement éviter le problème. Et oui, car avant d’être en vrac, la plupart des aliments sont également conditionnés dans des emballages ! On est cerné 🙁

    Répondre
  124. Wallisky

    Infos intéressantes.

    Répondre
  125. Senechal

    Merci cet article est vraiment intéressant..Cependant j aimerais vous poser une question au sujet des contenants en verre avec un couvercle plastic.. le plastic est il nocif?
    Merci pour votre réponse
    Madame Senechal

    Répondre
  126. edith esteban

    Pas très rassurant cet article et pourquoi tous ces emballages ne sont pas interdits

    Répondre
    1. Christine P

      Merci pour ces infos tjrs très instructives et motivantes : on peut tjrs s’améliorer individuellement, sachant que les industriels restent les plus grands pollueurs… Par contre, je mets un be mol avec le vrac : j’ai voulu prendre des produits bio en vrac récemment et il s’est avéré qu’il y avait des insectes, vers, etc ds les bacs… Je pense q qd il n’y a pas assez de débit, cela peut poser pb…

      Répondre
    2. Moïsette Mercent

      Merci , pour tous vos bons conseils.
      Je vais changer certaines façons de conserver mes aliments.
      Nous ne réfléchissons pas assez !

      Répondre
    3. Laurence Cognard

      Merci pour toutes ces informations .
      Je fais mes courses avec yuka, c’est super.

      Répondre
      1. GUIBERT VALÉRIE

        Il faut que notre gouvernement change SES LOIS. S’il ne veut rien changé, c’est qu’il veut bien qu’il y ait des nouvelles maladies ou de plus en plus de malades. Un sujet très TABOU pour notre GOUVERNEMENT, je pense.

  127. Barbara Coulon

    Merci pour ces infos édifiantes.
    Question : pourquoi, sachant cela, les industries alimentaires continuent-elles à distribuer certains produits dans ce type de contenants ?
    Comment consommer les différents laits végétaux, sinon dans des tetrapacks ? A ma connaissance on ne les trouve pas en bouteilles de verre…

    Répondre
  128. Deborah

    Merci pour cet article. Qu’en est-il des ustensiles en bois jetables et bambou? Merci de votre réponse.

    Répondre
  129. tatalolotte

    Bonjour.
    Merci pour tous ces conseils .Mais en est -il de même pour les produits Tupperware? s’il vous plait?

    Répondre
    1. Anonyme

      Oui c’est la même chose, ce sont des plastiques, regarder dessus il y a des numéros

      Répondre
  130. Cécile

    Bravo, cet article apporte de la matière à mes (nos) nombreuses reflexions ! Les contenants en verre commencent à intégrer, depuis quelques temps déjà, mon espace cuisine ; cela me semble, en effet, être le sens de l’Histoire ! Merci à vous pour ces recherches et pour tout l’intêret que vous y portez, dans l’intérêt collectif ! (Il faut aussi le rappeler).

    Répondre
  131. Béatrice CRIQUI

    Bonjour, merci pour ces infos. Petite remarque, au sujet de la photo du couple entrain de cuisiner: Il y a une bouilloire électrique en plastique!!! et la poêle a un revêtement Téflon!! Ce serait bien de ne pas suivre ce modèle. J’essaie de sensibiliser depuis 40 ans autour de moi,et je constate que les gens sont plus attentifs..malheureusement pas dans tous les milieux, l’info n’arrivant pas toujours partout, les médias devraient plus y contribuer. Il n’y a qu’à faire un tour dans les supermarchés et observer les caddies, à vouloir acheter « pas cher », les personnes en difficultés financières se nourrissent mal, il faudrait aussi atteindre ces gens-là.En tout cas, merci à vous d’exister. Béa

    Répondre
  132. Basset

    J’ai 70 ans. Me sens très conserné par votre article. Pensais avoir « presque résolu » le probl. des emballages. On peut tjs mieux faire. Mais quoi la vie est toxique ! Faut il voir un loup derrière chaque produit ? Faire tjs pour le meilleur, voila la solution. Rester vigilant, apprendre et renoncer à la « bouffe vite fait » Allons, on ne peut distiller la peur de tout et de rien ( qui favorise la boulimie de consommation.)

    Répondre
  133. paul

    Bonjour
    Bon article
    J’ai du boire de l’eau gazeuse dans des bouteilles en verre. Avec des bouteilles en plastique à la longue j’ai le brulant

    Répondre
  134. Blanc Anne

    Bravo !
    Notament pour vos sources et références. Si vous les avez toutes étudiées de près, c’est un atout confiance dont je vous remercie. En espérant que c’est une réalité… car on ne sait plus à qui se fier et j’aimerai pouvoir dire à mes enfants « Là avec eux, les responsables et dirigeants Yuka, c’est sûr, tu peux les croire. »

    Répondre
  135. Françoise

    Très instructif

    Répondre
    1. Anonyme

      Oui c vrai

      Répondre
  136. Gabriëlla

    Bonjour, l’idée d’amener les contenants existe déjà plus de 25 ans (e.a. Tupperware) mais surtout en fonction des « déchets » d’emballages. Pour des raisons d’hygiène, les commerçants ne pouvaient accepter ces contenants… Dans les supermarchés les fromages ne peuvent être tranchés pour des raisons d’hygiène… Comment aller/entrer au supermarché avec 36 contenants ?!? Des contrôles sur la propreté/hygiène ? Alors ou se terminera votre conclusion ? A la poubelle comme tant d’autres idées, je présume.

    Répondre
  137. fabry

    En faite tout est contaminé essayer de faire de la pub de la infos à la télé car les industriels sont les premiers concernés et l agence de santé doit interpellé tout les consommateurs.

    Répondre
  138. Mathieu WALTER

    Bonjour,
    Très bel article, félicitations!
    Pour être plus impactants, pourquoi ne pas ajouter la nature et la qualité des emballages dans l’algorithme de Yuka? 😃
    Je suis moi-même en zéro déchets depuis 1 an et Yuka avait été mon premier outil de choix d’achats.
    Au bout de quelques semaines, je me suis rendu compte de cette limite : l’emballage n’est pas pris en compte.
    Je suis disponible pour tout échange ou coup de main sur le sujet…
    Amicalement,
    Mathieu

    Répondre
  139. Sans

    Le quotidien devient un vrai parcours du combattant. Est-ce que les fabricants de tous ces composants dangereux ne pourraient pas se préoccuper de la santé de leurs proches ?

    Répondre
    1. Basset

      J’ai 70 ans. Me sens très conserné par votre article. Pensais avoir « presque résolu » le probl. des emballages. On peut tjs mieux faire. Mais quoi la vie est toxique ! Faut il voir un loup derrière chaque produit ? Faire tjs pour le meilleur, voila la solution. Rester vigilant, apprendre et renoncer à la « bouffe vite fait » Allons, on ne peut distiller la peur de tout et de rien ( qui favorise la boulimie de consommation.)

      Répondre
  140. Lagrange

    Que pensez vous de ces nouveaux couvercles en silicone souples afin d’éviter l’étirable et l’aluminium ?

    Répondre
  141. KRYS

    Encore merci pour votre pertinence.

    Répondre
  142. Ducamp Bea

    Merci pour toutes ces informations .
    Mais vous ne parlez pas du tout du silicone: il existe de plus en plus de contenant fait dans cette matière: quelle incidence ?
    Permet une conservation sans souci ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre
  143. Catherine

    Merci yuka pour toutes ces informations très instructives qui me font réfléchir sur mes comportements et mes habitudes que je vais du coup revoir et changer 👍😉

    Répondre
    1. Dumont

      Très bien
      Mais pourquoi ne parlez vous pas des barquettes en polystyrène ?

      Répondre
      1. Anne

        Le plastique n°6 c’est le polystyrène.

      2. Marc

        Ils en parlent, relisez attentivement l’article, c’est le numéro 3 dans la liste des plastique s dangereux avec un 6 dans un triangle avec les lettres PS en dessous.

  144. Laurie Meyer

    je trouve cela tré utile génial !!!!!

    Répondre
    1. Corinne

      Bonjour
      Merci pour toutes ces infos.. Nos modes de vie font peur mais si chaque consommateur si met nous pouvons changer les habitudes des entreprises. .
      Petite question est-ce que les pots en carton de yaourt sont enduits de cire à l’intérieur pour éviter la migration des encres toxiques ou pas.?

      Répondre
  145. Fabiours

    Merci² encore à Yuka pour ses précieuses informations et conseilles qui nous permettent de prendre conscience des problèmes actuels et revenir à une situation plus saine pour nous et pour l’environnement. C’est ensuite à chacun de s’éveiller et de faire des choix, qu’ils ne regretteront pas 🙂

    Répondre
  146. Alain

    Mouais…. Supprimer tous les aliments chez vous, contenus dans du papier, du carton, du plastique, ou de l’aluminium, vous n’aurez plus rien à manger ! Ce n’est plus un problème d’hygiène alimentaire mais de société.

    Répondre
    1. Yvette

      C’est affolant difficile de tout retenir comment faire plus de yaourts plus d eau c est bien ce que vous avez dit mais panique déjà que je lis toutes les étiquettes je vais être complètement perdue

      Répondre
  147. Philippe Quénoy

    Bonjour, changer nos habitudes sur les contenants, suis impressionné par la quantité de matières à éviter pour notre santé. Très facile à mettre en oeuvre mais ce sera plus cher… et les Tupperwares ?? Le plus sage, nous adapter au changement des nos habitudes !!

    Répondre
    1. Sabine Van Dyck

      ma gourde d’eau de la marque citée est en polystyrene PS 6 !! Déception!! 🙁 🙁

      Répondre
    2. Dumzs

      Vous faites un travail extraordinaire notre organisme est la résultante de ce que nous mangeons

      Répondre
  148. BOUR

    Merci pour ce rappel, inquiétude pour les capsules de café d’une marque bien connue, changer d`habitude ??

    Répondre
    1. Reyes

      Pour mon bébé je lui donne de l’eau en bouteille comment je fait pour préparer ses Bibis

      Répondre
    2. Jack

      Effectivement 😳, mais comment faire pour boire un café ? 🤪

      Répondre
      1. Fanny Normandy

        Cafetière italienne en inox, pratique et ça fait du bon café 🙂

    3. Anne

      *Merci pour ces informations plus qu’ utiles! Nous vivons dangereusement même quand nous pensons bien faire 😭😤

      Répondre
  149. Anonyme

    Quid des Tupperware ?

    Répondre
  150. Anonyme

    Intéressant mais difficile à mettre en oeuvre, il va nous falloir du temps pour changer nos mauvaises habitudes.

    Répondre
    1. Yvette

      C’est affolant difficile de tout retenir comment faire plus de yaourts plus d eau c est bien ce que vous avez dit mais panique déjà que je lis toutes les étiquettes je vais être complètement perdue

      Répondre
    2. Garrigue

      NOS mauvaises habitudes ?! Ça nous est imposé par les industriels, qui ont tout pourri pour le fric !

      Répondre
  151. Anne-Marie

    Article très intéressant à lire. J’utilise beaucoup des tuperwares comme récipients de conservation ou pour réchauffer au micro ondes et du coup je le demande si ces produits sont nocifs ou pas.

    Répondre
  152. Laplace

    Merci pour ces infos mais ce n’est pas facile d éviter les emballages pour l instant

    Répondre
    1. Marie jo

      Non je pense qu on peut vraiment réduire les emballages. Il suffit juste de réfléchir avant de partir faire ses courses . Et de supprimer quelques articles pas du tout indispensables. Notre porte-monnaie se porte mieux d ailleurs.

      Répondre
  153. Marielle Mathieu

    Merci pour tous ces conseils c’est vrai que tous ces contenants peuvent être dangereux même dans le circuit court la solution , n’est pas trouvée en ce qui concerne l’emballage de l’an viande , mais ils s.y attardent merci…

    Répondre
  154. Anne-Marie

    Merci pour cette information. Très claire et précise.

    Répondre
  155. Patrice

    Merci pour cet article très clair et précis. Pas facile toutefois d’éviter tous ces emballages.

    Répondre
    1. Sylvie

      Merci pour toutes ses informations.
      Si j’ai bien compris seulement 22% du plastique que l’on met dans la poubelle jaune est recyclé. Où va le reste (enterré , brûlé) ?

      Répondre
      1. Garrigue

        Non. 78% vont aux ordures…

    2. Marie - Claude

      Merci pour ces infos. Je constate que la plupart de nos emballages sont toxiques. Tout supprimer d’un coup sera difficile mais peut être pourrions nous commencer par en diminuer notre utilisation. Je pense que arrêter l’alu c’est assez facile. Le film alimentaire est hyper pratique mais ça doit être assez facile de ne plus en utiliser en utilisant des boîtes réutilisables.
      L’important c’est de prendre conscience de la terrible pollution du plastique et de faire, chacun selon ses moyens, de réels efforts pr changer nos habitudes.

      Répondre
  156. Roland

    Peu à peu , au fil de vos articles , je deviens un autre consommateur . Ça ne me coûte pas plus cher et je me sens mieux !
    Merci

    Répondre
  157. Arnaud Virginie

    Plein de bon sens…. Mais malheureusement il devient vraiment difficile de passer au travers…. Un grand merci pour cette piqûre de rappel et votre implication à nous aider à nous protéger.
    Continuez ! C’est des personnes comme vous qui finirez par alerter le plus de consciences

    Répondre
  158. Francis CordierQuid

    Quid des tupperwares et des gourdes de vélo ?

    Répondre
  159. Jo

    Merci pour ces précisions. Je me rends compte que je consomme depuis des années des gélules livrées dans du plastique « PETG » par le laboratoire qui les fabrique. Est-ce que le G ajouté après le « PET » est significatif ?

    Répondre
  160. Anny

    Merci pour toutes ces informations qui sont utiles. Il est important de les partager avec le plus grand nombre de personne même si je suis d’accord avec la remarque de M. KANDELMAN.
    Cordialement

    Répondre
    1. LINOSSIER

      conclusion revenons au verre ….de gros problèmes de réadaptation sont à venir ..

      Répondre
  161. Helga Massard

    Merci, très interessant et fort utile; seulement, pas facile à suivre les conseils dans notre société..

    Répondre
  162. Alain KANDELMAN

    Merci pour ces informations.
    Je trouve cependant surprenant et « nocif » justement, que vous mettiez sur le même plan l’aluminium éventuellement contenu dans les vaccins avec celui dégagé par les ustensiles, papier alu et autres.
    D’abord la quantité éventuellement ingérée à l’occasion des vaccins est infiniment plus faible.
    Ensuite, il faut sans doute pousser la recherche pour trouver des vaccins qui n’en contiennent pas.
    Mais en attendant vous participez à cette campagne criminelle (au sens propre) contre la vaccination.
    Et je dis criminelle parce que la faiblesse de la couverture vaccinale en France est à l’origine d’une surmortalité dans différentes maladies qu’on croyait éradiquées au moins ici (par exemple, la rougeole ici).
    Or sans vaccination collective et massive (sauf pour les éventuelles personnes « à risque ») on revient longtemps en arrière avec des morts prématurés et des malades.
    A vous lire encore
    Alain

    Répondre
    1. Sanchis

      Bravo pour ce commentaire éclairé. Je partage totalement.

      Répondre
    2. Christelle

      Merci de me donner plus d’informations. Les miennes sont les suivantes: dans une dose de vaccin, 1500 fois la dose médicalement admise pour un adulte.

      Répondre
    3. Queiranne

      Vous avez raison de rappeler les risques de cette défiance à l’égard des vaccins…

      Répondre
    4. Nina

      Ah ! les vaccins… vaste sujet.
      Pour tempérer votre ardeur pro-vaccinale, je vous propose de lire cet article assez édifiant relatif au vaccin contre le cancer du col de l’utérus.
      Après cela, je pense que vous serez moins zélé pour vanter les bienfaits de la vaccination et moins prompt à désigner les « criminels ».
      https://alternatif-bien-etre.com/maladies/cancer/ce-medicament-augmenterait-le-risque-de-cancer-qu-il-est-cense-combattre/

      Répondre
  163. dralas

    merci pour ces renseignements précis et pratiques

    Répondre
  164. Sylvia RIERA

    Quid des sacs de congélation ? Sont ils également nocifs ?

    Répondre
    1. Anne

      Plastique n°4: semble sûr

      Répondre
  165. Bénédicte Mornay

    Merci pour tous ces précieux conseils. Je vais privilegier le vrac ce que je fais encore trop peu. C est parfois difficile de changer ses habitudes mais en étant conscient des bénéfices sur la santé et notre impact environnemental, ca vaut la peine !

    Répondre
  166. Baumgartner

    Informations importantes dommage que les industriels ne jouent pas le jeu

    Répondre
  167. MM M

    Bravo à Julie pour cet article extrêmement instructif à diffuser largement autour de soi.
    Un grand Merci à Yuka

    Répondre
    1. Sylvie

      Précisions que je pense connaître: bisphénol A supprimé en France. Quant aux migrations d encres à travers les cartons, d’une part elles se produisent surtout à la chaleur et moins on stocke moins elles se produisent, par ailleurs le carton recyclé recule fortement dans l alimentaire.

      Répondre
    2. Decoopman gaetane

      Merci pour toutes ses informations je vais essayé de faire plus attention en faisant mes courses mais c est pas simple

      Répondre
  168. Evelyne

    Votre article est hyper intéressant mais du coup je ne sais plus dans quoi emballer mes légumes et fruits du jardin pour mettre au congélateur

    Répondre
  169. Christiane

    Peut on savoir si les produits vendus en vrac ont été auparavant stockés dans des conditionnements répondants aux critères énoncés ci dessus?
    Et avec quelle rigueur de conservation?

    Répondre
  170. Molinier

    Article passionnant et super documenté sur les emballages, un grand merci. Et maintenant , quelques inspirations profondes pour retrouver son calme…😊

    Répondre
  171. Danielle Perret

    Très bien, très intéressant, votre étude sur les emballages!
    Aussi un peu inquiétant… mais utile! Merci.

    Répondre
  172. BONNOT

    Encore un sujet qui fait très peur. Merci pour toutes vos informations, continuez

    Répondre
  173. Mongeau Marie Pierre

    Merci pour les informations très intéressantes que je vais diffuser autour de moi

    Répondre
  174. Curaudeau Catherine

    Merci Julie pour cet article très riche en informations.

    Répondre
    1. Mumu

      Merci pour tous ces renseignements utile.

      Répondre
  175. Sophie BENSOUSSAN

    Un oubli : il me semble avoir lu qu il y avait 2 types de bidons pour le lait, un assez facilement regardable et l autre franchement moins. Désolée, ne me souviens pas lequel était moins mauvais car je n aime pas le lait. Une recommandation annexe: n oublions pas d effacer de notre boite mail ( corbeille comprise) tous les mails que nous ne relirons jamais car leur conservation consomme de l énergie !

    Répondre
  176. Sophie Bensoussan

    Merci d alerter sur le pb des encres qui migrent car vous soulignez ainsi l importance de réfléchir aux conséquences de pratiques à priori écologiques Que penser des voitures électriques qui demandent tant de batteries toxiques? Etc… etc…

    Répondre
    1. Annelyse Mantrand

      C est une question de rapport benefice/risque. Globalement, il est plus judicieux de recommander l emballage carton( malgré le pb des encres) que de continuer sur l ère actuelle de plastiques au bisphénol. Bien sur, il faut aussi continuer à chercher pour améliorer les encres….IL en est de même que pour les médicaments :certains ont des effets secondaires indésirables, n empêche qu ils évitent ou améliorent de nombreuses maladies. On les adopte donc et on cherche encore à les améliorer ou remplacer par mieux par la suite. C est la même démarche qui s impose à nous pour les emballages.

      Répondre
  177. christian p

    dossier tres interessant a quand le depistage de l huile de palme dans les scans
    je tenais a vous dire que de plus en plus de magasin perturbent les ondes pour ne pas utiliser votre application bizarre………

    Répondre
    1. Annelyse Mantrand

      Vous pouvez boycotter les commerces qui font obstruction aux droits du consommateur par Yuka…

      Répondre
  178. Gilles

    Bon analyse, la virulence de certaines réponses en dit long sur le chemin qu’il reste à parcourir pour se sortir de cet empoisonnement généralisé. Souvenez vous que Rome s’est effondré suite à la découverte des « bienfaits » des canalisations en plomb
    Un petit pdf récapitulatif à afficher dans la cuisine serait pas mal 😉.

    Répondre
  179. Dominique Bonomi

    Article très utile, je savais qu’il fallait éviter plastiques, alu..je ne savais pas pour le film alimentaire ou les emballages tétra pak.

    Répondre
  180. Anonyme

    Tout ce qui est explique .je le savais .voila pourquoi depuis plus de 30 ans je n’utilise pas d’emballage et de bouteille plastique.Ue du verre.

    Répondre
    1. Rey

      Et vous achetez de l eau non gazeuse en bouteille en verre ?
      Dans quelle région habitez vous ?
      Quelle eau ?
      Merci pour votre réponse ?
      Cordialement

      Répondre
      1. Anne

        Sinon on peut boire de l’eau du robinet dans une carafe en verre.

  181. cauwel

    Très bon article…Très utile…Merci !
    Je fais circuler.

    Répondre
    1. PALOMBA

      Étude sur les contenants plastiques très intéressante.

      Répondre
  182. NOEL Claudine

    Il me semble que les briques Tétra pak ont sur la couche d’aluminium une couche de plastique,

    Répondre
    1. ALSDORF

      Comme indiqué dans « Matériel d’emballage pour emballages en carton Tetra Pak », le Tetra Pac comporte 2 couches de plastique avec la couche la plus interne, celle qui est en contact avec le contenu est le PVDC utilisé pour sceller ensemble à chaud le laminage.
      https://www.tetrapak.com/packaging/materials

      Répondre
  183. Bellat

    Vraiment très intéressant. J’utilise déjà les sacs en coton pour fruits et légumes mais je ramène toujours mon sac plastique pour le paon. Je vais désormais amener un sac coton

    Répondre
  184. Catherine delanoy

    Votre site est très bien. Pouvez vous donner des informations sur les allergies alimentaires qui sont en augmentation, et comment savoir si tel ou tel produit contient des traces de fruits à coques.

    Répondre
  185. Anonyme

    Infos très intéressantes mais beaucoup trop chères pour continuer le programme

    Répondre
  186. Fievet

    Merci bcp pour toutes ces informations d’ une précision chirurgicale. J’ ignorais 50 % d’ entre elles ! Merci d’ avance de créer 1 rubrique concernant les produits sans gluten car je souffre d’une maladie montante : la RCH. A bientôt

    Répondre
  187. Robert

    Bonjour,

    J’aurais souhaité avoir plus d’informations sur votre article. Dans quelles conditions ont été réalisé votre étude?
    Vous parler du critère temps, sur combien de temps avez vous testé le produit?
    Quel laboratoire a effectué les tests?
    Le critère graisse, à quel pourcentage avez vous testé ?

    Merci pour vos réponses

    Bien cordialement

    Répondre
    1. Locesy

      Ils n ont pas testé eux mêmes c est un condensé d articles’ si vous cliquez sur source en bas de l article vous allez trouver. Bonnes lectures

      Répondre
  188. Perret

    Merci pour pour toutes vos informations. J’ ai Yuka sur mon portable et je scanne toujours avant d’acheter vraiment bien. En plus j’ai pris l’abonnement à 15€ par an je le conseil à tout le monde car vraiment pratique pour éviter de scanner dans les magasins quand on sélectionne un produit .
    Christine

    Répondre
  189. FAUGUET Daniele

    Bravo pour cette recherche et merci

    Répondre
  190. Guillaume

    Dire que l’autisme aurait quelconque lien avec l’aluminium est tout simplement FAUX, l’étude qui l’affirmait en 1998 a été retirée. http://sante.lefigaro.fr/article/une-vaste-etude-dement-une-nouvelle-fois-le-lien-entre-vaccin-et-autisme/

    Répondre
    1. Annelyse Mantrand

      Les recipient en verre à feu munis de couvercles type tupperwareconviennentvpour le micro-ondes. On peut aussi ré J à uffer les aliments entre 2 assiettes creuses en porcelaine ou verre à feu dont une sert de couvercle (temps de cuisson plus long d une ou deux minutes).

      Répondre
  191. Agnès

    Donc si je comprends bien, plus de film étirable, plus de papier alu, plus de conserves et on évitera les « teeperwares » en plastique pour le micro-ondes mais Quid de ceux en verre avec le couvercle en plastique ou de la cloche en plastique du micro-ondes ? Pour les yaourts comment faire idem pour le lait ? Quant au verre il n’est pas nocif et recyclable mais pour faire du verre il faut des fours qui chauffent à 1000 ], donc pas sûr que ce soit très bon pour la planète non plus. En résumé que faut il faire pour prendre soin de sa santé et de la planète ?

    Répondre
    1. Annelyse Mantrand

      Les recipient en verre à feu munis de couvercles type tupperwareconviennentvpour le micro-ondes. On peut aussi ré J à uffer les aliments entre 2 assiettes creuses en porcelaine ou verre à feu dont une sert de couvercle (temps de cuisson plus long d une ou deux minutes).

      Répondre
    2. Annelyse Mantrand

      Le rapport bénéfice risque en l État actuel des connaissances est quand même en faveur du verre et du papier ou carton malgré le pb des encres et l urgence est de sortir du tour plastique…

      Répondre
  192. Lagache MH

    Comment conserver son lait quand on n’a pas de vache chez soi ?

    Répondre
    1. Annelyse Mantrand

      Le lait à boire de préférence cru (pour avoir toute la vitD et des protéines non altérées par la pasteurisation) peut très bien être congele par nos soins si on le prend à la ferme ou dans une grande surface qui s est mise au distributeur de lait.

      Répondre
    2. Nina

      La solution est de ne plus boire de lait qui n’est pas un aliment pour les humains mais pour les veaux. De plus, l’être humain est sevré depuis tout petit, l’adulte n’a pas besoin de lait. Il a même souvent des problèmes pour le digérer étant donné que l’enzyme pour digérer le lait n’existe plus chez l’adulte. Et les populations qui boivent le plus de lait (Europe du nord) ont plus d’ostéoporose que les asiatiques qui ne consomment ni lait ni fromage.

      Répondre
  193. Delannoy Ronald

    Le problème au sujet des emballage, c’est que les fabricant rend les conditions d’étiquette reste parfois presque souvent mal étiquetée parfois illisible au sujet des emballage tel que: le plastique,
    l’aluminium (sur lequel comme le vaccin contre l’Hépatite B par exemple est très concentré ce qui pourrait provoquer la sclérose en plaque dont vous avez indiqué, les résultat scientifique et sanitaire est bien confirmé, mais c’est lié à l’état l’actuel ministre de la santé qui se doutais pas ou il ignore les dangers que représente l’aluminium présent dans tous les vaccins avec la loi rendant obligatoire les calendrier de vaccination chez les nourrisson et jeunes enfants, personnes agée, et mème chez les personne ayant des antecédants médicaux voire fragiles, voilà les vrais problème,) les conserve (sur lequel le Bisphénol A sont souvent présent susceptible de provoquer la maladie de l’Alzheimer et plus grave encore les crise épilepsie,) et parfois certain carton qui détruit l’ADN et les risque inflammation. Votre information sont très intérèssant, et je suis averti à propos des emballage toxique, voir celui des vaccin sur lequel avait faits scandale qu’il s’agit de parents d’enfants ou pas, Merci à Julie de Yuka et à toutes l’équipe pour l’essentiel de l’actualité très pointilleux!

    Répondre
    1. Maurice Teissonniere

      La relation vaccin contre l’hépatite B et la sclérose en plaque est totalement fausse
      L’OMS A FAIT DES ÉTUDES NOMBREUSES Sui ONT INFIRMER CETTE RELATION
      C’est une Idée fausse franco français désastreuse pour l’efficacité d’une campagne vaccinale

      Répondre
  194. Berthe Olsson faymé

    Tout simplement Merci 🙏 pour votre travail de fourmis 🐜
    🧚‍♀️Faymé

    Répondre
  195. TropBasiqueFinalementFaux

    c’est un article interessant, mais il manque l’information ESSENTIELLE.
    La plus importante de toute que vous ne donnez pas :
    c’est le niveau de risque ou la probabilité de ce risque
    Parce que mettre les risques du PVC sur le meme plan que les risques des huiles , du PE du PP etdes aliages d’aluminium , c’est mélanger les pommes avec les torchons et les poireaux avec les serviettes , c’est vraiment pas sérieux.
    Chacune des molécules voir atome qui sont évoqués ici à son propre niveau de bénéfice/risque et l’outrance de ces simplifications de tout mettre dans le meme panier s’apparente à de l’extremisme politique . C’est un classement blanc noir alors que la réalité ce sont les couleurs de l’arc en ciel. C’est catastrophique et potentiellement néfaste.
    Si vous voulez vraiment aider les utilisateurs , il faut donner une notation , une echelle , avec le type de risque. Et ne surtout pas se resumer à blanc/ noir. Beaucoup trop binaire , trop basique et trop simple pour etre juste, équitable et vraiment bon pour vos lecteurs.
    Mais mettre en place cette granularité , ne serait ce que pour sortir du tout ou rien , du blanc noir, ca va necessiter un vrai gros boulot de votre part. Serez vous capable de le faire ?

    Répondre
    1. Rivière

      Merci pour votre optimisme !!et oui le monde est fait de jolies couleurs 👍🏻

      Répondre
    2. Rivière

      👍🏻merci pour celui/celle qui a rédigé le commentaire Tropbasiquefinalementfaux.
      Entièrement d’accord

      Répondre
    3. attention aux raccourcis

      Complètement d’accord avec Tropbasiquefinalementfaux.
      Une analyse de danger n’est correcte que si elle prend en compte à la fois la gravité et la fréquence. Sinon ce ne sont que des raccourcis qui sont très anxiogènes et peu ou pas avérés.

      Par ailleurs, de façon générale, j’aimerais beaucoup que Yuka, qui prend de plus en plus d’ampleur et dont l’impact sur les gens est de plus en plus important, signale davantage leurs sources.
      Sensibiliser la population sur le mieux manger, c’est bien. Mais alerter ou signaler un danger si la source de départ est fausse ou mérite d’être nuancée, c’est juste un moyen de faire encore plus peur aux gens et les rendre encore plus méfiants… mais pas forcément pour le mieux.

      Répondre
    4. Anonyme

      Vous avez raison c’est le problème de Yuka. Étude souvent incomplète. En fait il rassemble et diffuse des informations qui sont sur la place publique, cela plait …

      Répondre
    5. Bruno

      Je vous rejoins sur cette analyse. D’ailleurs aucune information sur la réglementation en vigueur concernant les matériaux au contact et les dispositifs d’analyse de migration et les Limites de Migration spécifiques des molécules utilisées pour la fabrication des emballages. L’objectif de YUKA n’est pas d’informer mais de créer le BUZ, comment gagner de l’argent en utilisant la crédulité des consommateurs. Yuka a une démarche populiste qui vise à énoncer ce que veulent entendre les « gens ». Les personnes semblent être informées alors qu’elles sont complétement désinformées. Le sujet est réellement problématique et il est dramatique de le traiter de la sorte.

      Répondre
      1. Anonyme

        @Bruno : vous avez certainement des intérêts à dénigrer de la sorte Yuka !
        Vous y perdez en crédibilité !

    6. Anonyme

      J’ai mal à la tête de vous avoir lu ! Vous devriez être plus basique parce que vous tombez dans la complexité… J’ai pas tout saisi dans votre propos !

      Répondre
  196. Oulie

    Merci beaucoup pour tous ces renseignements!
    Très très utiles👍

    Répondre
  197. Christine Bouchon

    MERCI BEAUCOUP.
    Pour couvrir les aliments, les couvercles adaptables sont ils sécuritaires ? Et pourquoi sont-ils aussi chers?

    Répondre
  198. Carrier

    Merci beaucoup pour toutes ces informations très importantes pour tous! Continuez à diffuser cela…
    Merci

    Répondre
  199. Anonyme

    Bonjour, merci beaucoup et bonne continuation.

    Répondre
  200. Lete

    Très instructifs
    Merci beaucoup de nous éclairés
    Le mieux c’est que le plastique disparaisse completement de notre société vu les dégâts que cela cause sur notre environement
     » le plastique c’est plus automatique  »

    Répondre
    1. Vinet

      Merci pour tout ces renseignements on ne fait jamais trop attention

      Répondre
      1. Anonyme

        Arrêtons de consommer et laissons nous mourir de faim, et tous ces problèmes seront réglés 😣

1 2 3 4 5