Blog

Le VRAI / FAUX sur le gluten

On n’aura jamais autant entendu parler du gluten qu’aujourd’hui. À l’heure oĂč les produits sans gluten sont de plus en plus Ă  la mode, on a dĂ©cidĂ© de dĂ©mĂȘler le vrai du faux Ă  l’aide du nutritionniste Anthony Berthou.

Mais qu’est-ce que le gluten ? Le gluten est une protĂ©ine que l’on retrouve dans certaines cĂ©rĂ©ales et qui permet la germination du grain. Il est prĂ©sent en abondance dans le blĂ©, mais aussi dans une moindre mesure dans des cĂ©rĂ©ales comme l’avoine, l’orge ou le seigle.

Le mot “gluten” vient de “glu” signifiant colle, ce qui permet de comprendre son rĂŽle. En effet, en crĂ©ant un maillage Ă©lastique de la pĂąte lorsqu’elle est hydratĂ©e, le gluten permet Ă  cette derniĂšre de lever.

Seul 1% de la population a un problĂšme avec le gluten : FAUX

La maladie coeliaque est une pathologie auto-immune qui concernerait environ 1% de la population française (mais une grande partie des malades coeliaques ne seraient pas diagnostiquĂ©s aujourd’hui – le chiffre varie de 30% Ă  80% en fonction des Ă©tudes). En revanche, on estime qu’au moins 5 Ă  10% des personnes auraient Ă©galement une hypersensibilitĂ© au gluten pouvant se traduire par des douleurs intestinales, de la fatigue, des maux de tĂȘte, ou encore des douleurs articulaires.

Le gluten peut perturber notre organisme : VRAI

L’intestin grĂȘle est l’organe qui a pour rĂŽle d’assurer la digestion des aliments, et de les transformer en des Ă©lĂ©ments assimilables par notre organisme. L’intĂ©rieur de l’intestin est constituĂ© d’une couche trĂšs fragile : la muqueuse intestinale. Cette muqueuse assure une fonction clĂ© de protection car elle sert de barriĂšre afin de ne pas laisser passer les molĂ©cules trop grosses qui pourraient ĂȘtre nocives pour l’organisme. Elle a ainsi pour mission d’empĂȘcher le passage excessif des toxines, des mauvaises bactĂ©ries ou encore des virus.

Cette muqueuse est constituĂ©e de cellules trĂšs serrĂ©es qui assurent son impermĂ©abilitĂ©. Mais diffĂ©rents Ă©lĂ©ments peuvent venir agresser la muqueuse et le microbiote intestinal, et perturber leur fonctionnement : prise d’antibiotiques, consommation excessive de protĂ©ines, mastication insuffisante, pesticides, Ă©dulcorants, consommation importante de gluten


Ils contribuent alors Ă  ce qu’on appelle la permĂ©abilitĂ© intestinale : ils altĂšrent la jonction entre les cellules de la muqueuse, qui vont alors s’écarter. En consĂ©quence, la muqueuse intestinale devient plus permĂ©able et laisse passer des protĂ©ines qui n’auraient normalement pas dĂ» passer, comme des extraits de membranes de bactĂ©ries, les protĂ©ines de gluten ou encore les peptides issus des protĂ©ines de lait ! Imaginez une passoire dont les trous trop gros laisseraient passer les grains de riz que vous Ă©gouttez : de la mĂȘme maniĂšre, les Ă©lĂ©ments indĂ©sirables vont ainsi potentiellement traverser la paroi intestinale, puis se retrouver dans le sang.

Notre organisme va alors chercher à se défendre contre ces éléments qui ne sont pas les bienvenus dans notre sang, en particulier lorsque la présence de ces fragments dans le sang est associée à une perturbation de notre microbiote (appelée dysbiose).

Cela peut entraĂźner des rĂ©actions immunitaires et inflammatoires et contribuer aux risques d’apparition ou Ă  l’entretien de troubles fonctionnels et d’hypersensibilitĂ©s alimentaires. On peut notamment citer les inconforts digestifs, les inflammations intestinales, les migraines, voire une augmentation des risques de dĂ©clenchement d’infections Ă  rĂ©pĂ©tition, de pathologies inflammatoires chroniques ou auto-immunes en cas de prĂ©disposition gĂ©nĂ©tique (eczĂ©ma, asthme, sclĂ©rose en plaques, polyarthrite rhumatoĂŻde, maladie de Crohn, otites et bronchites Ă  rĂ©pĂ©tition, etc.).

Qu’est-ce que le microbiote ?

Notre intestin est peuplĂ© d’environ 100 000 milliards de bactĂ©ries appartenant Ă  plus de 1000 espĂšces diffĂ©rentes. Ces bactĂ©ries constituent ce qu’on appelle le microbiote (ou flore intestinale).

Ces bonnes bactéries sont essentielles au bon fonctionnement de notre organisme car elles luttent contre les mauvaises bactéries et les germes pathogÚnes en contribuant à leur destruction. Elles nous aident ainsi à nous défendre contre les bactéries, virus et autres parasites.

On sait aujourd’hui qu’un microbiote intestinal dĂ©sĂ©quilibrĂ© est impliquĂ© dans diverses maladies comme l’obĂ©sitĂ©, les maladies cardiovasculaires, le diabĂšte, certains cancers, les troubles de l’humeur, les maladies neurodĂ©gĂ©nĂ©ratives, les maladies auto-immunes telles que la sclĂ©rose en plaque.

Mais attention, ce n’est pas le fait de manger un simple morceau de pain qui vient perturber le fonctionnement de notre organisme chez la plupart des personnes. Une telle rĂ©action exacerbĂ©e de l’organisme est avant tout la rĂ©sultante d’un ensemble de facteurs, et notamment :

  1. La prĂ©disposition gĂ©nĂ©tique : certains individus tolĂšrent davantage le gluten alors que d’autres vont dĂ©clencher des rĂ©actions plus facilement.
  2. La perturbation du microbiote intestinal.
  3. La prĂ©sence d’autres facteurs venant perturber la permĂ©abilitĂ© intestinale. Le gluten n’est pas le seul Ă  perturber son fonctionnement, d’autres Ă©lĂ©ments entrent en jeu : consommation excessive de glucides ou de protĂ©ines, mastication insuffisante, prise rĂ©pĂ©tĂ©e d’antibiotiques, consommation importante de lait de vache, etc.

Ainsi, si le gluten peut contribuer Ă  favoriser la permĂ©abilitĂ© intestinale, c’est la rĂ©ponse qui peut ĂȘtre variable en fonction des individus : une majoritĂ© ne souffrira de rien, alors que les autres pourront dĂ©clencher l’une des rĂ©actions mentionnĂ©es ci-dessus.  La tranche de la population susceptible de rĂ©agir reste nĂ©anmoins assez faible (5 Ă  10% des individus) et les donnĂ©es scientifiques sont encore insuffisantes pour Ă©tablir un pourcentage prĂ©cis de personnes concernĂ©es.

Le gluten ne peut donc pas dĂ©clencher Ă  lui seul une pathologie quand il n’y a pas de fragilitĂ© initiale ni d’autres facteurs venant perturber le rĂŽle de protection de la muqueuse. Une telle rĂ©action exacerbĂ©e de l’organisme est avant tout la rĂ©sultante d’un ensemble de facteurs.

Avant, le blé posait moins de problÚme : VRAI

Le gluten est ce qui permet l’élasticitĂ© d’une pĂąte. Les variĂ©tĂ©s ancestrales de blĂ© Ă©taient bien moins riches en gluten que nos blĂ©s modernes.  Mais, afin d’augmenter les rendements et nourrir la population mondiale, les gĂšnes du blĂ© moderne ont Ă©tĂ© modifiĂ©s via de nombreux croisements entre diffĂ©rentes variĂ©tĂ©s, afin d’augmenter la concentration en gluten des variĂ©tĂ©s de blĂ© et rendre ainsi la pĂąte plus Ă©lastique. Notre organisme se retrouve donc Ă  devoir assimiler une quantitĂ© beaucoup plus abondante de gluten aujourd’hui.

Ainsi, le petit Ă©peautre est une variĂ©tĂ© de blĂ© qui contient beaucoup moins de gluten et qui est mieux tolĂ©rĂ©e. En effet,  il s’agit d’une variĂ©tĂ© plus ancestrale de blĂ© par rapport au blĂ© moderne que l’on consomme classiquement, et qui dĂ©clenche alors moins de rĂ©actions de type immunitaire ou inflammatoire. Le petit Ă©peautre est diffĂ©rent de l’Ă©peautre, une variĂ©tĂ© qui contient davantage de gluten que le petit-Ă©peautre mais qui est tout de mĂȘme plus intĂ©ressante que le blĂ© moderne.

RĂ©duire le gluten peut permettre de se sentir mieux : VRAI

À moins de souffrir d’une hypersensibilitĂ© au gluten, il n’y a pas de raison d’éliminer le gluten de son alimentation. En revanche, rĂ©duire sa consommation de gluten ne peut qu’optimiser la santĂ© gĂ©nĂ©rale, dans la mesure oĂč cela contribue Ă  limiter les risques d’atteinte de la muqueuse. À condition bien sĂ»r que cela s’intĂšgre dans une hygiĂšne alimentaire globale.

Par ailleurs, il faut savoir que 10 Ă  40% de la population serait intolĂ©rante aux fructanes selon les Ă©tudes. Or, les fructanes sont un type de fibres que l’on retrouve en abondance dans le blĂ© et qui vont provoquer des troubles digestifs : diarrhĂ©es, ballonnements, gaz, etc. Si vous souffrez rĂ©guliĂšrement de troubles digestifs, il est conseillĂ© de supprimer tous les aliments contenant des fructanes avant de les rĂ©intĂ©grer petit Ă  petit, aprĂšs avoir rĂ©alisĂ© un vrai travail sur l’écosystĂšme intestinal dans son ensemble. En dehors des produits contenant du gluten, les fructanes sont aussi abondants dans de nombreux vĂ©gĂ©taux.

Manger sans gluten permet de maigrir : FAUX

Le gluten est une protĂ©ine : il ne fait donc pas grossir en soi. Le rĂ©gime sans gluten peut faire maigrir dans la mesure oĂč on va supprimer le pain, les pĂątes, les pizzas, les biscuits ou encore les pĂątisseries, mais cela Ă  condition de ne pas les remplacer par d’autres produits sans gluten tout aussi gras et sucrĂ©s.

Les aliments industriels « sans gluten » sont plus sains : FAUX

Lorsque les industriels Ă©liminent le gluten de leurs produits, ils rajoutent trĂšs souvent de nombreux additifs pour compenser la perte de saveur et de texture. Par ailleurs, Ă©liminer le gluten n’empĂȘche pas un produit d’ĂȘtre trop gras, trop sucrĂ© ou trop salĂ©. Ne choisissez donc pas des produits sans gluten en pensant que vous allez mieux manger avant d’avoir regardĂ© en dĂ©tail leur composition.

Manger sans gluten peut conduire Ă  des carences : FAUX

Si Ă©liminer ou rĂ©duire le gluten implique effectivement de supprimer certains types d’aliments, cela permet aussi de varier son alimentation en rĂ©intĂ©grant d’autres aliments comme les lĂ©gumineuses (haricots secs, lentilles, pois chiches, etc.) ou d’autres cĂ©rĂ©ales que le blĂ© (riz, sarrasin, millet, etc.).

Des carences peuvent ĂȘtre observĂ©es uniquement dans le cas oĂč les produits contenant du gluten ne seraient remplacĂ©s que par des produits industrialisĂ©s sans intĂ©rĂȘt nutritionnel, ce qui n’est bien sĂ»r pas du tout recommandĂ©.

Si vous ne pouvez pas vous passer de pain, il existe aussi des alternatives rĂ©alisĂ©es Ă  partir d’autres farines que la farine de blĂ© (voir notre article sur le pain).

Pour approfondir le sujet du gluten, vous pouvez consulter l’article d’Anthony Berthou expliquant les diffĂ©rents cas oĂč un rĂ©gime sans gluten peut se justifier : http://www.sante-et-nutrition.com/regime-sans-gluten/

Sources

  • lessio Fasano et al., Prevalence of Celiac Disease in At-Risk and Not-At-Risk Groups in the United States A Large Multicenter Study Original Investigation February 10, 2003 Arch Intern Med. 2003;163(3):286-292.
  • Elma MJ Salentijn et al., Celiac disease T-cell epitopes from gamma-gliadins : immunoreactivity depends on the genome of origin, transcript frequency, and flanking protein variation BMC Genomics. 2012; 13: 277.
  • Rubio-Tapia A et al, Increased prevalence and mortality in undiagnosed celiac disease. Gastroenterology. 2009 Jul;137(1):88-93.
  • Paola Migliorini et al, Agronomic and quality characteristics of old, modern and mixture wheat varieties and landraces for organic bread chain in diverse environments of northern Italy European Journal of Agronomy Volume 79, September 2016.
  • Alessio Fasano et al., Prevalence of Celiac Disease in At-Risk and Not-At-Risk Groups in the United States A Large Multicenter Study Original Investigation February 10, 2003 Arch Intern Med. 2003;163(3):286-292.
  • Pulido O et al., Clinical features and symptom recovery on a gluten-free diet in Canadian adults with celiac disease. Can J Gastroenterol. 2013 Aug;27(8):449-53.
  • Catassi C et al., Detection of Celiac disease in primary care: a multicenter case-finding study in North America. Am J Gastroenterol. 2007 Jul;102(7):1454-60.
  • Rostom A et al., American Gastroenterological Association (AGA) Institute technical review on the diagnosis and management of celiac disease. Gastroenterology. 2006;131(6):1981–2002.
  • Kelly CP et al., Advances in diagnosis and management of celiac disease. Gastroenterology. 2015;148(6):1175–86).
  • Elli L et al., Diagnosis of gluten related disorders: Celiac disease, wheat allergy and non-celiac gluten sensitivity. World J Gastroenterol. 2015 Jun 21;21(23):7110-9.
  • Suez J et al., Artificial sweeteners induce glucose intolerance by altering the gut microbiota. Nature. 2014 Oct 9;514(7521):181-6.
  • Fasano. 2011 « Zonulin and Its Regulation of Intestinal Barrier Function: The Biological Door to Inflammation, Autoimmunity, and Cancer ». Physiological Reviews 151-175.
  • Hollon et al. 2015. “Effect of gliadin on permeability of intestinal biopsy explants from celiac disease patients and patients with non-celiac gluten sensitivity”. Nutrients 7(3):1565-1577
  • Melanie Uhde et al., Intestinal cell damage and systemic immune activation in individuals reporting sensitivity to wheat in the absence of coeliac disease Gut. 2016 Dec; 65(12): 1930–1937. Published online 2016 Jul 26.
  • Aziz I et al., S. A UK Study Assessing the Population Prevalence of Self-Reported Gluten Sensitivity and Referral Characteristics to Secondary Care. Eur J Gastroenterol Hepatol 2014, 26 (1), 33–39.
  • Biesiekierski J et al., Gluten Causes Gastrointestinal Symptoms in Subjects without Celiac Disease: A Double-Blind Randomized Placebo-Controlled Trial. Am. J. Gastroenterol. 2011, 106 (3), 508–514; quiz 515.
  • Volta U et al., Serological Tests in Gluten Sensitivity (Nonceliac Gluten Intolerance). J. Clin. Gastroenterol. 2012, 46 (8), 680–685.
  • Volta U et al., Study Group for Non-Celiac Gluten Sensitivity. An Italian Prospective Multicenter Survey on Patients Suspected of Having Non-Celiac Gluten Sensitivity. BMC Med 2014, 12, 85.
  • Aziz, I.; Dwivedi, K.; Sanders, D. S. From Coeliac Disease to Noncoeliac Gluten Sensitivity; Should Everyone Be Gluten Free? Curr. Opin. Gastroenterol. 2016, 32 (2), 120–127.
  • Moayyedi, P.; SimrĂ©n, M.; Bercik, P. Evidence-Based and Mechanistic Insights into Exclusion Diets for IBS. Nat Rev Gastroenterol Hepatol 2020.
  • Roszkowska A et al., Non-Celiac Gluten Sensitivity: A Review. Medicina (Kaunas) 2019, 55 (6).
  • Catassi, C et al., Non-Celiac Gluten Sensitivity: The New Frontier of Gluten Related Disorders. Nutrients 2013, 5 (10), 3839–3853. https://doi.org/10.3390/nu5103839.
  • Volta U et al., Dietary Triggers in Irritable Bowel Syndrome: Is There a Role for Gluten? J Neurogastroenterol Motil 2016, 22 (4), 547–557.
  • Catassi C et al., Diagnosis of Non-Celiac Gluten Sensitivity (NCGS): The Salerno Experts’ Criteria. Nutrients 2015, 7 (6), 4966–4977.
  • Barbaro, M. R.; Cremon, C.; Stanghellini, V.; Barbara, G. Recent Advances in Understanding Non-Celiac Gluten Sensitivity. F1000Res 2018, 7.
  • Molina-Infante, J.; Carroccio, A. Suspected Nonceliac Gluten Sensitivity Confirmed in Few Patients After Gluten Challenge in Double-Blind, Placebo-Controlled Trials. Clin. Gastroenterol. Hepatol. 2017, 15 (3), 339–348.
  • Capannolo A et al., Non-Celiac Gluten Sensitivity among Patients Perceiving Gluten-Related Symptoms. Digestion 2015, 92 (1), 8–13.
  • Elli L et al., Evidence for the Presence of Non-Celiac Gluten Sensitivity in Patients with Functional Gastrointestinal Symptoms: Results from a Multicenter Randomized Double-Blind Placebo-Controlled Gluten Challenge. Nutrients 2016, 8 (2), 84.

Pour aller plus loin

DĂ©couvrez le Programme Nutrition Yuka : 10 semaines pour acquĂ©rir les bases d’une alimentation saine avec 40 recettes et 1 nutritionniste qui rĂ©pond Ă  vos questions.

En savoir plus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

358 commentaires

  1. Anonyme

    Bonsoir, et merci pour tous vos articles instructifs !

    1. THERESE BRIFFAUT

      merci merci merci tres interresant cet article (comme beaucoup d autres sur votre site) ça fait des annĂ©es que je souffre de douleurs intestinales et de douleurs articulaires( je mange une petite baguette par jour)des que je passe 15 jours chez ma fille qui m’achĂšte qu’ une baguette pour 4 personnes au bout de 10 jours j ai le ventre plus souple et beaucoup moins de douleurs dĂšs que rentre chez moi je reprends mon alimentation et plusieurs semaines aprĂšs de nouveau des douleurs je n’avais jamais fait le rapprochement ( peut-ĂȘtre avec le gluten)dĂšs demain j’essai dĂ©jĂ  de rĂ©duire le pain),je vous tiens au courant,et encore merci a toute l’Ă©quipe.cordialement

  2. Ben zahra

    Article trÚs pertinent! merci bien pour votre activité : Ben

  3. Anonyme

    Bonjour et merci pour vos articles bon travail!!!!!!!

  4. Neumann

    Merci pour cet article si pertinent.🌿

  5. Corinne

    Vous ne parlez pas du seitan, cet aliment japonais à base de gluten pur utilisé comme alternative à la viande par les végans?
    J’en consomme assez rĂ©guliĂšrement car c’est bon et Ă©conomique quand c’est fait maison…et toute la famille s’en porte trĂšs bien!
    Si vous avez une réponse je suis preneuse!
    Merci de votre travail, continuez.

  6. Julia Élisabeth

    Article simple et clair .
    Question et réponse pertinente.
    Article intéressant
    Merci

  7. Emmanuel

    TrĂšs instructif.
    Article bien structuré, permettant une lecture aisée.
    Merci

  8. sylvain lefol

    bravo pour vos articles toujours trÚs intéressants
    continuez

  9. francine malivoir

    Bonjour,
    Lorsque je souhaite utiliser mon appli Yuka pour Ă©valuer les produits, un message m’indique que Yuka s’est arrĂȘtĂ©. Que puis je faire ?
    Un grand merci et prenez soin de vous. Francine Malivoir

  10. albertine garnier

    bonjour abonne a yuka je voulais savoir si je pouvais recevoir quelques recettes et les aliments autorises pour le diabete etant diabetique cotre reglement

  11. Milena

    Bravo à Vous! Vos articles toujours intéressants ! Continuer ainsi!

  12. elisabeth berger

    merci pour toutes ces informations belle equipe

  13. Annie

    On maigri en faisant du sport.
    Marche rapide ou jogger pendant 1h en ce moment. En Ă©liminant le sucre et celui de son cafĂ©. En mangeant des carottes cru Ă  chaque creux en dehors des repas et en plus excellent pour le teint. Si l’on a fait un petit dĂ©jeuner le matin comme une compote, je pense que l’on peut dĂ©jeuner vers 11h moins le quart tranquillement. 2 carrĂ© de chocolat. Sortir dehors pour oublier le frigo et les placards.
    Bien sûr on peut également suivre un nutritionniste.

  14. Annie Sheta

    Comment peut-on maigrir j’entends dire que un rĂ©gime sans gluten fait maigrir j’aimerais en savoir plus et que peut-ont manger et ne pas mangĂ© merci j’attends une rĂ©ponse vite svp

    1. Christiane

      Bravo et merci Ă  Julie et toute l’Ă©quipe pour votre application YUKA.
      C’est avec beaucoup d’intĂ©rĂȘts que j’ai lu votre condensĂ© sur le gluten .
      DiagnostiquĂ©e trĂšs tardivement cƓliaque ( Ă  72 ans) j’ai beaucoup appris sur cette pathologie !
      En effet, je ressentais tous les symptĂŽmes dĂ©crits et cela depuis mon enfance ….Actuellement, je suis un rĂ©gime strict sans gluten et depuis tout va bien !

  15. yves le Pecq

    Article intéressant pour tous permettant de choisir des aliments mieux adaptés à son systÚme personnel. Le Kéfir est également un excellent complément.

  16. Suze

    Merci Anthony pour ce bel article : je suis « sans gluten » depuis 5 ans : adieu les migraines, les inconforts digestifs et une belle Ă©nergie retrouvĂ©e. Plats maison privilĂ©giĂ©s plutĂŽt que l’industriel. Et kĂ©fir pour renforcer mon microbiote…

    1. Claude

      Article trÚs complet et super intéressant. Merci

  17. Thomas

    Bonjour
    AprÚs 15 minutes dans une file,la personne ùgée devant moi
    c’est mise Ă  m’agresser verbalement, car tout Ă  coup la distance ne lui convenait plus.
    Cela m’a marquĂ© jusqu’au lendemain. Vivement l’Ă©tĂ©.

    1. Gebhardt Daniéla

      J’aime beaucoup vos articles et je scannais certains produits en France. Je n’y suis plus. Votre App ne marche pas au Portugal. Pouvez-vous me renseigner? Cordialement

  18. Katrien

    Merci pour cet article succinct mais trĂšs complet et efficace.

  19. Pasque

    Article trĂšs intĂ©ressant qui sans se prendre la tĂȘte est suffisant pour comprendre le problĂšme potentiel

  20. THOMAS

    Bonjour à la « famille » qui a créé YUKA ! Et merci pour vos précieuses informations.
    En ces temps de confinement il est compliquĂ© de pouvoir aller se doter de produits tels que vous les dĂ©crivez. Enfin, on fait au mieux et au plus vite. Mon magasin habituel Ă©tait rempli de petits jeunes pour Ă©valuer les stocks courants de rayons en rayons parmi ceux qui les approvisionnait. Pas de masque, pas de gant, ils se concertaient Ă  moins de 50 cm parfois. Pas de symptĂŽme en ce qui me concerne et je suis pas trĂšs rassurĂ© par ces comportements que je pense pas ĂȘtre ce qu’ils devraient ĂȘtre. Mais bon, pas de responsables en vue dans le magasin et des clients qui attendent dehors. VoilĂ , YUKA n’est responsable de rien mais je ne peux pas m’empĂȘcher de vous demander votre avis Ă  ces sujets !
    Cordialement
    TG

  21. Jeannette

    Bonjour,

    Je vous remercie pour tous les messages que vous m’avez envoyĂ©s et qui
    m’ont apportĂ©s beaucoup d’informations complĂ©mentaires sur l’alimentation.

    Bonne continuation Ă  tous.

  22. Daniel

    Merci pour ces infos.

  23. elia BROCCA

    merci beaucoup pour vos informations sur l’alimentation et les choix qualitatifs Ă  opĂ©rer dans sa consommation !

  24. Anonyme

    Je trouve ça trÚs intéressant merci

  25. Lucette

    Merci pour les articles que vous nous faites parvenir. Merci de nous aider Ă  mieux consommer.

  26. Bource Patrick

    TrĂšs belle article. Simple et efficace

  27. Hyon

    Merci pour vos bons renseignements et, ainsi, de nous permettre d’acheter….meilleur et…bon…grĂące Ă  vos annotations sur les tĂ©lĂ©phones !!!
    Je continuerai Ă  vous suivre, donc, avec plaisir

  28. Ols Daniel

    Merci pour vos articles toujours
    intéressants.
    FidĂšlement votre.

  29. Mikel

    Bravo et merci pour vos articles.
    Je suis toujours surpris, mes recherches m’ont apprise qu’avant la seconde guerre mondiale le taux de gluten du blĂ© tendre ( Ă©tait d’environ 45%, depuis la fin des annĂ©es 1950 ou dĂ©but des annĂ©es 1960 un rĂšglement impose un taux de gluten de 55%. Nos voisins Belge dont a la fĂącheuse habitude de se gausser ont limitĂ© ce taux Ă  50% et les minotiers Belges essaient de le limiter Ă  45% pour ne pas risquer d’Ă©coper d’une amende. Pourquoi la France Ă  prit pour « mauvaise » habitude de copier les mauvaises dĂ©cisions d’autres pays et de ne pas imiter les bonne attitudes ?
    J’en ai discutĂ© avec mon boulanger, il n’est pas trop pour la baisse du taux de gluten, car il permet de faire un pain Ă  la mie bien alvĂ©olĂ© et gonflante plus facilement.
    Je ne peux malheureusement pas vous mettre en liens les sites oĂč j’ai pĂ©chĂ© ces renseignements il y a environ 20 Ă  25 ans, j’ai remplacĂ© plusieurs fois mes ordinateurs et perdus certains favoris, mĂȘme Gogol ne les retrouve pas avec mes critĂšres de recherche.
    Cordialement

  30. Yeba Paty

    Je vous suis reconnaissant et vous souhaite de belles et bonnes vibrations, votre travail est remarquable â€ŒïžđŸ˜Š et je vous en remercie, cordialement Paty Yeba đŸ’ŻđŸŒŸđŸ’šđŸŒ»đŸ”ïžđŸ€đŸ‘‹âœš

  31. Louis

    Bonsoir
    Nous aussi nous en avons consommĂ© car ça nous semblait plus facile. DĂ©jĂ  coupĂ© et pas mauvais. Si l’on est mince, pourquoi pas. Mais si l’on doit faire attention Ă  son poids, je dĂ©conseille complĂštement.
    Cordialement

  32. Papa vigilant

    Bonjour,
    nous entendons en ce moment pas mal de critique du pain de mie. J’en consomme pour ma part qui a la moins mauvaise Ă©valuation par votre application. Avez-vous un avis ? D’avance merci

  33. Gaëlle Chave

    Bonjour, top l’article !
    2 questions :
    – pourriez-vous nous donner des exemples d’aliments contenants de s fructanes ?
    – les fructanes sont-ils en lien avec le rĂ©gime FODMAPs ?

  34. jean michel mouzac

    avant toute chose merci pour votre application et votre implication, heureusement qu’il y a des gens comme vous pour nous dĂ©fendre je suis membre et votre soutien millions de millons de merciiiiiiiiiiiii

  35. BASSET Martine

    Bonjour,

    Je suis intolĂ©rante au gluten. C’est dur car difficile de trouver des recettes qui donnent des rĂ©sultats comme avec le vrai blĂ©. Ce qui me manque le plus c’est une bonne baguette tradition…. mon rĂ©gime est trĂšs stricte, pas d’Ă©cart mais au bout de 2 ans on y arrive sans trop de problĂšmes et les frustrations diminuent.
    TrĂšs bien votre article. Merci.